Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / Battlefield 1 /

Battlefield 1 : Notre avis sur la bêta

Battlefield 1 : Notre avis sur la bêta
8

Après une phase de bêta d'une durée plutôt généreuse mais sur une seule et unique carte qui aura divisé la communauté, nous vous livrons nos premières impressions sur le prochain FPS guerrier de DICE.

Battlefield 1 : Notre avis sur la bêta

Preview de Battlefield 1

 

Après une phase de bêta d'une durée plutôt généreuse mais sur une seule et unique carte qui aura divisé la communauté, nous vous livrons nos premières impressions sur le prochain FPS guerrier de DICE. Précisons qu'il s'agit ici d'un avis basé sur ce qui nous a été proposé au cours de la bêta ouverte, et qui ne reflète rien de définitif. Cela pourra tout de même vous donner quelques indications sur la direction empruntée par le studio suédois.

 


N'hésitez pas à nous donner votre ressenti sur cette bêta dans les commentaires sous l'article !


 

 

 

 

On apprécie


- Le retour à du vrai Battlefield : Après la débâcle BF4 et le sympathique mais oubliable Hardline, il est bon de constater que Battlefield 1 revient à quelque chose de plus classique et exigeant, malgré quelques mécaniques exotiques sur lesquelles nous reviendrons plus tard. Concrètement pour un non-initié, les premières minutes de jeu risquent d'être douloureuses : le titre demande une attention constante, un bon sens de l'observation et un jeu en équipe avancé. En mode conquête, inutile de chercher à faire le plus de frags, les héros de la partie sont ceux qui jouent l'objectif, ce qui est une excellente chose. Le feeling des armes, percutant, permet de constater un joli travail sur les gunfights du jeu.

- Le contexte historique qui sert le gameplay : Le thème de la Première Guerre mondiale semble avoir été bien exploité par DICE d'après nos 20 heures de jeu passées sur la bêta. La sélection d'armes reste variée tout en restant cohérente vis-à-vis de cette époque, et il en va de même pour les véhicules et autres équipements balistiques. Cela induit également un gameplay bien plus oldschool que la plupart des FPS actuels : inutile d'essayer de courir sur les murs ou de déclencher des explosions nucléaires en appuyant sur un bouton, ici vous sautez par-dessus des talus et mourez en trois balles.

- Les serveurs dédiés et configurables : Une fonctionnalité qui était pourtant la norme il y a quelques années mais qui tend malgré tout à disparaître depuis quelques temps. Les serveurs dédiés sont bel et bien présents dans BF1, avec quantité d'options afin de les personnaliser (comme enlever les tanks en mode rush).

- Les conditions météo impactant le gameplay : Les modifications météorologiques ne sont pas seulement là pour faire joli puisqu'elles impactent directement le déroulement d'une partie. Sur la carte de la bêta, il était possible d'assister à une tempête de sable qui obstruait la vue de manière conséquente. Résultat : des snipers bien moins efficaces et des attaques aériennes qui doivent se faire au petit bonheur la chance.

- L'optimisation hallucinante : Le moteur graphique Frostbite 3 fait encore des merveilles et propose une optimisation graphique plutôt bluffante, du moins de ce que l'on a pu en juger sur cette bêta. La carte du désert de Sinaï n'est pas la plus chargée de l'univers en éléments graphiques, et il faudra voir si les configurations plus modestes tiennent tout de même le choc sur des cartes plus fournies. En attendant, Battlefield 1 s'est tout de même montré très convaincant sur ce terrain, témoignant de l'expertise de DICE dans ce domaine.

- Les graphismes : Testé en ultra à un framerate constant de 60 images par seconde, BF1 a de quoi rouler des mécaniques. Peut-être pas aussi fin et détaillé qu'escompté, le jeu semble tout de même un petit cran au-dessus de Star Wars Battlefront, ce qui est loin, bien loin, d'être une mauvaise chose.

- Le sound design : Les développeurs ont une fois de plus mis le paquet sur les différents effets sonores, avec des soldats qui parlent dans la langue de leur pays, des tirs qui ont une sacré patate et des bruits de char qui permettent d'anticiper de loin la menace à venir. Du tout bon !

 

 

 

On est mitigés sur


- La carte présentée : le Désert de Sinaï était la seule carte disponible au cours de la bêta du jeu et cette dernière nous a laissés plutôt dubitatifs quant à son level design. Nous aurons l'occasion d'y revenir via un article plus détaillé, mais même si elle propose quelques points intéressants et une grosse zone de conflit dans sa partie nord, le désert en plein milieu de carte élargit cette dernière «pour rien», avec une position E éloignée de tout qui sera la cible principale des bombardiers et autres véhicules rapides. Enfin, il s'agit d'une carte clairement orientée pour les snipers et autres tireurs à longue portée et sans tanks, il est parfois bien compliqué de faire plus de 10 mètres sans se prendre un headshot.

- Les classes Elite : Ces équipements spéciaux sont placés à des points clés de la carte et ceux qui réussissent à se les accaparer obtiennent un avantage certain sur le champ de bataille, du moins sur le papier. Certes, ces classes surpuissantes ajoutent un petit plus aux batailles, puisqu'elles demanderont à l'équipe adverse de se concentrer sur le soldat élite en question. Cependant, au cours d'une partie complète, l'utilité de ces classes nous a parue plutôt quelconque, comprenez par là que, selon nous, le jeu pourrait très bien s'en passer et rester tout aussi intéressant. Reste à déterminer si ces fameux super-soldats auront plus d'impact sur d'autres cartes.

- Les classes liées aux véhicules : Dans Battlefield 1, grimper dans un avion signifie également que vous vous équipez de la classe aviateur, peu importe le choix de votre équipement avant d'embarquer dans l'avion. Un principe qui se tient et qui renforce le fait que notre avatar n'est qu'un simple soldat et pas un Rambo capable d'endosser tous les rôles militaires du monde. Cependant, ces modifications liées aux véhicules ne sont pas particulièrement intéressantes ni amusantes, et on aurait largement préféré disposer de notre classe de base après un parachutage sur le champ de bataille.

- Les véhicules «mastodontes» : Dans la bêta ouverte, il était question d'un train blindé capable de faire de lourds dégâts sur une grande majorité de points de la carte, pour peu que suffisamment de membres de l'équipe entrent à l'intérieur. L'apparition de ce fameux train ne peut être déclenchée que par une équipe qui se trouve dans une situation critique, comme une sorte de dernier recours pour remonter l'écart et ajouter de la tension aux parties. Et ça fonctionne plutôt bien, seulement, réussir à détruire le train est quasiment impossible puisque cela nécessite un effort d'équipe conséquent de la part d'une majorité des joueurs du camp opposé, ce qui est loin d'être évident au cours de batailles à 32 contre 32.

 

 

 

On aime moins


- L'équilibrage perfectible : En l'état, l'équilibrage du jeu reste hautement perfectible, la faute à des chars en surabondance et beaucoup trop puissants. On pourra arguer qu'il est tout à fait logique de faire ces engins de guerre aussi destructeurs, certes, néanmoins cela devient plus délicat lorsque la puissance de ces véhicules prend le pas sur le plaisir de jeu, c'est du moins ce que l'on a ressenti au cours de nos parties.

- Les problèmes de hitbox : Un souci qui concerne tout particulièrement les chevaux et les attaques au sabre. Autrement généreuse, la zone de toucher de l'épée du cavalier est beaucoup trop large, avec quelques coups placés dans le vent qui tuent malgré tout.

- L'interface utilisateur : Entièrement reprise de Battlefront ou presque, cette dernière se veut épurée, «design» et claire... Il s'agit d'un détail certes, et ça ne rendra pas le jeu moins bon, mais en ce qui nous concerne, cette interface est tout simplement abominable et donne plus l'impression de se retrouver dans les menus d'un Mirror's Edge que d'un FPS sur la Première Guerre mondiale.

- L'absence de phase de décollage pour les avions : Sans la phase de décollage, l'immersion en prend un sacré coup. On ignore pourquoi les développeurs ont gardé cet automatisme de Battlefront, mais selon nous il aurait mieux fallu revenir à un fonctionnement plus «réaliste». Pour le coup, ça donne l'impression que DICE a choisi l'option de facilité pour leurs coucous.

- Les bugs qu'on espère corrigés d'ici la sortie : Bêta oblige, nous avons pu constater quelques bugs plus ou moins gênants au cours de nos nombreuses sessions. Si l'on devait vous en citer un qui nous a bien énervés, nous choisirions sans hésitation les sauts par-dessus certains obstacles qui fonctionnent une fois sur dix, une vraie plaie !

 

 

 

L'avis de la rédaction

On a eu peur, très peur ! Nos premières heures sur la bêta de Battlefield 1 ont été particulièrement terrifiantes, entre une interface copiée collée de Battlefront et des  parties qui consistaient uniquement à se faire truffer de plomb. Puis on commence à s'accommoder au gameplay, on étudie la carte en repérant les spots où vont se planquer les snipers et on trouve sa classe de prédilection : dès lors, BF1 se veut nettement plus plaisant et intéressant. Ajoutons qu'il est vivement recommandé de pratiquer le jeu avec deux ou trois potes pour en profiter un maximum : sans un minimum de teamplay, il est quasiment impossible de capturer un point gardé par l'équipe. Pour ne rien gâcher, le jeu profite d'une technique à tomber et d'une optimisation sur PC qui fait plaisir à voir. En l'état, BF1 reste cependant loin d'être parfait avec quelques mécaniques qui nous laissent dubitatifs comme les classes Elite et le fameux train blindé qui permet de basculer l'issue d'une partie. Enfin, nous avons également quelques réserves sur l'équilibrage actuel du jeu, donnant définitivement trop d'importance aux différents modèles de char. Reste à voir ce que la version finale du titre de DICE proposera le 21 octobre prochain sur PC, PS4 et Xbox One.

 

 

8
chapochapi il y a 3 ans

Quand on prend un point et que un char arrive, il n'y a plus qu'a se cacher et attendre impuissant, si tu veut quitter le point pour en prendre un autre il te voit ( sauf le point c) et tu meurts, et les armes anti tank font peu de dommage (a par le super fusil sniper anti-tank) et il y en a peu de bonne armes anti tank ...

chapochapi il y a 3 ans

Quand on prend un point et que un char arrive, il n'y a plus qu'a se cacher et attendre impuissant, si tu veut quitter le point pour en prendre un autre il te voit ( sauf le point c) et tu meurts, et les armes anti tank font peu de dommage (a par le super fusil sniper anti-tank) et il y en a peu de bonne armes anti tank ...

chapochapi il y a 3 ans

Quand on prend un point et que un char arrive, il n'y a plus qu'a se cacher et attendre impuissant, si tu veut quitter le point pour en prendre un autre il te voit ( sauf le point c) et tu meurts, et les armes anti tank font peu de dommage (a par le super fusil sniper anti-tank) et il y en a peu de bonne armes anti tank ...

chapochapi il y a 3 ans

Quand on prend un point et que un char arrive, il n'y a plus qu'a se cacher et attendre impuissant, si tu veut quitter le point pour en prendre un autre il te voit ( sauf le point c) et tu meurts, et les armes anti tank font peu de dommage (a par le super fusil sniper anti-tank) et il y en a peu de bonne armes anti tank ...

noss il y a 3 ans

À vouloir faire toujours trop on finit par faire de la merde

noss il y a 3 ans

À vouloir faire toujours trop on finit par faire de la merde

Drumsann il y a 3 ans

Bon résumé de ce qu'a été la bêta de BF1.<br /> <br /> Néanmoins quelques points qui ne sont que mon opinion concernant vos points mitigés/négatifs :<br /> - Les classes élites donnent un avantage certain si elles sont bien utilisées. Quand un lance-flamme était présent dans le village ou sur C, c'était assez compliqué. Ca rajoute un petit plus dans le jeu qui est pas mal. Des pickups étaient déjà présents sur BF4 (USAS-12, sniper, lance-grenades etc...) pour ceux qui diront qu'ils ont repris le concept de Battlefront.<br /> <br /> - Les classes véhicules : Ils ont justement créé ces classes pour que les joueurs n'aient pas un trop grand avantage dans le combat. Nombre de fois j'ai vu des personnes prendre un avion sur BF4 juster pour aller se poser sur la tour et sniper du monde. Les classes véhicules permettent de rester et tenir à son véhicule car sinon on est faible sans lui. <br /> <br /> - Les véhicules mastodontes ne sont pas très compliqués à détruire si on joue en équipe. Les bombardiers / Avions / tanks peuvent détruire le train assez rapidement. Le train ne donnait quasi jamais la victoire .<br /> <br /> - De même pour les tanks, si on joue en équipe ça peut être destructible rapidement. Après il faut prendre en compte qu'il faut débloquer l'arme anti-tank de l'assaut qui est assez puissante (15 à 40 de dégâts suivant le tank) donc à plusieurs il n'y a pas trop de problèmes.<br /> <br /> - L'interface fait très moderne en effet. Par contre le menu va servir aussi à BF4 donc ils l'ont fait un peu neutre.<br /> <br /> - Quant à la phase de décollage des avions, c'est regrettable en effet de ne pas les avoir comme dans BF2. Mais la plupart des maps de BF3 / BF4 n'avaient aussi pas de phases comme cela, ils n'ont pas attendu Battlefront<br /> <br /> Ceci concerne juste mon avis ! Bonne journée :) !

Drumsann il y a 3 ans

Bon résumé de ce qu'a été la bêta de BF1.<br /> <br /> Néanmoins quelques points qui ne sont que mon opinion concernant vos points mitigés/négatifs :<br /> - Les classes élites donnent un avantage certain si elles sont bien utilisées. Quand un lance-flamme était présent dans le village ou sur C, c'était assez compliqué. Ca rajoute un petit plus dans le jeu qui est pas mal. Des pickups étaient déjà présents sur BF4 (USAS-12, sniper, lance-grenades etc...) pour ceux qui diront qu'ils ont repris le concept de Battlefront.<br /> <br /> - Les classes véhicules : Ils ont justement créé ces classes pour que les joueurs n'aient pas un trop grand avantage dans le combat. Nombre de fois j'ai vu des personnes prendre un avion sur BF4 juster pour aller se poser sur la tour et sniper du monde. Les classes véhicules permettent de rester et tenir à son véhicule car sinon on est faible sans lui. <br /> <br /> - Les véhicules mastodontes ne sont pas très compliqués à détruire si on joue en équipe. Les bombardiers / Avions / tanks peuvent détruire le train assez rapidement. Le train ne donnait quasi jamais la victoire .<br /> <br /> - De même pour les tanks, si on joue en équipe ça peut être destructible rapidement. Après il faut prendre en compte qu'il faut débloquer l'arme anti-tank de l'assaut qui est assez puissante (15 à 40 de dégâts suivant le tank) donc à plusieurs il n'y a pas trop de problèmes.<br /> <br /> - L'interface fait très moderne en effet. Par contre le menu va servir aussi à BF4 donc ils l'ont fait un peu neutre.<br /> <br /> - Quant à la phase de décollage des avions, c'est regrettable en effet de ne pas les avoir comme dans BF2. Mais la plupart des maps de BF3 / BF4 n'avaient aussi pas de phases comme cela, ils n'ont pas attendu Battlefront<br /> <br /> Ceci concerne juste mon avis ! Bonne journée :) !

L'actu

En Continu

08:34 Calendrier des sorties de jeux
15:45 Incursions, le retour de l'eSport BF ?
21:24 EA ouvre le bal avec Battlefield 1
17:41 Le contenu de They Shall Not Pass
13:31 Tout savoir sur Battlefield 1 !
14:15 Un succès historique pour DICE !
14:56 Le futur du jeu révélé
14:40 Battlefield 1 et Titanfall 2 en bundle
17:47 Bien débuter dans Battlefield 1
17:41 Comment personnaliser son soldat

Articles

recommandés

500 000 viewers sur le stream Youtube de Dr Disrespect ce 7 août au soir
Call of Duty 2020 : vers un reveal le 10 août ?
Fortnite : Epic Games annule le ban de Waffles, craignant une action en justice

Guides

à découvrir

Calendrier des sorties de jeux
Bien débuter dans Battlefield 1
Toutes les armes de Battlefield 1