Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / League of Legends (LoL) /

LoL : Les figures féminines marquantes de League of Legends

LoL : Les figures féminines marquantes de League of Legends
5

Le 8 mars est un jour dédié à la lutte des droits de la femme. Le moment de revenir sur les figures féminines ayant marqué League of Legends

LoL : Les figures féminines marquantes de League of Legends

Le 8 Mars fête la journée de lutte des droits de la femme est l'occasion de revenir sur les grands noms de la scène League of Legends... au féminin. Même si l'on se passerait allègrement du traitement de Vaevictis Gaming et de leur roster 100% féminin, il y a beaucoup de figures féminines importantes sur la scène de League of Legends.

8 mars, journée parfaite pour faire un retour sur les carrières d'une poignée d'entre-elles. Quelles sont les joueuses ou présentatrices de League of Legends qui vous ont le plus marquées ?

Sjokz

Sjokz était au départ une joueuse d'Unreal Tournament 99, et faisait même partie d'une équipe professionnelle belge. Son pseudo vient de la prononciation flamande de « shocks ». Elle fut connue sur YouTube par l'émission « Whose League is it Anyway? » tenu par Travis Gafford, un journaliste e-sport bien connu maintenant des aficionados de la faille. En mars 2012, elle arrive chez SK Gaming en tant qu'intervieweuse puis rejoint rapidement l'ESL.

Hôtesse des LCS EU depuis la saison 3, elle couvre les gros événements de Riot Games tels que les All Stars ou encore les Championnats du Monde. Après deux ans de bons et loyaux services, elle quitte l'ESL pour rejoindre Riot.

League of Legends

Le 8 novembre dernier, Sjokz se lance en freelance, afin d'avoir plus de temps pour elle. Mais, pour notre plus grand plaisir, elle est toujours sous contrat avec Riot Games et nous pouvons la retrouver toutes les semaines sur la scène du LEC.

Sjokz a eu la troisième place pour le prix d'Esports Broadcaster of the Year en 2018, après Goldenboy et Maven. C'est une figure emblématique sur la scène de League of Legends, notamment grâce à son parcours, mais aussi de par sa personnalité et son aura.

Froskurinn

Froskurinn s'est fait connaître en tant que coach de l'équipe RMU eSport en 2014, avant de migrer 6 mois plus tard sur l'équipe Roar qu’elle quitte en février 2015.

League of Legends

En Mars, Froskurinn virevolte vers l'équipe Dignitas, jusqu'à son départ en Juin. Dès lors, elle devient commentatrice pour le cast anglais de la LPL et présente l'émission "China Talk", dans laquelle elle revient sur les différents événements impactant la scène de League of Legends.

En septembre 2018, Froskurinn a annoncé rejoindre l'équipe de présentation des LEC pour la saison 2019. Froskurinn a déjà abordé la question du sexisme dans le jeu vidéo dans une interview de 2016, où elle explique qu'elle s'est surtout concentrée sur son image de marque. De son point de vue, le sexisme viendrait surtout en "bas de l'échelle", c'est à dire que le cliché des filles jouant support ne peuvent pas se débrouiller seules, selon la gente masculine, serait ce qui écœure les joueuses le plus souvent à développer leurs propres compétences en jeu. Son but en tant que présentatrice est d'apporter une touche d'humanité lors des matchs, pour que l'on puisse comprendre le caractère émotionnel de l'esport.

Bulii

Bulii - de son vrai nom Laure Valée - a su se faire sa place à force de travail et d'abnégation. D'abord rédactrice Millenium, elle rejoint O'Gaming en 2016 pour accueillir le bureau d'analyse des Championnats du Monde et pour tous les événements majeurs de 2016. À la fin de cette même année, elle participe aussi au Canal Esport Club. En 2017, elle endosse le rôle d’intervieweuse pour Riot Games lors des Playoffs du Summer Split des LCS et enfin, en 2018, elle rejoint l'équipe des LCS EU et continue à vivoter entre la scène du LEC, O'Gaming et Bein Esports. Au départ, Bulii s'orientait sur une Licence d'Anglais, avant de changer pour le journalisme, c'est ce qui lui a ouvert un nouveau chemin.

League of Legends

Son travail auprès de Riot Games lui a permis de se révéler, et de s'ouvrir à de nouveaux horizons. Elle décrit les gens de Riot Games, comme ceux lui ayant permis de donner le meilleur d'elle-même lors d'une interview donnée à eSport-Insight. Elle est l'exemple du journalisme esport faisant le pont entre les médias traditionnels et internet.

Pokimane

Pokimane est l'une des plus grosses streameuses diffusées sur Twitch. D'origine maroco-cannadienne, son pseudo est la contraction de "Pokémon" et de son prénom "Imane". Pokimane a commencé à streamer en 2012 sur Twitch, et en raison de la forte croissance de sa chaîne, elle a été élue "Meilleure streameuse Twitch" de l'année 2017 dans les Shorty Awards.

League of Legends

Sur Twitch, Pokimane stream ses parties de League of Legends et de Fortnite ; sa popularité est telle qu'elle a eu un partenariat avec Twitch. Choisie avec 15 autres streameurs, Pokimane est l'une des ambassadrices de la "TwitchCon", dont le travail constitue à animer divers événements. Twitch a de nouveau fait appel à elle pour le Twitch Creator Comp, une série d'articles donnant beaucoup de conseils pour créer un contenu de qualité sur Twitch.

Tout d'abord, c'est via League of Legends que Pokimane s'est fait connaître, sa personnalité enthousiaste et enjouée est ce qui participe à son charme.

LilyPichu

LilyPichu s'est fait connaître grâce à sa chaîne Youtube, où elle met en ligne ses compositions au piano. On y trouve à la fois des compositions sur League of Legends, ou des parodies, en plus de VOD de ses parties. Son enfance ne se passe pas si bien que ça, puisqu'elle raconte dans un Draw my Life avoir connu du harcèlement scolaire dû à son caractère timide. Elle a échoué plusieurs fois à l'école, jusqu'à abandonner. Ses parents lui ont donné des cours de piano dès ses quatre ans, et c'est grâce à cela que LilyPichu a pu trouver son chemin.

Son champion préféré est Lux, et il lui arrive de jouer et de streamer avec d'autres streameurs connus, comme Pokimane et Scarra. Elle apparaît aussi dans une vidéo promotionnelle de Riot Games. Enfin, en plus de ses vidéos sur Youtube, LilyPichu est doubleuse.

JayneeWasTaken

JayneeWasTaken est une youtubeuse de League of Legends, ayant commencé sa carrière sur la plateforme en septembre 2013. Rapidement, elle gagne en notoriété et est suivie par plus de 350 mille personnes sur Youtube. En plus de sa chaîne Youtube, JayneeWasTaken fait du cosplay, elle a notamment cosplayé Annie. Elle est désormais mariée au joueur Keyori, lui aussi youtubeur et streamer en 2016. Son champion favori est Lulu.

JayneeWasTaken en cosplay d'Annie en convention - League of Legends
JayneeWasTaken en cosplay d'Annie en convention

Nikasaur

Vous souvenez-vous de Summoner Showcase ? Une émission sur Youtube tenue par l'emblématique Nikasaur. Arrivée après la saison 1 de League of Legends, Nikasaur faisait partie de la minuscule - à l'époque -communauté, et elle était chargée d'être le lien entre les fans et Riot Games.

Summoner Showcase mettait en avant les œuvres des fans, que ce soit en matière de dessin, musique ou de cosplay. Au final, Nikasaur a quitté Riot Games en 2013. Elle aura marqué la communauté de League of Legends, avec son humour et son enthousiasme.

Les figures féminines dans League of Legends ne manquent pas et une poignée d'entre elles parvient à se démarquer, que ce soit par leur parcours de journaliste et/ou de présentatrice, que de streameuse. De belles réussites en dépit des difficultés qu'elles ont pu rencontrer. Après tout, League of Legends a un esprit communautaire assez fort, en dépit de la toxicité que l'on peut trouver, et le plus important, c'est l'affection portée par les joueurs et les joueuses au jeu qui a maintenant 10 ans.

5
Gilles H il y a 1 an

les femmes et le pvp lol, ca n'a rien de misogyne mais en réalité c'est le désert

Baptiste Chausson il y a 1 an

I miss Nikasaur...

cerosknifevi il y a 1 an

on oublie pas remila qui fut le/la support de renegades au NA il me semble

cerosknifevi il y a 1 an

on oublie pas remila qui fut le/la support de renegades au NA il me semble

cerosknifevi il y a 1 an

on oublie pas remila qui fut le/la support de renegades au NA il me semble

L'actu

En Continu

16:28 LCK Summer Split 2020 : DAMWON prend la tête
16:00 Summer Split 2020 : RNG plie face à Bilibili
12:55 LoL : T1 signe un contrat sur plusieurs années avec Twitch
22:32 LFL Summer Split 2020 : LDLC toujours invaincu
13:59 League of Legends: La finale du LEC aura lieu les 5 et 6 septembre !
11:40 Riot Games prend une semaine de vacances
10:41 Une deuxième vague de skins PsyOps en approche sur League of Legends ?
10:00 Tier List des champions en Saison 10
09:20 Guide pour Sett Support en S10
20:07 Notes de patch 10.16 de League of Legends : Yone débarque dans la faille

Articles

recommandés

League of Legends : Les Worlds 2020 commencent le 25 septembre
LoL : Découvrez les ratios des sorts de Yone, le frère de Yasuo
Tier List des champions en Saison 10

Guides

à découvrir

Tier List des champions en Saison 10
Guide pour Lillia Jungle en S10
Guide pour Sett Support en S10