Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo /

Assassin's Creed Chronicles : China

Assassin's Creed Chronicles : China
0

Habitué à des Assassin's Creed en 3D, Ubisoft dérive sa licence à travers trois jeux en 2.5D réunis sous l'appellation Chronicles, dont nous testons le premier opus.

Assassin's Creed Chronicles : China

Habitué à des Assassin's Creed dans un univers exclusivement en 3D depuis le premier opus sorti en 2007, Ubisoft dérive l'une de ses licences phares au travers d'une mini-série de trois épisodes réunis autour de l'appellation Chronicles. En réalité, c'est Climax Entertainment qui est en charge du développement tandis qu'Ubisoft joue le rôle d'éditeur. Le 22 avril doit sortir le premier épisode : Assassin's Creed Chronicles : China.

 

Trailer de la licence Chronicles


Fiche du jeu

Titre du jeu : Assassin's Creed Chronicles : China

Genre : Plateforme

Développeur : Climax Entertainment

Editeur : Ubisoft

Site officiel : Ici

Plateformes : PS4, Xbox One, PC

Prix : ND

 

 

 

Clans rivaux et soif de vengeance, encore

 

Ce premier volet du spin-off Chronicles reprend les grandes lignes d'un scénario qui oppose Assassins et Templiers depuis belle lurette. Cette fois-ci, le joueur est plongé dans l'Empire chinois du XVIe siècle en pleine dynastie Ming. Vous incarnerez l'élève d'Ezio Auditore. La jeune Shao Jun est animée d'un sentiment de vengeance puisqu'elle était la concubine de l'empereur Zhengde ; lorsque ce dernier mourut, les Assassins la libérèrent. De ce fait, elle se dévoua corps et âme à la confrérie qui fut décimée par le successeur de Zhengde, Jia Jing, qui ordonna une purge de tous les opposants. C'est ainsi qu'avec son mentor elle s'en alla rencontrer Ezio en Italie. De retour en Chine, elle est bien déterminée à venir à bout des Templiers.

La Chine est un endroit grandement demandé par les fans de la série et le scénario, bien que basique, est assez intéressant et aurait mérité d'être plus approfondi. Quoi qu'il en soit, Ubisoft semble avoir oublié au fil des jeux qu'il y avait une histoire dans le présent. Après des passages dans le monde réel complètement insignifiant dans Assassin's Creed Unity, Chronicles : China ne contient tout simplement aucune évocation d'Abstergo ou d'Animus. Bien dommage.

 

Shao Jun sait comment s'y prendre avec ses ennemis

 

 

Entre vieille et nouvelle écoles


La grande révolution pour Assassin's Creed Chronicles repose sur un moteur graphique en 2.5D. Par cela, il faut entendre un jeu suivant des déplacements de gauche à droite et de haut en bas pour l'aspect 2D complété par des changements de plan avec une impression de profondeur de champ. Cet aspect très bien réalisé est intéressant dans certaines phases du jeu, lorsqu'on passe d'un côté d'un bâtiment à l'autre. Ça apporte un vent frais et offre des possibilités supplémentaires.

Notre héroïne, Shao Jun, est évidemment habile et discrète. Sa touche féminine repose dans une lame secrète dissimulée dans sa semelle. À côté de ça, elle est équipée d'une épée et d'une dague à corde. Les mouvements propres à la licence sont retranscrits dans Chronicles : les joueurs retrouveront donc assassinats aériens, escalade, cachettes ou autre vision d'aigle. Les mouvements sont fluides et réactifs et nous avons rarement droit à des chutes idiotes et des comportements étranges de la part des protagonistes des opus originaux.

Les missions se divisent en passages qui sont à chaque fois évalués et le joueur se voit attribuer une notation. Si vous vous faites repérer, vous perdez des points, pareil si vous effectuez des éliminations. C'est assez frustrant de se dire qu'il faut éviter de tuer les ennemis si on veut la meilleure note possible. Bien sûr, n'allez pas foncer tête baissée sur vos ennemis puisque Shao est très très fragile et va rapidement mourir dans les affrontements. C'est d'ailleurs le problème au début du jeu, c'est un petit peu mou et il n'y a pas beaucoup d'options. Des éléments de gameplay se débloquent en finissant des séquences et on tire pleinement parti du gameplay plus tard dans le jeu, ce qui offre évidemment plus de possibilités.

 

Le concept de 2.5D illustré ici avec une poutre permettant le changement de plan

 

 

Le sac à main d'une femme

 

À côté de ses armes létales, notre maîtresse assassine a une panoplie d'outils qui sont malheureusement un peu en retrait et qui au final, à part pour une diversion, sont optionnels. Pétards, dagues et sifflements, rien de bien transcendant. C'est sans compter sur une intelligence artificielle qui a des comportements assez étranges. Si vous n'apparaissez pas absolument dans le cône de détection de l'ennemi, il ne vous verra pas même si vous êtes à cinq centimètres au dessus de lui. Les ennemis tant qu'ils sont passifs ne sont pas très futés et sont facilement contournables, mais dès que le combat s'engage, ils deviennent assez coriaces et c'est une bonne chose, ça empêche de jouer comme un forcené, mais oblige dans un certain sens le joueur à opérer avec réflexion, sans quoi la mort est assurée.

On pourrait penser qu'un jeu en 2 voire 2.5D ne pourrait pas apporter la liberté nécessaire à un Assassin's Creed, mais le joueur dispose de nombreuses possibilités pour venir à bout de passages qui sont malheureusement trop répétitifs. Tout est trop prévisible et une fois que l'on comprend ce que le jeu veut de nous, c'est très simple de passer les niveaux. Les phases d'infiltration sont toujours composées de la même manière : cachettes, ennemis qui se postent devant les cachettes et quelques éléments qui sont sensés nous causer du tort comme des carillons ou des oiseaux. Outre quelques passages qui laissent place à des phases d'action plus prononcée, le gros du jeu est redondant. Comme dit précédemment, heureusement que des éléments de gameplay se débloquent pour prendre plus de risques et ainsi s'offrir des possibilités plus grandes.

 

 

Se frayer un chemin pour tuer la cible...



La Chine dans toute sa grandeur

 

S'il y a bien une chose sur laquelle on ne peut rien reprocher à Assassin's Creed Chronicles : China, c'est sa direction artistique. Dans son ensemble, le jeu est magnifique. Les décors sont travaillés et soignés, les arrières-plans feraient même regretter de ne pas avoir un jeu en 3D. Blague à part, les animations de la protagoniste, ses techniques d'assassinat et même les effusions de sang sont réussies. Le tout rend hommage à la peinture à l'encre chinoise traditionnelle, pour plus d'immersion dans des niveaux très détaillés et variés. Le niveau prenant place dans le port de Macao est tout simplement sublime. Une atmosphère  paisible et envoûtante  se dégage des niveaux et des décors vaporeux. Le tout est embelli.

Bien qu'il ne s'agisse pas d'un jeu majeur, le personnage de Shao Jun n'est pas très expressif et nous n'apprenons rien sur elle puisque le scénario ne met pas réellement la personne, mais plutôt l'assassine qu'elle est, à contribution. C'est dommage puisqu'au final on ne peut pas s'attacher à elle ou exprimer une quelconque compassion pour son histoire.

 

Le fameux saut de la foi permet à plusieurs reprises de profiter des décors

 

Pour conclure, Assassin's Creed Chronicles : China est une assez bonne entrée en matière pour une nouvelle série Assassin's Creed qui suit le credo de la série originale. La 2.5D colle très bien à l'univers des Assassins. La Chine est un très bon terrain de jeu comme pourront l'être l'Inde et la Russie dans les épisodes à venir. Bonne alternative en attendant les jeux majeurs, il est toutefois dommage de ne pas avoir un scénario et une héroïne plus aboutis. Bien que les missions soient assez redondantes, c'est au joueur d'être créatif, grâce à des éléments de gameplay variés, pour passer les magnifiques niveaux qui composent le jeu.

Les plus et les moins

Une direction artistique extrêmement bonne
Assez redondant au final
Une 2.5D originale, risquée mais réussie
Scénario et protagoniste trop discrets
Le gameplay qui se densifie au fur et à mesure Des équipements anecdotiques
L'Asie, une piste intéressante    
0

L'actu

En Continu

07:00 Star Citizen : Arme SW16BR2 “Sawbuck”
05:29 SMITE World Championship 2020 : Team Rival et SK Gaming en finale !
22:25 Paladins World Championship 2019 : les Knights et NIP s'affronteront en finale demain !
20:51 Pokemon Epee, Pokemon Bouclier : Comment faire évoluer Darumarond de Galar en Darumacho ?
20:29 Fortnite FNCS semaine 3 : quatre squads francophones à suivre demain en finale
19:01 Comment faire évoluer Verpom en Pomdrapi et Dratatin ?
18:30 Test de Bubble Bobble 4 friends, les dragons sortent de leur bulle
18:16 Comment faire évoluer Théffroi en Polthégeist ?
17:56 Découvrez toutes les formes et couleurs de Charmilly !
17:52 Path of Exile 2, màj 3.9.0, POE Mobile : Toutes les infos de l'Exilecon

Articles

recommandés

Paladins World Championship 2019 : les Knights et NIP s'affronteront en finale demain !
Les HGG 2019 ont commencés et la France s'est qualifiée en gagnant tous les matchs de son groupe !
Quels sont les Pokémons objets ?

Guides

à découvrir

Calendrier des sorties de jeux