ESL One Katowice CS:GO 2015
Bilan
  • Phase finale
  • Phase de groupes
  • Preview
  • Les groupes
  • Présentation du tournoi
  • L'arbre de pré-qualification
  • Présentation de la pré-qualification
16

Valve vient de nous annoncer son premier majeur de l'année et sans surprise ce sera l'ESL One Katowice.

ESL One Katowice CS:GO 2015

ESL One Katowice 2015

{#pl} ESL One Katowice 2015

Offline Katowice (Poland)
du 12 au 15 mars2015
 fnatic 100 000 $
Ninjas in Pyjamas 50 000 $
{#fr} EnVyUs 22 000 $
{#pl} Virtus.pro 22 000 $

 
Après quatre jours de compétition intense, ce sont finalement les Suédois de chez fnatic qui ont fini par s'imposer et ont réalisé le premier doublé de l'histoire sur un tournoi majeur de Valve. Dans une grande finale en apothéose face à leurs rivaux de toujours, les Ninjas in Pyjamas, et devant plus d'un million de spectateurs, les fnatic nous ont montré un jeu solide qui a fait leur force dès le début de cet évènement. Les fnatic confortent ainsi leur place de numéro 1 mondiaux sur la scène Counter Strike : Global Offensive et remportent donc le cinquième tournoi majeur de Valve.

 

La phase de poules


Les hostilités ont démarré dès jeudi avec les phases de poules, avec dans le groupe A, nos deux représentants français. D'un côté les EnVyUs, très en forme en ce début d'année avec notamment une victoire lors des X-Games Winter 2015 et de l'autre, les Titan plus en retrait en ce début de saison mais qui ont, tout de même, réussi à réaliser de bons résultats online ces dernières semaines. En confrontation directe dès le premier match, ce seront finalement les EnVyUs qui prendront l'avantage sur Titan avant de s'imposer facilement, lors de leur second match face aux Norvégiens de chez LGB, et ainsi de s'assurer une place en quart de finale. Les Titan, quant à eux, se retrouvent directement en lower bracket face aux PENTA Sports qui, à la surprise générale, vont infliger un sévère 16-04 sur de_cache à l'équipe tricolore. Cette défaite lourde et amère, est synonyme d'élimination pour les Titan, qui n'auront fait que de la figuration lors de cet évènement. LGB et PENTA Sports se retrouvent en finale du lower-bracket pour une place en quart de finale et ce seront finalement, les Allemands qui remporteront ce dernier match et la seconde place qualificative.

Dans le groupe B, les Suédois de chez fnatic sont évidemment favoris pour la victoire finale et se sont tout simplement promenés durant cette phase de poules. Avec deux victoires faciles contre les Australiens de chez Vox Eminor et les Ukrainiens de chez Natus Vincere, les fnatic ont assuré l'essentiel, la qualification. Deuxième surprise de la compétition, après l'élimination des Titan, l'élimination des FlipSid3 Tactics qui se font surprendre par cette belle équipe Australienne. L'absence de s1mple au sein de l'équipe a sûrement énormément joué sur le résultat des coéquipiers de markeloff lors de cet évènement. Dans le dernier match, ce seront finalement les Natus Vincere qui prendront la deuxième place du groupe.

Dans le groupe C, les Ninjas in Pyjamas étaient les favoris pour la qualification et se sont donc logiquement imposés. En remportant leurs deux premiers matchs contre les Keyd Stars puis les Counter Logic Gaming, les NiP ont assuré facilement leur qualification. Les Brésiliens de Keyd Stars, justement, ne sont pas venus faire de la figuration, puisqu'ils ont réalisé un petit exploit en sortant, coup sur coup, les Hellraisers puis les Américains de chez CLG et se sont donc qualifiés pour les quarts à la surprise générale.

Dans le groupe D, les Virtus.pro, à domicile, étaient, bien entendu, favoris et soutenus par tout un peuple. Durant une phase de poules maîtrisée, les Polonais se sont aisément qualifiés pour ces quarts, en compagnie des Danois de chez Team Solomid. Les Danois, justement, qui ont affronté les Cloud9 sur leur premier match, sont sortis victorieux après s'être fait peur à plusieurs reprises. Les Cloud9, quant à eux, déçoivent une fois de plus. Les Américains semblent en difficulté lorsqu'ils affrontent une équipe européenne. Les Cloud9 ratent le coche et ne passent pas en phase finale pour la seconde fois d'affilée lors d'un évènement majeur.

A l'issue de ces phases de poules, quatre équipes semblaient clairement sortir du lot : EnVyUs, fnatic, Ninjas in Pyjamas et Virtus.Pro.

 

La phase finale


Sans trop de surprises, les quatre équipes favorites se sont qualifiées pour les demi-finales. Dans le premier match, opposant EnVyUs et Natus Vincere, les Français ont été tenus en échec un long moment avant de prendre le large et de s'imposer facilement à l'issue de la troisième map. Dans le second match, les Suédois de chez fnatic n'ont fait qu'une bouchée des Allemands de chez PENTA Sports. Les fnatic qui n'avaient perdu aucune map, ont poursuivi sur leur bonne lancée en s'imposant facilement et sans trembler. Dans le dernier match de ce deuxième jour de compétition, ce sont les Virtus.pro qui ont affronté les Brésiliens de chez Keyd Stars. Comme en phase de poules, les Brésiliens nous ont régalé par leur niveau de jeu. Avec un FalleN qui a tiré son équipe vers le haut, les Polonais se sont fait surprendre sur la deuxième map, avant de rectifier le tir en remportant très facilement la troisième. Dans le dernier quart, les Ninjas in Pyjamas affrontaient les Danois de chez Team Solomid et, encore une fois, nous avons assisté à un match serré qui aurait pu basculer d'un côté comme de l'autre. Mais, ce sera finalement le mental des NiP qui prendra le dessus et qui leur permettra d'atteindre les demi-finales.

Les demi-finales ont vu, en ouverture, un match entre les fnatic et les Virtus.pro. Avec un public à 100% derrière les Polonais, les Suédois n'ont pas faibli et ont logiquement remporté ce match 2 à 0. La victoire n'est pas anodine, quand on voit la performance incroyable d'olofmeister tout au long du tournoi. Dans la seconde demi-finale, les Ninjas in Pyjamas ont également fait un sans-faute contre les Français et s'imposent, également, sur le score de 2 à 0. Malgré leur récent changement, les Suédois ont proposé un jeu solide tout au long de l'évènement.

La grande finale tant attendue est arrivée et chacune des deux équipes est en lice pour réaliser un doublé historique, une seconde victoire sur un tournoi majeur de Valve. La première map tourne à l'avantage des fnatic sur le score très serré de 16-14. Mais, les NiP ont une qualité qui leur est propre : le mental. Et c'est avec cette rage de vaincre que l'équipe Suédoise, emmenée par xizt, va s'imposer sur la seconde map sur le score de 16-10 et ainsi obliger les fnatic à concéder leur première map du tournoi. Tout s'est donc joué sur l'ultime map de ce tournoi : de_inferno. Et là encore, les équipes se rendent coup pour coup et ce seront finalement les fnatic qui remporteront cette grande finale, sous les yeux des 15 000 spectateurs présents dans la Spodek Arena de Katowice et devant plus d'un million de spectateurs présents sur les streams.

Les fnatic champions de ces ESL One Katowice 2015


Les Tops


Un seul mot vient à l'esprit lorsqu'on parle de fnatic : Incroyable ! Cette équipe si souvent décriée, nous montre une nouvelle fois qu'elle est toujours présente et que malgré toutes les accusations dont elle fait l'objet, elle sera toujours présente. En remportant ce premier majeur de l'année, les Suédois sont les premiers à réaliser un doublé lors d'un tournoi majeur de Valve sur Counter Strike : Global Offensive et confortent ainsi leur place de numéro 1 mondiaux. Avec un Olofmeister hallucinant lors de cette finale face aux Ninjas in Pyjamas, et tout au long de la compétition, les fnatic nous démontrent encore une fois qu'ils sont les meilleurs. A noter qu'il aura fallu attendre la finale de la compétition pour voir les fnatic concéder une map. Sans trop de surprises, le MVP de cet évènement sera bien un joueur fnatic : Olofmeister.

 

Il faut également souligner la bonne performance des Brésiliens qui réussissent l'exploit de sortir Cloud9 et Hellraisers en phase de poules. Les Brésiliens, qui avaient déjà fait parler le skill, il y a quelques semaines, lors de la Clutch Con en prenant une map aux fnatic, récidivent en réalisant une très belle compétition. Les Allemands, quant à eux, récidivent l'exploit de la DreamHack Winter 2014 en parvenant une nouvelle fois à se hisser en phase finale. Souvent sous-estimée, notamment en raison de ses résultats en dents de scie, la structure allemande peut être fière de la compétition réalisée par ses joueurs.

 
Les Ninjas in Pyjamas sont encore et toujours présents, et ce, depuis le début du jeu. Les récents changements sembleraient déjà porter leurs fruits, puisque malgré le départ de Maikelele peu de temps avant l'évènement, remplacé par Allu, les Suédois ont tout de même réussi un tournoi de très haut niveau et se hissent jusqu'en finale de l'évènement. Malgré une une finale perdue, qui aurait pu tourner à leur avantage, les suédois semblent avoir retrouvé l'esprit qui les animait au tout début de CS:GO. Avec le changement peu de temps avant la compétition, les Ninjas in Pyjamas n'ont certainement pas pu préparer l'évènement comme ils le souhaitaient. Nul doute que lors des prochaines compétitions, il faudra compter sur ces redoutables Suédois.

 

Les Flops :


Titan échoue une fois de plus dès les phases de poules lors d'un tournoi majeur de Valve. Cette équipe, avec un potentiel intéressant et des joueurs de qualité, semble avoir des difficultés à poser son jeu lors des compétitions majeures. Également trop dépendants du skill individuel de kennyS et d'apEX, les Titan vont devoir se remettre en question dans les semaines à venir afin de résoudre ces problèmes de performance qui deviennent récurrents. On pourra retrouver les coéquipiers d'Ex6TenZ en finale des StarSeries, en compagnie des EnVyUs, Ninjas in Pyjamas ou encore des Virtus.pro, l'occasion de voir si cet échec permettra de revenir plus fort.

 

Ça devient une habitude, les Américains font un flop en Europe. Après une DreamHack Winter 2014 ratée, les coéquipiers de n0thing réitèrent en ne passant pas les poules. Les Cloud9 qui songent sérieusement à venir s'installer en Europe cette année, afin d'être plus près du top niveau mondial, seraient bien inspirés. Seconde équipe américaine en lice, les Counter Logic Gaming n'ont guère fait mieux que leurs compatriotes, en ne passant pas les poules eux aussi. Au vu des résultats de ces deux équipes, nous sommes en droit de nous poser la question quant au niveau affiché par les équipes américaines, que ce soit sur le sol européen ou américain.

 

Pour conclure sur cet évènement, nous allons également pouvoir noter la performance et le nouveau record enregistré concernant le nombre de spectateurs. Lors de la finale de ces ESL One Katowice, vous étiez plus d'un million de spectateurs sur la GOTV et les différents streams officiels mis en place par l'organisation. Il y a encore quelques mois, nous nous réjouissions de voir 300 000 spectateurs. Après cet évènement, Counter Strike : Global Offensive passe à un niveau supérieur et intègre la top liste des jeux esportifs et nous sommes en droit d'espérer voir notre jeu favori évoluer dans la bonne direction avec des tournois toujours plus gros et toujours plus suivis.

Les Polonais sont venus en masse assister à ces finales des ESL One Katowice 2015

 

ESL One Katowice : Classement final

Places Équipes Gains
{#se} fnatic 100 000 $
{#se} Ninjas in Pyjamas 50 000 $
3/4 {#fr} EnVyUs 22 000 $
3/4 {#pl} Virtus.pro 22 000 $
5/8 {#de} PENTA Sports 10 000 $
5/8 Keyd Stars 10 000 $
5/8 {#ua} Natus Vincere 10 000 $
5/8 https://www.millenium.org/upload/flag_dk.gif Team Solomid 10 000 $
9/12 https://www.millenium.org/upload/flag_au.gif Vox Eminor 2 000 $
9/12 {#no} LGB 2 000 $
9/12 {#us} Counter Logic Gaming 2 000 $
9/12 {#us} Cloud9 2 000 $
13/16 {#ua} FlipSid3 Tactics 2 000 $
13/16 {#fr} Titan 2 000 $
13/16 {#ua} Hellraisers 2 000 $
13/16 {#fi} 3DMAX 2 000 $

 

16
MGG
RednaX il y a 7 ans

T'inquiètes pas, tu as le droit d'avoir ton opinion :) Moi je regarde par rapport au résultat et fnatic est une équipe extrêment plaisante à voir jouer.

ZoZoKel il y a 7 ans

C'est plus la même équipe, oué enfin JW joue toujours là et c'était le mec le plus impliqué dans les insultes. DevilWalk et Carn sont toujours là également même s'ils ne jouent plus.<br /> Pour le boost, je me demande comment on peut défendre ce qu'ils ont fait, peut-importe que ce soit eux ou une autre équipe, c'est un truk qui se fait pas. Et l'argument de "ils ont pas été banni donc faut oublier, ou les laisser tranquille", non. Juste non.<br /> C'est pas tellement le boost en lui même qui pose problème (même si le pixel walk est interdit normalement...) c'est le fait de l'avoir prémédite, d'avoir empêcher valve de le corriger en le cachant, de "menacer" un youtuber pour qu'il supprime sa vidéo, tout cela est moralement inacceptable, donc OK ils n'ont pas été banni, ça m’empêche que c'est des enfoirés.<br /> <br /> Après si la tricherie, l'hypocrisie, le manque de respect ne sont pas des choses qui choquent certains, OK je peux comprendre, mais moi et je ne suis pas le seul dans ce cas ça me choque, et je ne l'oublierai pas.

RednaX il y a 7 ans

Mouais, tu l'as dit toi même le serrage de mains, ce n'est plus la même équipe.<br /> Et pour le boost, je pense que si NiP, VP ou même Titan aurait fait ça, ça aurait pris bien moins d'ampleur. Le problème c'est que certains joueurs fnatics étaient suspectés de cheat au moment de ce fameux boost donc déjà pas très appréciés par la communauté Et aujourd'hui jusqu'à preuve du contraire aucun n'a été banni donc je pense qu'on devrait se calmer et respecter ces joueurs qui sont juste monstrueux niveau skill. <br /> <br /> Bien sûr ce n'est que mon avis :)

ZoZoKel il y a 7 ans

C'est pas leur niveau de jeu que les gens critiquent chez Fnatic.<br /> Personne n'est assez fou pour dire qu'ils ne sont pas bon (sauf peut-être pour Flusha /troll :p).<br /> <br /> C'est le fait d'avoir une team avec un membre suspecté d'avoir cheaté, avec 500 clips, j'exagère à peine, le prouvant ou du moins étant plus que louches.<br /> C'est le fait d'avoir une team qui refuse de serrer la main à NIP après les avoir battu tout en les insultant (OK il ne reste que JW de l'époque mais tout de même).<br /> Le fait d'avoir une team qui avant un tournois (la Dreamhack) découvre un exploit bug, de pixel walking, sur une vidéo Youtube, et qui plutôt que de le dire et/ou d'en faire part à valve, demande à l'auteur de la vidéo de la supprimer jusqu'à l'event pour qu'ils puissent utiliser l'exploit à la Dreamhack sans que personne ne soit au courant ou n'y soit préparé. Et le pire, c'est que cArn et une partie du staff après le match va sortir que c'est tout à fait normal ce genre de chose dans CS que les gens sont des pleureuses.<br /> Et tu rajoute à ces petits exemples, qu'ils en ont rien à foutre de la communauté (comme le prouve la remarque de cArn après le vol contre LDLC), et qu'à part Olofmeister, les joueurs ne sont pas des rigolos ni des charismatiques.<br /> <br /> PS : Après ce ne sont que mes raisons, je ne prétend pas expliquer les ressentis de tout le monde.

RednaX il y a 7 ans

J'ai du mal à comprendre ce que vous avez tous contre fnatic ?! C'est une équipe solide, qui propose un beau jeu et qui reste relativement régulière Online comme Offline ...

Urzqor il y a 7 ans

Bon je veux mon gold coin maintenant (78 pts) !<br /> Niveau prono je me suis trompé dans les poules en misant sur Titan, C9 et CLG, 0 fautes en quart et j'ai mis nVy plutôt que NIP. Bon résultat en final. Même si plusieurs fois j'ai eu peur pendant la finale. Impressioné par NIP qui ont montré un gros gros niveau. forest et friberg un peu en dessous de ce que je m'attendais à voir.<br /> Olofmeister un monstre.<br /> <br /> Relativement déçu des français. nVy en demi mais je pensais les voir 2ème. Par contre Titan ...

Notik10 il y a 7 ans

Toujours aussi détestable ces fnatic, mais bon belle finale, ça a permis de confirmer qu'Allu est vraiment la personne qu'il fallait à NiP. Dommage que forest n'était vraiment pas au niveau sur la 3ieme map.

Ezus il y a 7 ans

J'aurais préféré que Nip gagne, mais j'ai trouvé olofmeister vraiment exceptionnel pendant tout le tournoi. La finale était sympa quand même.

pipo59 il y a 7 ans

fnatic on win :( , 1 millions de viewers gg

ZoZoKel il y a 7 ans

1 millions de viewers sur la finale.<br /> Définitivement un jeu qui ne percera pas dans l'e-sport, hein Lewell ?...<br /> Comme Bob qui disait que Dota2 ne marcherait jamais... Bref ils ont le nez creux chez Millenium.<br /> <br /> Sinon Pour Flusha, j'espère juste que comme Amstrong il se prendra un retour de bâton, malheureusement ça n'arrivera pas car il n'y a rien qui puisse prouver le cheat à posteriori.<br /> GG Fnatic, ils sont détestable au possible, mais ils ont le skill qui va avec.

mol_oko il y a 7 ans

flusha le Lance Amstrong ou la Marion Jones de CSGO :p

RednaX il y a 7 ans

Le premier doublé sur un majeur est assuré, espérons que ce soit nos Français.

pipo59 il y a 7 ans

oui et l'ambiance dans le stade ( quand virtus.pro jou ) est énorme , les 4 favoris en demi gogo les FR ;)

Minighost il y a 7 ans

700k+ viewers pour le moment. Je rigole encore quand je me souviens de Lewell qui disait que CS:GO n'obtiendrait jamais une grande visibilité sur la scène eSport et que ça ne servait à rien de s'investir sur ce jeu. <br /> <br /> Kappa

RednaX il y a 7 ans

Effectivement PENTA a joué et a logiquement gagné<br /> Titan n'était pas dans le match

popou3 il y a 7 ans

Je viens de rentrer, je vois que Titan est dejà dehors pour s'etre pris une bran*** par PENTA ?? <br /> Il s'est passé quoi ? Dommage j'aurai aimé voir KennyS jouer à cette LAN ...<br /> <br /> Par contre pas de stream M , c'est dommage ...

L'actu

En Continu

15:01 Se préparer au BLAST.tv Major, comprendre la billetterie et le format
18:31 Le Major BLAST.tv de Paris sera diffusé en français sur MGG !
15:50 À la découverte de Robbie, le CEO francophone de BLAST
16:15 BLAST.tv Major : Que retenir de la conférence de presse à la Tour Eiffel ?
08:02 CS:GO : 1,8 million de dollars de cash-prize en 2022, qui a touché le jackpot ?
14:30 LoL : Un joueur créé un excellent mini jeu inspiré de vidéos Youtube
10:30 CS:GO : Blast World Final, CyberGhost sponsor de la diffusion française
12:40 cadiaN et Heroic plus forts que la malédiction danoise
11:35 Quels sont les enjeux des BLAST Fall Finals ?
20:30 CSGO : Les chiffres incroyables de la demi finale du Major de Rio

Articles

recommandés

Counter-Strike - NBK : « Peu importe l’équipe que je rejoindrais, on sera au prochain Major »
Counter-Strike - maLeK : « L’idée c’est que G2 ce soit quelque chose de différent pour NiKo »
Nivera, la future crème de la crème ?

Guides

à découvrir

Le mode d'emploi du ranking dans CSGO
Guide : Plan maps officielles
Armes et accessoires de CS GO