Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / Xcom 2 /

Test de XCOM 2, PC, Linux

Test de XCOM 2, PC, Linux
2

Découvrez le test de XCOM 2, la suite de Enemy Unknown. Vingt ans après votre défaite, voici le moment de reprendre les armes contre l'occupation alien.

Test de XCOM 2, PC, Linux

Test de XCOM 2

 

Après de longs mois d'attente, le voici enfin : XCOM 2 va sortir le 5 février prochain sur PC. Développé par Firaxis et édité par 2K Games, ce nouvel opus a l'ambition d'améliorer la recette du déjà très bon XCOM Enemy Unkown / Enemy Within pour aller encore plus loin. Alors, mission accomplie Commandeur ? Découvrez-le dans notre test.

 

XCOM 2 - Trailer

 

Xcom 2 - boiteGenre : Stratégie, Tactique, Tour par Tour

Développeur : Firaxis

Éditeur : 2K Games

Supports : PC, Linux

Prix : 49,99€

PEGI : 16

 

 

 

 

 

Papy fait de la résistance


Même si le scénario n'est pas vraiment le point fort de la série, il convient d'en parler. Commençons par une mauvaise nouvelle, vous avez perdu la partie dans XCOM 1 et les aliens se sont emparés de la Terre après vous avoir capturé et détruit votre base. Ils règnent à présent en offrant une cage dorée à la population et en la gavant de propagande. Cependant, la résistance menée par Bradford et Shen a passé les vingt années qui ont suivi à tout faire pour renverser la situation. Vu que vous êtes de retour, vous allez pouvoir reprendre la main pour tenter de sauver le monde. Celui-ci a changé cependant : vous êtes considérés comme des terroristes et les aliens disposent du soutien du gouvernement de collaboration ainsi que d'une grande partie de la population.

 

XCOM 2 Test

C'est notre tour d'envahir les aliens et de raser leur(s) base(s).

 

 

Je voulais choisir mon continent de départ


Votre principal outil de travail sera donc le Talion, un transport alien modifié suffisamment grand pour servir de base. À bord, vous retrouverez la fameuse vue de coupe façon fourmilière du précédent jeu et des installations similaires : laboratoire, ingénierie, hologlobe, baraquements, armurerie et j'en passe. Il faudra débarrasser les vieux matériaux aliens qui encombrent ses entrailles afin de construire vos propres infrastructures. Jusque là, c'est très similaire au titre précédent, cependant il faudra bien mieux gérer la place disponible et votre effectif. Vous n'avez plus que douze emplacements pour des bâtiments et surtout vous allez à chaque fois affecter des ingénieurs pour que le travail soit fait. Il vous en faudra plusieurs pour dégager le terrain, puis au fur et à mesure que vos installations s'étendent vous aurez besoin d'en affecter certains à des tâches précises comme la gestion du relais de communication ou du générateur. Le recrutement et la gestion du personnel seront un problème bien plus importants qu'auparavant, et il faudra faire des efforts délibérés pour y remédier (au dépend d'autres tâches elles aussi pressantes).

 

XCOM 2

Vous allez pouvoir revivre la guerre des mondes.

 

Pour lutter contre l'immigration alien illégale, il va vous falloir toutes sortes d'installations, telles qu'un centre de décryptage, un centre de communication, un institut de guérilla, et bien d'autres. Chacun vient avec ses propres bonus et options pour élargir votre arsenal. L'organisation de vos bâtiments vous demandera aussi un peu plus de réflexion qu'auparavant, déjà parce que vous avez moins de place et qu'en obtenir davantage est bien plus long. Il faut aussi prendre en compte que, comme expliqué, la main d’œuvre est fort rare au début du jeu. Ensuite il faudra prendre en compte les limites énergétiques du vaisseau. Certains emplacements offrent aussi des bonus spécifiques à un certain type de bâtiment. Pour finir, même si les bonus de bâtiments adjacents ont quasiment disparu, il y a encore des éléments similaires à gérer. L'atelier, par exemple, peut activer des drones dans les salles adjacentes si vous y affectez un ingénieur, ce qui vous fera économiser de la main d’œuvre, du moins si vous l'avez bien placé. Pour finir, vous aurez aussi l'occasion d'améliorer les bâtiments après coup, mais ils demanderont alors davantage de main d’œuvre. Bref, cela peut vite devenir très compliqué d'optimiser votre base, vous pouvez vous contenter de la gérer à la va-vite et vous en sortir sans trop de problèmes, mais les experts qui veulent venir à bout des modes de jeu les plus compliqués vont devoir optimiser la chose, bien que cela dépendra en partie des circonstances et des opportunités.

En parallèle, il vous faudra choisir quelles technologies rechercher en priorité, recruter des hommes qui iront se faire tuer sur le terrain, et produire de l'équipement pour qu'ils aient une chance de venir à bout des monstres d'ingénierie génétique et de technologie que les aliens leur enverront. Bref, vous passerez à chaque fois quelques minutes à aller d'un écran à l'autre avant de mettre les pieds sur le terrain. Heureusement, l'interface est globalement bien faite et on n'a pas l'impression de perdre son temps plutôt que de "jouer".

 

XCOM 2 Test

XCOM 2 et les choix cornéliens : construire tout de suite pour profiter de ses pouvoirs ou attendre pour mettre le bâtiment à la place idéale afin qu'il soit plus rentable ?

 

 

Le tour du monde en 80 minutes


Tant en termes d'histoire que de gameplay, nous avons donc droit à des changements majeurs. Vous n'êtes plus une organisation internationale dans une base gigantesque avec des branches sur chaque continent et soutenue par toutes les nations. Vous êtes une bande de résistants avec un vaisseau et vous êtes livrés à vous-même. Les aliens et Advent vous traquent, et cette fois c'est vous qui allez devoir attaquer, du moins une bonne partie du temps. Vous allez donc devoir contacter les cellules locales afin de monter un grand réseau mondial, qui vous donnera l'allonge pour frapper Advent en plein cœur. Oubliez les satellites, ici vous allez devoir voler de région en région pour prendre contact avec les résistants ce qui vous fera dépenser une des nouvelles ressources du jeu : le renseignement. Une fois sous votre coupe, les réseaux de résistance vous donneront des opportunités d'attaque, comme un OVNI posé au sol, un convoi qu'ils projettent d'attaquer, ou plus important, la position d'une des bases secrètes d'Advent.

 

XCOM 2 base

La défense de la base est très différente de celle du précédent XCOM.

 

Contrairement à Enemy Unknown, les aliens ne vont pas se contenter d'attaquer régulièrement sans objectif précis, ici vous allez rapidement découvrir l'existence du nébuleux projet Avatar et de son compteur qui apparaîtra au sommet de l'écran. Similaire à l'horloge de la fin du monde, ou au compteur du précédent XCOM, une fois arrivé à son terme vous perdrez la partie immédiatement. À votre charge de retarder la chose en attaquant les bases d'Advent, tout en enquêtant sur sa nature exacte afin d'y mettre un terme définitif. Vous allez être sérieusement occupé, entre les prises de contact, les nombreuses missions pour bloquer les différents plans néfastes des aliens, le projet Avatar, la récolte des diverses ressources, les massacres à empêcher, la construction de tours radio pour coordonner tout le monde, et le recrutement, toujours du recrutement. Vous n'allez jamais en être réduit à cliquer sur l'Hologlobe en attendant que quelque chose se passe, vous aurez toujours des choix à faire et plusieurs stratégies sont possibles. Mais au moins vous ne serez jamais totalement bloqué faute d'opportunités, si vous avez une stratégie précise en tête, et des besoins précis, vous pouvez clairement vous focaliser dessus.

 

XCOM 2

Choix cornélien épisode 2 : Étendre son réseau ? Ramasser des ressources ? Avancer dans la campagne ? Recruter ? Tant à faire et si peu de temps.

 

Ce qui était peut-être l'élément le plus remarquable du XCOM de 1994 était la gestion de la défense aérienne. Comme vous n'êtes plus qu'un petit groupe de résistants (ou de terroristes selon Advent et le reste de la population), vous n'avez plus accès aux escadrilles de chasseurs pour défendre les cieux, ni même la capacité de défendre le Talion, en fait. La chose avait été adaptée sous la forme d'un mini-jeu pas franchement terrible dans le XCOM de 2012, donc ce n'est pas forcément un mal que cette fonctionnalité soit supprimée. Même si l'on aurait préféré qu'elle retrouve ses lettres de noblesse, un peu comme dans Xenonauts, au moins le contexte se prête à sa disparition dans le cas présent. Il faudra donc fuir si un OVNI se balade sur la carte, sous peine de voir votre beau vaisseau se faire abattre, votre survie étant alors déterminée par une bataille au sol particulièrement difficile. Crouler sous le flot ininterrompu de renforts adverse est une possibilité bien réelle, et vous pouvez rencontrer un game over après seulement quelques heures de jeu : XCOM 2 ne pardonne pas.

 

XCOM 2

Le professeur Tygan qui remplace Vahlen fait aussi dans la dentisterie à ses heures perdues et il adore sa vrille.

 

 

Inspiration à double sens


Tout ceci étant dit, passons à l'aspect tactique du titre qui reste l'élément central du gameplay, ne vous y trompez pas, au final tout le reste est là pour vous permettre de remporter les combats au sol. Depuis la sortie de Enemy Unknown, le genre tactique a connu un véritable regain de popularité et de très nombreux jeux s'en sont inspiré, en ajoutant leurs propres idées. Cette fois, c'est XCOM qui s'est inspiré de la concurrence. Si globalement vous pouvez sauter de Enemy Unknown à XCOM 2 sans vous sentir trop perdu, le titre a droit à sa dose de nouveautés avec par exemple de nouvelles classes, de nouveaux pouvoirs, des combats en mêlée bien plus importants et bien d'autres choses.

 

XCOM 2

Les décors et les missions sont vraiment très variés, et la génération procédurale des cartes (à comprendre aléatoire) fait qu'on ne tombe jamais deux fois sur la même.

 

On retrouve donc la formation d'une escouade de quatre à six soldats entièrement personnalisables, puis le paramétrage de leur équipement. Si au départ les options sont très restreintes, avec votre progression vous aurez de très nombreux accessoires comme des accessoires psioniques, des grenades acides, des munitions perforantes, ou un accessoire de piratage des implants crâniens ennemis (son utilisation est très drôle d’ailleurs) qui semble remplacer le système de capture des aliens vivants au début du jeu. Vous aurez aussi de nouvelles armes, avec le passage aux armes électromagnétiques, puis probablement à plasma plus tard durant la campagne. Niveau armures, vous aurez également le choix avec l'introduction assez rapide d'exo-armures sur lesquelles sont montées des armes lourdes comme un lance-roquettes ou un lance-flammes, ce qui est un peu plus amusant qu'un simple gain de points de vie. Et pour finir (et surtout), vous pourrez cette fois utiliser des mods pour améliorer vos armes et leur donner un profil unique à la fois visuellement, mais aussi dans leurs statistiques. Certains préféreront des bonus fixes comme un gain de précision, d'autres laisseront le hasard décider avec une petite chance de pouvoir tirer une seconde fois, ou de tuer un ennemi en un seul coup, peu importe sa puissance. Ces mods (ainsi que d'autres composants spéciaux) sont ramassés sur le terrain, sur les cadavres des ennemis vaincus, via un mécanisme qui fait un peu penser à celui du Meld. Après tout quand on est en cavale, on ne fait pas le difficile, dépouiller ses adversaires pour scotcher (parfois littéralement) leurs gadgets high-tech sur son équipement n'est clairement pas du luxe à ce point.

 

XCOM 2

Vous pourrez vous amuser à recréer famille et amis au sein de votre escouade afin de pouvoir leur raconter comment leur alter ego dans la résistance s'est fait engrosser par une Chrysalis car il s'était trop avancé sur la carte.

 

Le jeu utilise toujours exactement le même système de combat, à base de deux actions par personnage, avec le fait de tirer qui met généralement fin au tour du personnage, et le système de couverture/demi-couverture/flanquer au centre du gameplay afin d'influer sur les chances de toucher. C'est parfois un peu frustrant en cas de malchance, avec ces moments intitulés "ça c'est XCOM" à base de "oups vous avez raté votre tir à 99% de chances de toucher, puis l'alien qui lui avait 20% de chances de toucher a mis un coup critique qui a tué instantanément votre soldat", mais en un sens cela fait partie du charme du titre. Vos soldats sont remplaçables même si former un nouveau membre d'élite pour votre commando peut être long.

 

XCOM 2 Test

Pirater une tourelle lourde d'ADVENT pour leur tirer dans le dos est un de ces petits plaisirs qu'on ne se refuse pas.

 

Savoir gérer l'aspect aléatoire de certaines actions fait clairement partie des défis que doivent relever les commandants en herbe avant de s'attaquer au fameux mode Ironman (impossible de charger une sauvegarde antérieure) combiné aux modes de difficulté les plus élevés. La difficulté d’ailleurs ne plaisante pas non plus, une fois le tutoriel passé vous allez vite avoir à faire face à des hordes de monstres bardés de pouvoirs spéciaux, et à présent assistés par des tonnes de renforts inopportuns. En prime, beaucoup de missions seront à présent en temps limité, vous ne pourrez plus vous retrancher dans un coin de la carte en attendant que les ennemis viennent se faire déchiqueter par vos tireurs embusqués. Vous allez donc devoir trouver le bon équilibre entre prudence et efficacité, sans jamais savoir ce que vous réserve le terrain.

 

XCOM 2
Faire tout exploser sera souvent votre seule option pour éviter de vous faire massacrer par l'ennemi. Une situation peut très vite dégénérer.

 

Cet ajout de nombreux objectifs en temps limité a probablement pour but de compenser le fait que vous allez commencer beaucoup de missions avec toute votre escouade camouflée. En utilisant bien le champ de vision des ennemis et les éléments du décor, vous pourrez approcher rapidement et discrètement de votre objectif, ou tendre une embuscade mortelle à une patrouille. Vous ne pourrez cependant pas repasser en mode furtif après le premier coup de feu (comme dans Hard West, et contrairement à Invisible Inc.), XCOM reste clairement un jeu de combat. N'espérez pas réaliser des missions en mode pacifique. C'est d'autant plus vrai que les objectifs de mission sont très variés et qu'ils demandent souvent d'abuser de la violence, mais vous n'aurez plus forcément à annihiler toute opposition à chaque mission et c'est tant mieux.

 

XCOM 2 Test

Vous aurez accès à une large panoplie d'équipements, cependant la campagne n'est pas assez longue pour tout explorer en une seule fois.

 

Un autre ajout de taille est l'introduction du système de hacking. Vos spécialistes armés de leurs drone pourront tenter de retourner les unités mécaniques contre l'ennemi s'ils ont les talents requis, ils pourront aussi obtenir différents bonus en s'attaquant aux ordinateurs et installations ennemies. Le système est très simple d'utilisation, mais peut-être un peu trop aléatoire au départ. Basé sur le score de hacking du personnage et sur celui de l'installation, vous aurez alors deux choix d'effets plus ou moins rentables et difficiles, mais en cas d'échec les conséquences peuvent être particulièrement sinistres : appel de renfort, coup de jus, alarme sonnée, etc. Par contre, avoir de la chance et par exemple obtenir un gros bonus permanent au score de hacking dès le début du jeu permet de faire pencher la balance et de ramasser de fantastiques récompenses en boucle, comme la division par deux du temps requis par le Talion pour scanner les zones de la carte durant quatre semaines, ce qui permet en pratique de réaliser deux fois plus d'actions durant un mois parce que vous avez eu de la chance sur un jet de dé. Si vous aimez prendre des risques qui peuvent payer, vous serez comblé. Dans le cas contraire, il faudra être conservateur et mitiger les risques.

 

XCOM 2

Vous pourrez toujours spécialiser vos soldats d'une façon ou l'autre en fonction de votre stratégie et de votre effectif. Toutes les classes peuvent se jouer différemment même le sniper.

 

Encore une fois, les aliens ne se sont pas tourné les tentacules depuis deux décennies et vous aurez droit à une toute nouvelle palette d'ennemis abâtardis par des gènes humains. Certains sont entièrement nouveaux, d'autres ont évolué comme le Sectoïde qui a doublé de taille, qui s'est doté de pectoraux et surtout qui peut à présent contrôler mentalement vos soldats ou créer des zombies psioniques. Voir un de ses soldats tués par un de ses collègues contrôlés mentalement par un alien dès la seconde mission fait clairement comprendre qu'on n'a plus l'avantage en terme de rapport de force. Le bestiaire est nettement plus large qu'avant, et globalement plus redoutable donc, il vous faudra bien plus souvent prendre en compte les pouvoirs des ennemis qu'avant et ce dès les premières missions. Les débutants risquent d’ailleurs de souffrir à moins de lancer le jeu en facile. Histoire de vous faire souffrir davantage, vos ennemis vont continuer à évoluer avec vos troupes au cours du jeu via les Dark Events (par exemple en ajoutant un point d'armure à tous les ennemis si vous n'intervenez pas), et même s'il est encore trop tôt pour le dire avec certitude, nous avons eu l'impression que la courbe de difficulté inversée du précédent XCOM sera bien moins prononcée cette fois.

 

XCOM 2

Les missions scénarisées sont aussi plus nombreuses qu'auparavant, mais leur carte sera elle aussi modifiée à chaque fois.

 

 

Mission impossible


Un des défauts du précédent jeu est qu'il était très (voire trop) difficile au début, puis il devenait une balade dans le parc si vous surviviez aux trois premiers mois. Cela semble rester en partie vrai dans la mesure où vos options tactiques sont relativement réduites au début et vos troupes sont inexpérimentés. Comme le jeu mise en grande partie sur l'effet boule de neige, avoir un bon départ est important à terme. Après avoir terminé le jeu en difficulté Commandeur (l'équivalent de Classique), nous pouvons effectivement dire que pour le moment une fois un certain seuil d'équipement passé la difficulté va décroissante, même si cela ne devient clairement pas une balade dans le parc pour autant. La campagne est aussi un peu plus longue que celle de XCOM Enemy Unknown, mais pas énormément. Sans rien dévoiler de son contenu, la mission finale du jeu devrait aussi vous donner un peu plus de fil à retordre, on est cependant très loin des batailles désespérées et gigantesques qu'offrait le mod Long War. Cela devrait néanmoins s'avérer un excellent défi pour la majorité des joueurs une fois les mécanismes du jeu maîtrisés.

 

XCOM 2 Test

Malheureusement il n'y a plus qu'un seul type de mission qui implique l'attaque d'un OVNI et c'est toujours le même modèle.

 

Nous nous sommes donc attaqués au mode de difficulté Légende (l'équivalent d'Impossible) et c'est une excellente surprise. C'est effectivement bien plus difficile, mais d'une façon intelligente, les ennemis sont plus nombreux que dans le mode Commandeur, et ils font leur entrée plus rapidement, mais il n'y a pas de mécanismes stupides comme des bonus de précision absurdes qui leur permettent de toucher sans difficulté vos hommes, ce qui forçait à abuser des mécanismes pour gagner. Il vous faudra bien jouer et planifier, mais on n'a pas l'impression d'avoir à inventer des tactiques absurdes qui utilisent les faiblesses de l'IA. Les choses ne s'arrêtent pas là, vous allez devoir survivre à une campagne bien plus longue, les temps de construction, et les prix sont beaucoup plus élevés. Les aliens vont aussi pousser beaucoup plus fort de leur côté, attendez-vous à ce que votre vaisseau soit rapidement abattu, de plus le projet Avatar avance vite, très vite. Il faudra avoir une stratégie bien rodée sous peine de perdre la campagne de la façon la plus rageante qui soit. Autant dire que même pour un expert du jeu, cela sera un solide défi, d'autant plus en jouant en mode Ironman vu que la marge de manœuvre sera très réduite.

 

XCOM 2

Les différents modificateurs dans les chances de toucher et de critique sont directement affichés, comme la tranche de dégâts, l'armure et d'autres infos utiles. L'interface a clairement gagné en praticité et en clarté depuis le dernier opus.

 

XCOM 2 s'impose comme la nouvelle référence du genre en offrant une expérience de jeu à la fois intense et agréable. Les éléments qui avaient fait le succès du précédent jeu sont toujours présents, mais ils ont été affinés afin d'en faire quelque chose d'encore meilleur. Le fait de pouvoir planifier soi-même une grande partie de l'approche stratégique de la campagne tout en devant échapper aux aliens rafraîchit agréablement la licence. Il est dommage que cela soit fait aux dépens de certaines fonctionnalités dont on aurait bien aimé voir le retour. Heureusement, même pour les vétérans, ces disparitions ne devraient pas être trop douloureuses vu la quantité d'éléments à gérer et d'options additionnelles qui nous sont offertes en permanence. Nous n'avons malheureusement pas pu tester les mods promis par la coopération entre le studio Long War et Firaxis pour le lancement du jeu, mais tout porte à croire qu'ils pallieront rapidement aux quelques carences du jeu.

Les plus et les moins

Plus prenant que jamais Disparition des batailles aériennes
Fait évoluer le gameplay en restant fidèle à ses origines Escouades toujours un peu trop réduites (6)
Les options de personnalisation Plus de mech ni de modifications génétiques
L'aspect guérilla & résistance bien rendus Des bugs toujours présents
Enfin ouvert au modding Des objectifs pas si variés que cela
Rejouabilité et durée de vie importantes La campagne qui aurait pu être plus ambitieuse
Des modes de difficulté bien équilibrés    

 

Achetez XCOM 2

2
MilanaP il y a 4 ans

Möchten Sie XCOM2 oder Tom Clancy's The Division zu bekommen? Ich schlage vor, hier zu besuchen. Spiele gegen -95% OFF !, PC, PS, XBOX !!! Über 3 Millionen Nutzer!<br /> https://www.g2a.com/r/shop365

shinwil il y a 4 ans

Si vous aussi en 1994, aviez amorcé une grenade qui a explosé dans la main de votre soldat quelques tours plus tard, tuant la moitié du bataillon, car vous n'aviez pas compris comment la lancer...alors vous devez jouer à XCOM2.

L'actu

En Continu

08:34 Calendrier des sorties de jeux
17:39 XCOM : Chimera Squad arrive sur PC le 24 avril 2020
14:13 Take Two dresse le bilan pharaonique de ses AAA et nous parle du futur
16:22 Aperçu de Mutant Year Zero: Road to Eden, Donald & Pumbaa jouent à XCOM
17:57 Phoenix Point : Trailer & lancement de l'early access
19:00 Test du DLC Xcom 2: War of the Chosen - Pack Héritage Tactique
10:20 Sortie de XCOM 2 War of the Chosen
17:30 XCOM 2 War of the Chosen:Second aperçu
10:37 XCOM 2 War of the Chosen : Ennemis
18:00 Quand le plombier devient stratège

Articles

recommandés

La Street Fighter League se dévoile lors du Street Fighter V Summer Update !

Guides

à découvrir

Calendrier des sorties de jeux