Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo /

CCG Hand of The Gods : Présentation

CCG Hand of The Gods : Présentation
1

Dans l'univers des jeux de cartes digitaux il arrive parfois de tomber sur de belles surprises. C'est le cas avec Hand of The Gods, tiré de la licence SMITE, un jeu de cartes avec un grand aspect tactique que nous vous présentons aujourd'hui !

CCG Hand of The Gods : Présentation

Hand of The Gods, jeux de cartes Tactique 

 

Si vous n’avez pas vécu dans une grotte lors des dernières années, vous connaissez sûrement Paladins ou Smite, les deux jeux phares de la compagnie Hi-Rez Studios. Toutefois, vous n’avez certainement pas encore entendu parler du petit dernier de la famille : Hand of the Gods. Pas de panique, nous sommes là pour vous présenter ce jeu en long en large et en travers.

 

 

- Hand of the quoi ? C’est quoi encore ce truc-là 

Hand of the Gods est un jeu de cartes à collectionner (JCC) en ligne, dans la lignée d’Hearthstone pour ne citer que le leader du marché actuellement. Le jeu est basé sur les mythologies (tout comme Smite) et chacune des classes que vous incarnez (Panthéons dans le jeu) représente une mythologie particulière. Il existe 7 mythologies à l’heure actuelle, chacune dirigée par un leader différent : Odin pour la mythologie Nordique, NuWa pour la mythologie Chinoise, Bellone pour la mythologie Romaine, Ganesh pour la mythologie Hindu, Ah Puch pour la mythologie Maya, Ra pour la mythologie Egyptienne et Zeus pour la mythologie Grecque. En plus de ces 7 Panthéons, deux de plus sont à prévoir lors des prochains patchs : le panthéon Japonais et le panthéon Celtique.


 

 

 

5 panthéons parmi les 7 présents dans le jeu représenté par leur leader respectif. De gauche à droite, grec, égyptien, nordique, chinois et romain. Les panthéons maya et hindi ne sont pas présents sur cette photo.

 

 

Bon on a plusieurs panthéons mais ça change quoi concrètement ?

Chaque panthéon possède des cartes et un style de jeu qui lui sont propres. Par exemple, le panthéon Nordique est plutôt axé sur l’agression des points de vie de l’adversaire (pierre d’invocation) et il va comprendre beaucoup de cartes permettant de diminuer ces points de vie dès le début de la partie. Des cartes neutres peuvent également être utilisées par tous les panthéons afin de renforcer votre deck et adapter votre stratégie. En plus de ces différences, chaque panthéon possède une capacité spécifique pouvant être utilisée chaque tour qui est en relation directe avec son style de jeu. Pour reprendre l’exemple du panthéon Nordique, en utilisant sa capacité spécifique, vous allez pouvoir invoquer des petites créatures permettant d’attaquer la pierre directement.

 

Ça a l’air sympathique comme jeu mais qu’est-ce qui le différencie des autres JCC ?

La différence majeure entre Hand of the Gods et les autres JCC réside dans son plateau de jeu. En effet, le plateau est une grille rectangulaire comprenant 40 cases (5x8) dont 2 sont occupés dès le début du match par votre pierre d’invocation et la pierre ennemie. Vous allez donc pouvoir invoquer vos créatures sur ce plateau de jeu et les déplacer de manière à prendre le contrôle sur l’adversaire. D’un point de vue stratégique, cela peut rappeler une partie d’échec mais où chaque joueur apporte ses propres pions avec leurs forces et leurs faiblesses. Ce plateau va ainsi permettre de limiter la part de chance inhérente à tout JCC et de permettre de valoriser les bonnes décisions.

 

Interface du jeu avec le plateau qui permet d’apporter un aspect stratégique à ce jeu de cartes mettant en avant le positionnement et le déplacement des unités.

 

 

Et les modes de jeux dans tout ça ? Parce que faire des matchs constamment, ça va bien 5 minutes !

Les modes de jeux ne sont pas en reste. Bien entendu il y a les classiques à savoir match contre l’ordinateur, contre un ami ou contre un adversaire aléatoire que ce soit en Casual ou en Classé. Il existe 30 rangs différents avec des récompenses à la fin de chaque saison en fonction du plus haut rang obtenu. Vous pourrez aussi vous lancer dans une Arène afin de créer un deck en choisissant vos cartes parmi 3 cartes aléatoires jusqu’à complétion du deck et ensuite essayer d’atteindre les 12 victoires tant espérées. Mais attention, 3 défaites et c’est la porte. Finalement, vous pouvez tester les Variantes qui possèdent des règles spécifiques à chaque Variante (2 Variantes par semaine et 2 Variantes par week-end). Par exemple, il vous faudra faire un deck contenant uniquement des cartes communes (pas de cartes rares, épiques ou légendaires) ou encore jouer en piochant dans le deck de l’adversaire au lieu du votre. Lors de ce mode, si vous atteignez 5 victoires sans aucune défaite, vous pourrez gagner diverses récompenses et notamment des avatars exclusifs à chaque Variante pour devenir la nouvelle Fashionista de Hand of the Gods.

 

Vue générale des différents modes de jeu. Classique ou Classé pour jouer contre un adversaire, arène pour créer son deck à partir d’une sélection de cartes aléatoires, Variantes pour des nouvelles règles chaque semaine et entrainement pour affronter l’ordinateur.

 

 

Ok tu commences à m’intéresser là ! Explique-moi un peu plus comment jouer.

Vu que j’ai enfin réussi à capter votre attention, j’espère que vous allez arrêter de m’interrompre constamment pour que je puisse vous donner toutes les informations nécessaires afin de bien débuter dans ce jeu !

 

Les cartes :

Chaque carte possède plusieurs caractéristiques que nous allons expliquer en détails. Il existe deux types de cartes principaux, les unités et les sorts.

Les unités sont des créatures qui possèdent des points d’attaques et des points de vies ainsi qu’une capacité de déplacement. Ces unités vont pouvoir attaquer la pierre d’invocation ou les unités ennemies. Si une unité est réduite à 0 point de vie, elle est envoyée au cimetière. Les unités doivent être invoquées sur une case adjacente à votre pierre d’invocation. Il existe 3 types d’unités différentes : les mêlées, les unités à distance et les structures. Les mêlées ne peuvent taper qu’au corps-à-corps et peuvent se déplacer de trois cases. Les unités à distance peuvent attaquer à 3 cases de distance mais elles ne peuvent se déplacer que de 2 cases. Finalement, les structures sont des bâtiments qui n’ont aucun point de mouvement et vont avoir un effet spécifique à chacun.

 

 

Exemple de deux cartes unités du jeu. On peut y voir les points d’attaques en bas à gauche (en jaune) et les points de vies en bas à droite (en rouge). On peut également noter le coût en mana en haut à gauche (en bleu). De plus, certaines cartes possèdent des effets indiqués par le texte sur la carte. Finalement, les unités à distance sont représentées par une flèche au niveau de l’attaque alors que les unités de mêlée sont représentées par une épée.

Contrairement aux unités, les sorts sont des cartes qui vont vous permettre d’avoir un effet direct sur le jeu. Ces sorts vont être particulièrement utiles pour faire le ménage sur le terrain en se débarrassant des créatures adversaires ou à l’inverse pour booster vos propres créatures.

 

Exemple d’une carte de sort. On y retrouve encore le coût en mana en haut à gauche (en bleu) ainsi que l’effet de la carte.



Les mots clé :

Il existe plusieurs mots clé importants à connaître pour bien comprendre les mécanismes du jeu. Voici une liste détaillée de ceux-ci :

Charge : Peut attaquer et bouger dès son invocation

Cri de guerre : Réalise une action donnée lorsque la carte est invoquée sur le terrain

Découvre : Fait apparaître trois cartes aléatoires et vous laisse choisir l’une d’entre elles

Défense : Tant que la créature possédant défense est sur une case adjacente à votre pierre, celle-ci ne peut pas recevoir de dégâts de combat

Immunité : Ne peut pas recevoir de dégâts provenant de certaines sources

Outre-tombe : Réalise une action lorsque la carte est détruite

Protection : Subit moins de dégâts de combat (cela ne marche pas contre les sorts)

Réincarnation : Si la carte est détruite, elle est renvoyée en main et perd réincarnation

Silence : Supprime les effets et bonus d’une unité

Bannissement : Une créature bannie ne peut pas bouger, attaquer ou être ciblée (dure 1 tour sauf si précisé autrement)

Dissimulation : Une créature avec dissimulation ne peut pas être attaquée ou ciblée par des sorts (dure 1 tour)

Étourdissement : Une créature étourdie ne peut pas attaquer, bouger ou renvoyer des dégâts (dure 1 tour)

Enracinement : Une créature enracinée ne peut pas utiliser ses points de mouvements (dure 1 tour)

 

 

Le mana :

Afin de pouvoir jouer vos cartes, vous allez devoir utiliser du mana (petit diamant bleu). Chaque carte possède un coût en mana indiqué dans le coin supérieur droit. Vous commencez la partie avec deux points de mana lors de votre premier tour. À chacun de vos tours, votre mana se recharge et augmente d’un jusqu’à atteindre la limite maximum de 10 mana. En plus de cela, le joueur qui ne commence pas reçoit un sort (la potion de mana) qui coûte 0 et lui permet d’obtenir un mana supplémentaire pendant un tour.

 

 

Le mulligan :

Vous commencez la partie avec 3 cartes si vous jouez en premier et 4 cartes si vous jouez en deuxième. Il est donc primordial d’avoir des cartes à faible coût en mana afin de pouvoir jouer les premiers tours. Heureusement, comme dans plusieurs jeux de cartes, il existe un système de Mulligan. C’est-à-dire qu’avant de commencer votre premier tour de jeu, vous pouvez sélectionner les cartes de votre main que vous ne souhaitez pas conserver et les renvoyer dans votre deck pour piocher de nouvelles cartes. Toutefois, il est à noter que cette action ne peut être effectuée qu’une seule fois donc soyez vigilant dans vos choix.

 

Écran de Mulligan où vous pouvez sélectionner les cartes à remplacer pour essayer d’obtenir la meilleure main de départ.

 

 

Le tour de jeu :

Au début de chaque tour de jeu, votre mana augmente d’un et vous piochez une carte. Vous avez ensuite à disposition 70 secondes pour effectuer toutes les actions que vous désirez dans l’ordre que vous voulez. Les actions possibles sont les suivantes : jouer des cartes, déplacer vos unités, attaquer. L’ordre dans lequel vous exécuter ces actions peut avoir une importance (par exemple, booster une unité avant d’attaquer) et donc il est important de bien réfléchir avant d’effectuer la moindre action. Une fois vos actions terminées, pensez à cliquer sur le bouton « fin de tour » pour mettre fin à celui-ci.

 

La fatigue :

Si vous devez piocher une carte mais que vous n’en avez plus aucune dans votre deck, un système de fatigue se met en place. Ainsi votre pierre d’invocation va prendre des dommages à chaque fois que vous devez piocher une carte mais ne le pouvez pas car votre deck est vide. La première fois que cela arrive, votre pierre va prendre un seul point de dégât. Cependant, elle va prendre deux points de dégât la deuxième fois, trois dégâts la troisième fois et ainsi de suite. De ce fait, bien que piocher des cartes puissent être important pour prendre l’avantage sur l’adversaire, éviter d’épuiser les cartes de son deck s’avère tout aussi important.

 

La création de decks :

Vous avez compris les bases du jeu mais maintenant vous voulez créer votre Deck. Il existe quelques petites règles à connaître. Votre deck doit comporter précisément 25 cartes et chaque carte peut être utilisée en deux exemplaires excepté les cartes légendaires (celles avec une gemme orange) qui ne peuvent être utilisées uniquement en un exemplaire. Finalement, bien entendu vous ne pouvez utiliser que des cartes neutres ou des cartes de votre panthéon. À part ces petits points, vous êtes libres. Vous pouvez utiliser uniquement des unités ou uniquement des sorts si cela vous semble judicieux.

 

Interface de création de deck avec le nom du deck, le nombre et le nom des cartes déjà sélectionnées ainsi que votre collection pour finir de compléter le deck.

 

 

- C’est assez complet tout ça. Maintenant moi je suis un joueur compétitif surtout, est-ce que je peux faire des tournois ?

Le jeu possède déjà une grosse présence en e-sport avec des tournois hebdomadaires en ligne comprenant ou non de l’argent à gagner. En ce qui concerne l’IRL, un tournoi a été organisé lors de la Paris Games Week avec 5 000 euros de gains et il y aura en janvier à Atlanta (USA) la finale mondiale avec 50 000 dollars de gains.

 

 

- Allez, je vais conquérir la scène Hand of the gods ! Euh, au fait, comment je démarre mon aventure dans ce monde ?

Le jeu est en Beta ouverte et disponible sur PC en téléchargement gratuit sur le site Handofthegods officiel ou encore sur Steam. Malheureusement pour les joueurs consoles, le jeu est encore en Beta fermée sur PS4/Xbox et il vous faudra attendre encore un peu avant de pouvoir y accéder.

Voilà vous avez désormais toutes les cartes en main (humour -1000) pour vous lancer dans l’aventure HOTG et rejoindre le combat des dieux.

 

 

L'avis de la rédaction
Pour résumer, Hand of the Gods est un mélange entre un jeu de cartes à collectionner traditionnel et un jeu d’échec. Cette innovation n’est pas pour déplaire puisqu’elle permet de réduire le côté aléatoire inhérent aux JCC pour apporter une forte composante stratégique. Qui n’a pas toujours rêvé d’être récompensé pour ses bonnes décisions plutôt que d’être puni pour sa malchance ? L’univers dépaysant du jeu est également très agréable puisqu’il vous plonge dans les mythologies des quatre coins du monde. De plus, Hand of the Gods possède plusieurs modes de jeu permettant de varier le plaisir et de vous maintenir en haleine pour plusieurs heures/jours. Face à la quantité impressionnante de JCC sur le marché et notamment le leader sans conteste qu’est Hearthstone, on peut se demander si le jeu arrivera à se faire une place. Il est toutefois bon de rappeler que le jeu est gratuit sur PC et nous vous conseillons donc grandement de foncer l’essayer et de vous faire une idée par vous-même.

1
Eleazah il y a 1 mois

Très bon article Taytwo... J'ajouterai seulement une petite chose. Un autre atout de ce jeu réside dans sa formidable communauté. Un groupe fort sympathique et accueillant, incarné par des personnes exceptionnelles. Elles seraient trop nombreuses à citer, aussi, s'il ne fallait en nommer qu'une seule, je dirai Bono_Boh, un exemple pour nous tous... Je me joins à taytwo pour vous inviter à nous rejoindre...

L'actu

En Continu

18:36 Nos photos des Worlds Hearthstone 2017
18:11 « Le Master System devrait révolutionner les HCT »
10:30 Guide de deck : Prêtre Dragon
18:31 « Les Worlds à Paris ? Surement ! »
20:15 « Super motivé pour gagner le titre »
16:23 Worlds HS 2017 : Interview DocPwn
11:30 Magic Arena : son modèle économique !
16:35 La Gamers Assembly débute le 31 mars
12:00 Une deuxième saison pour les HGG !
11:00 Interview de Kolento avant les Worlds

Articles

recommandés

Tous nos Decks Kobolds & Catacombes
Tier List Decks Kobolds et Catacombes
Notre Tier List des Armes légendaires

Guides

à découvrir

Tier List Decks Kobolds et Catacombes
Top à craft K&C : les Neutres
Tous nos Decks Kobolds & Catacombes