MGG / Actualités jeux vidéo /

Test : Cuphead, PC, Xbox One

Test : Cuphead, PC, Xbox One
0

Parfois faire du vieux est incroyablement novateur, Cuphead est un run and gun doté d'une direction artistique droit sortie d'un cartoon des années 30. Découvrez-en notre test.

Test : Cuphead, PC, Xbox One

Cuphead

Review de Cuphead


Cela faisait plusieurs années que nous pouvions apercevoir un jeu qui semblait tout droit sorti d'une capsule temporelle à l'E3, il aura fallu être patient mais Cuphead est enfin arrivé. Doté de graphismes qui semblent droit sortis d'un cartoon américain des années 30 dessiné entièrement à la main, ce Run n' Gun pas comme les autres est arrivé sur fond de jazz ce 29 septembre 2017 sur Xbox One et PC.

 

Trailer de lancement


Cuphead Don't deal with the devilGenre : Run n' Gun, Shooter
Développeur :
Studio MDHR
Éditeur :
Studio MDHR
Plateforme :
PC, Xbox One
Prix : 19,99€
Date de sortie : 29 septembre 2017
Langue : Anglais

 

 

 

 

2 Cups, 1 Goat


Dans un univers plein d'objets anthropomorphisés qui semblent droit sortis des rêves et cauchemars de Walt Disney lui-même, deux jeunes tasses (ou une tasse et un mug pour ne pas être raciste) perdent leur âme dans le casino du Diable. Pour la récupérer il va leur falloir jouer les collecteurs de fonds et forcer tous les mauvais payeurs à livrer leur âme afin de sauver la leur. La violence étant un langage universel, elles devront affronter de très nombreux boss hauts en couleur dans le plus pur style Run n' Gun. Si le genre ne vous parle pas plus que cela, sachez que les Metal Slug en sont les plus éminents représentants. Il vous faudra sauter, dasher et surtout mitrailler dans tous les sens tout en faisant face à des hordes d'ennemis et de projectiles, l'histoire n'étant après tout qu'un prétexte pour vous plonger dans cet univers haut en couleur (celle des projectiles du moins).

 

Cuphead Don't deal with the devil

Vous aurez droit à plusieurs boss affrontés à bord de votre avion afin de varier les souffrances (et le gameplay).

 

Les bases du gameplay sont très simples à prendre en main pour n'importe quel joueur digne de ce nom, mais nous vous conseillons sérieusement de jouer au pad. Même dans ce cas vous allez peut-être vouloir réattribuer les touches pour un plus grand confort de jeu. Celles par défaut pouvant rendre difficile le fait de sauter, dasher et tirer en même temps par exemple. Une option pour activer le tir automatique aurait d'ailleurs été bienvenue histoire de se libérer un doigt (même si elle s'avérerait néfaste avec certaines armes). Ajoutez à cela une seconde arme, un tir puissant, un super tir et un pouvoir utilitaire, et finalement la parade, autant dire que vous disposez d'une gamme d'actions assez large à gérer dans le feu de l'action. Prévoyez tout de même un temps d'adaptation pour tout gérer sous pression.

 

Cuphead Don't deal with the devil

 

Il vous faudra donc faire preuve d'une grande dextérité pour venir à bout de chaque boss, le fait que la progression soit partitionnée n'est d'ailleurs pas du luxe. Il ne vous sera pas demandé de réaliser l'intégralité du jeu d'une traite sans mourir, chaque boss étant un véritable mur qu'il faudra escalader. On est un peu dans le "die and retry" ici, et beaucoup de compétences ennemies sont particulièrement difficiles à éviter la première fois, du coup on peut aussi se payer un petit détour par la boutique afin d'acheter de nouvelles compétences et armes. Elles ne sont pas nécessairement plus puissantes étant donné qu'elles ont souvent des contreparties négatives, mais faire le bon choix va dramatiquement écourter les combats ou vous permettre de vous concentrer davantage sur l'esquive plutôt que la visée par exemple. S'acheter des points de vie additionnels va réduire votre puissance de feu ce qui prolongera les combats, il n'y a donc pas de solution idéale.

 

Cuphead Don't deal with the devil

En plus des boss vous disposez d'une (trop) petite poignée de niveaux conventionnels mais tout aussi difficiles.

 

Quand la tasse est pleine


Chaque boss est divisé en plusieurs phases, son apparence va alors changer d'une façon surprenante, tout comme le décor, et vous aurez à faire face à de nouvelles attaques en plus d'avoir l'impression de suivre une petite histoire sous acide. Cela sera l'occasion de mourir et de recommencer du début dans bien des cas. On reconnaîtra cependant au jeu le fait qu'il soit bien pensé et fair play dans sa façon de nous proposer des défis et de nous tuer, même si au premier abord on peut être tenté de se laisser aller à la colère en découvrant des situations qui semblent ingérables, on se rend compte après quelques essais (et autant de morts) qu'il suffit de s'y prendre de la bonne façon, et c'est très satisfaisant. Il est bien rare qu'on vienne à bout d'un boss simplement par chance vu la taille importante de la hitbox de nos héros. C'est encore meilleur à deux joueurs d'autant qu'il y a moyen de s'entraider, et la difficulté permet de se moquer de son coéquipier chaque fois qu'il meurt stupidement (et inversement) malheureusement les développeurs ont visiblement sorti leur jeu un peu trop tôt : le coopératif en ligne n'arrivera que dans quelques semaines. Si vous souhaitez jouer en duo et que n'avez pas un ami disponible à la maison, il vaut mieux attendre un peu avant de se lancer.

 

Cuphead Don't deal with the devil

Chaque boss est un véritable trésor en terme d'animation conventionnelle, dommage que l'on soit trop occupé à survivre pour les admirer.

 

Cuphead a aussi pensé un peu à ces joueurs qui ne sont pas des experts forgés à coup de Contra, de Metal Slug ou de Shmup. Chaque boss ainsi que chaque niveau dispose d'un mode Regular, qui offre l'intégralité de l'expérience de jeu, mais aussi d'un mode Simple qui retire certaines phases au boss, dont la dernière ce qui mécaniquement va effectivement le rendre bien plus accessible. Ce choix a cependant un coût, non seulement vous allez rater une partie importante du contenu et donc rater une partie de la mini histoire qui se déroule sous vos yeux, et qui plus est, vous ne pourrez pas atteindre la fin du jeu avant d'avoir réalisé l'intégralité du contenu du mode Regular. C'est un choix qui va totalement à l'encontre des pratiques actuelles à l'heure où de plus en plus de jeux proposent un mode "Histoire" ou "Découverte" qui se résume presque à une visite guidée dénuée de difficulté. Mais c'est quelque chose que nous respectons et qui incite clairement le joueur à s'améliorer et à repenser sa façon d'affronter chaque niveau plutôt que de lui offrir une porte de secours qui n'est qu'une solution de facilité. Il y a cependant de bonnes chances qu'à cause de cela le jeu reste totalement hors de portée de certains joueurs, si vous pensez être dans cette catégorie, il vaut mieux bien y réfléchir avant de l'acheter. À l'inverse les durs, les vrais pourront s'adonner aux joies du scoring en tentant de réaliser parfaitement chaque boss et niveau. Ne pas se faire toucher, réaliser toutes les parades, optimiser sa jauge de super, et tuer le boss rapidement sont autant de facteurs pris en compte pour noter votre performance.

 

Cuphead Don't deal with the devil

 

Cuphead est clairement un Run n' Gun unique en son genre, mais au delà de l'aspect visuel presque centenaire, il dispose d'un gameplay solide et d'une horde de boss, plus délirants et fantastiques les uns que les autres, qui vous feront enrager avant que vous parveniez finalement à leur mettre la fessée. La difficulté sans concessions mais qui n'est pas pour autant abusive est aussi un de ses points forts. Cela faisait bien longtemps que le genre n'avait pas eu droit à un titre aussi remarquable, le tout à petit prix. Cela valait clairement la peine d'attendre.

Cuphead Don't deal with the devil

Les plus et les moins

Difficulté satisfaisante Pas destiné aux joueurs de faible niveau
Des boss vraiment uniques Trop peu de vrais niveaux
Les animations démentielles Coopératif en local uniquement (pour le moment)
La musique jazz Final un peu frustrant
La direction artistique rétro Sauvegardes capricieuses
Un souci du détail hallucinant On en voudrait davantage
0

L'actu

En Continu

19:53 Solution DCE pour Gelson Martins Grosses Recrues sur FIFA 22
19:29 Dupliquer ses Pokémons et objets dans Pokémon Diamant Étincelant et Perle Scintillante
19:21 Obtenir le Pokémon fabuleux Phione dans Pokémon Diamant Étincelant et Perle Scintillante
18:40 La Best Of TOTW 2 sur FIFA 22 avec Neymar IF !
18:25 Star Citizen - IAE2951 : Jour 9
17:40 Star Citizen : découvrez l'Odyssey, un vaisseau pour les longs voyages
17:30 Avant Adam, Team BDS officialise son coaching staff XXL en LEC
16:00 WoW : Premier aperçu des bonus d'ensemble du Prêtre au Patch 9.2
15:37 La Xbox Series S est la console la plus populaire du Black Friday selon Adobe Digital
15:10 Comment obtenir Motisma dans Pokémon Diamant Étincelant et Perle Scintillante ?

Guides

à découvrir

League of Legends : Tier List des champions en Saison 11
Quels decks jouer pour l'extension Unis à Hurlevent sur Hearthstone ?