Ikaruga PC
0

Après avoir fait le bonheur des possesseurs de Dreamcast, Gamecube et des abonnés Gold du Xbox Live Arcade, un des shoot-them-up les plus populaires auprès des personnes atteintes de strabisme divergent fait enfin son arrivée sur Steam. Ikaruga, on a failli t'attendre !

Ikaruga PC

Ikaruga PC : Le test

 

Après avoir fait le bonheur des possesseurs de Dreamcast, Gamecube et des abonnés Gold du Xbox Live Arcade, un des shoot-them-up les plus populaires auprès des personnes atteintes de strabisme divergent fait enfin son arrivée sur Steam. Ikaruga, on a failli t'attendre !

 


Genre : Shoot-them-up

Développeur : Treasure

Editeur : Treasure

Support : PC (Steam)

Prix : 8,99€

PEGI : Tout public

 

 

 

Bimoralité

 

Petite session de rattrapage pour ceux d'entre vous qui n'auraient pas eu vent de ce monument du début des années 2000, les européens n'ayant pas pu toucher le jeu avant sa réédition sur Gamecube en 2003, alors que la version originelle, sortie sur Arcade, date de décembre 2001 au Japon. Treasure, studio reconnu pour ses multiples shoot-them-up nerveux offre alors à la console de Nintendo une de ses plus belles pièces : Ikaruga, un titre apportant un concept qui allait faire souffler un vent nouveau sur le genre et sur le jeu vidéo en général. Le principe repose sur une mécanique très simple : un système de polarité qui fait que l'on absorbera les projectiles d'une polarité identique à celle de notre vaisseau, cette dernière pouvant être modifiée à n'importe quel moment d'une simple pression de touche. Exemple : votre vaisseau est rouge, vous absorberez donc toutes les boulettes rouges qui croiseront le chemin de votre vaisseau, par contre pour les blanches... C'est l'explosion instantanée.

Il faudra alors se dédoubler et se manger quelques Game Over dans la tronche avant de ne plus s'emmêler les pinceaux et acquérir les réflexes de base nécessaires à votre survie dans cinq chapitres qui ne pardonnent absolument pas. Tout cela serait peut-être un petit peu simple s'il suffisait d'esquiver les projectiles de la couleur opposée, et c'est donc très logiquement qu'une autre petite subtilité viendra rajouter un peu de tabasco sur la plaie ouverte que les premiers instants du jeu vous inflige. En fait le jeu vous pousse tout simplement à prendre des risques puisque les ennemis touchés par la polarité opposée prendront bien plus de dégâts que si vous les attaquez avec des boulettes de leur couleur. Et encore, ça c'est juste si vous souhaitez "survivre" dans le titre, mais tout le monde sait que le véritable intérêt d'un shmup se situe ailleurs.

 

Escarre de score

 

Après avoir torché le jeu quatre ou cinq fois en normal, vous pourrez peut-être commencer à vous intéresser au système de scoring du jeu, un des meilleurs du genre puisque le jeu prendra de véritables allures de puzzle-game. Là aussi tout est limpide : il vous suffit pour augmenter votre chaîne de combos, de tuer trois ennemis de la même couleur, chaque chaîne décuplant votre score par ennemi tué. Autant dire que votre vision du jeu changera du tout au tout et que chacun de vos tirs sera pleinement réfléchi afin d'espérer atteindre les plus hautes marches des leaderboards. Si vous accrochez au concept, il y a largement de quoi rester scotché devant votre écran.

Comble du bonheur, les pros du pad auront tout de même quelques modes optionnels sympathiques mais loin d'être indispensables, comme celui où vous devrez gérer votre stock de munitions et absorber les boulettes adverses pour en récupérer, ou encore l'affreux mode deux joueurs pour une manette qui proposera aux plus acharnés de contrôler deux vaisseaux à une manette : le défi ultime et une sacrée purge pour les débutants. Sinon portage oblige, Ikaruga se retrouve enrichi de plusieurs petites options de confort de jeu comme une partie modulable où vous pourrez modifier votre nombre de crédits/vies etc, ce qui sacrifiera instantanément la présence de votre score dans quelque tableau qui soit, logique !

 

La verticalité des rollers

 

Graphiquement, Ikaruga accuse un peu le poids des années, même si le nombre assez hallucinant de boulettes simultanées à l'écran fait toujours son petit effet. Cependant, la deuxième moitié du titre se révèle bien moins inspirée que ce que les premiers chapitres promettaient. Côté bande-son, ça colle toujours autant la ouache et le design général fait son office malgré une interface assez terne et peu lisible alors qu'elle occupe pourtant une majeure partie de l'écran. Car en bon shoot vertical, le jeu de Treasure ne se joue que sur un tiers de moniteur, ce qui risque de choquer les non-initiés. Enfin, le jeu peut compter sur quelques petites friandises à même de contenter tout joueur féru de scoring, comme la présence du sacro-saint mode coopération en local : un vrai bazar, mais un plaisir de tous les instants !

 

 

En conclusion

 

Shoot à l'ancienne par excellence, l'arrivée d'Ikaruga sur Steam fera sans doute un immense plaisir aux amateurs du genre, les utilisateurs de la plateforme de Valve n'ayant pas eu grand chose de consistant à se mettre sous la dent depuis Jamestown et Sine Mora. Petit avertissement tout de même à ceux qui voudraient se lancer dans l'univers impitoyable du shoot vertical avec cette réédition : vous allez en baver !

Les plus et les moins

Plusieurs niveaux de lecture Interface moche et peu lisible
Exigeant Niveaux trop courts
Des ajouts de modes sympathiques    
0

L'actu

En Continu

21:40 Le scénario de Gotham Knights se dévoile un peu plus
20:25 Un nouveau trailer pour Suicid Squad Kill the Justice League !
19:38 Speedrun Metroid Dread : Tous les sequence breaks en une vidéo
19:15 xMatty, Rekkles, Woolite... Les subs d'Upset qu'on aurait kiffé voir !
17:57 Du gameplay et des précisions pour Tales of Luminaria
17:33 Metroid Dread, fin du jeu et 100% : Comment débloquer les archives Chozo de la galerie
15:20 Rogue Trymbi Worlds 2021 : "Hans Sama deviendra le meilleur AD du monde."
14:59 Metroid Dread : Le guide pour vous passer de la soluce
14:34 De nouvelles images d'Elden Ring en attendant la sortie
14:00 La saga des « Age of... »

Guides

à découvrir

League of Legends : Tier List des champions en Saison 11
Quels decks jouer pour l'extension Unis à Hurlevent sur Hearthstone ?
Calendrier des sorties de jeux