MGG / Actualités jeux vidéo /

Batman Arkham Origins : Test

Batman Arkham Origins : Test
2

La saga Batman Arkham se retrouve soldée sur la plate-forme de téléchargement de Steam pendant toute la durée de ce week-end de trois jours.

Batman Arkham Origins : Test

Batman Arkham Origins : Le test

 

Mise à jour du 23 mai 2015 : Ce week-end, le Chevalier Noir de Gotham est à l'honneur sur Steam, puisque tous les jeux de la saga Arkham, y compris Arkham Knight, ont le droit à une ristourne sur la plate-forme de téléchargement de Valve.

Bien décidé à squatter nos consoles et nos PC, Batman Arkham Origins ouvre le bal des gros jeux de cette fin d'année 2013... Un bal masqué donc.

 

 

Genre : Aventure/action

Editeur : Warner Bros Games

Développeur : Warner Bros Games Montréal

Supports : PS3, Xbox 360, PC et Wii U

Prix : 60€

PEGI : 16+

 

 

 

 

 Batman Arkham Origins : publicité télévisée

 

Le chauve sourit plus des masses.

 

A Gotham City les malfrats n'ont aucune pitié, même le soir de Noël ! C'est d'ailleurs précisément ce moment que le Black Mask a choisi pour lancer son plan machiavélique visant à éradiquer Batman de la surface de la planète. Ni une, ni deux, le chevalier noir enfile donc sa plus belle paire de collants et file tambour battant vers le centre de Gotham ou l'attend sa nouvelle aventure : un réveillon dont il risque de se souvenir !

Car mieux que de petits malfrats de bas étage, Black Mask a décidé de faire les choses en grands en engageant huit des criminels les plus dangereux du coin. Batman devra mener l'enquête afin de débusquer Black Mask tout en déjouant les pièges des huit assassins collés à ses basques.

 

 Les phases de baston sont toujours aussi jouissives.

 

Préquelle de Batman Arkham Asylum et City, Origins reprend la formule qui a fait le succès de ses grands frères avec phases d'enquête et de décryptage permettant à Wayne de localiser ses cibles. Mais ne vous y trompez pas, quelques éléments perturbateurs viendront sortir le joueur de cette routine assez régulièrement.

De plus, la mise en scène des cut-scenes est pêchue, le scénario s'octroie quelques twists bien sympathiques et ne souffre d'aucune baisse de rythme majeure. Une intrigue plutôt satisfaisante donc, dans la droite lignée des autres opus de la série Batman Arkham.

 

Une bonne petite exécution verticale, ça fait du bien.

 

 

Du pareil au même.

 

Le gameplay de Batman Arkham Origins reprend tout simplement trait pour trait celui de Batman Arkham City qui se base sur deux types de phases distinctes : celles d'infiltration et celles de baston, le tout baigné dans un open-world aux nombreuses activités annexes. D'ailleurs commençons par parler des environnements, puisque dans les Batman Arkham, le level-design tient une place très importante, dûe à son orientation infiltration.

Le monde ouvert en lui même est assez mal construit et alors qu'on prenait du plaisir à déambuler librement dans Arkham City, ce n'est malheureusement plus vraiment le cas dans Origins. La faute à des environnements entourés de murs infranchissables, le comble étant le fait que les deux grandes îles entourant le centre de Gotham soient reliées par un immense pont qui prend bien 3 à 4 minutes à franchir... Sachant que le jeu demande de faire un nombre assez conséquent d'allers/retours, on se dit qu'il y'a vraiment eu un souci de ce côté là.

 

Le nouveau pistolet grapin est vraiment très pratique.

 

Alors certes, le jeu contient des points de voyage rapide aux endroits stratégiques, mais la progression en extérieur se veut véritablement laborieuse. La carte est par contre parsemée d'activités annexes plus ou moins intéressantes et même si le tout n'est pas très original, certaines rencontres avec d'autres personnages de l'univers Batman donnent lieu à de nouveaux niveaux savoureux. En intérieur, c'est déjà nettement mieux, même si l'on a cette impression constante que le système de jeu a perdu en précision et que l'IA se révèle bien moins gérée que dans les deux opus précédents.

Dans ces dernières, vous vous retrouverez en arène fermée avec tout une pelletée de gardes armés jusqu'aux dents : il vous faudra alors vous débarrassez de cette menace de façon discrète, le moindre geste de travers risquant de vous faire repérer. Pour vous aider dans votre tâche, vous aurez à disposition plusieurs gadgets très utiles comme le fumigène, le spray explosif, le Batarang etc. De petites nouveautés font aussi leur apparition comme les gants électrifiés ou un pistolet très utile permettant de rendre les armes ennemies obsolètes.

 

Les combats de boss sont un des points forts du jeu.

 

Pour ce qui est des phases de baston, rien à redire de ce côté là, si ce n'est qu'Origins semble avoir gagné en nervosité ce qu'il a perdu en originalité. Le fameux système de free-flow combat fait toujours des merveilles et demandera un certain sens du timing, mais surtout de bons réflexes, pour des bastons pouvant accueillir plus de dix opposants à la fois. Les mécaniques de ces phases se basent en fait énormément sur les contres : lorsqu'un assaillant est prêt à vous porter une attaque, un signal visuel sera placé au dessus de sa tête, la couleur du sigle déterminant la nature de l'attaque.

Il vous faudra alors agir en conséquence, chaque type d'attaque requérant une manipulation différente afin de l'esquiver. Le type d'ennemi est lui aussi important puisque tous les ennemis ne pourront pas être neutralisés avec de simples attaques à mains nues. Simple d'apparence, le free-flow combat inclut d'excellentes mécaniques de jeu qui permettent une surenchère visuelle plus qu'appréciable. Faire péter la jauge de combos max est tout simplement grisant.

 

Le contre est une technique essentielle à votre survie.

 

Le gameplay d'Arkham se révèle donc être des plus appréciables, même si au final, il se révèle être la copie conforme de l'opus précédent. Certains pourront donc être déçus par le manque de prises de risques de Warner Bros Montréal, d'autant que de manière générale Origins semble moins peaufiné que les jeux dont il s'inspire. Reste tout de même des bases très solides promettant de nombreuses heures de plaisir aux amateurs de la licence.

 

 

Vive le vent divers !

 

Question technique, Batman AO s'en sort plutôt bien... en intérieur, une fois de plus. Et encore, certaines textures font vraiment peine à voir et montrent que de gros sacrifices ont dû être faits pour les versions consoles (jeu testé dans sa version PS3). La direction artistique et la gestion des lumières rehaussent tout de même d'un bon cran la qualité visuelle de l'ensemble. En extérieur, le jeu souffre de grosses baisses de framerate, d'éléments de décor mal découpés, et d'une ambiance somme toute assez fade.

Le manque de population dans Arkham City était justifié, mais ici, rien ne vient vraiment expliquer pourquoi les rues sont désertes. Du coup, cela rend encore plus pénibles les passages en ville. Dommage lorsque l'on sait que 50% de l'aventure se passera dans cet environnement.

 

Une proposition que tu peux pas refuser !

 

Batman Arkham Origins est à la trilogie Arkham ce que Bioshock 2 est à la trilogie Bioshock : un bon jeu qui se savoure sans retenue, mais qui n'atteint pas l'excellence de ses modèles. Gameplay qui perd en précision, open-world décevant et quelques carences techniques viennent entâcher un gameplay toujours aussi efficace et une nouvelle aventure de Batman satisfaisante scénaristiquement parlant. Le jeu peut aussi compter sur un contenu assez conséquent grâce à la présence de modes annexes (dont un mode multi) et de quêtes secondaires parfois très bien amenées.

Les plus et les moins

Gameplay toujours aussi efficace Quelques errances technique
Une histoire bien rythmée Arkham City 1.5
Grosse durée de vie    
2
Bastien DL
Lloyd  - Chef de projet éditorial

Tests, guides et plus si affinités... Vous apporte son aide depuis 2012 sur vos AAA favoris.

Voxel il y a 8 ans

En même temps c'est pas Rocksteady derrière, ils avaient toutes les chances de se planter si ils avaient tenté quoique ce soit. En l'état le jeu reste quand même bon, dans la lignée des précédents. Pour de la nouveauté, faudra attendre la next-gen je pense.

kartataps il y a 8 ans

Dommage que ce soit vraiment un Arkham City 1.5. Sauf être fan de batman, il y a assez peu d'intérêt à le prendre si on a deja fait les 2 premiers qui déjà avaient beaucoup en commun.

L'actu

En Continu

10:01 [LIVE] La grande finale T1 vs RNG
09:00 Tous les matériaux nécessaires à Yelan sur Genshin Impact
07:45 SUTOM 29 mai 2022 : Quel est le mot du jour ? (Avec indices et réponse)
23:24 Raziel le Berger V Rising : Où le trouver, comment le battre
22:37 FNCS saison 2 chapitre 3 : reprise de la finale à 19h
20:38 Armure V Rising : Liste complète et meilleur équipement du jeu
19:38 Les mauvais comportements, un problème loin d'être réglé sur League of Legends
19:30 Pokeclicker, SUTOM... 5 jeux pour glander au travail
18:01 PS5 : Hogwarts Legacy, Survivor, Final Fantasy.. Nos attentes pour le prochain State of Play
18:00 Code coupon Ni No Kuni Cross Worlds : cadeaux gratuits mai 2022, liste complète

Guides

à découvrir

League of Legends : Tier List des champions en Saison 12
Calendrier des prochaines sorties de jeux vidéo mai 2022
Comment obtenir les évolutions d'Évoli dans GO : Nymphali est enfin disponible !