Menu
WCS 2014 - Global Finals
Résumé des phases finales
  • Retour sur les WCS Global Finals
  • Arbre final
  • Preview des quarts de finale
  • Les joueurs
  • Présentation
576

Cette nuit Life est devenu le nouveau champion du monde de Starcraft 2 au terme d'un tournoi exceptionnel. La rédaction vous propose un petit (re)tour d'horizon de ce week-end de compétition.

Retrouvez tous les VODs du tournoi sur cette page.

 

Des problèmes techniques à gogo ...


Avant de parler du beau jeu que nous ont offert les joueurs, il est bon de revenir rapidement sur ces deux jours de WCS qui, si dans l'ensemble ont offert un beau spectacle, ont été TROP régulièrement entachés de multiples interruptions allant de 10 petites minutes à plus d'une heure !

 

La vraie star du week-end !

 

La faute à qui ? La faute à quoi ? On s'en fiche dans le fond. Cela a été le week-end de tournoi le plus catastrophique techniquement cette année. Alors que c'est le plus gros événement de l'année, que les enjeux pour l'avenir de Starcraft sont énormes, que la finale est censée être diffusée sur ESPN et, accessoirement, qu'il est organisé par l'éditeur dudit jeu. Bref, l'image de Blizzard organisateur a pris une grosse gifle ce week-end. Pire encore, les excuses de Blizzard, et même si ça partait d'une bonne volonté pour éviter déconnexions et DDOS, ont permis de se rendre compte qu'ils avaient mis en place discrètement dans leur coin un serveur spécial pour la BlizzCon qui reproduisait les conditions d'un mode Lan ... pour qu'ils ne subissent pas les même mésaventures qu'ils imposent aux autres organisateurs en les privant de ce mode Lan attendu depuis quatre ans. Manque de bol, le péril viendra d'ailleurs.

 

 

... mais un public fidèle et massif !


Heureusement, le public et les fans n'ont (pas trop) eu cure de ces incidents et n'ont déserté ni la salle ni les streams. En moyenne, on retrouvait vendredi et samedi près de 60 à 80 mille spectateurs sur Twitch et Youtube. Un score honorable vu les horaires tardifs pour les non-Américains, les problèmes techniques et le jeu considéré en phase terminale (daed gaem). Mais la grosse surprise s'est produite à partir des demi-finales ...

À peine une demi-heure après la reprise des WCS samedi, alors que la première manche s'achevait entre MMA et Classic, un nouvel incident est venu instantanément refroidir les ardeurs du public. Les audiences n'ayant pas réussi à atteindre les 100 000 spectateurs la veille, ce début de journée en catastrophe ne laissait rien entrevoir de bon. Et pourtant, après plus d'une heure de pause forcée, le tournoi a finalement repris (étonnamment juste à la fin de la finale du tournoi Hearthstone soit dit en passant) et le nombre de spectateurs qui avait chuté de 60 à 40 mille a bondi jusqu'aux 100 000 ! Le minimal social espéré était donc atteint. Et plus la soirée (et la nuit) avançait et plus les chiffres augmentaient jusqu'à atteindre des records sur Starcraft 2. Pas de quoi faire vibrer un spectateur des LCS, mais suffisant pour enthousiasmer notre communauté.

 

C'est rare d'avoir le plaisir de voir un tel public pour du Starcraft 2 !

 

Au moment de la finale, les divers streams sur Twitch et Youtube cumulaient plus de 150 000 spectateurs ! Mais il reste difficile pour le moment d'établir le pic d'audience d'autant qu'il faudrait ajouter plus de 100 000 spectateurs sur le stream chinois ainsi que ceux dont les chiffres sont inconnus comme le stream sur le site officiel de Blizzard (qui n'utilise pas Twitch), les retransmissions en Corée, la chaîne suédoise SVT (avec notre chère et tendre Maddelisk au micro). À cela s'ajoutent évidemment les milliers de spectateurs sur place qui ont rempli l'Arena de la BlizzCon (environ 9 000 sièges selon la disposition de la salle) au point de devoir retransmettre la finale dans d'autres Halls pour les centaines de spectateurs qui n'ont pu rentrer.

Des chiffres, un spectacle et une Arena aussi incroyables qu'incomparables.

 

 

Des demi-finales de qualité


Quatre Coréens, deux évoluant en Corée, dont un KeSPA l'autre non, un en Europe et un en Amérique. Deux Terrans, un Protoss et un Zerg. Ces demi-finales auraient difficilement pu être plus disparates si ce n'est avec la présence d'un Foreigner ... mais restons sérieux.

 

 

On s'attendait à une domination récurrente des joueurs de la KeSPA (les Coréens dits plus forts que les autres Coréens) mais finalement Classic est le dernier en lice et présent dans le carré final. Face à lui, le guère plus attendu MMA qui a fait sensation la veille en éliminant le monstrueux Bomber. C'est d'ailleurs le match qui reviendra à l'esprit rapidement dans cette rencontre. Car si les games sont de qualité, comme face à Bomber, MMA laisse cette impression de supériorité ambiante face au Protoss de SK Telecom T1. Et le tableau des scores ne s'y trompera pas, MMA prendra rapidement l'ascendant et ne concèdera la seconde carte que par ses propres erreurs en s'empalant avec son armée et ses VCS dans les défenses ennemies, alors que Classic n'avait même pas encore la Tempête Psionique. Peut-être par amour des choses bien faites, le Terran d'Acer y retournera la manche d'après dans une configuration similaire avec ses VCS. Sauf que cette fois le Protoss a sa tempête ! Mais peu importe, MMA contrôle parfaitement ses troupes et pénètre sèchement la Protosserie. Dos au mur, Classic n'arrivera pas à inverser la vapeur comme contre herO la veille, s'engagera de lui-même dans une bataille dans laquelle il n'avait rien à faire, ouvrant ainsi les portes de la finale à MMA.

 

 

Cette seconde demi-finale entre TaeJa et Life sonnait comme une finale avant l'heure. Le bas de tableau du tournoi était tellement relevé qu'il serait presque cruel que le finaliste de cette branche s'incline dans le dernier match.

Et cette affiche a tenu ses promesses et fut probablement le plus beau match de ces deux jours de compétition. On a pu voir cinq manches regroupant tous les ingrédients nécessaires pour offrir un beau spectacle. Deux victoires sèches, une pour chaque joueur, l'un avec un push Bio/Hellbat et l'autre avec un Baneling Bust. Ils ont suivi leur plan d'attaque et tout s'est passé sans accroc au point d'en rendre Starcraft 2 vulgairement facile. On a eu droit au superbe fail de Life qui a tenté un All-in Proxy Hatch sur Deadwing et s'est fait littéralement atomiser par TaeJa.

Mais surtout, nous avons eu droit à une partie folle dans la seconde manche. Si vous deviez n'en regarder qu'une, choisissez celle-ci. Un début de match en double Proxy, un Reaper et l'autre Couveuse, du Creep absolument partout, des retournements de situation et des prises de fights magnifiques. Tout y est. Un MUST SEE.

Life a pris finalement le dessus et la victoire dans la cinquième manche. Et pourtant sa victoire semblait loin d'être acquise surtout vu l'historique entre les deux joueurs. C’était la première fois (en 6 rencontres) depuis novembre 2012 que Life venait à bout de TaeJa en tournoi !

 

 

Pour une finale à sens unique


Nous y voilà, enfin. La finale des WCS 2014. Neuf mois, trois saisons, des dizaines de tournois et des centaines de matchs ont mené à la conclusion la plus improbable qui soit : Life contre MMA. Improbable mais loin d'être la plus inintéressante. Si le premier est un des plus vieux joueurs professionnels coréens et l'autre l'un des plus jeunes, tous deux se présentent avec un profil assez similaire. Bien qu'ayant eu de bons résultats ces dernières années, leur âge d'or respectif se suive respectivement en 2011 et 2012. À chacun son époque, et chacun sa GSL. Ils se sont par ailleurs partagé les deux Iron Squid et ont remporté les GSL Blizzard Cup de 2011 et 2012 (équivalent à mi-chemin entre une finale des WCS et l'actuelle KeSPA Cup). Depuis, s'ils n'ont pas à rougir de leurs performances, les titres remportés manquaient d'une envergure mondiale.

 

Une Arena bondée pour les derniers matchs du tournoi

 

Devant un stade plein à craquer et un nombre de spectateurs record, cette finale fut plaisante mais pas exaltante. Pour Life, le plus dur était passé. TaeJa. Zest. Toutes ces victoires à l'arrachée (3 à 2) l'ont promu d'outsider à favori. MMA va d'ailleurs vite comprendre pourquoi, en se faisant rapidement prendre les deux premières manches sur des pushs du Zerg très agressif. Et la palme du « c'est ballot » est attribuée à la deuxième game, où MMA ne voit pas venir un Baneling Bust rapide de Life et se fait attraper toute son armée lorsqu'il sort de sa base juste au moment où le Zerg lançait l'assaut !

Maltraité par le StarTale et assommé par sa propre erreur, MMA peut souffler un peu et sécurise un premier point sur Foxtrot Labs en abusant de la position étroite sur la branche au-dessus de la B2 Zerg.

La suite sera hélas bien plus funeste pour le Terran qui n'aura plus l'avantage des cartes pour combler l'écart de niveau. Life continue de l’agresser, tout le temps, partout, et finit par s'offrir une balle de match. Quel meilleur moyen de remporter la plus belle des couronnes sur Starcraft 2 ? En signant son crime avec une de ses armes favorites : le Baneling Bust ! Une fois encore mal préparé, MMA ne pourra hélas jamais ralentir et encore moins repousser l'Essaim qui s'adjugera la victoire !

D'ailleurs, cette défaite n'aura pas trop bouleversé MMA, puisque ce dernier qui devait initialement prendre sa retraite à la fin de la saison a annoncé quelques heures après sa défaite (et 50 000 $ quand même) qu'il prolongerait sa carrière pour une année de plus !

 

Life champion du Monde à 17 ans !

 

Ces WCS 2014 se referment avec la montée sur le trône de Life qui (re-)devient le champion du monde de Starcraft 2 et retrouve enfin sa position parmi l'élite de l'élite comme en 2012. Le championnat de Blizzard ne reviendra maintenant qu'en 2015 et l'on sera tous impatients de voir si la transition sur Legacy of the Void se fera entre deux saisons l'année prochaine puisque la Beta débutera en janvier ! Le Hype Train fonce à vive allure et Starcraft 2 semble ne pas vouloir suivre la lumière du tunnel vers lequel certains le poussent depuis deux ans, et risque bien de perdurer encore un petit moment pour notre plus grand plaisir.

 

 


Récapitulatif des quarts de finale

 

Les WCS Global Finals on repris ce vendredi dans l'enceinte de la BlizzCon avec les quarts de finale. La rédaction propose à tous ceux qui ont manqué le spectacle un petit (re)tour d'horizon de cette première journée de compétition.

Retrouvez d'ailleurs tous les VODs des quarts de finale sur cette page.

 

Un cadre magnifique


Contrairement aux années précédentes, la BlizzCon s'est étalée un peu plus et a installé le tournoi Starcraft 2 dans l'Arena juxtaposée au Convention Center d'Anaheim. Avec près de 9 000 places disponibles, les spectateurs n'ont pas manqué de sièges pour venir regarder huit des meilleurs joueurs de la planète s'affronter. Autre point important : le scène est magnifique avec ses trois écrans géants et leur cadre animé qui bouge et évolue en fonction des matchs.

 

C'est beau, c'est grand, mais difficile à remplir !

 

Petit bémol néanmoins. Avec la multitude de stands et de conférences en simultanée dans le bâtiment de la BlizzCon d'à coté, le public à tendance à disparaître en masse dès que le dernier GG apparaît à l'écran, pour vite basculer dans le voisinage. Difficile de blâmer qui que ce soit mais cela à tendance à créer des situations presque embarrassantes durant les interviews post-matchs avec un vainqueur face à un océan de sièges vides.

 

 

Le retour de la Bomber's Law


Elle est là, elle a fait son grand retour sous les applaudissements célébrant la victoire de MMA. Pour ceux qui ne la connaîtraient pas encore, la Bomber's Law est une ancienne règle établie il y a quelques années : « Bomber décevra, à chaque fois ». Comme une lutte face au bégaiement, Bomber avait difficilement vaincu cet ennemi qu'on aurait presque oublié. Jusqu'à hier soir ...

 

 

Car en effet, de tous les quarts de finale, Bomber était sûrement le plus gros favori des rencontres de ce tour. Vainqueur récent des derniers WCS Amérique et des Red Bull Battle Grounds : Washington, Bomber arborait un impressionnant taux de victoires en TvT supérieur à 86 % ! Pour la majorité des observateurs, le match était plié, Bomber serait en demi-finale.

Oui mais voila. MMA n'est pas le dernier des plots et n'est pas arrivé en Californie les mains dans les poches. Et ça s'est vu comme le nez au milieu du visage dès la première manche puis tout au long de ce Bo5 : MMA était meilleur que Bomber sur tous les plans et presque toutes les phases de jeu.

 

 

Le Protoss Protossed


Ce match entre herO est Classic est l'exemple typique qui démontre qu'à Starcraft 2 ce n'est pas forcément le meilleur joueur (ou du moins le plus skillé) qui gagne à la fin mais parfois le plus malin. herO a chèrement payé cette leçon d'autant plus qu'il s'est rapidement offert 3 balles de matchs en seulement 25 minutes de jeu. Survolant les échanges avec son adversaire, ses stratégies, ses mouvements, les combats de micro, herO est sur tous les fronts et balaie Classic.

 

 

Mais ce dernier n'a pas remporté une GSL en brassant du vent. Conscient qu'il ne pourrait pas faire le poids face à herO dans des parties conventionnelles, il dégaine le guide du Protoss désespéré et déploie la fameuse boîte à malice. Coup sur coup et encore plus rapidement que herO, Classic revient au score grâce à ce bon vieux Oracle puis ce satané Proxy Gate. Sûrement rafraîchi par cette douche froide, la cinquième et dernière manche de herO sera assez décevante dans un autre scénario bien classique du PvP : « Tu as une B2 mais pas moi, réglons-ça avec des Stalkers Blinks ». Et à ce jeu là, Classic en mode tortue s'en sortira le mieux et éliminera le dernier assaut désespéré de herO, le chouchou du public.

 

 

Les balls of steel


On s'attendait à un match difficile mais ouvert. On a eu droit à une boucherie qui s'est terminée par une séance de torture entre un chat et un souriceau. Life était légèrement favori grâce à sa superbe victoire face à Zest et la solidité qu'il a démontrée. Et pour être solide, le Zerg ne l'est pas qu'un peu et pas seulement en défense. Ayant très bien étudié son adversaire, Life est arrivé avec ses cahiers de vacances bien remplis et des nerfs d'acier. Presque comme s'il le défiait, voire lui manquait de respect, Life va partir sur B3 avant de poser le Bassin dans chacune des trois manches. Normal, comme s'il y avait quoi que ce soit à craindre d'un joueur comme San réputé pour ses cheeses et ses pushs punitifs surpuissants. Et si ces trois ouvertures vont toutes passer, San va tout de même à chaque fois lui préparer un cadeau de bienvenue.

 

 

Première tentative avec une douzaine de Zealots pour punir cette B3. Life omniscient arrête de drôner et l’accueille puis l'atomise avec une demi-douzaine de Reines et une marée de Zerglings qui suffiront à contenir les ambitions Protoss jusqu'à l'arrivée des Hydralisks, symbole de l'abandon forcé de San. Second essai avec un All-in Immortels... rapidement scouté par un Zergling ! San ne se déballonne pas, fonce quand même et se fera cueillir par une masse infâme de Cafards qui l'inviteront à retourner chez lui avant de l'y rejoindre et de l'écraser sous le nombre. Le troisième essai sera semblable au premier mais un Oracle (le fameux) accompagnera les Zealots. Nouvel échec mais l'Oracle garde San dans la partie qui va alors instantanément s'installer dans le late game avec l'arrivée des Swarmhosts face à la DeathBall Protoss. Et malgré les bons mouvements et quelques bons échanges du Protoss, Life va lentement mais sûrement étouffer son opposant en une heure de jeu.

Life est impressionnant et se présente plus que jamais comme l'un des gros prétendants au titre de champion du monde.

 

 

Mon royaume pour un clavier

 

 

Ce dernier quart de finale a rapidement tourné au cauchemar pour le vainqueur de la plus récente GSL, INnoVation. Après avoir pris la tête au terme d'une superbe première partie, les choses vont mal tourner pour lui. Une succession de problèmes techniques et un clavier capricieux vont venir entacher le moral du joueur de SKT T1 qui va, dans un premier temps, déclarer forfait dans la deuxième partie après une heure d'interruption (INnoVation était derrière). La suite de la rencontre sera à plusieurs reprises encore mise en pause et, même si le niveau de jeu d'INnoVation reste bon et le spectacle présent, on sent bien que tous ces entractes inopinés ont eu un impact sur le joueur contrairement à TaeJa qui suivra son cahier de route vers la victoire. Finalement, INnoVation s'inclinera en moins de temps de jeu qu'il n'y aura eu de temps de pause.

 

 

༼ つ ◕_◕ ༽つ GIVE LAN ༼ つ ◕_◕ ༽つ


Cette journée aura aussi été l'occasion de voir resurgir cette bonne vieille polémique sur l'absence de mode Lan sur Starcraft 2. Pendant la rencontre entre Classic et herO, lors de la troisième manche, Blizzard a rencontré quelques difficultés avec ses serveurs qui ont forcé tous les tournois à se mettre en suspens pendant une période allant de 30 minutes (pour Starcraft 2) à près d'une heure (pour Hearthstone). Cette intempérie n'a pas manqué de raviver la flamme de la communauté qui est automatiquement montée au créneau sur les forums et réseaux sociaux, trouvant scandaleux à raison que même pendant la BlizzCon on ait à subir ce genre de contrariétés. Blizzard s'en est excusé mais s'est défendu en expliquant que pour l'occasion il avait mis en place un réseau de serveurs qui serait l'équivalent d'une configuration Lan et que les problèmes rencontrés malgré tout n'auraient pas été évités si le Mode Lan existait.

Cette réponse semble réduire fortement les chances que Blizzard annonce ce soir lors de la conférence sur le multijoueur, l'arrivée d'un mode Lan pour Legacy of the Void.

 

BarnY

 

  • Retour sur les WCS Global Finals
  • Résumé des phases finales
  • Arbre final
  • Preview des quarts de finale
  • Les joueurs
  • Présentation
576
Dyoss il y a 4 ans

Life va peut être revenir à gros niveau en GSL.

Kibasafam il y a 4 ans

Saluons au moins la perf du seul zerg dans le carré final. <br /> <br /> PUTAIN DE RACE DE MERDE ! (un troll se planque dans ce message, sauras-tue le retrouver ?)

mol_oko il y a 4 ans

J'espère que Life va se qualifier à la Hot6ix Cup, ou qu'il sera invité au moins :)<br /> <br /> <br /> Place à la HomeStory Cup X: c'est plus du niveau de TaeJa :p (même si Flash/Parting/TY/Snute ne seront pas d'accord)

Foudzing il y a 4 ans

Pour moi le meilleur bo a pour moi été contre Zest. Y a eu des games Zest on aurait dit un enfant et Life voyait tout 3 min à l'avance, assez impressionnant. Mes games favorites de ce bo ont été d'ailleurs celles où Life win.<br /> <br /> Contre Taeja mouais, un tvz de qualité mais loin d'être le meilleur de l'année. La game 2 à l'air d'avoir plus au gens, du beau jeu et des erreurs, j'ai trouvé perso qu'il y avait trop d'erreurs de chaque côté, surtout Taeja qui part pas au trade base alors qu'il est terran. O.O<br /> J'ai largement préféré les games 3 et 5.<br /> <br /> Après si tu veux voir Life en mode Emile Louis tu regardes aussi contre San et MMA ( surtout San).

krissout il y a 4 ans

Sagrïn je ne trouve aucune punchline pour te contrer, alors je propose qu'on compare ensemble le palmarès de Life avec celui de Forgg ^^

mol_oko il y a 4 ans

il a aussi profité des lags qui ont fait péter les plombs à herO & Classic ^^

vlm il y a 4 ans

Merci pour le petit paragraphe sur le GIVE LAN, le post de Zoevia est intéressant.

Beilla il y a 4 ans

krissout : J'ai vraiment la fleme, regarde tout, mais en priorité la game 2 de Life vs Taeja (Life retourne la game en quelques seconde, j'en dit pas plus ça vaut le coup de voir ça sans être spoil avant).

Sägrin il y a 4 ans

En gros : il a profité d'un zest pas en forme, d'un mauvais san, de l'artosis curse et il a juste cheese et allin pour gagner contre ses opposants.

krissout il y a 4 ans

Bon plz j'ai la flemme de tout vous lire racontez moi ce formidable succès de Life -le meilleur joueur de l'histoire de sc2 ^^ - avec détails et style.<br /> <br /> Merci d'avance.<br /> <br /> Edit : avec bien sur un récapitulatif des games à regarder en vod, cela va de soit.

gorre il y a 4 ans

C'est monter a combien de view ?

stilt il y a 4 ans

Ces bons chiffres sont donc paradoxales au vu du désengagement progressifs des équipes envers sc2, notamment eg mais à en croire lwl, il y aurait aussi xmg, alors c'est sur qu'il y a bien de nouvelles initiatives à la dead pixel mais j'attends de voir... Quoiqu'il en soit, la situation de Fantasy, Rain, Soulkey et Journey interpellent. <br /> Le problème tient plus de la nature des viewers qui se concentrent surtout sur les gros events mais pas assez sur les mineurs, bref, je vois surtout la scène comme vivant par à coup contrairement à 2011 où le viwership lors des gros tournois étaient, si ma mémoire ne me trahit pas, grosso modo le même mais où les streams de joueurs et surtout les petits tournois style la go4 ou la zotac étaient vraiment suivis. (faut dire, y avait toujours le gratin eu)<br /> Alors c'est sur que plus de viewership lors de ces gros tournois, c'est vraiment génial mais je pense aussi que la scène sc2 a besoin de rendements plus réguliers pour continuer à évoluer.

krissout il y a 4 ans

LOL LA CON DE TOI SRSLY ?????????????????????????????????????<br /> <br /> <br /> OH PUTAIN LIFE SERIEUX MAIS KE BON OMFGFGFGFGFGFGFGOFOGFOGFOGPFMFG<br /> <br /> POURQUOI FAUT FORCEMENT QUE JSOIS PAS LA QUAND YA UN TRUC DE FOU COMME CA QUI S'PASSE<br /> <br /> <br /> VOMERE JLAVAIS DIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIT<br /> <br /> JE JOUIT SAMERE<br /> <br /> <br /> lol pour la maj mdr ^^ life il é for

Beilla il y a 4 ans

stilt : Bah le manque de sponsor vient bien du manque de viewers, c'est pas un secret.<br /> Et blizzard semble avoir comprit d'ou vient le manque de viewers et a enfin décidé de faire de gros changement.

stilt il y a 4 ans

A la WTLF, le gros problème susceptible de menacer sc2 vient plus des équipes for qui ont du mal à se maintenir et donc, à mettre en valeur leurs joueurs auprès de leurs sponsors (c'est la perspective de lwl dans son interview aaa, je la trouve fondée). Je pense que ça peut s'expliquer avec le fait que les tournois hebdomadaires aient perdu en importance, on a moins l'occasion de voir des joueurs éclore, de pouvoir les suivre, perso, la meilleure période de sc2 pour moi a été la première moitié de l'année 2011 où les go4sc2 bien que baissant déjà un peu de niveau étaient toujours constituées de top eu et où surtout, on assistait à l'avènement d'un monstre en la personne de Stephano et ça, c'était beau et on avait une idée, un contact plus direct avec la scène. Après, je me goure peut-être et il y a surement d'autres facteurs mais je pense que celui-ci joue pas mal.<br /> Sinon, c'est vrai qu'en terme de viewers, le tournois est un vrai succès contenu des conditions dans lesquelles il s'est déroulé.

shanaaa il y a 4 ans

bon il vient le commentaire de krissout ?? :p

Nripesh il y a 4 ans

C'était cool le run de Life mais que de problèmes pendant l'event c'est dommage! Le mec est au top du top! On peut dire Bonjwa au bout d'un moment?

kozp il y a 4 ans

Très content, j'ai pris beaucoup de plaisir à regarder ce BO7. Le style de jeu de Life est très plaisant à regarder :)

Beilla il y a 4 ans

J'espere que la saison du dreampool sera pas trop longue ='(

YoGo il y a 4 ans

Life <3.<br /> C'est l'heure de passer au #DreamPool

L'actu

En Continu

11:25 Les données marquantes du bilan 3ème trimestre Activision-Blizzard
18:20 Blizzcon 2018 : principales annonces, résultats esport
16:07 Zeratul, nouveau commandant en Coop
20:54 Blizzcon 2018 : toutes annonces de la cérémonie d'ouverture
09:51 Mike Morhaime remplacé par J. Allen Brack en tant que président de Blizzard
18:05 Offre de stage : Community manager
16:02 Découvrez la gamme des PC Millenium
11:21 Warcraft III : notre dossier pour le 16e anniversaire
10:51 L'héritage de WarCraft III et son avenir
09:10 WarCraft III dans l'esport

Articles

recommandés

Test : Steep de retour avec les X Games
Découvrez notre test complet de Pokémon Let's GO Pikachu Evoli !

Guides

à découvrir

Le Guide de la Campagne
Optimiser sa connexion et son ping
Guide Protoss : Premières stratégies