MGG / Dernières reviews de jeux / Gotham Knights / Soluce Gotham Knights : Défis, enquêtes, carte... Notre guide complet /

Test de Gotham Knights : Si Marvel's Avengers avait été un bon jeu

Soluce Gotham Knights : Tous nos guides et astuces
Test de Gotham Knights : Si Marvel's Avengers avait été un bon jeu
0

Red Hood, Batgirl, Robin et Night Wing reprennent le flambeau après la mort de Batman pour défendre Gotham City. Après avoir joué en solo et en coop et à ce nouvel Action-RPG en Open World, on vous livre notre avis sur le successeur de la trilogie Batman Arkham.

80

Batman Arkham Knight remonte déjà à 2015, mais il est toujours dans le cœur des fans, il était donc temps d'enfiler à nouveau les collants et d'aller jouer le justicier dans les ruelles sombres. Gotham Knights marque bien le changement d'époque et une tournure dans l'histoire, avec une équipe de sidekicks qui se partagent la vedette, ainsi que du coopératif. Il reste à voir si ces ingrédients vont se mêler harmonieusement à la recette particulière qui a fait le succès des jeux précédents.

Gotham Knights
  • Genres : Action-RPG, Monde ouvert
  • Date de sortie : 21 octobre 2022
  • Plateformes : PC, PS5, Xbox Series
  • Développeur : Warner Bros. Games Montréal
  • Éditeur : Warner Bros. Games
  • Prix : 59,99€
  • Testé sur : PC et PS5

Une petite entreprise familiale

On ne va pas vous spoiler sur les événements qui mènent à la mort de Bruce Wayne. Mais sachez qu'il vaut mieux avoir d'assez bonnes connaissances sur l'univers de Batman et les séries secondaires concernant ses acolytes pour tout suivre, puisque l'aventure démarre avec toute l'équipe, dont chacun des membres a un passif épais comme une pile de comics. Si tout le monde connaît Robin, les circonstances qui ont mené à son remplacement plusieurs fois d'affilée, jusqu'au moment où Tim revêt la tenue verte, le sont moins. En dehors d'un pavé de texte dans le Codex, n'espérez pas un récapitulatif sur le passé compliqué de Jason, alias Red Hood, qui ressemble à s'y méprendre à une version dénuée d'humour de Deadpool. C'est un peu dommage, puisque les erreurs passées de chacun des quatre chevaliers et leurs doutes sont au centre de l'histoire de Gotham Knights.

Gotham Knights

Ceci étant dit, si vous êtes plutôt là pour de la baston à la sauce Batman, vous allez être servis. Il faut aussi dire que l'histoire du jeu souffre des mêmes défauts chroniques de la série, avec des méchants caricaturaux, aux motivations et aux méthodes douteuses d'un côté, et une bande de justiciers naïfs, qui par miracle ne tuent jamais personne, pas même par accident. Même Red Hood, qui a deux flingues et n'hésite pas à coller des mines explosives à ses ennemis avant de les envoyer valdinguer sur des bonbonnes de butane, afin de provoquer une explosion spectaculaire, les laissera tout simplement inconscients, plutôt qu'en charpie. Il y a tout de même de quoi avoir quelques doutes. En parallèle, nos super-vilains tuent des innocents par centaines avant d'être enfin renvoyés derrière les barreaux, histoire de souffler un coup, puis de s'évader comme si de rien n'était peu de temps après. On se demande qui est le véritable criminel ici, mais on s'égare.

Gotham Knights
Gotham Knights

C'est moi qui hérite du Batwing

Bien qu'elle s'avère terriblement prévisible, et qu'elle risque de faire rouler des yeux tous ceux qui ne parviennent pas à s'immerger dans l'univers de Batman, l'histoire de Gotham Knights a tout de même ses mérites. En plus des jolies cinématiques et cutscenes qui accompagnent chaque mission, elle a la particularité de se dérouler du point de vue du personnage que vous avez choisi dans la bande, avec les autres qui servent d'assistants à distance. Cela comprend un grand nombre de dialogues uniques, adaptés à chaque héros masqué, lors des discussions avec les antagonistes, par exemple. Cela donne davantage l'impression d'incarner le successeur de Batman, plutôt que d'avoir besoin de 4 sous-fifres pour le remplacer. Il vous faudra néanmoins relancer de nouvelles parties, ou utiliser le mode New Game+, pour visionner les cutscenes et dialogues avec d'autres personnages, ce qui peut demander trop d'efforts et de temps juste pour cela.

Gotham Knights

Mais ce qu'on retiendra le plus dans Gotham Knights, c'est certainement Gotham elle-même. La ville est vraiment magnifique, même si elle est sombre, humide et très mal famée. Elle mélange avec brio les bâtiments de différents styles, que ce soit Art déco comme l'Empire State Building, ou encore Gothique, comme les églises et les vieux bâtiments. Ils ont pour point communs d'être bien éclairés, et d'être enveloppés dans la brume, ce qui leur donne un aspect à la fois mystérieux et inquiétant. Lorsqu’on parcourt les rues sur le Batcycle (la Batmobile étant chez le garagiste), avec cette ambiance, la cape qui vole au vent et la petite musique, on a vraiment l'impression d'expérimenter un passage tiré des films. Et ce n'est qu'une manière de parcourir Gotham. Le grappin, et le fait de planer avec sa cape (le cas échéant), apportent chacun quelque chose à l'expérience, visuellement, ou en termes de gameplay. Une critique à émettre est que la moto ne donne qu'une illusion de vitesse. Bien que d'une maniabilité irréprochable, elle s'avère en réalité un peu lente, probablement pour laisser le temps à la machine d'afficher le reste de la ville. Tout cela explique peut-être pourquoi Gotham Knights est limité à 30 FPS sur PS5 et Xbox Series. Prévoyez aussi un PC assez costaud, pour profiter pleinement de l'expérience.

Gotham Knights

Batte-man

Globalement, le gameplay Gotham Knights est très proche de celui de Batman Arkham Knight, ce qui n'est pas vraiment surprenant. Il faut dire que c'est un des éléments qui a fait la force de ces jeux. On retrouve donc une vue à la troisième personne, avec des combats qui mélangent les coups en mêlée, des attaques à distances et des bat-accessoires divers et variés. Ce n'est pas Street Fighter, et il n'y a pas de combos compliqués à sortir en dehors des enchaînements de coups rapides et de coups puissants. C'est plutôt une question de timing et de connaissance de l'adversaire. Il y a les habituelles esquives et esquives parfaites, avec la contre-attaque qui suit, mais quelques éléments supplémentaires ont été ajoutés. Appuyer une seconde fois sur la touche juste avant l'impact produit une attaque synchronisé plus puissante. Donc spammer bêtement les attaques est contre-productif. Le système de prises est assez sympathique aussi, avec la possibilité de jeter un ennemi dans le vide, de le tabasser, ou de le garder pour la fin, afin de soutirer des informations sur d'autres criminels.

Gotham Knights

Ce système est intelligemment complété par le système d'infiltration classique, qu'on retrouve dans pas mal de titres du genre, tels qu'Assassin's Creed, Sekiro et d'autres, même s'il faut dire que le célèbre grappin de Batman et les bombes fumigènes offrent une marge de manœuvre inhabituellement élevée dans ce domaine. On a l'initiative et le contrôle du terrain, avant de sombrer sur les criminels inconscients tel un prédateur nocturne. Le jeu propose d'ailleurs de nombreux objectifs facultatifs lors des missions, afin d'encourager à jouer correctement et d'une façon variée, ce qui n'a pas manqué d'ajouter une pointe de variété et de tension à des combats contre des sous-fifres, dont l'issue était courue d'avance. C'est bien vu, puisque cela contribue à préserver l'intérêt du joueur.

Gotham Knights
Gotham Knights

Les 4 chevaliers de la police

On ne peut pas parler de Gotham Knights sans se pencher davantage sur ses 4 co-protagonistes. Sans trop s'étaler, ils sont tous capables des actions de base. Même le gros bourrin du lot, Red Hood, peut s'infiltrer et faire des acrobaties sur les toits. Mis à part leur caractère bien trempé et leur apparence, c'est davantage une question de style de jeu et de bonus de spécialisation. Night Wing est un peu le leader du lot, puissant et capable d'incroyables acrobaties, il brille surtout en mode coopératif. Alors que de son côté, Robin va plutôt privilégier les dégâts élémentaires et la furtivité, il n'a pas son pareil pour éliminer les pires ennemis avant même que le combat ne commence. Batgirl est la spécialiste du 1 vs. 1, avec du tanking, du hacking et des soins, en prime. Pour finir, Red Hood privilégie les attaques à distance, tout en faisant usage de sa grande force physique pour saisir même les adversaires les plus baraqués pour un petit câlin à la Zangief.

Gotham Knights

Chaque personnage a ses propres arbres de talents, et 8 capacités spéciales uniques, qui offrent une approche vraiment différente des combats. On est plutôt encouragé à tous les jouer, puisque l'expérience et une partie de l'équipement est partagé. Il y a bien quelques défis individuels à réaliser, afin de débloquer leurs capacités de chevalier, qui comprennent une forme de déplacement unique sur la carte, mais cela ne demande pas trop d'investissement. Il est plaisant de changer de héros pour valider certains types d'objectifs difficiles sur la carte qui favorisent certains styles de jeu. Mais c'est d'autant plus dommage qu'on ne puisse pas simplement relancer les missions de l'histoire avec chaque personnage. Pendant qu'on y est, l'équipement mérite à peine d'être mentionné, puisqu'il se limite au maximum à choisir quel type d'élément vous souhaitez sur vos capacités, ou contre lequel une résistance serait bienvenue. Le système de mods apporte un peu de variété, mais c'est terriblement superficiel.

Gotham Knights
Gotham Knights

Goat Ham Simulator

On n'en a pas encore fini avec les rues de la ville, puisque Gotham Knights est un jeu en monde ouvert. Une fois l'excellent tutoriel terminé, alors que la journée est passée dans la base du Beffroi pour se préparer, nos héros sont libres de s'aventurer dans Gotham, durant la nuit uniquement, afin de lutter contre le crime comme leur prédécesseur. Une approche radicalement différente de celle de la majorité des open worlds a été adoptée dans le cas présent. Il y a bien quelques collectibles à dénicher, mais les points d'intérêt sont absents. C'est une grande ville après tout, pas une campagne désertique dans laquelle on peut laisser trainer un coffre (Vous avez vu le nombre de criminels dans le coin ?). La carte générale n'est pas particulièrement grande, et l'exploration est un objectif tertiaire au mieux. La priorité est d'arrêter des criminels, et ceux que vous avez interrogés vous livrent des informations sur des activités préméditées générées aléatoirement, comme un hold-up, un enlèvement, une évasion ou une base secrète. Libre à vous d'intervenir pour résoudre ces différentes crises, ou non. Elles disparaissent lorsque vous mettez un terme à votre expédition nocturne, mais d'autres occasions se présenteront.

Gotham Knights

Tout cela donne un aspect assez dynamique à la carte de Gotham, et une fois de plus, le jeu nous fait expérimenter ce qu'est la vie d'un justicier qui doit aller s'aventurer dans les rues chaque nuit pour garder la situation sous contrôle, et pas celle d'être un aventurier qui nettoie méthodiquement la carte. Ces crimes prémédités impliquent différentes factions, avec des niveaux de difficulté variés, des objectifs optionnels et des récompenses à la clé. Quelques contacts avec des objectifs spéciaux et une poignée de défis à relever vous attendent aussi. Cela permet de ne pas s'en lasser trop rapidement, d'autant que les groupes rencontrés, ainsi que leur dangerosité, évoluent avec votre progression dans l'histoire. On finit tout de même par rencontrer les mêmes situations aux mêmes endroits, mais la lassitude ne s'installe pas trop vite, surtout en jouant plusieurs personnages et en faisant bon usage du mode coopératif, malheureusement limité à 2 joueurs.

Gotham Knights

La structure de la campagne principale exploite pleinement la carte de Gotham aussi, mais sans faire l'erreur de s'y cantonner. Les différents dossiers parallèles, liés aux grands criminels, sont constitués de plusieurs étapes. Certaines se déroulent dans les rues, et il faut déjouer certains types de crimes, répondre à des événements, puis interroger les petites frappes locales, afin de savoir ce que prépare leur patron. Ensuite, on rejoint un des bâtiments les plus iconiques de la ville, comme la prison de Blackgate, pour une longue mission instanciée assez linéaire et lourdement scriptée, qui s'achève souvent sur un boss. Cela fonctionne plutôt bien, même si la formule devient vite prévisible, et qu'avoir plus de liberté aurait été appréciable. Et ce ne sont pas les petites phases d'enquêtes un peu pénibles, ni les puzzles, qui relèvent le niveau, bien au contraire. Cela a plutôt tendance à casser le rythme, dans ce qui reste avant tout un jeu de baston.

Gotham Knights
Gotham Knights

Jeu dé-service

Comme cela a été le cas pour Monster Hunter Rise l'année dernière, il semble que le jeu s’apprête à sortir avant d'être réellement terminé, et le studio en est conscient, comme le montre bien l'annonce du contenu de la première mise à jour : Assaut héroïque. Cette dernière devrait introduire le contenu de haut niveau qui fait cruellement défaut à Gotham Knights à l'heure actuelle. Le jeu manque clairement d'activités de haut niveau après avoir terminé l'histoire principale, ce qui devrait vous demander entre 20 et 35 heures en moyenne, en fonction de votre style de jeu. Ce nouveau patch va aussi servir à introduire le mode coopératif à 4 joueurs, abandonné durant le développement. On ne peut pas vous dire si ce nouveau mode de jeu sera bon, et il n'est pas pris en compte dans ce test. Sachez néanmoins qu'il prévu que pour le 29 novembre, il faut s'attendre à ce qu'assez peu de joueurs de la première heure acceptent d'attendre jusque-là, et il est assez dommage de voir Gotham Knights arriver sous une forme tronquée. Si vous hésitez à jouer, la patience peut être de mise.

Gotham Knights
80

Gotham Knights est un jeu qui propose ce qu'on peut attendre de lui, surtout au niveau de l'ambiance, mais jamais plus en dehors de ce point, et il est tout de même un peu léger en termes de contenu. Heureusement, le système de combat est solide, et le monde ouvert propose une alternative à une recette dont on est gavés depuis longtemps. Parcourir les rues à moto ou dans les airs avant de tabasser des criminels avec classe a son charme, et on n'a presque jamais l'occasion de s'ennuyer. C'est très beau, à défaut d'être fluide sur consoles, et il y a une saine dose de variété dans les activités et les personnages. On passe donc un bon moment sur ce jeu Batman sans Batman, surtout en coopératif.

Gotham City et son ambiance incroyable
Quatre personnages distincts
Un gameplay efficace et satisfaisant
Chasser le crime dans le monde ouvert
Le mélange des formes de déplacement sur la carte
Des dialogues et des cutscenes uniques pour chaque personnage
Pas de crossplay
30 FPS max sur consoles
Une histoire prévisible et à dormir debout
Assez peu de super-vilains au final
Des bugs et un jeu qui crash souvent
Un contenu de haut niveau qui reste à venir
Meilleur personnage Gotham Knights : Solo, coop, exploration... Quel héros choisir ?

Que vous jouiez en coopération, en solo, que vous préfériez explorer la carte de Gotham ou ayez envie de privilégier la discrétion pour éliminer les vilains, vous trouverez quels personnages choisir en fonction de vos préférences dans ce guide de Gotham Knights.

0
Robin Bouquet
Raiden Robin  - Journaliste

Fan de nombreux types de jeux, j'accroche surtout quand il faut faire souffrir ses méninges et peaufiner son gameplay. Des raids WoW, je suis passé aux CRPG, puis des tacticals aux 4X, mais aussi les jeux FromSoftware.

L'actu

En Continu

13:57 Changer de personnage Gotham Knights : Comment jouer un autre héros ?
17:46 Caches secrètes Gotham Knights : Où trouver les enregistrements de Batman sur la carte ?
15:46 Énigmes Gotham Knights : Solutions de tous les puzzles et mécanismes
14:22 Trophées Gotham Knights : Liste de tous les succès à débloquer
10:55 Robin Gotham Knights : Build, capacités... Comment le jouer ?
10:10 New Game Plus Gotham Knights : Comment lancer le NG+ ?
09:02 Batgirl Gotham Knights : Build, capacités... Comment la jouer ?
18:59 Sudoku Gotham Knights : Règles et solution de l'énigme
16:36 Niveau maximum Gotham Knights : XP, partage des niveaux et points de capacité
16:02 Tenues Gotham Knights : Comment débloquer les skins ?

Articles

recommandés

Gotham Knights avance sa date de sortie et montre ses vilains
Gotham Knights : Les 16 premières minutes du jeu dévoilées !

Guides

à découvrir

Multijoueur Gotham Knights : Comment jouer en coopération à deux joueurs ?
Tenues Gotham Knights : Comment débloquer les skins ?
Historia Strigidae Gotham Knights : Où tous les trouver sur la carte ?