Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / Rainbow Six Siege /

Rainbow Six : 6 French League, l'équipe type de la semaine 2

Rainbow Six : 6 French League, l'équipe type de la semaine 2
0

Des espoirs de la scène française, des ouvreurs de murs certifiés et une bonne dose de joueurs européens. Décryptage de notre cinq type de la seconde journée de R6FL.

Rainbow Six : 6 French League, l'équipe type de la semaine 2

Les Entry

Korey

LeStream Esport

Et si on avait tout bonnement assisté à la meilleure représentation du Kind depuis qu’il porte la chasuble du Stream ? De un : l’allemand signe sur son poste l’opération individuelle la plus prolifique de la semaine en 6 French League, décrochant une moyenne de 1,18 élimination par round. De deux : sa propension à remporter ses duels face à Bastille Legacy s’est vue récompensée d’un ratio de K/D à hauteur 2,60. De trois : certains de ses kills se sont révélés extrêmement décisifs pour la suite du match. Incisif, que ce soit sur IQ, Jäger ou Mozzie, donc, Lukas Zwingmann s’est régalé et a fortement contribué à faire pencher la balance des 3 points du côté de l’actuel co-leader du Championnat d’Europe de Pro League.

Blas

Penta Sports

Voilà ce qui arrive quand on laisse le Hongrois à la maison, privé de sortie parisienne, une semaine auparavant. Enfin libéré de sa camisole, Balázs a joué cette seconde journée de 6 French League comme s’il n’avait pas rejoint le lobby d’un match compétitif depuis plusieurs années (alors que non : son dernier match, ou plutôt sa démonstration de force face à Mousesports en Pro League, remonte bien à lundi). Autrement dit : ce dernier a joué avec la dalle au ventre et la bave aux lèvres, traduisant sa famine de duels par une performance XXL face à Supremacy. De quoi soigner sa première apparition dans la Ligue 1 de Rainbow Six et conduire Penta vers son deuxième succès en autant de rencontres.

Le Super-sub

Krunch

Penta Sports

Correct en roaming sur le side défensif de Penta Sports contre Supremacy, le minot a troqué son jeu agressif pour celui de support breacher durant les deux petits rounds qui suivirent. Que dire d’autre si ce n’est que cela lui a plutôt bien réussi ? Un diffuseur posé, un clutch en 1 contre 3 et un total de 5 ennemis inscrits sur sa note d’éliminations en l’espace de 6 minutes. Comme Alphama avant lui, la nouvelle coqueluche de la scène française semble résolue à se professionnaliser sur Thermite. Une aubaine pour son évolution et pour la 6 French League qui voit le Schtroumpf à lunettes porter le costume de deuxième joueur le plus impactant de la seconde étape du Championnat.

Les Supports

Setzz

GameWard

À l’instar des enfants de la forêt de Game Of Thrones, on avait presque oublié certains gamins talentueux du paysage français de Rainbow Six. Le parfait cas de figure étant Thomas Perona, le prototype même de la future promesse foirée. Parce qu’il tarde à éclore, parce qu’il a du mal à s’imposer à haut niveau. Sauf que le concerné est bien décidé à montrer que sa place dans la génération dorée française de R6:S n’est pas imméritée. C’est donc sans pression que le leader en jeu de 19 ans a fait le taf avec Thermite avant de monter en puissance une fois passé en défense. Grimpant au tableau des scores sur 91 % des rounds d’une rencontre parfois compliquée, Setzz aura grandement aidé à rapatrier 3 précieuses unités en terres GameWardiennes.

BriD

Vitality

Deux matchs en R6FL et deux démonstrations lâchées par le Francilien. En clair : le gars se plait à l’intérieur de nos équipes types et a donc décidé d’y poser ses valises pour une durée indéterminée. MVP de la soirée, le lead in game a dû composer avec la présence d’une recrue finlandaise d’un soir, Stigi, et de facto une communication anglophone. Ce qui n’a entaché en rien son jeu, claviers et souris entre les mains. À l’aise aussi bien avec la gauche qu’avec la droite d’ailleurs, l’emBriDextre est celui qui a majoritairement remporté ses duels, en plus de nous avoir offert un nouveau clutch et 3 poses de diffuseurs. On ne peut qu’applaudir.

Sur le banc

Ksiix (Supremacy) : Une douce et rafraichissante prestation, façon Blanc Kasiss en terrasse, au beau milieu de la fournaise d’été imposée par Penta à sa formation de Supremacy.

Stigi (Vitality) : Le finlandais s’est levé, a pris un petit dèj’ et puis on lui a annoncé qu’il allait jouer un match de Championnat de France vers 22h. Pas impressionné le moins du monde, l’un des meilleurs supports de la Challenger League S9 s’est alors mué en entry, le temps d’un soir (ou pas), pour ne faire qu’une bouchée de MCES.

Fryky (GameWard) : En pleine période de canicule, le croate s’est dit qu’une bonne douche ferait du bien à ses homologues de la Team Oplon. Autrement dit : il les a gentiment lavés.

Hicks (LeStream Esport) : Le ténébreux lead in game n’a pas rechigné à payer sa tournée de headshots lors des retrouvailles avec ses anciens compagnons d’Unknights, Chaoxys et Spoken.

Risze (LeStream Esport) : Le Belge brille par l’impressionnante régularité dont il fait preuve dans les batailles qu’il mène. En atteste sa nouvelle très bonne perf’ lors de la prise de la Bastille revisitée par son groupe.

esport-r6

Le guide complet des équipes de la R6FL

Pour tout connaitre sur les compositions, les tauliers, les espoirs et quel maillot de 6 French League porter. Suivez le guide !

0

L'actu

En Continu

18:17 Team Liquid s’empare des OGA PIT Series
17:11 Cryn s’installe chez G2
18:05 Goga fait ses cartons
17:22 Quaal s’éloigne de Vitality
14:36 La lettre de motivation d’Alphama
15:43 Alphama écarté de Giants Gaming
10:31 NAVI champion de Pro League saison 10, l'Europe une nouvelle fois au sommet sur R6
18:54 Qui sont vraiment les équipes des Finales de Pro League S10 à Tokoname ?
18:27 Un deuxième teaser pour l'opération Shifting Tides
18:14 Shifting Tides sera la prochaine opération de R6:S

Articles

recommandés

Quels sont les postes de défense sur Rainbow Six ?
Shaiiko, Le Petit Prince

Guides

à découvrir

Tout sur l'opérateur Lion
Tout sur Finka
Le lexique de R6:S