MGG / Dernières reviews de jeux /

Test de 12 Minutes sur PC : On a cherché midi à quatorze heures

Test de 12 Minutes sur PC : On a cherché midi à quatorze heures
0

Découvrez notre avis sur Twelve Minutes, le point & click temporel disponible sur PC, Xbox One, Xbox Series et directement sur le Game Pass (Xbox et PC) depuis le 20 août.

Test de 12 Minutes sur PC : On a cherché midi à quatorze heures
65

Annoncé depuis déjà un petit moment par le biais des conférences Microsoft, Twelve Minutes a finalement vu le jour hier-soir sur PC et consoles Xbox. Capitalisant sur un casting de doublage composé de Willem Dafoe, James Mac Avoy et Daisy Ridley, Twelve Minutes nous promet un thriller psychologique à base de priouettes dans le temps.

  • Genre : Point & Click / Jeu narratif
  • Date de sortie : 19/08/2021
  • Plateforme : PC, Xbox One, Xbox Series
  • Développeur : Luis Antonio
  • Éditeur : Anapurna
  • Prix : 20,99€
  • Testé sur : PC (Game Pass)

L'Aiguille du Midi

Le concept de Twelve Minutes est assez simple à résumer : coincé dans une boucle temporelle de 12 minutes, l'homme que l'on incarne va revivre inlassablement le moment où sa femme va se faire interpeller par un étrange policier. Comme le veut la coutume de ce genre d'intrigue, notre héros du jour sera le seul à savoir qu'il est coincé dans les couloirs du temps. A lui, et donc à vous, de trouver comment en sortir. Toute l'action du jeu va donc se dérouler en huis clos, dans un petit 3 pièces, scène de théâtre dans laquelle vont se jouer drames et révélations au fur et à mesure de vos découvertes. Un programme alléchant au début plutôt enthousiasmant : le rythme est bon, la découverte de toute cette machinerie temporelle fonctionne bien et on prend plaisir à découvrir les nouvelles réactions suscitées par ce que l'on sait grâce aux boucles répétées. Puis le jeu va finalement faire comme un entonnoir et d'un océan de possibilités, vous finirez par rechercher la seule et unique voie possible de terminer cette histoire.

Car s'il y a bien plusieurs conclusions à l'histoire, il n'y en a bien qu'une seule qui contient le twist final et les fameux crédits finaux. Le reste des scènes conclusives sont finalement très banales et ne sont jamais satisfaisantes. Le hic, c'est que pour atteindre ce fameux épilogue, il va falloir suivre à la lettre le bon schéma, ce qui reviendra à faire et refaire les mêmes boucles jusqu'à trouver le bon enchainement menant au bout du chemin. Au fil des essais et des échecs, la répétition finit par peser très lourd sur le plaisir de jeu. On se sent autant à l'étroit que le couple dans son 3 pièces, à éliminer les options une par une et à refaire, inlassablement, les mêmes actions doublées des mêmes dialogues. Si bien qu'une fois la lumière au bout du tunnel atteinte, les enjeux sont passés à la trappe et le twist final fait un flop. Alors attention, il y a tout de même du bon à prendre dans ce concept et dans cette formule, mais on sent l'exécution encore très perfectible, laissant un arrière-goût amer une fois le titre de Luis Antonio bouclé (la durée de vie peut grandement varier en fonction votre vitesse de progression, il nous a fallu un peu moins de 4 heures ici).

Millenium

Les qualités de ses Dafoe

A chacune de ses apparitions depuis son annonce, Twelve Minutes a réussi à faire son petit effet : en plus de son casting de doublage 5 étoiles, le jeu édité par Anapurna Interactive a pour lui cette perspective très inhabituelle qui place la caméra pile au-dessus de la tête du personnage : chaque pièce de l'appartement donne l'impression d'évoluer dans une petite maison de poupée animée et le fait de ne voir que très rarement les visages des personnages participe à l'atmosphère "mystérieuse". Dommage que quelques bugs contraignants ne s'invitent à la fête : de notre côté, on a eu le droit à la disparition d'un objet important dans un tiroir et à un script bugué qui faisait avancer le policier dans le vide, nous forçant à réinitialiser la boucle. Concrètement, rien de bien grave, mais cumulé à la répétition des boucles mentionnée plus haut et à la lourdeur du gameplay... Il y a de quoi trouver le temps long, même sur un jeu qui ne dure que 4 heures. Sur le fond, Twelve Minutes est finalement un point & click très classique : pour avoir accès à ceci, vous allez devoir effectuer cela et déverrouiller petit à petit les interactions disponibles dans la maison. Ceux qui pensaient tomber sur quelque chose de plus organique vont être déçus, 12 Minutes prend toujours le soin de vous remettre sur les rails en vous empêchant d'effectuer certaines actions, réduisant considérablement le terrain propice aux expérimentations.

Donc une fois sur la belle ligne tracée, l'objectif sera de gagner un maximum de temps pour arriver au point où vous vous êtes trompé pour retenter le coup et avancer un peu plus. Heureusement les développeurs ont laissé plusieurs issues et il est possible de dormir pour arriver directement au tournant des douze minutes, ou de carrément réinitialiser la boucle en sortant de l'appartement. Cependant, on pense aux joueurs manette qui risquent de passer quelques moments frustrants : le jeu n'est pas franchement très bien adapté aux pads, avec de longs mouvements de curseur et des objets parfois difficiles à viser. Ça fait tout de même une belle série de déconvenues et comme vous pouvez vous en douter, Twelve Minutes n'a pas réussi à nous transporter. Mais il faut tout de même saluer l'excellent travail réalisé sur le petit appartement et ses "alentours" qui ne seront jamais qu'entendus dans l'aventure. Avec un bon casque vissé sur les oreilles, toute la partie sonore est à tomber, à l'exception de quelques dialogues qui se chevauchent. C'est clairement un jeu qui a du style, mais c'est malheureusement à peu près tout.

Millenium
65

L'excellente ambiance et les ambitions cinématographiques de Twelve Minutes ne suffisent pas à en faire une expérience inoubliable. Sous la carrosserie sommeille un point & click mal fagoté, au service d'une intrigue décousue et aux enjeux loin d'être captivants. Quant à son concept de boucle temporelle, il induit trop d'incohérences et de répétitions dans le déroulement de l'aventure pour être pleinement satisfaisant. Un "bon jeu du Game Pass" en somme.

Concept intéressant
Un gros boulot sur l'ambiance
Réussir à démêler les fils progressivement, gratifiant
La cohérence du scénario mise à mal assez souvent
Les conversations qui se chevauchent
Quelques bugs gênants (objets qui disparaissent, erreurs de script)
La répétition devient fatigante
Maniabilité peu adaptée au pad

Nouveau trailer de Black Myth Wu Kong : La claque passe sous Unreal Engine 5 !

Véritable sensation de l'année dernière, le premier trailer de Wu Kong fête déjà sa première année. A l'occasion de cette anniversaire, Science Studio nous présente un nouvel aperçu de leur bébé.

0

L'actu

En Continu

22:31 Confessions du food truck des Worlds 2021 — Jour 11 et 12
22:09 Worlds LoL 2021 : MAD Lions qualifié !
22:00 Quarts de finale Worlds 2021, MAD Lions doit se farcir DWG KIA
16:47 FF14 Guide évent Collection MogMog - Mémoquartz traditionnels inhabituels
16:26 La date de sortie d'Elden Ring est repoussée mais session de test en ligne arrive
16:23 FF14: Des changements pour les Mémoquartz et Assignats avec Endwalker
16:00 Les champions avec 100% de présence lors d'un Championnat du monde
16:00 Lost Ark : Premier aperçu de l'Assassin Sanguelame
15:01 Vizicsaci sur le marché, bientôt de retour en LEC ?
15:00 Histoire de Lost Ark : Les Guerres en chaîne

Guides

à découvrir

League of Legends : Tier List des champions en Saison 11
Quels decks jouer pour l'extension Unis à Hurlevent sur Hearthstone ?
Calendrier des sorties de jeux