MGG / Dernières reviews de jeux / Pokémon Écarlate et Violet / Soluce Pokémon Écarlate et Violet : Nos guides et astuces sur la 9G /

Test Pokémon Écarlate et Violet : Notre avis complet sur le monde ouvert de la 9G

Soluce Pokémon Écarlate et Violet : Nos guides et astuces sur la 9G
Test Pokémon Écarlate et Violet : Notre avis complet sur le monde ouvert de la 9G
1

Le moment de compléter votre Pokédex sur Pokémon Ecarlate et Violet approche à grands pas ! En attendant, voici notre avis complet sur cette neuvième génération dans le gigantesque monde ouvert de Paldea. Le voyage en vaut-il la peine ?

Test Pokémon Écarlate et Violet : Notre avis complet sur le monde ouvert de la 9G
85

Nous y voilà. Pokémon Écarlate et Violet sortent ce vendredi 18 novembre sur Nintendo Switch et, après une année entière de teasing et d'informations, vous allez enfin savoir ce que valent vraiment ces deux nouvelles versions. Le monde ouvert est-il suffisamment intéressant ? Les graphismes et la technique, souvent décriés, sont-ils si rédhibitoires que ça ? Voici notre verdict complet sur la 9ème génération de Pokémon.

[Pour information, nous écrivons ce test au moment où les fonctionnalités multijoueur online n’ont pas encore été débloquées. Nous ne parlerons donc pas de cet aspect bien que nous ayons déjà pu le tester lors de notre preview.]

  • Genre : Aventure, monde ouvert
  • Date de sortie : 18 novembre 2022
  • Plateforme : Nintendo Switch
  • Développeur : Game Freak
  • Éditeur : Nintendo
  • Prix : 59,99€
  • Testé sur : Nintendo Switch OLED (version Violet)

Paldea, pas l'idéal ?

Graphismes

Écarlate/Violet est-il vraiment plus beau que Légendes Pokémon Arceus ? Sur certains aspects, oui. Les design des personnages et les intérieurs de bâtiments sont particulièrement bien détaillés avec des couleurs et des ombrages parfaitement adaptés à un jeu Switch sorti en 2022. En revanche, dès qu'on sort dans le monde ouvert et qu'on observe de plus près les falaises ou le sol, les textures font franchement mal au cœur. Inutile de répéter ce que nous avions dit dans le test d'Arceus mais il en va de même ici : c'est frustrant. Frustrant de voir à quel point de jolies choses ont été conçues (comme la maison de départ qui vous ravira certainement) et que d'autres ont été volontairement laissées de côté, par manque de temps probablement. On le sait, Game Freak est soumis à un rythme de sorties effréné, ce qui l'empêche sûrement de peaufiner ses jeux.

Le mélange est alors étrange : tantôt on se retrouve avec des décors qui nous en mettent plein la vue, tantôt on se demande si nous ne sommes pas sur un jeu de 2006.

Une sensation de "non fini" s'en dégage en permanence et c'est dommage quand on voit le potentiel du gameplay proposé. Mais là encore, tout comme pour Arceus, nous n'allons pas nous éterniser sur cet aspect visuel, certes important pour certains, mais que vous avez déjà pu observer dans les trailers.

Le jeu est magnifique en intérieur... - Pokémon Écarlate et Violet
Le jeu est magnifique en intérieur...
...Un peu moins en extérieur ! - Pokémon Écarlate et Violet
...Un peu moins en extérieur !

Technique

Non, ce qui nous choque le plus c'est bien sûr la technique. Que le jeu ne soit pas aux goûts de tout le monde c'est une chose, mais qu'il tourne le plus souvent à moins de 30fps en est une autre. Dans l'ensemble, les déplacements sont ultra fluides (et heureusement pour un monde ouvert aussi grand) mais les animations en arrière-plan sont affreusement saccadées, à tel point que notre regard ne peut pas en faire abstraction. Il y a un manque de finition certain notamment lors de la création de sandwich ou le fait qu'aucune des maisons dans les villages ne soient explorables. Les magasins, eux, proposent simplement un menu permettant de choisir les vêtements (quand ils veulent bien s'afficher) et les plats à acheter. Il est vrai qu'on perd un peu la saveur des anciens jeux où l'on pouvait entrer dans chaque maison et voir s'il n'y avait pas un petit quelque chose à ramasser. Là encore, cela s'explique par la grandeur du monde ouvert : des compromis ont visiblement dû être faits comme la distance d’affichage qui est bien trop courte. Impossible d’apercevoir les Pokémon à plus de 5 mètres au loin. En combat, notez qu'il est possible de bouger la caméra pour avoir presque la même sensation que dans Arceus, même si vous ne verrez pas votre personnage courir librement autour.

Toujours très agréable en revanche de profiter des améliorations ergonomiques comme l’accès au PC ou au changement de capacités directement via le menu ou encore l’auto-soin qui permet, en un seul clic, de redonner ses PV à votre Pokémon en utilisant les potions de votre sac.

Pokémon Écarlate et Violet

Musique

Passés ces points noirs visuels, le plaisir de jouer à un Pokémon en monde ouvert prend évidemment le dessus. Nous avons plusieurs fois grimacé en voyant des bugs de texture par-ci par-là mais ces mauvaises surprises graphiques sont compensées par les infinités de choses à faire, à commencer par la complétion du Pokédex. L'animation de ce dernier est d'ailleurs splendide et donne sans cesse envie de découvrir de nouvelles espèces.

L'un des points forts de cet opus est sans aucun doute la musique. Une bande-son composée par Toby Fox (réputé pour Undertale) qui mélange vibes hispaniques à la guitare et morceaux plus relaxants. Seule la piste à l'Académie est barbante à la longue et oblige à couper le son si l'on reste trop longtemps sur place. Là encore, c’est très frustrant d’avoir une telle césure entre un sound design de qualité, des effets au poil et pourtant une technique et des graphismes qui pèchent encore et toujours chez Pokémon.

Pokémon Écarlate et Violet

La grandeur au détriment de la fraîcheur ?

L'exploration du monde ouvert

Pokémon Écarlate / Violet est à la fois immense, complet et pourtant bizarrement vide. Il y a bel et bien énormément d'objets et de Pokémon à trouver dans le monde ouvert, ou encore de dresseurs à affronter, mais le jeu reste peu fourni en activités annexes comme on pourrait en trouver dans n'importe quel autre open-world. Pas de quêtes secondaires, pas de collectibles à collectionner comme c'était le cas dans Arceus par exemple (oui la comparaison avec LPA reviendra souvent). Un choix judicieux en vérité qui peut s'expliquer par la longueur des trois scénarios disponibles. Ici, pas question de simplement obtenir les 8 badges et battre la Ligue. Vous devrez vaincre plusieurs Dominants et enquêter sur les épices secrètes qu'ils consomment, mais aussi démanteler les repaires de la Team Star à travers tout le pays. À cela s'ajoute bien sûr l'exploration des zones aux environnements variés (plaine, désert, neige, plage, villes etc.,), la complétion du Pokédex et plus encore.

Concernant la carte en elle-même, nous ne savons plus trop quoi en penser. La mini-map est certes extrêmement pratique et les icônes sont parfaitement claires mais il est impossible de poser plusieurs marqueurs (un seul pour indiquer une destination) et, surtout, la région est divisée en immenses zones composées de routes sans nom. Difficile de s’y repérer.

Pokémon Écarlate et Violet

Farming

Côté farming, devoir combattre des dizaines de Pokémon a son intérêt pour gagner de l’expérience bien sûr mais aussi des “échantillons” de monstres (poils, dents, terre, plumes etc.). Ceux-ci vous serviront à confectionner des CT pour apprendre de nouvelles capacités à votre équipe, mais vous pouvez aussi les échanger contre des Points de Ligue. Ces “PL” peuvent alors être utilisés comme des Pokédollars afin d’acheter n’importe quel objet utile à votre aventure, des vêtements ou encore des ingrédients.

Dans notre preview, nous avions justement peur que ce farm intensif ne serve pas à grand chose mais il n’en est rien. D’autant plus que, même si les premières arènes et autres épreuves sont très simples, la difficulté va crescendo jusqu’au moment où vous devrez forcément prendre quelques heures pour gratter des points d’XP et faire monter vos Pokémon en niveau. Les dernières épreuves de chaque scénario sont particulièrement difficiles et c’est sans parler de la Ligue.

Combats

En parlant des combats justement, ces derniers sont au tour par tour comme dans n'importe quel jeu Pokémon classique : il faut entrer en contact avec le monstre pour lancer le duel. Certains y verront une régression par rapport à Arceus mais la fonction "En Avant" est justement là pour nous rappeler qu'on peut envoyer son monstre de poche à tout moment foncer sur un adversaire pour le mettre K.O. En un seul clic (bouton R), il courra en ligne droite puis bifurquera dès qu'il verra un objet à ramasser ou bien un Pokémon à vaincre. Une option très pratique surtout pendant les phases d'Apparitions Massives ou les épreuves de la Team Star lorsqu'il faut terrasser des vingtaines de créatures à la suite.

Pokémon Écarlate et Violet

La grande nouveauté concerne bien sûr la Téracristallisation : un phénomène puissant qui permet à un Pokémon de renforcer ses statistiques mais surtout ses attaques. Si ces dernières sont du même type que le Joyau Téracristal qu'il a au-dessus de la tête, alors elles seront encore plus puissantes. De base, les Pokémon ont un type Téracristal lié à leur propre type mais il est non seulement possible de croiser des créatures sauvages avec un type Téracristal différent mais aussi de modifier le type Téracristal de votre Pokémon dans un endroit spécial. Ces fameux Pokémon sauvages Téracristalisés peuvent être l'équivalent des Barons dans Arceus puisqu'ils sont bien plus puissants même s'ils font moins peur et que vous ne risquez pas de vous évanouir en vous faisant attaquer. C'est dommage que cette notion de danger n'existe plus tellement dans Écarlate/Violet.

Durée de vie et activités secondaires

C'est certainement le jeu Pokémon le plus copieux jamais réalisé. La durée de vie est colossale et bien que les missions des 3 scénarios soient redondantes, EV nous laisse découvrir tout son potentiel en seconde partie de jeu.

Bien qu’il n’y ait pas de quêtes annexes comme expliqué plus haut, ces nouvelles versions proposent toutefois quelques activités supplémentaires comme les fameux pique-nique qui s’avèrent très utiles. Ils permettent non seulement de soigner vos Pokémon facilement sans consommer d’objets mais aussi de les laver pour améliorer leur niveau de bonheur. Confectionner des sandwichs a également une importance capitale puisque c’est en mangeant de savoureux plats que vous obtiendrez ce qu’on appelle des Auras Gustatives. Une mécanique qui offre des bonus favorisant la capture de Pokémon d’un type spécifique, l’obtention d’échantillons, la chance de trouver un shiny, la rapidité pour faire éclore un œuf etc.

Pokémon Écarlate et Violet

Une aventure pour bambin ?

Difficulté

Même si la difficulté est agréable en fin d’histoire, Pokémon reste un jeu pour enfant quoi qu’il arrive et Écarlate/Violet n’a évidemment pas échappé à cette ambition de le rendre encore et toujours plus accessible. Le Multi Exp n’est toujours pas désactivable par exemple, et, quand on tombe d’une falaise, notre smartphone (oui) nous empêche de nous écraser et de prendre des dégâts.

Ceci dit, on sent une réelle volonté d’apprendre aux plus jeunes que Pokémon est plus complexe que cela. Les cours de l’Académie ont été conçus pour apprendre aux dresseurs qu’il ne s’agit pas simplement de capturer des monstres à gogo et de récolter des badges : en plus des faiblesses de type, il y a des statistiques à prendre en compte, des effets, des calculs à faire etc. Et tout cela est très bien expliqué et donne envie de s’y intéresser. Ces cours vous permettent ensuite de passer des contrôles pour obtenir de belles récompenses et vous lier d’amitié avec les différents professeurs afin d’en apprendre plus sur leurs histoires. Ils sont passionnants pour la plupart et permettent aussi de faire une coupure pendant l’exploration intensive de Paldea.

Pokémon Écarlate et Violet
Pokémon Écarlate et Violet

Scénario

Dans l’ensemble, le scénario principal est bien plus profond et intrigant que peuvent laisser penser les premières heures de jeu. Même les trois activités annexes ont un message à faire passer, certes plus léger mais tout de même important. Il semble difficile de proposer un jeu à la fois amusant pour les enfants et pas trop gamin non plus pour les trentenaires nostalgiques. Pourtant, Game Freak a réussi haut la main cette fois encore : seuls les examens d’arène, des sortes de mini-jeux, sont trop enfantins.

Pokémon Écarlate et Violet

Progression

Pokémon Écarlate/Violet a été conçu de telle sorte que chaque zone entourant l’Académie soit “facile” puisque vous avez le choix de commencer là où vous le souhaitez. En revanche, même si vous pouvez faire l’arène de Glace en premier si cela vous chante, vous n’arriverez pas à la cheville de sa championne puisqu’il faut des Pokémon au niveau 60 minimum. Si la linéarité n’est donc plus de la partie, vous ne pourrez pas aller si facilement là où vous le voulez. Un certain ordre est quand même nécessaire pour réussir à avancer sans encombres et débloquer les capacités nécessaires à votre monture pour qu’elle puisse voler, surfer ou grimper les falaises.

Concernant le level scaling, la difficulté des zones ne s'adapte pas selon votre niveau mais les personnages principaux qui reviennent régulièrement, si. Ce n'est pas déplaisant sauf quand on revient dans une zone de niveau 20 alors que tous nos Pokémon sont déjà au niveau 50.

85

Si Pokémon Écarlate et Violet nous proposent une aventure vivifiante aux couleurs de la péninsule ibérique, on sent bien que quelques sacrifices ont dû être faits, sur les graphismes et la technique notamment, afin de laisser les joueurs explorer l’immense région de Paldea. À bout de souffle, ce n’est pas sur Nintendo Switch que les monstres de poche brilleront mais cette 9ème génération aura au moins le mérite de nous proposer du neuf dans la licence. Le gameplay en monde ouvert est ce qu’attendaient beaucoup de fans depuis des lustres et Game Freak réussit haut la main à proposer des scénarios intéressants et des mécaniques empruntées au succès d'Arceus.

Bref, un bien bel opus avec une durée de vie colossale et une histoire riche qui nous promet un avenir radieux pour la licence, on l'espère.

La durée de vie colossale
L'ambiance musicale au poil
L'envie de progresser et de compléter son Pokédex constamment
La difficulté croissante
Les cours à l'Académie
Peut mieux faire sur les graphismes et la technique
Quelques redondances dans les trois scénarios
La distance d'affichage bien trop courte
Pokémon Ecarlate et Violet : 5 choses à savoir si vous hésitez à l'acheter

Vous n'avez pas encore craqué pour Pokémon Écarlate et Violet que ce soit pour vous ou votre enfant ? Voici les 5 choses à savoir avant d'effectuer votre précommande ou votre achat le jour de la sortie.

Soluce de Pokémon Écarlate et Violet
Tous nos guides et astuces 9G
Le Pokédex complet de Paldea
Les Pokémon confirmés
1
Camille Chabroud
Milkameluna  - Rédactrice JV

Pokémon || Animal Crossing || Harry Potter || Top Jeux || Hytale || Star Wars

Pikagateau il y a 4 jours

Je ne comprend pas comment on peut mettre une telle note face à un tel affront . <br /> <br /> Les gens ont salement craché sur s/l ensuite sur épée et bouclier avant de lyncher LPA. Mais étrangement un pokémon pas fini en monde ouvert lui ce sont les éloges . <br /> <br /> Ce jeu est bourré de bug de soucis de clipping, il arrive que l'on crash en plein game . Mais pas que ça.<br /> <br /> Les graphismes parlons en : bien détaillé pour certains endroits comme l'académie ou la maison, les perso et les pokémon.<br /> Mais passé tout ça ... C'est une vaste blague. <br /> On passe d'un copier coller de texture sur des falaise a des touffes d'herbes carrés qui empêche parfois de voir les plus petits pokémon, quand ceux ci ne sont pas bloqué dans les murs ou les ponts. <br /> <br /> Les villes ... Une blague .. une mascarade. A une époque où l'on pouvait visiter des bâtiments pour y trouver du lore, des échanges, des objets, maintenant ceux ci sont fermés et les habitants ne vous diront que des texte neuneu du style : c'est cool ! , C'est vrai ?<br /> Des échanges existe mais ils sont vraiment très rare. Quand aux boutiques .. vous trouverez parfois les même dans une seule ville.<br /> <br /> Les arènes autrefois haute en couleurs, diversifier à l'image de leurs champions, ne seront plus que des administrations, où l'on vous dira juste de passer un examen très facile avant de battre un champion sans aucune âme ni développement, où son histoire ne tient qu'en 10 lignes. <br /> <br /> Parlons shasse maintenant, ok les shiny sont visibles sur la carte. Mais plus le moindre son, le moindre scintillement pour nous montré que nous croisons la perle rare ( bon courage pour différencier un pichu shiny d'un normal ) . Une déception.<br /> <br /> Les garderies ont fermés leurs portes pour que l'on trouve des oeufs dans les pique nique .<br /> <br /> Les méthamorph et zorua autrefois visibles ne le sont plus.<br /> <br /> La difficulté n'existe pas .. il est beaucoup trop simple de pex sans combattre tellement les bonbons exp et super bonbon se ramasse à la pelle.<br /> <br /> Les méchants ont une thématique bien intéressante et liée à l'académie mais vite passé a la trappe, tellement que ça été construit rapidement. <br /> <br /> On nous vend un open World certe .. mais avec des difficultés qui ne s'adaptent pas au lv du joueur ni a ses badges . D'ailleurs les champions ainsi que les dominants et les méchants ont bien un ordre défini. Pas si libre que ça .<br /> <br /> Certains pokémon sont une blague, un flamant rose avec juste un noeud au cou, des souris blanches qui se multiplie en évoluant, un dauphin qui a le même skin en évoluer mais juste avec un coeur en plus, un moteur qui se balade tout seul ! .<br /> <br /> On en parle du post game ? Du vide pas, de tour de combat, pas de challenge.<br /> <br /> Les raids sympa mais on les passe : trop facile, récompenses trop cheaté, ça ne vaut pas les raids dynamax qui avaient du challenge et aussi la possibilité de ne pas avoir le pokémon si nous étions en coop'. <br /> <br /> Ok il y a des clins d'oeil sympa notamment le livre de Sonya, les aventure a Hisui, les moultes clins d'oeil a rouge et bleu. Des nouveautés sympas mais ça ne suffit pas a faire remonter la note.<br /> <br /> Là où un breath of the wild aurait été descendu en flèche si il nous aurait pompé la même chose. Ici on lui déroule le tapis rouge . <br /> <br /> Ce qui est inquiétant pour l'avenir de la série. Si les prochains sont ainsi . Il faudra se l'avouer ça sera la mort d'une licence emblématique.<br /> Beaucoup se tourneront sur les spin off et les remakes mais ne feront plus confiance dans les nouveaux .<br /> <br /> Ce jeu mérite un bon 7/20 . Pas plus

L'actu

En Continu

20:15 Kalos Pokémon Écarlate et Violet : Un DLC en France, on y croit ?
17:37 Pokémon Écarlate Violet : Logos des types et images des bijoux Téracristal pour ne plus vous tromper
16:21 Épices Secrètes Pokémon Écarlate et Violet : Liste des raids pouvant donner des épices en récompense
11:00 Pokémon Écarlate et Violet : Les pires villes de tous les Pokémon pour cette 9G ?
09:20 Pokémon Écarlate Violet : Le guide du Grand Tournoi de l'Académie
22:58 Post-game Pokémon Écarlate et Violet : Refaire les 8 arènes de Paldea, nos conseils
16:30 Pokémon Écarlate Violet : Et si les PNJs avaient des voix ? Découvrez ce que ça donnerait
15:27 Épice Secrète Pokémon Écarlate et Violet : Comment réussir la quête du Professeur Saguaro ?
14:02 Farfuret Pokémon Écarlate Violet : Comment obtenir la Griffe Rasoir pour le faire évoluer ?
13:30 Pokémon Écarlate Violet : Les règles des parties compétitives révélées !

Articles

recommandés

Pokémon Ecarlate Violet : Pierre Aube, emblème général... Où trouver tous les objets d'évolution ?
Evoli Pokémon Ecarlate Violet : Le trouver et obtenir toutes ses évolutions
Pokémon Ecarlate Violet : Liste des cours à l'Académie de Paldea et réponses aux contrôles

Guides

à découvrir

Différences Pokémon Écarlate et Violet : Liste des Pokémon exclusifs à chaque version
Pokédex Paldea : La liste complète sur Pokémon Ecarlate et Violet et où tous les trouver
Pieu Pokémon Ecarlate Violet : Emplacement des 8 pieux de chaque couleur pour ouvrir les sanctuaires