Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / Rainbow Six Siege / Rainbow Six Pro League saison 10 /

Rainbow Six : Pro League, l'équipe type de la journée 6

R6PL S10
Rainbow Six : Pro League, l'équipe type de la journée 6
0

Des Russes, des joueurs flagellés, du suspens et des actions paranormales : voici notre équipe type de la journée 6 de Pro League Rainbow Six, façon Stranger Things

Rainbow Six : Pro League, l'équipe type de la journée 6

Les Entry

Fabian

G2 Esports

Alors que l’on s’apprêtait à lancer le plan Alerte Enlèvement en son honneur, celui qui s’était autrefois autoproclamé meilleur joueur du monde a sûrement signé la prestation qu’il fallait pour remettre G2 Esports sur pieds. Contre LFO, face à ce qui incarne au mieux la réussite sportive d’une équipe actuellement sur Rainbow Six, le capitaine des Champions du Monde en titre a posé ses responsabilités sur la table de Kafe Dostoyevsky. Dès les premiers échanges de tirs, notamment, et ces 6 kills semés en l’espace de deux rounds. Histoire de montrer l’exemple, de lancer de la meilleure des manières les siens et remporter 3 précieux points dans une course marathonienne qui s’avère encore longue. Car l’important pour Fabian, c’est d’y croire, comme sa cousine Lara, à tout jamais jusqu’à la mort.

JoyStick

Team Empire

Pour dégrossir ses 40 dernières minutes de patron sur le serveur : le Cyborg a simplement passé l’agressivité réputée des Na’Vi sous silence. Facile, sans le moindre besoin de forcer. Avec son habituelle roublardise et un sang-froid taillé pour multiplier les incantations mortelles. Et c’est, en partie, ce qui aura permis aux Russes de neutraliser le sous-marin jaune de Pro League, directement de l’intérieur. De sa grande mobilité, aussi bien sur les flancs que de manière frontale, menant à une liste de 13 éliminations en 9 rounds, une virginité en termes d’open deaths pour 2 open kills inscrits et un intéressant apport collectif, on retiendra avant tout l’aura de chasseur qui émane de son gameplay. Beaucoup trop puissant. Normal que ses fans hardcores passent leur temps à se la Joysticker devant ses performances.

Le Flex

Risze

LFO

Inarrêtable, insaisissable, inévitable. Le diable rouge de Rainbow Six n’en finit plus d’éclabousser de son talent la Pro League. La preuve, une fois encore, que l’on peut compter sur lui : ce n’est pas le match compliqué qu’ont passé ses partenaires, notamment de l’entry, Aceez et Korey, qui a empêché le flex d’affoler les compteurs du scoreboard. Bien au contraire, ce dernier en a profité pour revêtir le costume de super-héros en débloquant bon nombre de situations. Sans succès hélas, puisque la formation dont il est le capitaine s’incline au bout du compte, mais l’occasion pour nous de saluer le spectacle proposé. À l’image de ses divers coups d’éclat plein de vivacité sur Zofia. Beaucoup trop chaud ce Valentin Liradelfort.

Les Supports

Scyther

Team Empire

Ya prishel, ya uvidel, pobedil. Selon Google Traduction, voici la version ruskof du célèbre « je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu » d’un certain Jules. L’empereur romain Cesar bien sûr, pas le marseillais qui fait des signes bizarres avec ses mains. Quel rapport avec notre joueur de Rainbow Six ? Il n’y en a pas vraiment, à vrai dire, si ce n’est que cela résume bien la nouvelle copie délivrée par Dmitry Semenov, le Russe de la Team Empire. Sans être exceptionnel, celui-ci a fait ce que l’on attendait de lui en menant à bien ses missions. Comme faire avancer collectivement la machine Empiriste et remporter 70 % de ses gunfights, par exemple. L’occasion pour son équipe de reprendre l’inspiration de Ninho : « Oh mamacscyther, oh mamacscyther ; est-ce que tu seras mon excellent support player toda la vida ? »

Redgroove

Chaos

Voilà déjà deux fois en six journées de Pro League que l’originaire de Landskrona nous gratifie d’une perf’ de ferrailleur. Comprendre : solide, comme le métal, le nordique a recyclé du Gifu à tour de bras. De ses mains, ce sont 17 kills à dénombrer, soit 73 % de duels remportés et pas moins de 40 % des éliminations de son équipe sous le coude. Pas mal du tout, pour un petit gars qui évolue presque à temps plein sur le poste de support. Surtout lorsque son apport collectif colle aux stats individuelles précédemment citées ; traduisant ainsi un impact certain sur l’ensemble de la rencontre dans tous les compartiments du jeu. Autant dire que Chaos a pu s’estimer heureux de compter le suédo-thaïlandais dans ses rangs au sortir d’un nul qui se profilait comme une triste défaite. Autrement dit : Redgroove donne des ailes.

Sur le banc

Biboo (Team Vitality) : Avec Stigi à ses côtés pour mener la charge, Bastien s’est une fois de plus montré bouillant sur l’opening.

Revan (Penta Sports) : Précieux dans la conquête du draw, Jean Prudenti a bien tenu face aux nombreux monstres de l’armada de Vitality. Revan Helsing.

Joonas (Gifu) : L’ancien de G2 Esports a encore quelques restes à faire valoir. Sa solide prestation de flex permet aux Gifu de prendre leur premier point de la saison. Costaud.

Uuno (G2 Esports) : Contre ses ex sparring-partners, le finlandais a su placer la barre de l’intensité assez haute. Assez, en tout cas, pour poser les bases de la victoire des siens.

Sheppard (Team Empire) : Aussi important pour la Team Empire que la pomme de terre pour la Vodka, le support a de nouveau régalé du côté des Tsars.

0

L'actu

En Continu

00:01 Six Major de Raleigh : une nouvelle finale Team Empire vs G2 Esports
18:48 Un deuxième teaser pour l'opération Ember Rise
18:14 Ember Rise sera la prochaine opération de R6:S
19:00 Le guide des équipes du Six Major de Raleigh
13:50 BDS Esport grimpe en Challenger League
19:01 Kopp se pose chez MCES
19:41 R6FL : L'équipe type de la journée 7
23:20 R6 French League : résultats de la 7ème journée, reprise le 10 septembre
19:01 R6FL : L'équipe type de la journée 6
14:43 R6FL : L'équipe type de la journée 5

Articles

recommandés

Le guide incontournable des équipes de Pro League S10
Le guide complet des équipes de la 6 French League
L’heure de la franchise pour R6S ?

Guides

à découvrir

Le lexique de R6:S
Tout sur l'opérateur Lion
Tout sur Finka