Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo /

Test Echo Combat sur Oculus Rift

Test Echo Combat sur Oculus Rift
0

Ready at Dawn nous propose d'amener un chariot vers son objectif alors que l'équipe adverse cherche à nous en empêcher, le tout en Zero G, à voir.

Test Echo Combat sur Oculus Rift
70

Une note c'est bien. Mais savoir d'où elle vient, c'est mieux ! Découvrez notre test en détails, ci-dessous.

Si Lone Echo, sorti en juillet 2017 sur Oculus Rift a su marquer les esprits, son univers en zero-G a continué d'inspirer Ready at Dawn qui nous a ensuite proposé Echo Arena, un jeu de frisbee multijoueurs gratuit en arène, et qui prépare actuellement la suite de son titre phare, Lone Echo 2, attendu pour 2019 sans plus de précisions pour l'instant. Mais ce qui nous amène aujourd'hui à parler de la franchise Echo, c'est le lancement, le 15 novembre 2018, du DLC Echo Combat, toujours en exclusivité Oculus Rift, qui vient rejoindre Echo Arena dans ce qu'il est maintenant convenu d'appeler Echo VR.

Echo VR regroupe donc désormais deux façons d'affronter d'autres joueurs, en équipe, en arène et en apesanteur : Echo Arena, qui reste gratuit, et Echo Combat qui constitue un DLC payant (9,99 €). C'est lors de l'Oculus Connect 5 que le lancement de ce dernier a été officialisé après plusieurs phases de tests qui ont permis de peaufiner l'expérience proposée par les californiens de Ready at Dawn, en collaboration avec Oculus Studios pour l'édition. L'offre de jeu compétitif efficace n'étant pas vraiment légion en VR, nous ne pouvions que nous intéresser de prêt à cette nouvelle proposition que certains voient déjà s'attaquer à la scène esport, alors voyons ce qu'il en retourne.

Echo Combat - Launch Trailer
  • Genre : jeu multijoueurs compétitif de combat en arène
  • Date de sortie : 15 novembre 2018
  • Développeur : Ready at Dawn
  • Éditeur : Oculus Studios
  • Plateforme : Oculus Rift
  • Prix : 9,99 €
  • Testé sur : Oculus Rift

Dans l'espace, personne ne vous entend (normalement)

Echo Combat étant un DLC, vous devrez commencer par vous procurer Echo VR, si vous ne l'avez pas encore. Dès lors, vous hériterez bien entendu d'Echo Arena et vous pourez lui adjoindre Echo Combat. La première chose qui vous sera proposée sera de vous initier aux rudiments de base du jeu qui nécessite, bien entendu, l'utilisation des Oculus Touch. Le tutoriel vous apprendra ainsi à utiliser vos mains pour lancer un disque, élément propre à Echo Arena, mais aussi à vous mouvoir en zéro-G, ce qui s'avère tout autant utile dans Echo Combat que dans Echo Arena puisque les deux reposent sur le même principe. Vous pourrez ainsi vous mouvoir en vous aggrippant aux éléments du décor, ou en utilisant les propulseurs placés sur chacun de vos poignets qui vous permettent de vous déplacer mais aussi de vous diriger, ou encore votre propulseur dorsal qui envoie un coup de boost dans la direction où se porte votre regard. Enfin, vous devrez aussi apprendre à freiner, pour vous arrêter là où vous voulez aller, surtout après l'usage du booster.

Une fois cette initiation passée, vous pourrez accéder au lobby où vous croiserez d'autres joueurs avec qui échanger par la gestuelle ou par la voix, et que vous retrouverez ensuite dans les parties, à moins qu'ils préfèrent rester ici pour s'amuser entre eux à faire la queue leu leu en se tenant par les pieds et en volant ensemble à travers le lobby. D'autres chosiront de s'amuser avec les objets qu'ils ont pu saisir ici ou là et qu'ils s'envoient ou se volent les uns les autres dans une course poursuite endiablée. Comme on peut le voir, il y en a pour tout le monde et le lobby a lui seul représente pour certains un attrait suffisant pour s'amuser entre amis en zéro-G. Outre cet aspect social, le lobby offre une salle d'entraînement pour chacun des deux jeux, ainsi qu'un espace de customisation, une salle de bagarre (à coups de poings), et bien sûr un terminal pour s'inscrire au matchmaking, que ce soit sur Echo Arena ou sur Echo Combat.

La salle d'entraînement - Millenium
La salle d'entraînement

Avant de se lancer dans un match quel qu'il soit, il est donc fortement conseillé de se rendre dans les salles d'entraînement non seulement pour se faire la main mais aussi pour bien comprendre les règles du jeu et des différentes armes et autres compétences que vous aurez à votre disposition. La présence d'une maquette en 3D présentant l'arène, dans chacune des salles d'entraînement, est un plus pour bien se repérer car une fois sur place vous n'aurez plus trop le temps de faire du tourisme. De même, les affiches placardées un peu partout dans le lobby, que ce soit dans la partie centrale pour les généralités ou dans chacune des pièces pour les règles correspondantes à chacune, permettent de bien tout comprendre de manière assez simple et naturelle.

Si Echo Arena propose des parties jusqu'à 15 joueurs avec des matchs en 5 contre 5 auxquels peuvent se joindre 5 spectateurs, Echo Combat devait initialement proposer des matchs en 3 contre 3 mais finalement, suite aux diverses phases de tests, ce sont des matchs en 4 contre 4 qui ont été retenus. De même, si seul un mode de jeu consistant à transporter le "Payload" d'un point A à un point B était au programme au départ, un second mode dit "Capture Point" est venu le rejoindre. Dans les deux cas, chaque équipe sera en concurrence avec l'autre et en découdra à coup d'armes de poing et autres pièges pour se défaire de l'ennemi. Les parties sont rapides, intenses et permettent d'engranger de l'expérience afin de monter en niveau et de débloquer des objets de cosmétique pour son personnage.

Un travail d'équipe - Millenium
Un travail d'équipe

Le choix des armes

Au niveau graphique, Echo Combat, comme Echo Arena d'ailleurs, a choisi d'opter pour l'épuration, sans doute pour des raisons de performances. Et le résultat est plutôt réussi avec un rendu coloré et chatoyant, il n'y a rien à redire là-dessus, d'autant que l'ambiance sonore est également soignée. Notre avatar robotique est représenté entièrement, à savoir avec un corps, des bras et des jambes qui flottent derrière nous quand on se déplace. Détail surprenant, si vous posez les contrôleurs et que vous vous en éloigné, vous bras s'allongent, rigolo. En tout cas, le résultat est là puisque l'on peut sans problème participer à des joutes dynamiques sans ralentissement matériel particulier.

Les déplacements proposés se doivent en effet d'être rapides et réactifs, avec des stops tout aussi brutaux, que ce soit avec le frein ou en s'accrochant aux parois ou autres éléments du décor pour s'arrêter. Gros point positif pour ce titre qui propose de l'action débridée, je n'ai pour ma part ressenti aucune gène liée au mal des transport propre à ce type de jeu en VR. De ce côté là, c'est vraiment bien géré. À noter que les déplacements ne se font pas avec les joysticks mais simplement en pressant les boutons adequats pour déclencher les propulseurs ou les freins. Et pour ce qui est de l'interface, celle-ci s'avère très minimaliste, se limitant presque exclusivement à l'équipement embarqué qui est rappelé dans un petit HUD que l'on n'aperçoit qu'en baissant la tête. Ceci présente l'avantage de favoriser la visibilité de l'action et de ne pas nous polluer d'informations parfois superficielles, mais on regrette de ne pas être informé de notre niveau de santé, alors que l'on voit clairement celui des autres.

Règles du mode Capture Point - Millenium
Règles du mode Capture Point

Revenons un instant sur l'aspect social du jeu. Celui-ci met à notre disposition un bouton permettant de parler avec les autres joueurs (press to talk) mais comme toujours il sera préférable de manier la langue d'Outre Manche pour se faire comprendre. Toutefois, contrairement à d'autres titres du genre, tel que Space Junkies qui se rapproche fortement d'Echo Combat, nous avons également entendu d'autres dialectes, y compris du français. Pour le reste, en revanche, tout est en anglais, les voix comme les textes. Si la fibre sociale venait à défaillir chez vous, sachez que vous pouvez très bien couper le micro des individus les plus lourdingues, voire de tout le monde, grâce à votre ordinateur de bras qui vous permet de voir la liste des joueurs présents. C'est également de là que vous pourrez inviter d'autres joueurs pour des sessions privées ou, une fois en partie, choisir de quitter celle-ci ou de kicker un autre joueur si vous êtes le leader.

Au niveau de la customisation, vous pourrez créer trois "looks", un pour le chassis bleu, un pour le chassis orange et un pour le chassis social, ceux-ci sont en effet différenciés. Pour chacun vous pourrer personnaliser les jambes, le buste et la tête avec des décalcomanies, des chiffres, des couleurs et des emotes s'affichant sur le casque lorsque vous tapotez celui-ci. Toujours appréciable dans le principe, surtout qu'il faudra débloquer ces éléments en grimpant dans les niveaux et qu'ils seront également valables pour Arena, il faut toutefois préciser ici que cela n'est pas non plus grandement visible de près, et passe totalement inaperçu de loin. Tout juste nous intéresserons-nous aux couleurs et aux emotes qui eux ressortiront davantage. Il est donc regrettable que, malgré ces éléments de différenciation, tous les personnages ressortent finalement plus ou moins identiques. Il n'y a en effet aucun type de personnage différent ou même de classe, tous les chassis sont les mêmes.

C'est parti pour le Payload - Millenium
C'est parti pour le Payload

Il suffira d'un cygne

D'accord, je sais, ce n'est pas un cygne mais un flamand, mais je n'avais rien sous la main avec flamand alors on se contentera d'un cygne, ce n'est pas si éloigné non plus. Bref, avant toute chose il va falloir s'entraîner et pour cela rejoindre la salle ad hoc. Là, vous pouvez vous rendre au "Firing Range" pour vous échauffer sur des bots ou en "Skirmish" pour affronter d'autres joueurs, mais cette partie est encore en construction à l'heure actuelle. C'est ici que vous allez pouvoir essayer les différentes armes et compétences. Quatres armes sont proposées pour votre main droite (sauf si vous changez de main directrice, les gauchers n'ont pas été oubliés) : Pulsar, très rapide, Nova qui ratisse large à courte portée comme un fusil à pompe, Comet, arme de sniper avec un pointeur et une longue portée, et Meteor qui lance des balles explosives. Attention, les armes ayant du recul et comme nous sommes en apesanteur, elles nous propulseront en arrière, à moins de se retenir avec l'autre main à un élément fixe du décor.

Vous pouvez aussi choisir entre 4 Ordnances à saisir dans votre dos et qui se présentent sous la forme de disques que vous pouvez lancer : Detonator, charge explosive déclenchable à distance, Stun Field qui génère une boule d'énergie étourdissante, Arc Mine qui étourdit quelques instants les adversaires qui s'en approchent, et Instant Repair qui soigne les alliés proches. Enfin, votre main gauche (ou droite si vous avez inversé) accueillera un Tac-Mod à choisir parmi 4 : Threat Scanner pour dévoiler la position des adversaires, même derrière les murs, Energy Barrier fournissant un bouclier temporaire, Repair Matrix pour soigner les alliés proches, et Phase Shift vous rendant invulnérable quelques secondes tout en vous empêchant aussi de faire des dégats. Vous ne pouvez toutefois pas utiliser à volonté les Ordnances et les Tac-Mods, un temps de recharge est nécessaire entre deux utilisations, et un message oral vous prévient quand ils sont prêt. Vous pouvez également visualiser l'état de charge des Tac-Mod sur votre main.

De précieux checkpoints - Millenium
De précieux checkpoints

Dès lors que tout ceci est maîtrisé, il est temps de rejoindre le champ de bataille en s'inscrivant au matchmaking. Une fois le match lancé vous vous retrouvez dans la salle de préparation avec une console pour sélectionner votre arme, votre ordnance et votre tac-mod, et une carte 3D du terrain où vous pouvez visualiser la situation et choisir parmi les points de respawn où vous souhaitez apparaître. Chaque fois que vous mourrez, vous réapparaîtrez ici et pourrez éventuellement modifier vos choix d'équipements. Les points de respawn ont également un temps de recharge vous obligeant à patienter. Deux types de jeu où le travail d'équipe et la communication seront des atouts majeurs sont proposés, Capture Point et Payload, mais le choix est malheureusement imposé et vous pouvez donc vous retrouver à enchaîner les parties de l'un alors que vous souhaiteriez jouer à l'autre.

Capture Point se déroule en 2 matchs gagnants, l'objectif étant de prendre le contrôle d'un point central. Deux cartes sont ici accessible, Combustion et Dyson, mais là non plus nous ne pouvons pas choisir dans le matchmaking. On utilisera donc notre équipement pour exterminer le camp adverse et prendre possession de la zone convoitée, faisant ainsi grimper un pourcentage de possession avec le temps. Le premier à 100 % remporte le match. Outre l'utilisation des armes et des compétences, on peut aussi attraper les autres joueurs pour les pousser et/ou prendre de la vitesse en se propulsant grâce à eux, mais pas moyen de frapper avec ses poings, cette fonctionnalité est réservée à Echo Arena.

S'agripper est d'une grande aide - Millenium
S'agripper est d'une grande aide

Le second mode de jeu est celui annoncé depuis le départ et donc le plus plus connu. Il s'agit de Payload qui ne propose qu'une seule et unique carte : Fission. Il s'agit, pour l'équipe orange, de prendre possession de cette charge utile, un chariot ressemblant à une bouée géante en forme de flamand rose, pour la livrer à bon port en un temps limité, en suivant un rail et en passant par des checkpoints afin d'obtenir du temps supplémentaire. Le but est de l'amener jusqu'au point d'arrivée avant la fin du chronomètre, celui-ci avançant plus ou moins vite selon le nombre de membres en contact avec lui. Toutefois, si l'équipe orange est encore en possession du Payload lorsque le temps est écoulé, la partie se poursuit tant qu'ils en gardent le contrôle où qu'ils arrivent au point de livraison. Et l'équipe bleue, elle, a bien entendu pour rôle d'empêcher le Payload d'arriver à bon port. En en prenant possession ils arrêteront son avancée. Avant le match, l'équipe bleue dispose également de 45 secondes pour se mettre en place.

La crainte, et certainement le plus gros point noir du jeu, est le manque de variété qu'il offre. Deux modes de jeu et trois cartes semblent effectivement un peu juste. Certes, il ne coûte que 10 € mais les joueurs risquent de rapidement se lasser, d'autant plus que les parties sont plutôt courtes et que l'on en enchaînera rapidement beaucoup, à condition de trouver des partenaires. En effet, ce genre de jeu nécessite des joueurs pour que les temps d'attente ne soient pas trop longs et si ceux-ci commencent à fuir par lassitude, cela fera rapidement boule de neige en accroissant les temps d'attente. Nous ne lui souhaitons bien entendu pas cela mais il faudra nécessairement apporter rapidement un peu plus de contenu pour retenir la communauté. Mais Ready at Dawn semble conscient de cet aspect puisqu'il promet un support continu d’Echo VR tout au long de 2019, en espérant qu'il ne s'agisse pas uniquement de nouvelles activités sociales destinées au lobby ou de nouveaux DLC payants. Nous savons seulement que des événements sur le thème des vacances sont prévus. Autre élément important, la qualité du matchmaking car le nouveau venu ne fera pas long feu face à une équipe de vétérans et repartira vite la queue entre les jambes si, de ce fait, il ne parvient pas à progresser et à s'amuser. Mais ça, seul l'avenir nous le dira. En attendant, il y a déjà moyen de s'amuser quelques temps avec l'absence de gravité et ça, c'est déjà bien.

Le victoire n'est plus très loin - Millenium
Le victoire n'est plus très loin
70

Echo Combat apporte un peu de fraîcheur en VR en proposant un jeu compétitif et fortement dynamique dans des décors stylés bien qu'exempts de toute fioriture, le tout sans générer le mal être propre aux déplacements rapides en VR, ce qui est à saluer. Il offre toutefois bien peu de contenu, mais il le fait à petit prix, ce qui est déjà bien. On regrette également de ne pas pouvoir choisir le mode de jeu auquel on va jouer et que la customisation des personnages ne permettent pas de les différenier davantage. Quant à savoir si effectivement Echo Combat peut prétendre à incorporer la scène esport, ce n'est pas impossible s'il parvient à créer une communauté solide et fidèle, mais cela devra certainement passer par un suivi continu et l'apport de nouvelles cartes ou nouveaux modes de jeu.

Action rapide sans cinétose
Graphismes épurés et colorés
Petit prix
Aspect Social et Compétitif
Contenu trop succint
Pas de choix du mode de jeu
Pas de barre de santé visible
Différenciation insuffisante des avatars
vr

Black Friday : le PSVR à 200 €

Les bonnes affaires sont légion en cette période, voici le tour du PSVR.

Calendrier des sorties de jeux
0

L'actu

En Continu

14:59 Les serveurs Discord sont actuellement indisponibles !
14:14 WoW lore : Situation de la Reine Azshara et des Nagas au patch 8.2
14:00 Le livre de cuisine Overwatch se dévoile un peu plus : couverture, recettes
13:16 Un live stream prévu pour le 3ème anniversaire de FFBE
13:15 MCES contre Vitality : controverse à l'occitanie Esport
13:10 Team Vitality champion du monde de Rocket League
13:04 La Tier List mise à jour !
12:32 Pro League S10 : L'équipe type de la semaine 1
12:00 Star Citizen : Comprendre le Targeting
12:00 Grandmasters, Occitanie : retour sur la semaine Hearthstone du 17 juin

Articles

recommandés

Hearthstone Grandmasters : tous les résultats de la semaine 5
Star Citizen : Les news de la semaine du 17 juin au 23 juin 2019

Guides

à découvrir

Tier List Post Buff L'Eveil des Ombres : les decks les plus performants