Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / League of Legends (LoL) /

LoL, Rift Rivals : histoire d'une rivalité

LoL, Rift Rivals : histoire d'une rivalité
2

Alors que la seconde édition des Rift Rivals EU vs NA est sur le point de commencer, nous revenons sur l'histoire d'une compétition, mais surtout d'une rivalité.

LoL, Rift Rivals : histoire d'une rivalité

Au commencement, il y avait la Dreamhack Summer 2011. Le Championnat de la saison 1, qui deviendra par la suite les « Worlds ». Huit équipes, trois Européennes, trois nord-américaines et deux asiatiques, pour un petit peu moins de 100 000 $ à gagner. C'est le premier tournoi majeur de League of Legends, alors que le jeu est encore officiellement en beta test. La participation des équipes asiatiques reste anecdotique pour l'instant : ils viennent à peine d'avoir accès au jeu, et n'ont pas de serveurs dédié.

Naissance d'une rivalité

Sans équipes Asiatiques, ce sont des Européens, plus créatifs, qui dominent le tournoi. Alors que les nord-Américains jouent encore avec un support et un mage ou un bruiser en bot, les Européens eux abusent de ce qui deviendra la meta classique durant des années : tireur + support. La finale se jouera entre Européens, puisque TSM, équipe NA la mieux classée, terminera troisième. Premier tournoi international, premiers vainqueurs, premiers vaincus : la rivalité est née, et le premier sang est pour l'Europe.

Malheureusement, les deux régions auront peu d'occasion de cultiver cette rivalité par la suite. Cloisonnées dans leurs championnats respectifs, elles ne s'affrontent que lors des compétitions internationales, où leurs rencontres seront décidées au hasard des tirages. Il devient alors primordial d'organiser un tournoi pour les départager, pour savoir qui d'EU ou d'NA est supérieur à l'autre. Enfin, jusqu'à la prochaine fois.

Enrique
Enrique "xPeke" Cedeño Martínez, fondateur de la structure Origen, était top laner pour Fnatic lors du Championnat de la saison 1

2013 : Bataille pour l'Atlantique

La question du face à face entre EU et NA ne date pas d'hier, puisque déjà en 2013, Riot décide d'organiser un tournoi qui oppose les deux régions : Battle of the Atlantic. Les cinq meilleures équipes des deux régions participent au tournoi, et chaque participant affronte l'équipe de l'autre continent ayant le même classement : numéro un contre numéro un, numéro deux contre numéro deux, etc.. L'affrontement entre les deux champions est celui qui vaudra le plus de points.

Les matchs commencent, et l'Europe prend l'avantage. Sur les quatre premiers matchs, seul TSM est en mesure de marquer pour les NA. Avec trois victoires pour une seule défaite, c'est du tout cuit pour l'Europe… Mais tout va se jouer au dernier match, qui vaut le plus de points. Et contre tout attente, les jeunes champions de Cloud 9 écrasent les Fnatic 2 à 0 en finale, et donnent donc la victoire à leur région.

  • Amérique du Nord : 1
  • Europe : 0

De 2013 à 2017 : la traversée du désert des NA

Après cette victoire sur le fil de l'Amérique du nord, on ne verra plus d'affrontement EU vs NA. En revanche, on assistera à la déchéance de nos adversaires lors de la majorité des évenements internationaux. Leur performance en devient presque comique : à chaque rendez-vous, ils déjouent les pronostiques en étant auteurs de résultats de plus en plus mauvais. Alors que l'Europe atteint régulièrement les demi-finales des Worlds (2012, 2013, 2015, 2016), les NA n'ont jamais dépassé les quarts de finale. En 2015, ils ne sortent même pas des poules…

Même son de cloche pour le Mid Season Invitational. Sur quatre éditions, ils ne sortent qu'une seule fois des poules, pour atteindre la grande finale, en 2016, où les CLG seront taillés en pièce par les SK Telecom. L'Europe se qualifie elle à chaque fois pour les phases finales, et atteint la grande finale en 2017, avec G2 Esports contre (encore) les SK Telecom.

L'élimination des TSM aux Worlds 2016 a été un coup dur pour les NA - League of Legends
L'élimination des TSM aux Worlds 2016 a été un coup dur pour les NA

2017 : les Rift Rivals

Avancons jusqu'en 2017. Riot remanie le circuit compétitif pour y introduire les Rift Rivals : l'Europe va enfin pouvoir prendre sa revanche ! Les G2 Esports, qui nous représentent, sortent d'ailleurs d'un MSI extraordinaire : ils ont tenu tête aux SK Telecom T1, alors champions du monde, en grande finale, tandis que les TSM ne sont même pas sortis des groupes. La compétition se jouera aux studios des LCS EU, les équipes NA auront donc la moitié du globe à traverser avant de jouer. Tous les analystes s'accordent à le dire : l'Europe vaincra l'Amérique du Nord, et les matchs ne seront même pas serrés.

Plus haut sont les espoirs, plus dure sera la chute. Les Europeéns se font pulvériser par leurs adversaires tout au long du tournoi. Ni les Fnatic, ni les G2 n'arriveront même à se qualifier pour la finale : ce sont donc des UoL fébriles qui affrontent des TSM, qui ne feront qu'une bouchée d'eux (3-0).

  • Amérique du Nord : 2
  • Europe : 0
TSM a survolé les Rift Rivals l'année dernière - League of Legends
TSM a survolé les Rift Rivals l'année dernière

2018 : les Rift Rivals, le retour

Un an plus tard, nous sommes une fois de plus sur le point d'affronter notre némésis. Plus d'excuse, plus de raison, plus de moyen de se cacher. Les Rift Rivals 2018 débutent demain, et nos représentants sentent la pression sur leurs épaules. Si les G2 Esports promettent de belles choses, les Fnatic semblent encore en phase de test de cette nouvelle méta, et les Splyce n'ont que deux pénibles victoires au compteur. Privés de Misfits en très grande forme, ce sera donc aux G2 et aux FNC de montrer qu'ils sont les vrais champions de l'Europe, et de porter leurs collègues de Splyce jusqu'à la victoire. De l'autre côté de l'Atlantique, les Team Liquid, les 100 Thieves et les Echo Fox caracolent en haut du classement, et semblent en meilleur forme que jamais : ils attendent nos champions de pied ferme aux studios des LCS NA, à Los Angeles. Difficile de dire pour l'instant qui remportera cette édition des Rift Rivals EU vs NA.

Mais une seule chose est sûre : EU > NA.

esport-lol

Rift Rivals EU vs NA 2018 : EU > NA !

Grâce à une superbe prestation de Splyce et de Fnatic l'Europe remporte cette deuxième édition des Rift Rivals et prouve au monde que EU > NA.

esport-lol

Rift Rivals EU vs NA, les équipes !

Les Rift Rivals Eu vs NA commencent aujourd'hui ! Notre rédaction revient sur les trois équipes qui représenteront chaque continent.

esport-lol

On fait le point sur la méta avant les Rift Rivals

À l'aube des Rift Rivals en Europe et de l'arrivée de la mise à jour 8.13 en compétition, la rédaction Millenium revient sur tous les changements majeurs que la méta a pu subir.

Voir la suite
2
Nezgrim il y a 1 an

Bonjour, article sympas. Par contre la légende de la photo d'Xpeke est fausse, il était top laner chez Fnatic saison 1 soaz était chez les AAA avec linak, MoMA, kujaa, Yellowstar. Chez les Fnatic sushei joué mid et xpeke des mages top :)<br /> Sinon je persiste à dire que cette compétition ne sert à rien, que les joueurs vont devoir se taper le voyage à Los Angeles en plein summer qui joue la qualif des worlds. Surtout avec cette méta ça va être un beau bordel ahah

Nezgrim il y a 1 an

Bonjour, article sympas. Par contre la légende de la photo d'Xpeke est fausse, il était top laner chez Fnatic saison 1 soaz était chez les AAA avec linak, MoMA, kujaa, Yellowstar. Chez les Fnatic sushei joué mid et xpeke des mages top :)<br /> Sinon je persiste à dire que cette compétition ne sert à rien, que les joueurs vont devoir se taper le voyage à Los Angeles en plein summer qui joue la qualif des worlds. Surtout avec cette méta ça va être un beau bordel ahah

L'actu

En Continu

00:39 LCS Spring Split 2020 : Immortals plie face à Evil Geniuses
14:41 LCK Spring Split 2020 : T1 fait plier Gen.G
21:33 LEC Spring Split 2020 : Une première victoire pour S04... face à G2 Esports
18:21 LEC : Innaxe titularisé à la place de FORG1VEN
15:12 Team Secret se lance sur League of Legends
00:17 LFL - Spring Split : Deux victoires cette semaine pour Solary
12:35 PBE 10.4 : Un nerf pour Soraka Top
14:42 Des changements sur l'équilibrage des champions
18:07 LEC 2020 Spring Split : Power Ranking, semaine 3
18:39 Découvrez le splashart de Tryndamere Lune de sang

Articles

recommandés

Notes de patch 10.3 : Un nerf pour Sett
LEC 2020 Spring Split : Power Ranking, semaine 3
Tier List des champions en Saison 10

Guides

à découvrir

Tier List des champions en Saison 10
Meilleures compositions du patch 10.3 : Les rôdeurs reviennent en force
La Tier List des champions TFT mise à jour avec le 10.3 !