MGG / Actualités jeux vidéo /

Aperçu de Battleborn

Aperçu de Battleborn
0

Découvrez notre aperçu de Battleborn que nous sommes allés tester dans les locaux de 2K Games. Overwatch semble avoir un solide concurrent.

Aperçu de Battleborn

Battleborn


Eurostar en avant ! Le voyage fut  plutôt sympathique,  j’ai pu faire connaissance avec un passionné de jeux vidéo et de jeux de plateau, ce qui aida à ne pas trop s’ennuyer pendant le trajet. On foule le sol sacré des Monty Python et là une certaine Carole Quintaine commence à nous répéter en boucle « j’ai faim » ! Vous l’aurez compris, l’ambiance était au beau fixe. De mon côté, je n’avais qu’une hâte : entrer dans l’arène improvisée de 2k pour mettre la main sur celui qu’on surnommait déjà « le plagiat d’Overwatch » sur les forums de Blizzard.

 

Trailer de Battleborn sur PS4 révélé à la PGW 2015

 

Battleborn s’est approprié les lieux, « The Steel Yard » en portait les couleurs un peu partout. 2k a été jusqu’à tirer profit des arcades dans le club pour nous laisser imaginer la souffrance qu’enduraient les  robots sur la carte du jeu «  Meltdown Paradise ». Après quelques bouchées et gorgées d’attente nous pouvions enfin nous installer pour découvrir les 15 Brutasses disponibles pour cette version (sur les 25 annoncés pour la sortie du jeu prévu le 9 février 2016).

 

Battleborn

 

« Étalon du Cul, viens dire bonjour ! »


On ne va pas tourner autour du pot, Gearbox Software s’est très nettement inspiré de ce qu’ils ont fait de mieux jusqu’à présent : Bordelands 2. Du terme « Brutasse » en passant par la direction artistique ou encore l’humour, nous ne sommes pas dépaysés. Et quelque part tant mieux, quitte à choisir autant éviter les inspirations des très mauvais « Aliens : Colonial Marines » et « Duke Nukem Forever ». Après une petite demi-heure de jeu, j’ai commencé à me poser beaucoup de questions sur Battleborn. Et, oh joie ! j’ai pu avoir la chance d’être aux côtés de Steve Gibson, Vice Président de Gearbox Software, afin d’assouvir ma curiosité :

Zerh : Bonjour Steve et merci de prendre le temps de répondre à nos questions.

Steve : Bonjour, c’est toujours un plaisir. J’adore ton t-shirt, je suis un grand fan de Path of Exile, j’y ai énormément joué. Je n’ai malheureusement jamais réussi à avoir une arme 6L (en rigolant)…

(Après avoir discuté quelques minutes de ce fabuleux hack & slash nous avons commencé à parler de Battleborn.)

Zerh : Après à peine quelques minutes de jeu on se croit à nouveau sur Pandora. J’imagine que c’est une volonté de votre part de vous inspirer autant de l’univers de Borderlands 2. Comment pouvons-nous les comparer sur la partie histoire ?

Steve : Oui c’est évident, Borderlands 2 est un jeu qui nous tient à cœur et je suis content d’entendre que cela se ressent dès les premières minutes de jeu. Mais nous avons voulu essayer de faire quelque chose de différent. Le mode histoire de Battleborn ne se joue pas de la même façon, c’est un peu comme comparer une série et un film. Dans la série on peut très bien centrer un épisode sur un personnage, puis un autre épisode sur un autre personnage. C’est de cette façon qu’il faut voir Battleborn, rien ne nous empêche de changer de Brutasse en cours de route, ce qui n’était pas le cas dans Borderlands 2.

Zerh : Je ne sais pas si vous connaissez la version française de Borderlands 2, mais nous avons pu nous attacher au beau Jack rien que par la qualité fantastique du travail fourni par Christophe Lemoine (il a fait entre autres les voix de Cartman ou de Sam The Wise, you know… South Park, Lord of the Rings ?). Pensez-vous retravailler avec lui pour, je ne sais pas, par exemple doubler à nouveau le grand méchant de l’histoire, Rendain ?

Steve : Hey, oui je connais très bien ces deux personnages ! (grand sourire). Malheureusement je ne suis pas en mesure de décider cela. C’est à 2k qu’il faut poser cette question (avec un sourire en se retournant vers le RP) Mais oui je connais la notoriété de Christophe Lemoine et je serais ravi qu’il soit notre Rendain Français.

Vous l’aurez compris, Gearbox ne voulais pas totalement s’éloigner de sa licence phare. Mais pour l’heure, parlons plus du jeu en lui-même car Battleborn ce n’est pas juste la nostalgie et le charisme d’un Borderlands 2 qui a déjà fait son temps, c’est aussi une nouvelle grande bande de brutasses mise à notre disposition.

 

Battleborn

 

Miko, le roi de la pomme de terre


Avant de devoir choisir un personnage, nous avons eu un rapide briefing de deux des trois modes multijoueurs du jeu : Incursion et Meltdown Paradise (le mode destruction rebaptisé conquête n’était, lui, pas disponible lors de cette présentation). Le premier est un mode capture de position par la présence et l’autre une sorte de Moba où il faut accompagner nos « creeps » dans une broyeuse, tout en ayant possibilité d’interagir avec la ligne de l’adversaire.

Il était pour moi difficile de choisir une Brutasse, sachant que nous n’aurions évidemment pas le temps de toutes les tester. J’ai donc décidé de les survoler rapidement lors de la sélection jusqu’à trouver les « supports ». Je commence à éplucher les sorts de chacun et je m’arrête sur Miko. Il en fallait bien un et c’est celui ayant une tête de champignon qui m’a plu. Et j’ai fait mouche, mon intuition ne m’a pas trahi, je suis dans mon élément.  J’ai ressenti à travers le gameplay beaucoup d’influences passées de mon humble expérience de joueur assist/support/healer. Je n’ai pas besoin de dire que le jeu est fluide, dynamique, vif, etc. Tout ce qui faisait la force de Borderlands 2 est présent (ou presque) dans Battleborn. Je ne vais pas non plus vous faire la liste détaillée de tous les personnages ainsi que de ce qu’ils sont capables de faire, vous aurez bien assez de temps pour les découvrir par vous-même en vidéo, à la PGW ou lors de la bêta qui débutera le 29 octobre. Je vais donc me contenter de vous partager mes impressions à travers ce doux Fungi et ses compétences.

 

Battleborn

 

« Archimage / Shaman » est ce qui me reste en tête après avoir testé Miko pendant environ deux heures. Ce fantastique soigneur du MMORPG « Warhammer : Age of Reckoning » est l’ancêtre de cette Brutasse à mon sens. Je serais prêt à parier les derniers cheveux qu’il me reste sur le fait qu’il y a un fan de cette classe chez Gearbox Software. Dès les premiers instants on comprend qu’on ne sera pas le fraggeur de l’équipe. Miko n’est pas là pour ça, il soigne et contrôle. Et putain qu’il le fait bien ! Je vais tenter de vous expliquer les mécaniques du jeu à travers ses yeux.

Nous avons à notre disposition deux attaques primaires qui ne sont pas affectées par un quelconque temps de rechargement, deux sorts qui eux ont un « CD » et pour finir notre « ultimate » débloqué au lvl 5. Oui, on engrange de l’expérience un peu à l’instar d’un League of Legends. Chaque action peut être récompensée d’expérience, un kill, une assist, tuer un creep sur la carte Meltdown Paradise. Il sera donc important de ne pas négliger cette partie du jeu. Chaque niveau vous apportera un bonus que vous allez devoir choisir à travers « l’Helix », votre arbre de talents en somme. Chaque niveau engrangé vous demandera de faire un choix parmi deux possibles et cela jusqu’au niveau 10, ce qui vous donne une centaine de possibilités de « build ». Tous ces choix viendront renforcer les sorts déjà en votre possession, des passifs, et certains changeront radicalement votre façon de jouer. Ce ne sont pas juste des petits dégâts ou soins supplémentaires sur tel ou tel sort, ça peut aller bien plus loin. Miko a donc dans ses cinq sorts de quoi soigner et contrôler, comme je le disais.
Vous pouvez retrouver les détails de son Helix ici.

- Il peut lancer des kunais qui se rechargent (six de base) avec une cadence de tir assez faible, de quoi s’occuper lorsqu’il n’y a pas besoin de jouer les chirurgiens.

- Un sort canalisé qui soigne, sans CD ni temps d’incantation maximum (oui je sais, ça paraît fort, et ça l’est).

- Biosynthèse est un sort avec un temps de rechargement de douze secondes qui nous soigne sous forme de « heal over time » sur cinq secondes et qui augmente la puissance de notre sort de soin canalisé pendant la durée ; très synergique lorsque l’on veut se tenir en vie en même temps que de remonter la vie d’un allié.

- Nuage de spores fera office de contrôle de foule, un AoE qui restera pendant quelques secondes à l’endroit lancé qui ralentira les ennemis passant dedans. Il devient monstrueusement fort une fois amélioré par certains Helix, notamment l’augmentation de ralentissement de 100% ainsi que l’effet d’étourdissement à l’impact.

- Et enfin l’utimate, un champignon que l’on posera à un endroit donné qui se mettra à soigner les alliés dans son aire d’effet.

De plus, nous aurons accès à des Helix qui nous permettront de gagner en survie comme un certain sprint lorsque l’on prend des dommages (ça ne vous rappelle un certains gobelin shaman ?) qui sera totalement indispensable pour échapper aux brutasses expertes en mêlée.

 

Battleborn

 

Beaucoup de choix nous sont offerts selon notre façon de jouer ainsi que nos préférences. Je ne peux pas affirmer que chaque personnage peut donner autant de souvenirs, d’envies ainsi que de plaisir une fois en main, ce n’est peut être qu’un hasard et un coup de chance me concernant mais en tout cas c’est pari gagné entre Miko & Moi. Avec du recul j’ai trouvé Miko ainsi que Montana un peu au-dessus des autres personnages jouables pendant ces quelques heures. J’ai donc demandé à Steve ce qu’il en pensait.

Zerh : Êtes-vous satisfait de l'équilibre des personnages à l'heure actuelle ? J’ai eu l’impression que Miko & Montana étaient 100% joués aujourd’hui»

Steve : Évidemment que non, c’est pour cela qu’on vous a fait venir ! (sourire) Nous comptons beaucoup sur la grande expérience des joueurs pour équilibrer le tout lors de la bêta qui débutera le 29 octobre. Le combo tank healer a toujours été la base d’un jeu d’équipes, c’est logique de les retrouver régulièrement dans les teams. »

Zerh : Comptez vous ajouter de nouveaux mode multijoueurs à l'avenir ?

Steve : Nous allons déjà nous concentrer sur les trois actuels. Non il n’y a pas de nouveau mode prévu pour la sortie du jeu.

Zerh : Il y a quinze personnages dévoilées aujourd’hui, qu’en est-il des dix derniers ? »

Steve : Nous allons en dévoiler encore quelques uns au fur et à mesure et surement en garder d’autres pour la sortie du jeu, de façon à garder la surprise.

 

Battleborn

 

Somewhere… Over(watch) the rainbow


Comme je l’évoquais au tout début de cet article, une polémique a fait son apparition il y a quelques semaines au sein de la communauté Blizzard pointant du doigt Battleborn comme étant le premier clone d’Overwatch, ce qui fait toujours doucement rire vu qu’à l’heure actuelle seule une très faible minorité a pu réellement tester l’un ou l’autre de ces jeux. Les fans ont toujours tendance à défendre corps et âme, sans recul, leur licence phare. Je n’ai pas testé Overwatch et je ne vais donc pas vous dresser la liste des points qui diffèrent ou convergent entre ces deux titres. Je dirais juste que si nous devons trouver une ressemblance quelque part, c’est entre Borderlands 2 & Battleborn qu’il faut chercher pour le moment et qu’il est trop tôt pour huer un jeu qui a un fort potentiel sur beaucoup d’aspects.

Je vois Battleborn comme la complémentarité et le digne successeur de Borderlands 2 mais cette fois-ci plus accentué sur un style de jeu 5v5 que sur un Coop storyline. Tout est pensé pour nous plonger en immersion, on sent une réelle réflexion sur ce qui fait chier les joueurs FPS à l’heure actuelle. L’interface est intelligente, détaillée, claire et complète. Les changements de valeurs des sorts y sont intégrés et évolutifs.

 

Battleborn

 

Ce mode 5v5 est ce que beaucoup de fans d’Axton, Maya, Salvador & Zer0 auraient voulu avoir dans Borderlands 2. À ces fans de donner une chance à Battleborn d’être un jeu qui marque les esprits. Une question vous vient forcément à l’esprit, Gearbox envisage t-il un avenir eSport ?

Zerh : Envisagez vous un avenir compétitif / eSport ?

Steve : Ce que nous voulons avant tout c’est de voir les joueurs heureux de jouer. Notre attention principale se portera donc sur l’expérience de jeu avant de penser à autre chose. Si la communauté de Battleborn le réclame, alors nous envisagerons la question.

Zerh : Avez-vous le sentiment d'être un concurrent d'Overwatch, le futur FPS de Blizzard ?

Steve : Je ne ressens pas de pression concernant cela, nous avons fait notre jeu de notre côté sans avoir eu besoin de regarder ce qui se fait chez le voisin. Il n’est pas rare de voir des jeux coexister, c’est ce que j’espère en ce qui concerne Overwatch & Battleborn.

 

Battleborn

 

L'avis de la rédaction

Avis Millenium

Battleborn se présente comme la suite logique de Borderlands 2. Dans l’ère du FPS actuel, là où les joueurs veulent des parties de 5v5 rapides et conviviales, le dernier jeu de Gearbox pourra en étonner plus d’un. Avec des potes sans se prendre la tête et sans réelle grande compétition de prévue, il est difficile de croire qu’il n’arrivera pas à charmer un public et peut-être, qui sait, faire une part d’ombre à l’ogre Overwatch sur son domaine de prédilection : l’eSport.

 

Battleborn Battleborn
Battleborn Battleborn
Battleborn Battleborn
Battleborn
0

L'actu

En Continu

18:17 Vanguard : Activision réussit l'exploit d'amoindrir la taille du jeu
18:15 Nouvelles musiques et promos sur les boosts de personnage pour FFXIV
18:00 RLCS 2021-2022 : Un début presque parfait pour team BDS
17:59 Epic Games retire les requins du jeu au profit des Raptors : la communauté s'interroge
17:46 Que faut-il faire dans la quête "La mer de brouillard et le rite des arbres" dans Genshin Impact ?
17:30 Darkest Dungeon 2 : Comment battre le boss Général rêveur de l'antre du Dédale ?
17:24 Un groupe bien connu des joueurs s'invite dans la dernière vidéo de la série Arcane
17:09 Qui est Astrid dans Animal Crossing New Horizons ?
16:52 Retrouvez la composition des Heats de la demi-finale FNCS
16:41 En NA, ce Challenger réinvente la meta support pour monter le ladder

Guides

à découvrir

League of Legends : Tier List des champions en Saison 11
Quels decks jouer pour l'extension Unis à Hurlevent sur Hearthstone ?
Calendrier des sorties de jeux