Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / Hearthstone /

Hearthstone, Born to be wild le retour : Épisode 24

Hearthstone, Born to be wild le retour : Épisode 24
0

Pour ce nouveau Born to be Wild, nous allons casser le délire des decks Combo qui tomberont contre nous. Rangez vos sourires et votre joie de vivre, le fun n'est pas autorisé durant cet épisode.

Hearthstone, Born to be wild le retour : Épisode 24

Born to be Wild est un journal écrit par un joueur Hearthstone qui décide de se lancer en Libre. C'est l'occasion de découvrir différents decks de ce second ladder parfois oublié. Il peut s'agir de decks funs proposant des synergies originales entre des cartes qui n'ont jamais eu l'occasion de se croiser en Standard, ou bien de decks plus méta, le tout avec une bonne dose d'humour et de dérision.

Démoniste Anti-Combo

AAECAf0GCsIPzAjbBoUX4KwC3sQC08UCoM4Cl9MCnPgCCo4O9Q+2B/4N38QCrs0C58sC980C6OcCgIoDAA== - Hearthstone
AAECAf0GCsIPzAjbBoUX4KwC3sQC08UCoM4Cl9MCnPgCCo4O9Q+2B/4N38QCrs0C58sC980C6OcCgIoDAA==

On connaît tous ce mec un peu rabat-joie qui casse les délires en prenant tout au premier degré. Et bien ce gars c'est un peu l'idée de notre deck Démoniste Anti-Combo. Ce deck rassemble toutes les cartes permettant de contrer la plupart des decks Combo comme Rat déloyal ou Geist rôdeur. En d'autres termes, le moindre Druide Aligneur stellaire ou Chaman Carniflore que l'on croise, on en fait du petit bois pour la cheminée (et ça tombe bien, ça commence à se rafraîchir en ce moment). Là, c'est vraiment le deck du non-fun absolu avec lequel on va juste enquiquiner (et je reste poli) les mecs essayant de mettre en place un plan de jeu. Donc oui, il y a plein de mots pas très reluisants qui iraient bien pour décrire ce qu'on va faire mais on ne va pas se mentir, embêter son monde c'est rigolo parfois. C'est un peu comme les pâtisseries, c'est très bon mais on sait qu'il ne faut pas en abuser.

Hearthstone
Hearthstone

Moi qui partais dans l'idée d'embêter mon monde, je me prends des sales trucs d'entrée de jeu qui ne font pas du bien. Non mais vous y croyez au Contrôleur mental qui me vole un Seigneur du Vide ? Surtout que le monsieur en face est un Démoniste, donc c'est un Démon en plus à ramener sur Gul'Dan, là où moi ça m'en fait un en moins. On pourrait s'arrêter là mais ce n'est pas assez drôle. Histoire d'en rajouter une couche, quand je joue Projet démoniaque, je lui file un autre Seigneur du Vide. Sérieusement, je suis juste un distributeur à démons OP pour le mec en face ; et même pas besoin de payer, c'est offert, il n'y a qu'à se servir. La session vient à peine de commencer et je suis plus salé que la mer Morte. Derrière ça, j'ai même eu le plaisir de me faire battre par un Prêtre avec une combo que j'ai pas vu venir (je précise pas la combo car j'ai bien envie de la sortir pour un prochain épisode). N'empêche, c'est juste ridicule de mourir sur une combo pour un deck Anti-Combo...

Hearthstone
Hearthstone

Vous vous dites qu'après tout cela, çe ne pouvait qu'aller mieux. C'est mal connaître Hearthstone car quand la malchance vous tient dans ce jeu, elle peut être tenace. Le pire étant de tomber sur un deck que l'on a joué il y a quelques semaines. J'ai adoré jouer le Chasseur Face Méca, mais là c'était juste pas le bon moment pour en avoir un en face. Et puis zut, la main du mec est vide, il lui manque 5 points de dégâts pour me tuer et il pioche Leeroy ! C'est pas possible c'est une caméra cachée (ou un "prank" comme on dit maintenant). Intérieurement je suis en train de bouillonner au moins autant que le coeur du réacteur d'une centrale nucléaire en pleine fission. Mais la goutte d'eau qui a fait déborder le vase, c'est juste ce [insérer insulte concernant la génitrice de la personne] de Big Priest. Non mais regardez-moi ce board au tour 5 ! Même les boss d'aventures ne font pas de trucs aussi violents. J'arrête là, tout ça est juste trop désespérant pour que je puisse en supporter davantage.

Hearthstone

Conclusion

Résultat, moi qui voulais casser le fun des autres, c'est le mien qui a été démoli. Cette session se termine pour moi avec un rang 12 et des envies de refaire ma déco façon bâtiment en ruine. Je sais que ce genre de mauvaise session est toujours possible et qu'il ne faut pas en faire un drame. Mais là ce n'était juste pas le bon moment et ça m'a mis les nerfs à vif. Le temps de refaire un remake du mini-jeu de Street Fighter 2 avec ma voiture et je reviens à vous. En attendant, ne faites pas comme moi et restez zen. Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour un épisode qui, je l'espère, sera plus calme.

0

L'actu

En Continu

15:20 Plus de 30 decks pour passer Légende après la deuxième vague de nerfs
12:10 Le nouveau format Spécialiste : mode d'emploi et premières impressions
18:55 Le nouveau circuit Hearthstone 2019 et le nouveau format, Spécialiste
14:38 Odemian Vinz et Felkeine, ex-streamers Armateam, s'expriment officiellement
14:20 Born to be Wild : le gros robot à tentacules 2.0
21:20 Jusqu'au 28/02, choisissez votre champion pour le HCT Winter Championship
18:30 Quête hebdomadaire de Rastakhan : Bras de fer des champions, 2nd tour
14:20 Tout savoir sur la future rotation Standard d'avril 2019
11:15 Améliorations à apporter à Hearthstone : Dog répond à Iksar
18:10 Quelles cartes Neutres vont partir à la rotation 2019 ?

Articles

recommandés

Plus de 30 decks pour passer Légende après la deuxième vague de nerfs
Tout savoir sur la future rotation Standard d'avril 2019
"En terme compétitif, Vitality c'est LA structure esport en France."

Guides

à découvrir

Tier List ladder Rastakhan post nerfs du 5 février
Janvier, mois du format Wild: voici les top decks pour bien finir en ladder
Guide du Deck Paladin Impair post-nerf Rastakhan