Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / Counter Strike : Global Offensive /

Amour, argent et trahison chez CPH Wolves

Amour, argent et trahison chez CPH Wolves
0

Le club fondé en 2009 avait donné un souffle d'air frais à la scène danoise à sa création, aujourd'hui l'année 2014 sera son pire souvenir.

Amour, argent et trahison chez CPH Wolves

Le club fondé en 2009 avait donné un souffle d'air frais à la scène danoise à sa création. Misant ses premières billes sur Counter-Strike 1.6, l'organisation s'était par la suite développée en ouvrant une salle d'entrainement pour ses joueurs, une section StarCraft II, une FIFA et une autre sur League of Legends. Avec l'avènement de Global Offensive, c'est donc tout logiquement qu'ils avaient réalisé la bascule sur le dernier FPS de Valve, le précédent ayant laissé sa place fin 2012. Basé dans la capitale du Danemark, Copenhague, les loups ont depuis bien grandi pour s'imposer au fil des années, au sein de la scène européenne et internationale, parmi les clans les plus performants et les mieux structurés. Pourtant l'année 2014 aura été la plus compliquée de l'histoire de l'organisation, outre les transferts à répétition, le clan a connu la trahison d'un de ses membres, un scandale amoureux il y a quelques jours et, maintenant quand même, la bonne nouvelle suite à l'entrée dans le capital de DigLife, une entreprise connue notamment pour être le revendeur des produits Gunnar sur le vieux continent.

 

 

Une section peu performante

Fin 2013 donc, les Copenhagen Wolves connaissaient une phase plutôt compliquée suite à l'échec des négociations entre le club et sa section Counter-Strike: Global Offensive. Après un encourageant top 8 lors de la DreamHack Winter 2013, les joueurs qui évoluèrent par la suite sous le tag G33KZ souhaitaient une revalorisation de leurs contrats ce qui n'aura malheureusement pas pu être le cas au sein de la structure. Après avoir été présents pendant de longues années sur Counter-Strike, les loups de Copenhague se retrouvaient ainsi orphelins de représentants sur le FPS de Valve, et partaient à la recherche de nouveaux compétiteurs capables de les représenter. Or il faudra attendre juin 2014 pour voir les LeftoverZ accepter de rejoindre le club. Parmi eux se retrouvait notamment un ex-G33KZ qui faisait par conséquent son retour chez les CPH Wolves : Nicolaj « Nico » Jensen.

Lui et ses équipiers commenceront fort ce nouveau partenariat en remportant notamment la Gaming.dk League saison 9 devant leurs rivaux de NewStyle et Reason Gaming. Malheureusement hors de leurs frontières ils n'y arrivent pas. Top 16 des ESL One  Cologne, puis top 8 de la DreamHack Stockholm 2014, ces contre-performances entrainent trois changements au sein de la composition dès le mois d'octobre dernier. Casper « cadiaN » Møller, Markus « kjaerbye » Kjærbye et Nichlas « Nille » Busk arrivent tandis que Nicolaj « Nico » Jensen, René « cajunb » Borg et l'ancienne gloire de 1.6 Finn « karrigan » Andersen quittent le groupe. Ce nouvel effectif était mis en action dès le week-end suivant puisqu'il se rendait à la NPF #15, tournoi danois qu'ils remporteront et qui leur aura servi d'entrainement avant de se retrouver à Paris pour y disputer l'ESWC 2014. Là-bas le parcours sera moins glorieux puisque l'équipe échouera à sortir de sa poule, finissant troisième derrière les Ukrainiens de HellRaisers et les francophones de Titan. Déjà un changement avait eu lieu dans la composition initialement présentée quelques semaines auparavant, Jesper « tenzki » Plougmann avait fait son entrée tandis que Nichlas « Nille » Busk retournait en phase d'hibernation.

 

Les Copenhagen Wolves vainqueurs de la NPF #15

 

Quand les histoires de cœur s'en mêlent

L'échec à la Coupe du Monde 2014 sera l'occasion pour la section d'opérer un énième remaniement avec les départs de Casper « cadiaN » Møller et Jesper « tenzki » Mikalski, pendant ce temps-là Nicolaj « Nico » Jensen est une nouvelle fois rappelé en renfort avec cette fois-ci à ses côtés un jeune espoir local, qui sortait d'une courte retraite pour reprendre la souris, Philip « aizy » Aistrup. Nous sommes début décembre lorsque ces transferts sont annoncés et pourtant ce ne seront pas les derniers de l'année 2014. Un seul tournoi sera joué avec ces cinq joueurs, il s'agira de la GDK CS:GO Tournament où l'un des membres, le leader Lukas « gla1ve » Rossander, fera des siennes.

En effet lors de l'événement, que nous vous avons retracé entièrement dans un article précédent, Lukas « gla1ve » Rossander entrera en conflit avec ses équipiers, mais également ses adversaires du jour et les organisateurs de la compétition, car il tient absolument à ce que sa petite amie puisse assister à la rencontré. Nicolaj « Nico » Jensen ayant eu la même idée mais s'y étant pris plus tôt a pu avoir se privilège, ce qui entrainera un boycott du match par le capitaine des CPH Wolves et finalement une amende ainsi qu'un bannissement de six mois de ce dernier de toute compétition organisée par GDK. Cette situation intenable se soldera malgré tout par une victoire des loups sur leurs concurrents du jour de myXMG 4 à 1 (02-16 de_overpass, 16-01 de_nuke, 16-04 de_mirage, 16-13 de_cache et 16-13 de_inferno). Toutefois il restera des traces de ce conflit d'égos et gla1ve sera finalement renvoyé de la structure pour être remplacé, pour l'instant provisoirement, par Henrik « FeTiSh » Christensen qui avait déjà porté les couleurs du club l'année précédente lors de la négociation de contrat manquée.

Bref les Copenhagen Wolves peinent à se stabiliser sur Global Offensive, tout leur est arrivé cette saison pour stopper dans leur élan leur section CSGO. Que ce soit les résultats en tournois décevants, le manque de moyens pour conserver leurs joueurs, la motivation chancelante des uns et des autres ou bien les problèmes d'égos, on peut dire que l'organisation danoise a été servie cette année et qu'elle ne peut qu’espérer des jours meilleurs. Difficile de pronostiquer à ce sujet, les Danois ont toujours été les rois des changements d'équipes, exception faite lors de l'âge d'or des mortal Teamwork où là, les dirigeants avaient trouvé la recette gagnante et les trophées s'étaient ainsi accumulés.

 

Lukas « gla1ve » Rossander

 

Il était une fois un voleur et un investisseur...

Vous pensiez que les seuls soucis des loups étaient avec leurs joueurs ? Que nenni en interne également l'organisation en a connu des vertes et des pas mûres. Le principal scandale qui a entouré le clan est certainement la fuite d'un ex-manager peu de temps après les ESL One Cologne. Ce dernier, Johnathan « Mini » Daniels, a été accusé d'avoir volé pour un montant de 18 000 $. Cette somme correspondait à une bonne partie des revenus reversés par Valve à la structure suite à la vente de stickers réalisée lors de la compétition (l'éditeur avait transféré 24 500 $ à l'équipe). Ce comportement a forcément fait réagir et en premier lieu le président fondateur de Copenhagen Wolves, Jakob Lund Kristensen, totalement abasourdi par ce comportement :

 

Jakob Lund Kristensen - fondateur de CPH Wolves (Traduction - Source)

Nous n'avons travaillé avec Johnathan que pendant une très courte période, il était arrivé à l'origine avec les joueurs afin de représenter leurs intérêt. Il paraissait professionnel et agréable à vivre, de plus il avait une bonne réputation. Nous n'avions donc aucune raison d'aller à l'encontre du souhait des joueurs. Durant sa première période à nos côtés, il a rempli son rôle d'une manière excellente dépassant nos espérances.

Quand le temps des paiements des stickers après l'ESL One Cologne est arrivé, nous avons été choqués de découvrir que l'argent ne pouvait être payé que via Steam, et plus particulièrement uniquement depuis le compte de Johnathan étant donné que c'était lui qui avait enregistré initialement notre logo. Nous avons essayé de contacter Valve et de leur demander s'il y avait une autre possibilité et un autre moyen mais sans succès. Une grande part de cette communication avec l'éditeur a d'ailleurs été réalisée par Johnathan lui-même. Encore une fois, à ce moment-là nous n'avions aucune raison de ne pas lui faire confiance ou de penser qu'il pourrait avoir des actes et des pensées malhonnêtes.

Après en avoir parlé avec les joueurs, nous leur avons demandé de prendre la décision de savoir s'ils étaient d'accord pour que l'argent soit versé à Johnathan. Nous en tant que structure nous ne récupérions qu'une petite part de cette somme, nous avions donc pensé que c'était aux joueurs et non à nous de décider étant donné que c'était leur argent. Une fois cette solution entérinée, nous pensions que le plus dur était passé or, comme chacun le sait, ce n'était pas le cas.

 

Une fois le virement effectué et reçu, le fameux Johnathan « Mini » Daniels bloquera tout le monde sur Facebook, Steam, Skype ou même son téléphone. Il tentera par la suite de faire amende honorable en promettant de verser l'argent, mais en ayant malgré tout un comportement assez étrange puisqu'il continuait à refuser de communiquer à qui que ce soit dans le club sauf au président et ponctuellement. Finalement il versera une petite part (dans quel but ? On le saura jamais) avant de disparaitre définitivement. Le virement ayant été réalisé directement sur le compte de Johnathan il était de plus très compliqué d'intenter une action en justice tout simplement car il n'avait rien volé, rien ne l'obligeait contractuellement à partager ces milliers de dollars, sauf la morale peut-être.

 

 

Heureusement le tableau de cette saison 2014 n'est depuis quelques jours plus aussi sombre. Un arc en ciel est venu éclaircir le ciel du club, puisque ce dernier a trouvé un nouvel investisseur intéressé pour prendre des parts au sein de l'organisation. Il s'agit de la société DigLife, initialement présente dans la distribution de matériel notamment les lunettes Américaines du fabricant Gunnar en Europe. Déjà actionnaires des Ninjas in Pyjamas, les dirigeants ont donc choisi de miser également sur les loups de Copenhague afin d’étoffer leur portefeuille. Car le club demeure une belle marque, possédant des sponsors solides depuis plusieurs années, un staff généralement de qualité et un palmarès bien fourni après seulement cinq années d'existence. Seule ombre au tableau peut-être (encore une) les possibles conflits d'intérêts que cette participation implique. En possédant des parts dans deux structures concurrentes sur plusieurs jeux (League of Legends et Counter-Strike: Global Offensive), DigLife n'est pas à l'abri à l'avenir d'être sanctionné ou en tout cas bloqué . Riot Games ayant déjà modifié ses règles pour éviter justement ce type de partenariats, il semble que les Copenhagen Wolves et leurs confrères de Ninjas in Pyjamas vont devoir faire des choix.

L'objectif de cette prise de pouvoir de DigLife dans l'eSport est le même qui avait poussé Alex Garfield a créer et développer GoodGame (racheté récemment par Twitch). Il s'agit de développer un modèle de développement du sport électronique permettant d'engranger des liquidités, de se créer un réseau de partenaires solides et d'apporter une expertise dans tous les domaines et plus particulièrement celui de la communication. Ceci devrait donc logiquement permettre à CPH Wolves de grandir mais surtout d'éviter à l'avenir les erreurs de management dont ils ont été les victimes. La marque en elle-même est protégée et toute fusion avec les NiP est à exclure. Une somme aussi importante de problèmes ne peut pas être uniquement liée à la malchance, l'organisation manquait clairement de personnel qualifié suffisant dans son staff afin d'assurer son développement. De plus ceci devrait permettre d'avoir plus de fonds dans les caisses, ce qui devrait éviter la situation qui avait coupé dans l'élan la section CSGO fin 2013.

0

L'actu

En Continu

16:23 Les remplaçants dans l’esport, une bonne idée ?
18:37 Le Major de Rio reporté en novembre
20:02 Astralis sur le point de recruter un sixième joueur ?
17:54 Misutaaa est-il le nouveau ZywOo ?
17:45 Quels enjeux pour Flashpoint ?
16:48 FunPlus Phoenix sur CS:GO, c’est une certitude !
15:36 ESL revoit ses plans pour la Pro League de CS:GO
18:12 FunPlus Phoenix en approche de la scène CS:GO ?
15:28 Misutaaa remplace Alex chez Vitality
10:00 L'ancienne joueuse de CSGO, shAy, condamnée à 116 ans de prison

Articles

recommandés

ESL signe des partenariats historiques pour la Pro League
Quels enjeux pour Flashpoint ?
Ces choses que vous ne savez peut-être pas sur ZywOo

Guides

à découvrir

Le mode d'emploi du ranking dans CSGO
Guide : Plan maps officielles
Armes et accessoires de CS GO