Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo /

Hearthstone, de la poussière en Chine

Hearthstone, de la poussière en Chine
0

Sur Hearthstone, les Chinois ne sont vraiment pas logés à la même enseigne que tout le monde. iOS semble malgré tout les suivre dans leur demande de données de la part de l'éditeur.

Hearthstone, de la poussière en Chine

 Quelle est l'évolution à venir pour les loot boxes ?



[Mise à jour du 22/12/2017]

Et l'on reparle du souci engendré par les "loot boxes". Un business florissant s'il en est, mais qui conduit à d'énormes frustrations pour les joueurs. Prenons l'exemple de FIFA et son FUT, de Star Wars Battlefront II qui a défrayé la chronique à ce sujet... 

Ou va-t-on en arriver avec Hearthstone ? L'ouverture de boosters étant le "piquant" de chaque extension, elle se  doit quand même de respecter les législations en vigueur dans les différents pays (voir spécifications pour la Chine ci-dessous). Malgré tout, Apple a déjà modifié son iOS pour qu'il réponde aux normes demandées. 


"Les applications qui offrent du contenu "loot box" ou autres mécanismes qui renferment des objets virtuels aléatoires doivent divulguer les chances de recevoir tel ou tel objet au consommateur avant qu'il poursuive son achat."


Pour le moment, cela semble s'appliquer uniquement aux appareils fonctionnant sur iOS. Peut-être que la législation européenne ou française lui emboîtera bientôt le pas ?


[Archive de Juin 2017]

Les rapports entre la Chine et les jeux vidéos sont souvent assez étranges. Le gouvernement interdit aux éditeurs de montrer des images de squelettes dans les jeux, il requiert aussi un contrôle total sur les utilisateurs. Pour Hearthstone, la seule vraie différence était le serveur totalement isolé sur lequel sont les Chinois, inaccessible à tous les autres continents. Et une deuxième différence a pris forme depuis hier : une exclusivité de la boutique.

Une info sortie par Hearthpwn à la base, qui s'est très vite révélée vraie, image à l'appui sur ce tweet de la Team Celestial

 

Traduction : "Vous payez 48 $ et vous avez 52 poussières et 52 boosters. Ca semble correct..."

 

Explication : le gouvernement chinois a demandé à Blizzard les données concernant les taux d'obtention de telles ou telles occurrences de cartes. En effet, une forte réglementation (explications en anglais) existe dans le pays à propos des "Loot box". Il y a fort à parier que la partie grandement aléatoire de l'ouverture de boosters ne sera pas appréciée par les autorités, et la firme américaine s'est déjà mis à l'abri apparemment. Des données ont été dataminées dans le dernier patch, et elles concernent la boutique de Hearthstone, qui pourrait commercialiser dorénavant des poussières directement, au lieu des boosters. L'intérêt ? Anéantir la partie aléatoire de l'ouverture des boosters et assurer un nombre fixe de poussières de craft. Une solution drastique, qui va enlever un aspect très plaisant du jeu, mais Blizzard devra s'y résigner pour garder la clientèle chinoise.

 

Voici à quoi pourrait ressembler la boutique sur le serveur CN dans les prochains temps

 

0

L'actu

En Continu

18:36 Nos photos des Worlds Hearthstone 2017
18:11 « Le Master System devrait révolutionner les HCT »
10:30 Guide de deck : Prêtre Dragon
18:31 « Les Worlds à Paris ? Surement ! »
20:15 « Super motivé pour gagner le titre »
16:23 Worlds HS 2017 : Interview DocPwn
11:30 Magic Arena : son modèle économique !
16:35 La Gamers Assembly débute le 31 mars
12:00 Une deuxième saison pour les HGG !
11:00 Interview de Kolento avant les Worlds

Articles

recommandés

Tous nos Decks Kobolds & Catacombes
Tier List Decks Kobolds et Catacombes
Notre Tier List des Armes légendaires

Guides

à découvrir

Tier List Decks Kobolds et Catacombes
Top à craft K&C : les Neutres
Tous nos Decks Kobolds & Catacombes