Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / League of Legends (LoL) /

LoL : Duke revient sur le LEC et ses objectifs de 2019 avec Splyce

LoL : Duke revient sur le LEC et ses objectifs de 2019 avec Splyce
0

Suite à la semaine d'ouverture du LEC, Duke, coach des Splyce, s'entretient sur son nouveau rôle au sein de l'équipe, ses objectifs de la saison et son avis sur le nouveau format offert par cette compétition.

LoL : Duke revient sur le LEC et ses objectifs de 2019 avec Splyce

A l'occasion de la première semaine du LEC, Hadrien "Duke" Forestier monte sur le devant de la scène européenne avec l'équipe Splyce. Malgré un score de 1 - 1 pour débuter cette compétition, l'équipe coachée par le Français montre du potentiel et va chercher à challenger les plus hauts du classement.

Qu’est ce qui change pour toi par rapport à l’année dernière ?

Par rapport à l’année dernière, je gère tous les entraînements. En fait, je suis coach de l’équipe A, donc de la main team. Peter (Dun) est passé Head Coach. C’est à cheval avec le management et superviser les deux équipes.

Moi je vais gérer les entraînements, faire les scrims, préparer les drafts, faire les drafts on stage. C’est ce qu’on appelle un “Head Coach” en Europe, mais qu’on appelle un “Strategic Coach” en Corée. Donc j’ai la position de "Strategic Coach”.

La différence c’est que maintenant je fais tout le coaching de l’équipe principale.

Comment allez-vous impliquer vos deux équipes dans les entraînements ?

Parfois on va éventuellement scrim. On a déjà quelques trucs prévus, pas vraiment des scrims mais un peu différent. On fait aussi des entraînements en 1v1 et 2v2 où les vis à vis se jouent, pour tester des match up, pour tester des builds de champions.

Puis après plus tard dans la saison, s'il y a des soucis, éventuellement faire des swaps entre les deux équipes. On vit tous dans la même gaming house. On est à 10, les deux équipes s’entraînent au même endroit. On est tout le temps en lien.

League of Legends

Tu penses quoi de toutes ces équipes qui sont basées loin de Berlin (telles Origen à Copenhague ou exceL à Londres) ?

Je pense que ça n’a aucun intérêt. Ils font ça notamment pour des raisons financières. Après si on veut copier les méthodes du football, très bien, mais là ça n’a aucun intérêt à partir du moment où tous les matchs sont à Berlin, là ça fait qu’ils jouent tout le temps à l’extérieur.

On fait semblant de professionnaliser comme une équipe de football alors qu’en fait c’est simplement au mieux une question financière, au pire un move débile.

Quels sont les objectifs de Splyce pour le split et pour l’année 2019 ?

Notre objectif c’est d’aller le plus loin possible. Moi j’aimerais bien me qualifier aux Worlds. Forcément on ne part pas favori. Aujourd’hui on a réussi à perdre contre Vitality alors qu’on était bien devant.

On a une équipe très jeune, on a un nouveau midlaner, Xerxe reste jeune, notre support est très jeune aussi. On a beaucoup à construire et à développer.

Je pense qu’on peut espérer raisonnablement les playoffs au spring, après ça ne va pas être évident, mais tout est possible, même s’il y a des grosses équipes.Mon objectif c’est d’aller le plus loin possible en Europe, au moins faire playoffs les deux splits. Si on pouvait avoir une place aux Worlds, ça serait top.

Quel est ton avis sur le nouveau format des playoffs, qui a un peu changé cette année ?

C’est sympa pour l’audience parce que ça fait un match entre la première et la deuxième place. Après c’est un format qui permet de favoriser encore plus les top teams, parce que ça veut dire que les deux premières équipes ont une sorte de loser bracket. Donc elles ont droit à une erreur, ce qui n’était pas vraiment le cas avant. Sachant que le système des franchises en soi est aussi fait pour les favoriser vu qu’il n’y a pas de cap de salaire, tout le système favorise les top teams comme Fnatic ou G2.

Il faut ajouter à cela que la production les favorise en terme d’exposition, je pense qu’à moyen long terme ça va être très difficile pour les équipes de bas de tableau de tirer leur épingle du jeu en terme d’exposition et de résultat, mais il faut y croire.

Est-ce que tu peux préciser en quoi tu penses que Riot favorise plus les grosses équipes en terme d’exposition, tu penses que cela vient des horaires des matchs ?

Les horaires des matchs forcément car le principe de Riot pour le LEC c’est que les matchs les plus intéressants pour l’audience sont mis à la fin pour que les Américains puissent aussi les voir.

Mais également en terme de story telling, mais c’est normal, à moins qu’on fasse une règle, où comme les présidentielles, tout le monde a un temps de parole égal.

Quand on arrive aux studios, c’est vrai que c’est pas la même chose que quand Rekkles arrive aux studios. Mais en même temps c’est le jeu. Après je suis pas toujours d’accord avec les storylines que racontent Riot, qui sont un peu forcées justement sur le fanboyisme Fnatic et cie. Moi je vois ça d’un air assez neutre sur le fait que tout converge pour une domination de quelques équipes stars qui n’auront pas de contre poids, si ce n’est d’éventuels investisseurs très fortunés qui font péter les salaires sur une petite équipe.

League of Legends

Tu penses que le niveau de l’Europe va continuer d’augmenter avec les franchises ?

Je pense pas qu’on pourra rattraper la Chine. Il y a trop de talents et d’argent en Chine, après je pense qu’une équipe comme G2 peut impressionner. Pour moi G2 c’est la meilleure équipe jamais assemblée en Europe en terme de roster. Donc pourquoi pas. Autant je ne crois pas à la capacité de l’Europe à fournir un talent pur aussi important qu’une équipe chinoise, mais l'inventivité et la créativité européenne, notamment d’une équipe comme G2 qui a un midlaner en botlane, ça peut être intéressant à l'international, si personne le fait. Et quand on voit ce qu’ils font déjà sur leur premier match c’est déjà super intéressant.

Je pense que G2 a vraiment les outils. Après tout le monde a les outils, je ne dis pas qu’il y a aucune chance qu’on fasse de bons résultats, on est arrivé en finale l’année dernière. Si je devais mettre une pièce, ça serait sur G2 pour faire quelque chose à l'international.

Est-ce que le format BO1 de l’Europe n’est pas un frein pour rattraper la Chine ou la Corée ?

La préparation est la même, au delà de la draft qu’il faut préparer plus lors d’un BO3 ou BO5 où il faut préparer les 2 sides. Je pense pas que ça change grand chose honnêtement, c’est du détail.

Après ils ont peut être un peu plus d’expérience en BO, mais de la même manière que leurs playoffs où le premier attend en haut de l’arbre et ne fait qu’un BO5. Je ne pense pas que le format joue énormément.

esport-lol

[Édito] : Le LEC écrit sa propre histoire

Pour la première fois depuis sa création, la ligue européenne se détache de sa sœur américaine et renaît sous la forme du League of Legends European Championship, le LEC, avec un nouveau branding et 10 équipes sous contrat longue durée. Le but ? Permettre à l'Europe d'écrire sa propre histoire.

0

L'actu

En Continu

21:31 Nouvelles du mode classé et Matchmaking en 2020
15:15 LDLC et GamersOrigin, une rivalité à la française
11:04 LPL : RNG présente son équipe pour le Summer Split
22:51 Le French Zoo remporte le Streamathon
14:15 Top Esports remporte la Mid Season Cup, le tournoi de l'intersaison entre la LCK et la LPL
20:19 Wild Rift : Premiers aperçus de Gameplay et présentation des premiers champions
17:30 Une interaction insolite entre l'ultime de Ryze & le passif de Zac
16:32 Focus sur la Méta patch 10.11 : Buff global des ADC, quelles sont les répercussions ?
11:21 Wild Rift : Un aperçu de gameplay prévu dans la soirée
11:00 Mercato : Retrouvez tous les transferts pour le Summer Split

Articles

recommandés

Mercato : Retrouvez tous les transferts pour le Summer Split
LoL - Patch 10.12 : Des changements sur les failles élémentaires et les runes
Tier List des champions en Saison 10

Guides

à découvrir

Tier List des champions en Saison 10
Guide pour Volibear Jungle en S10
Guide pour Ahri Mid en S10