MGG / Dernières reviews de jeux / The Witcher 3 : Wild Hunt /

Test The Witcher 3 : Wild Hunt

Test The Witcher 3 : Wild Hunt
0

Découvrez le test d'un des jeux les plus réussis de ces dernières années. Witcher 3 par CD Red Projekt est depuis devenu un véritable classique. Retrouvez Geralt, le héros des deux premiers volets dans une aventure épique à la recherche de Ciri !

93

*Test écrit le 17 mai 2015*

Après de nombreux reports et une attente qui a semblé interminable, The Witcher 3: Wild Hunt arrive enfin sur PC, PS4 et Xbox One ce 19 mai. C'est donc avec une impatience non dissimulée que nous avons plongé dans le monde du Sorceleur, qu'on nous a promis magnifique et gigantesque, pour ce test. Découvrez donc si le résultat est à la hauteur des attentes.

  • Genre : Action RPG, Monde ouvert
  • Développeur : CD Red Projekt
  • Prix : 25 à 30 euros selon le support pour la version Game of the Year
  • Supports : PC, PS4, Xbox One
  • PEGI : 18+

C'est toujours meilleur la troisième fois

Pour ceux qui découvrent, The Witcher est à l'origine une série de livres par l'auteur polonais Andrzej Sapkowski : elle propose de découvrir un monde médiéval fantastique à travers les yeux de Geralt de Riv, un sorceleur, un des derniers représentants d'une caste de mutants parias créés via l'alchimie pour chasser les nombreux monstres qui errent à la recherche de chair humaine. Assez cynique et froid, Geralt est partisan de la voie du moindre mal, car ici rien n'est totalement bon ni totalement mauvais. De la même façon, il n'y a généralement pas d'issue heureuse aux conflits qu'il rencontre. Le meilleur symbole de cet univers complexe où les intrigues politiques sont nombreuses et dans lequel les questions morales n'ont que des réponses floues est le fait que Geralt porte deux épées, une en argent pour tuer les monstres et une autre en acier pour tuer les humains, dont il est pourtant censé être un protecteur. Il tient d’ailleurs bien plus du chasseur de primes en ce sens. Nous avons eu le plaisir de découvrir cela dans les deux premiers jeux de la série : le premier sorti en 2007 s'est avéré une grande réussite, mais n'a jamais pointé son nez sur consoles. Le second titre, plus ambitieux, a aussi reçu une pluie d'éloges et a fini par sortir sur Xbox 360. Autant dire que le public consoles peut hésiter à prendre le train en marche.

Non, vous ne pourrez pas choisir de jouer une version féminine de Géralt, voici sa fille adoptive, Ciri. - The Witcher 3 : Wild Hunt
Non, vous ne pourrez pas choisir de jouer une version féminine de Géralt, voici sa fille adoptive, Ciri.

CD Red Projekt semble avoir pris la chose en compte et globalement, ne pas avoir joué aux titres précédents ne sera pas pénalisant ici. Ceux qui l'ont fait seront tout de même heureux de retrouver des visages familiers dont la délicieuse Triss Merigold entre autres, et il vous sera donné la possibilité de refléter les choix faits dans le second jeu de la série. Ce troisième épisode se déroule environ un an après la fin de The Witcher 2 : cette fois, Geralt cherchera à retrouver sa fille adoptive tout en enquêtant sur la sinistre et surnaturelle Chasse sauvage qui le hante depuis le début de la série. Vous aurez dans tous les cas la possibilité de passer par une phase facultative de quelques heures au début du jeu pour vous familiariser avec son univers, ses principaux personnages et surtout son gameplay, le tout dans une région aux dimensions limitées.

En tant que super-mutant et vétéran du combat à l'épée, Geralt est capable de prouesses au combat sans tomber dans l’extravagance. Vous disposerez donc de la gamme de mouvements habituelle avec les coups forts, les coups rapides, les parades suivies d'une contre-attaque et les roulades. Vous n'êtes certainement pas invincible et même si les combats contre les monstres sont relativement basiques en général, il vous faudra faire preuve d'un peu plus de stratégie contre les humains qui disposeront souvent de boucliers et d'armes capables de parer vos coups. Heureusement, votre arsenal ne s’arrête pas là puisque Geralt possède quatre signes magiques aux effets propres. Envoyer une bouffée de flammes sur vos adversaires est toujours amusant, les manipuler aussi. Au fur et à mesure de votre montée en niveaux, vous débloquerez des points de talent additionnels pour améliorer vos compétences et vos signes, afin de donner un profil unique à votre personnage. Leur impact est non négligeable : n'allez surtout pas croire que vous pourrez visiter les coins les plus dangereux du monde directement, le niveau des ennemis n'est très clairement pas basé sur le vôtre. Ces signes à utilisation instantanée sont limités par votre barre d'endurance qui sert aussi à courir ; elle se régénère rapidement, vous pouvez donc en utiliser beaucoup, mais comme leur utilité première n'est clairement pas de faire des dégâts, il faudra toujours en venir à l'épée.

Vous pourrez choisir d'améliorer vos signes pour disposer d'un vrai lance-flammes ou de pouvoirs de jedi. - The Witcher 3 : Wild Hunt
Vous pourrez choisir d'améliorer vos signes pour disposer d'un vrai lance-flammes ou de pouvoirs de jedi.

Comme beaucoup de PC-istes doivent lire ce test, il me semble important de préciser que la maniabilité à la manette est impeccable et que ce n'est en rien choquant ou gênant par rapport à un combo clavier/souris, dommage qu'on ne puisse pas en dire autant pour les menus du jeu et l'inventaire. Pour en revenir aux compétences de Geralt, il pourra aussi utiliser des potions concoctées par lui-même pour renforcer ses capacités et contourner certains obstacles, même si comme toujours elles s'avèrent particulièrement toxiques. En abuser s'avère à double-tranchant et peut rapidement mener à la mort. Il y a donc une petite dimension stratégique ici aussi, et il vous faudra bien choisir vos potions pour les plus gros combats dans les modes de difficulté élevés. Il n'est pas question d'en boire une de chaque type puis de piocher dans votre réserve quasi inépuisable de potions de soin. Pour finir, l'arsenal de l'ami Geralt s’enrichit d'une arbalète qui permettra d'abattre les ennemis volants (ou au moins de leur faire toucher le sol) comme les redoutables griffons et les cocatrix. Vous perdez cependant les pièges présents dans The Witcher 2, il faut bien dire qu'ils étaient davantage une source d'exploit qu'autre chose.

Quête à quête avec Géralt

Une fois lâché dans le grand bain vous aurez tout le loisir de visiter le monde à pied ou à dos de cheval, cela ne sera pas du luxe tant les zones sont grandes. Vous pourrez donc parcourir villes et villages à la recherche de primes et de quêtes. Ici contrairement à bien trop de RPG, on ne vous proposera pas des quêtes de remplissage à base de « Allez me chercher du bois, je me moque bien que vous tuiez des dragons au petit déjeuner ». Vous n'aurez jamais l'impression de faire des choses triviales car outre les nombreux personnages riches en couleur disposant d'animations et d'une voix propre (digne de ce nom même en français, soulignons-le), vous aurez le plaisir de découvrir que dans cet univers, les gueux ne brillent pas par leur érudition ni leur intelligence. Ce ne sont pas non plus des geeks qui se sont spoilé l'intégralité des livres de maître du donjon d'Advanced Dungeon & Dragon et ils n'ont pas joué à plusieurs dizaines de RPG dans leur vie, ils n'ont pas la moindre idée de ce qui différencie un monstre d'un autre et quelle est leur écologie. Il vous faudra donc découvrir ce que vous allez affronter, où le débusquer et comment en venir à bout. Pour cela vous aurez régulièrement droit à une phase d'enquête déductive qui utilise les sens très développés du sorceleur. Il vous faudra donc observer les auras des objets, les traces de pas et d'autres indices. C'est assez bien conçu et certainement plus intéressant que d'être dirigé par un GPS au point X deviné comme par miracle par le paysan du coin. Vous aurez ensuite le plaisir de ramener vos macabres trophées à base de têtes tranchées en ville pour prouver à vos employeurs du moment que vous avez bien fait votre boulot. Avoir une tête de monstre sanglante et à moitié décomposée de 30kg sous le nez est plus convaincant que votre seule parole, après tout.

Cette fois les boss ne manqueront pas de piment. - The Witcher 3 : Wild Hunt
Cette fois les boss ne manqueront pas de piment.

Dans la même veine, les nombreuses décisions que vous aurez à prendre ne seront clairement pas évidentes, n'espérez pas un indicateur de couleur pour vous signaler que vous allez être bienfaisant ou maléfique. Il faudra juger par vous-même et tenter de trouver la solution qui vous semble la meilleure, ou plutôt la moins terrible du lot. Toutes ces quêtes ne manqueront évidemment pas d'avoir un impact local, ce qui fera évoluer la situation des gens du coin d'une façon ou d'une autre. Parfois vous découvrirez de nombreuses heures plus tard que cela a aussi eu une influence à l'échelle globale. Vous vous prendrez donc probablement à regretter d'avoir fait un choix plutôt qu'un autre. La durée de vie du jeu est excellente, nous n'avons clairement pas eu le temps de tout finir, mais il vous faudra probablement bien plus d'une centaine d'heures pour le terminer totalement et malgré cela il y a des chances que vous ayez envie de remettre ça pour tester les nombreux choix alternatifs possibles.

The Witcher 3 : Wild Hunt

Le nerf de la guerre

En plus du combat à l'épée et de l'exploration, notre sorceleur dispose de diverses occupations secondaires notables. La plus importante de toutes est la copulation : fidèle à sa réputation de tombeur, Geralt aura l'occasion d'avoir des relations intimes assez diversifiées et parfois assez exotiques, dirons-nous. Au moins le jeu n'a pas volé son PEGI 18 qui semble généralement être attribué dès qu'il y a un peu de violence. La nudité semble parfois un peu forcée, mais globalement c'est très bien mis en scène et cela apporte quelque chose à l'histoire, ce n'est clairement pas du porno, mais vous n'allez peut être pas vouloir mettre le jeu entre les mains d'un gamin de dix ans.

Les jeux d'argent font aussi partie intégrante de la vie du Sorceleur depuis le premier titre de la série : cette fois c'est le Gwynt, un très sympathique jeu de cartes particulièrement bien conçu qui vous donnera l'occasion de vous mesurer à des adversaires toujours plus redoutables avec une longue série de quêtes dédiées. Le pugilat est lui aussi de retour, vous pourrez donc bourrer le pif aux culs terreux locaux ou à des vétérans chevronnés pour amasser toujours plus d'argent. La bonne nouvelle est que cette fois les duels ne sont plus gérés via des QTE approximatifs mais de la même façon que le combat à l'épée, il n'y a donc pas de phase de réapprentissage spécifique.

Pour finir, il y a bien évidemment l'artisanat évoqué un peu plus tôt : vous allez récolter des centaines et des centaines de composants pour créer des potions, mais aussi pour forger de nouvelles armes et armures toujours plus puissantes. Trouver de nouveaux plans sera à chaque fois l'occasion de partir à l'aventure pour récolter les composants spécifiques et changer de look en plus du reste. Cependant encore une fois les menus et l'inventaire n'aident pas beaucoup, de plus vous ne pourrez pas porter tous ces composants en même temps. Notre Némésis du second titre, la limite de poids, fait son retour, il faudra donc improviser vous-même un espace de stockage. Ce n'est pas trop dramatique, mais un peu irritant à l'occasion.

The Witcher 3 : Wild Hunt

World of Witcher

Bien que ces dernières années de nombreux jeux aient revendiqué la mention « monde ouvert », il est bien plus difficile qu'il en a l'air d'en créer un digne de ce nom. C'est peut-être sur ce point que tient un des plus grands coups de maître de CD Red Projekt, la région dans laquelle vous allez évoluer est réellement immense, mais pas seulement. Les décors sont aussi magnifiques que variés, même si c'est souvent dans leur crasseuse vulgarité, ils fourmillent toujours de détails ce qui montre bien le soin qui leur a été accordé. Les longues chevauchées vous en mettront littéralement plein les yeux. L'ambiance sonore et les thèmes musicaux n'ont pas non plus été délaissés et pour peu que vous jouiez avec une installation sonore digne de ce nom ils contribueront à vous plonger dans la peau de Geralt comme si étiez vraiment sur place. C'est donc une franche réussite et additionné au fait qu'on nous épargne certaines des dérives du genre façon Assassin's Creed avec une babiole à collectionner à ramasser tous les dix mètres, on est ici motivé avant tout par la curiosité et la soif d'exploration.

Comme on pouvait le craindre cependant, les consoles « Next Gen », peinent clairement à gérer un monde ouvert aussi riche. La bonne nouvelle est qu'il n'y a pas de chargements entre les zones, vous n'aurez donc pas de déplaisantes coupures alors que vous explorez (même s'il y en a après les morts ou entre les cutscenes). La mauvaise est que la PS4 peine vraiment à maintenir ses trente pauvres images par seconde. En général le jeu est fluide, mais dans certaines conditions un peu plus gourmandes (dont les marais comme l'ont signalé d'autres) on peut noter une perte de FPS. Cela reste néanmoins jouable, donc pas de soucis à avoir. Dans la même veine, la qualité d'affichage des éléments lointains se dégrade assez rapidement. Peut être que le patch day one arrangera un peu tout cela, mais mieux vaut ne pas compter là-dessus ; même sans cela le jeu est très beau et place la barre fort haut pour un jeu en monde ouvert. Il faut se tourner vers les jeux PC pour trouver mieux.

Comme on le craignait la version PC du jeu est moins belle que ce qui nous avait été montré dans les trailers de 2013. Néanmoins en désactivant les bonnes options et avec les patchs qui arrivent ces jours-ci le jeu est globalement très beau tout de même même si vous avez une machine de jeu relativement récente. Les possesseurs de machines surpuissantes devront probablement attendre quelques mois voire quelques semaines pour que les moddeurs prennent le relai.

The Witcher 3 : Wild Hunt
93

Sur le fond, The Witcher 3 tient toutes les promesses faites et plus encore, on peut éprouver un plaisir rare en évoluant dans les contrées vulgaires et sales, mais étrangement fascinantes que nous a concocté CD Red Projekt. Le gameplay est savamment dosé et l'histoire est aussi intéressante que prenante avec un soin accordé au détail particulièrement impressionnant. Si on met de coté les limites de la PS4, qui peine à gérer ce monde ouvert fourmillant de détails, nous avons ici du tout bon ou presque et il ne fait nul doute que The Witcher 3 deviendra une référence incontournable du RPG à l'occidentale.

Un monde aussi immense que magnifique
Une histoire subtile, mature et non manichéenne
Des quêtes très travaillées qui nous épargnent les habituels poncifs du genre
Le système de progression du personnage et les combats
Le système d'artisanat utile et bien conçu
Une durée de vie exceptionnelle
Quelques éléments graphiques qui font un peu tâche
Quelques bugs
Les menus mal conçus
0
Robin Bouquet
Raiden Robin  - Journaliste

Fan de nombreux types de jeux, j'accroche surtout quand il faut faire souffrir ses méninges et peaufiner son gameplay. Des raids WoW, je suis passé aux CRPG, puis des tacticals aux 4X, mais aussi les jeux FromSoftware.

L'actu

En Continu

18:00 Série The Witcher Netflix : Une intrigue à la Game of Thrones pour la saison 3 ?
10:00 Test The Witcher 3 : Wild Hunt
18:15 The Witcher Blood Origin : la série affiche la pire note d'audience pour une série Netflix !
09:00 The Witcher : Henry Cavill prêt à tout pour incarner Geralt dans la série Netflix !
18:00 The Witcher 3 : Un secret concernant Cyberpunk 2077 a été découvert... le mystère est lancé !
13:00 The Witcher 3 : Les versions PS5 et Xbox Series sont censurées, voici pourquoi
14:00 The Witcher 3 : L'expérience next-gen se passe mieux sur PS5 et Xbox Series que sur PC...
17:30 The Witcher 3 sur PS5, Xbox Series et PC, ça donne quoi ? Découvrez tous les comparatifs !
09:02 The Witcher 3 : Bien débuter, quêtes, choix, armes, armures et romances... Tous nos guides
18:00 The Witcher 3 Next Gen : Pourquoi y rejouer est une très bonne idée ?

Articles

recommandés

The Witcher 3 : Guide du Gwynt
Où se trouvent les pierres de pouvoir sur The Witcher 3 ?
The Witcher 3, Blood and Wine : Les Mutations

Guides

à découvrir

The Witcher 3 : liste et position des cartes de Gwynt
The Witcher 3 : Guide du Gwynt
The Witcher 3 : Comment bien en profiter