MGG / Dernières reviews de jeux /

Test d'Inscryption : Ce n'est clairement pas qu'un jeu de cartes

Test d'Inscryption : Ce n'est clairement pas qu'un jeu de cartes
1

Avec un concept de base de type deck builder, Inscryption propose bien plus que cela et s'amuse à vous surprendre à chaque nouveau pas, un titre original avec beaucoup d'inventivité.

Test d'Inscryption : Ce n'est clairement pas qu'un jeu de cartes
85

Inscryption est un petit projet qui a vu le jour au cours de la game jam Ludum Dare 43, avant de devenir un véritable jeu développé par Daniel Mullins Games (The Hex, Pony Island) à Vancouver, au Canada. Il s'agit d'un deck builder horrifique de type rogue-lite se déroulant dans une cabane en bois en compagnie d'une force démoniaque à laquelle vous devez chercher à échapper. Repéré et édité par Devolver Digital, celui-ci est disponible depuis le 19 octobre 2021 sur PC (Steam, Epic Games Store, GOG), où il a déjà reçu, à juste titre, des évaluations extrêmement positives. Cela ne va pas être simple, mais nous allons tenter de vous expliquer pourquoi.

  • Genre : deck builder d'aventure rogue-lite
  • Date de sortie : 19 octobre 2021
  • Plateforme : PC
  • Développeur : Daniel Mullins Games
  • Éditeur : Devolver Digital
  • Prix : 19,99€
  • Testé sur : PC

La cabane au fond du jardin

C'est au sein d'une cabane en bois perdue au milieu de la forêt que se déroule votre aventure. Assis derrière une table, vous faites face à un personnage lugubre dont vous ne voyez que les yeux briller dans le noir. Il semblerait que vous ne soyez pas le premier à passer par là et il se pourrait que vous ayez oublié les règles. Votre hôte va donc se charger de vous les rappeler. Devant vous se déroule une carte sur un parchemin avec votre pion, qui doit avancer au milieu des bois, passant d'une rencontre à l'autre à chaque fois. Ces dernières peuvent prendre différentes formes, mais concernent systématiquement les cartes de votre deck. Il peut s'agir d'en obtenir de nouvelles, d'améliorer celles que vous possédez, de remplir votre sac à dos avec divers bonus, etc. Bien entendu, il faut aussi parfois faire face à une confrontation.

Millenium

À chaque fois, une histoire vous est racontée et votre partenaire incarne vos adversaires en enfilant un masque en bois de circonstance. En cas de défaite, vous perdez une vie, et au bout de deux perdues, vous êtes mort. Enfin, pas vraiment, puisque vous allez ensuite revenir sous la forme d'un nouveau joueur avec un nouveau deck dans lequel sera glissée la carte de mort que vous aurez construite après avoir précédemment péri. À chaque fois, vous êtes en possession de l'Hermine, qui est une carte particulière, puisqu'elle vous parle et vous donne des conseils. Son objectif semble aussi de s'échapper d'ici. Et son aide ne sera pas de trop, alors sachez l'écouter.

Millenium

Chacun sa route, chacun son chemin

Bien que présentant un aspect visuel rétro, avec des graphismes simples et pixelisés, Inscryption ne manque pas de charme. Avec ses tons ocres orangés, comme verdâtres ou bleuâtres, ou encore d'un rouge sang, il sait distiller une ambiance malsaine qui sied parfaitement au ton recherché. La cabane est sombre et l'on a l'impression que dans chaque recoin, tapi dans l'ombre, se terre un danger prêt à vous sauter à la gorge. Notons que pour les adeptes du pixel art, il est même possible d'appliquer un effet de grain. Mais si, entre deux coups, vous pouvez vous promener dans la pièce où vous êtes séquestré, c'est surtout assis à la table de jeu que vous passerez votre temps. Au cours des parties de cartes, vous pouvez varier entre différentes vues passant de votre main au plateau de jeu à l'aide des touches du clavier ou de la molette de la souris, bien plus pratique si vous n'avez pas basculé votre clavier en anglais. De même, les déplacements au sein de la cabane se font en QWERTY avec différents objets interactifs auxquels vous pourrez progressivement recourir.

Millenium

Votre chemin est tout tracé, mais il offre parfois la possibilité de choisir entre plusieurs directions. Vous vous fierez alors aux symboles représentant votre prochaine rencontre, même si ceux-ci vous sont parfois inconnus et que ceux que vous pensiez connaître peuvent vous réserver des surprises. Si vous parvenez à la dernière épreuve, c'est un boss qui vous attend, mais vous devrez le battre deux fois et arriver à survivre à ses capacités spéciales originales pour passer au parchemin suivant. Si tel est le cas, les deux flammes des bougies représentant vos deux chances de réussite seront rallumées et vous pourrez choisir une carte rare parmi un lot de trois. Mais en cas d'échec, vous devrez tout recommencer. Vous lèverez ainsi petit à petit le voile sur le mystère entourant la situation dans laquelle vous vous trouvez, notamment via le discours de l'être étrange vous faisant face. Il n'y a par contre aucune parole, mais uniquement des dialogues textuels, entièrement traduits en français. Un petit bruitage accompagne toutefois le discours des cartes parlantes. Quant à la musique, celle-ci est certes minimaliste mais suffisamment grinçante et distordue pour créer, comme il se doit, une certaine angoisse.

Millenium

Du bon côté de la balance

Les cartes, elles, portent toutes des noms d'animaux et chacune possède un certain nombre de points de dégâts et de points de vie. Certaines sont également dotées de capacités spéciales, comme des cartes volantes pouvant passer au-dessus des créatures leur barrant la route, ou d'autres représentant de jeunes animaux qui évolueront le tour suivant dans leur version adulte plus puissante et plus résistante. Ce ne sont que quelques-uns des exemples qui vous croiserez en début de partie, mais préparez-vous à bien d'autres options dont certaines particulièrement inattendues. Il y a même des cartes au nom et à l'effet inconnus. Même le livre des règles ne vous permet pas de le savoir, des tâches d'encre sur les pages concernées le rendant illisible. Mais ce qui fait la grande force d'Inscryption, c'est justement sa capacité à vous surprendre en permanence en réinventant les règles, en en introduisant de nouvelles, tout comme de nouvelles cartes et de nouvelles rencontres. Il fait preuve d'une créativité et d'une inventivité hors normes qui le rendent particulièrement efficace. Bien malin celui qui sait ce que lui réserve la suite de l'aventure. La surprise étant le sel du titre, nous nous abstiendrons d'ailleurs de trop en dévoiler, surtout que les nouveautés ne sont pas forcément expliquées et que vous devez donc régulièrement opérer des choix sans vraiment connaître les conséquences de ceux-ci. De plus, quand vous croyez maîtriser quelque chose, tout peut être remis à plat et il faudra alors vous adapter aux nouvelles conditions. Génial.

Millenium

C'est donc un titre demandant aussi de faire preuve de stratégie, bien au-delà d'un simple deck builder. En contrepartie, faute d'être un véritable jeu de cartes, la rejouabilité, après la dizaine d'heures qu'il vous occupera, n'est pas au rendez-vous. Les batailles à base de cartes, justement, se déroulent sur une grille de 4 cases chacune qui se font face et où poser vos créatures. Vous pouvez également voir sur une autre ligne le prochain coup joué par votre adversaire. À chaque tour, vous commencez par tirer une carte dans votre deck ou une carte écureuil. Cette dernière n'a pas de points d'attaque et sert surtout à être sacrifiée pour obtenir une goutte de sang. Les autres créatures nécessitent en effet un coût pour pouvoir être mises en jeu, comme un certain nombre de gouttes de sang. Le soft demande ainsi d'effectuer de nombreux sacrifices, et pas seulement lors des affrontements d'ailleurs. Une fois que vous ne voulez plus ou ne pouvez plus jouer de carte (rappelons que vous ne disposez que de 4 emplacements), il ne vous reste plus qu'à faire tinter la cloche pour déclencher la phase d'attaque. Si une créature ou un obstacle (souche d'arbre, rocher, etc.) se trouve devant une de vos cartes, celle-ci lui infligera des dégâts, sinon elle attaquera votre adversaire. Si elle possède la capacité vol, elle peut toutefois passer outre la défense, à moins que celle située en face ait la capacité de contrer le vol. Et ceci n'est qu'un exemple parmi bien d'autres. Chaque coup porté à votre adversaire rajoute un poids de son côté de la balance, et si celle-ci atteint le cinquième cran, vous remportez la partie. Mais chaque tour peut faire bouger la balance dans un sens ou dans l'autre. Lorsqu'une de vos créatures est attaquée et qu'elle meurt, elle disparaît pour la partie, mais vous la retrouverez dans votre deck au prochain combat. Enfin, vous pouvez transporter 3 objets dans votre sac à dos que vous pourrez utiliser pendant la partie pour bénéficier de certains bonus. Nous nous garderons toutefois bien d'étaler ici les différentes possibilités qui s'offriront à vous, mais sachez que ce ne sont pas les idées qui manquent. Notons pour terminer que si le concept vous paraît étrange, ce qui ne nous surprendrait pas, et que vous avez du mal à vous faire une idée de ce dont il peut retourner, vous pouvez toujours essayer la démo pour vous convaincre de l'ingéniosité de ce titre.

Millenium
85

Si Inscryption peut en repousser certains pas ses graphismes pixelisés et ses dialogues purement textuels, il assume pleinement son côté old school. Et il a bien raison de le faire, puisque sa direction artistique est clairement convaincante. Pour ce qui est du gameplay, il regorge de créativité et nous offre une aventure où les règles se réinventent sans cesse pour nous surprendre à chaque fois de manière particulièrement efficace. Encore un petit bijou indé.

Original, inventif et ingénieux
Réserve en permanence des surprises
Une direction artistique réussie
Une ambiance angoissante
Il ne faut pas craindre les pixels
Bien penser à passer en QWERTY
Uniquement textuel
Pas vraiment de rejouabilité
Test de Project Zero: La Prêtresse des Eaux Noires

Koei Tecmo porte son Project Zero: La Prêtresse des Eaux Noires sur les machines actuelles. Cette saga de survival-horror, quelque peu méconnue dans nos contrées, a eu ses belles heures sur PS2. La Prêtresse des Eaux Noires est le dernier opus qui est sorti en 2015 sur Nintendo Wii U.

Test de Mario Party Superstars : enfin un party game digne de ce nom sur Nintendo Switch ?

Le plombier moustachu revient dans une nouvelle édition de Mario Party. Cette fois-ci appelé Superstars, le titre est un condensé de tout ce que les opus de la série ont pu apporter. Alors, le mélange est-il réussi ?

Voir la suite
1
Hazziel Zen
Nyam Hazz

Editor

Denis Cossu il y a 2 mois

Jeu vraiment génial remplis de secret !<br /> <br /> J'ai trouvé ce jeu tellement bien que j'ai créé certaines cartes du jeu en version matériel, si ça intéresse quelqu'un : https://www.etsy.com/fr/shop/AlphakiwiBoutique<br /> <br /> (Attention il vaut mieux avoir fini le jeu avant de regarder mes cartes pour ne pas être spolier)

L'actu

En Continu

21:00 Difficulté Dead Space Remake : Quel mode choisir pour profiter de la meilleure expérience de jeu
20:00 The Day Before : Les développeurs avouent avoir menti sur les raisons du report
20:00 Durée de vie Dead Space Remake : Combien d'heures pour terminer ce survival-horror ?
19:48 Olympe Animal Crossing New Horizons : tout savoir sur cet habitant
19:10 FIFA 23 : Kane, Vinicius Jr et Cancelo arrivent avec les cartes Mentions honorables !
19:00 Ce Pokémon va enfin ravoir une carte à son effigie 20 ans après sa dernière apparition !
19:00 Dead Space Remake : 5 conseils pour bien débuter votre aventure à bord de ce vaisseau infernal
18:00 Diablo 4 : Blizzard revient en détails sur l'incroyable cinématique du jeu !
17:52 Ranrok Hogwarts Legacy : Tout savoir sur le gobelin, notre antagoniste principal
17:30 "On passe à autre chose", Naughty Dog fait ses adieux à cette licence phare

Guides

à découvrir

League of Legends : Tier List des champions en Saison 13
Quels decks jouer pour l'extension "La Marche du Roi-Liche" ?
Calendrier des prochaines sorties de jeux vidéo : janvier 2023