MGG / Actualités jeux vidéo /

Aperçu Trine 4 : The Nightmare Prince, preview

Aperçu Trine 4 : The Nightmare Prince, preview
0

Modus et Frozenbyte nous ont permis de tester le début du jeu, voici notre avis.

Aperçu Trine 4 : The Nightmare Prince, preview

C'est dans un peu plus d'un mois, le 8 octobre 2019 très exactement, que sortira Trine 4 sur PC, PS4, Xbox One et Switch. Comme son nom l'indique, ce jeu de plateformes et de réflexion mâtiné de phases de combats est en effet le quatrième épisode d'une série qui fête déjà ses 10 ans et qui aura su séduire son public avec ses deux premiers opus avant de laisser un goût un peu amer avec Trine 3. Ce dernier avait en effet vu ses développeurs devoir s'excuser pour le modèle économique retenu consistant à découper le jeu en plusieurs morceaux nécessitant chacun de repasser à la caisse, tout en passant le jeu en 3D, ce qui, de l'avis de tout un chacun, n'était pas une bonne idée.

Retour donc aux sources pour Trine 4 qui est, pour le développeur finlandais Frozenbyte, qui a obtenu dans le cadre du programme Creative Europe une aide de 150 000€ de la part de la Commission Européenne, un défi qu'il se doit de relever après l'échec de Trine 3. À noter que le 8 octobre sera également lancé Trine: Ultimate Collection regroupant l'édition complète des quatre épisodes avec quelques bonus (carte du monde de Trine 4, artbook numérique de Trine 4 et bande-son originale de la saga) à 49,99€.

  • Genre : plateformes et réflexion
  • Date de sortie : 8 octobre 2019
  • Plateforme : PC, PS4, Xbox One, Switch
  • Développeur : Frozenbyte
  • Éditeur : Modus Games
  • Prix : 29,99€ sur PS4, Xbox One et Steam, 34,99€ sur Switch

On refait la vitrine

Comme dans les précédents épisodes, nous retrouvons ici les trois héros de Trine, Amadeus le magicien, Pontius le chevalier et Zoya la voleuse. Les trois premiers niveaux, qui constituent le premier acte et servent de tutoriel, nous permettent de les retrouver tour à tour et de nous familiariser ainsi avec leurs capacités spécifiques (lévitation et création de caisses magiques pour Amadeus, épée et bouclier pour Pontius, corde et arc pour Zoya). Nous commençons avec Amadeus, perdu dans son chalet de montagne et qui doit rejoindre une boîte aux lettres fort éloignée, puis c'est au tour de Pontius de libérer un manoir maudit de la présence d'un chevalier mort-vivant, et enfin de Zoya qui cherche à revendre un tableau volé pendant le festival des masques. Chacun se verra remettre une missive le conviant à retrouver le prince Selius qui s'est enfui de l'Académie Astrale et se trouverait en danger.

Au cours de l'acte deux, nos trois compères se retrouvent donc pour partir à la recherche dudit prince en commençant par traverser la lande tourmentée puis le labyrinthe spinescent avant d'arriver au manoir d'Heatherwood. Il faudra bien entendu passer de l'un à l'autre en permanence afin d'utiliser les capacités spécifiques de chacun et de les combiner pour se frayer le passage vers le tableau suivant. Ces derniers s'enchaînent d'ailleurs de manière fluide grâce au déplacement des personnages, ce qui est plutôt appréciable en termes d'immersion.

Le chalet d'Amadeus - Millenium
Le chalet d'Amadeus
Le chevalier mort-vivant - Millenium
Le chevalier mort-vivant
Le festival des masques - Millenium
Le festival des masques
Un compagnon bien pratique - Millenium
Un compagnon bien pratique

Si les menus et autres écrans de chargement nous faisaient craindre un travail graphique un peu cheap, on est heureusement vite rassuré une fois en jeu. En effet, même si les cinématiques restent d'une qualité moyenne, le rendu des différentes scènes, charmantes et très colorées, est du plus bel effet. Comme sous-entendu précédemment, Trine 4 abandonne donc l'idée de la 3D et revient au scrolling horizontal en 2,5D et l'on ne peut que les en féliciter tant le résultat obtenu est agréable. De même, nous apprécions la fluidité des animations et le dynamisme des actions permis par le nouveau moteur. Côté sonore, Ari Pulkkinen a encore une fois réalisé du bon travail (il avait déjà opéré sur les trois premiers jeux de la série) et le doublage, tout en français, donne lieu à un ton léger collant très bien avec celui du titre, tout particulièrement celui du conteur. Sur le plan technique global, le jeu tourne sans aucun encombre, hormis peut-être une cinématique centrée sur les ventres des personnages, chose qui ne nous a pas semblé intentionnelle.

Pour ce qui est du gameplay, Trine 4 reste dans l'esprit du jeu de plateformes à énigme. Il faut en effet trouver comment franchir chaque passage, ou comment atteindre un point donné pour récupérer un bonus, en combinant les personnages entre eux pour parvenir à nos fins. Notons que plusieurs solutions sont généralement possibles. Les puzzles passent par l'utilisation des capacités des héros, mais aussi par celle de la glace, du feu, de l'eau, de l'air, de l'électricité... Il faut également compter sur des phases de combat. En effet, le prince, ne maîtrisant pas ses pouvoirs magiques, laisse ses cauchemars liés à ses phobies (loups, araignées...) passer dans le monde réel. Il faudra donc faire face à ces créatures pour pouvoir atteindre le prince et mettre fin à tout cela avant que le monde ne sombre dans ses délires.

Des graphismes enchanteurs - Millenium
Des graphismes enchanteurs
Le prince en proie à ses démons - Millenium
Le prince en proie à ses démons

Un jeu qui nous endoctrine

Si les combats restent tout à fait abordables, sans difficulté majeure, ceux qui nous opposent aux boss sont un peu plus délicats et nécessitent de trouver l'astuce pour les vaincre plutôt que de foncer bêtement dans le tas. Les combats ne sont toutefois pas le point fort du titre qui vaut surtout par ses énigmes. Si certains puzzles nous ont paru évidents, d'autres s'avèrent un peu plus compliqués et certains nous auront même obligé à nous creuser la tête un petit moment avant de les résoudre. Cela allant bien entendu crescendo, nous sommes plutôt optimistes pour la suite et attendons avec curiosité ce que nous préparent les développeurs.

Le jeu fait également la part belle à l'exploration. Il faut en effet bien fouiller partout, car certains passages secrets sont plus ou moins bien cachés. Or, ceux-ci renferment des flacons d'expérience à récupérer pour pouvoir améliorer les compétences des héros (lévitation fracassante, flèches critiques, écrasement... ). L'arbre de compétence contient de plus 4 à 5 compétences à débloquer pour chacun des 3 personnages grâce aux étoiles obtenues lors des phases de combat en vainquant les ennemis. Il est ainsi possible d'obtenir de nouvelles capacités puis de les améliorer (charge de Pontius, distrans d'Amadeus, roulade de Zaya, puis par la suite flèches élémentaires ou encore épée et bouclier électriques, balles de fer sautillantes, corde de fée défiant la gravité... ).

Les créatures cauchemardesques du prince - Millenium
Les créatures cauchemardesques du prince
Des lieux parfois bien cachés - Millenium
Des lieux parfois bien cachés

Même si tous les flacons d'expérience ou toutes les étoiles n'ont pas été obtenus dans un niveau, il est toujours envisageable par la suite d'y revenir pour chercher à réparer cela. Il est même possible de le faire à partir d'un point de contrôle précis (points de sauvegarde automatique). De même, chaque niveau renferme 3 secrets à découvrir (une lettre, un trésor, et un colifichet). La carte indiquant précisément ce qu'il nous manque, il est aisé de savoir où il faut se rendre pour compléter les éléments à côté desquels nous sommes passés.

Enfin, le jeu propose également du multijoueur coopératif en local ou en ligne jusqu'à 4 joueurs au lieu des trois habituels, à condition de choisir le mode illimité et non le mode classique. Point de nouveau héros en effet pour le quatrième personnage, mais la possibilité pour chacun de choisir celui qu'il souhaite sans tenir compte de ceux retenus par les autres joueurs, puisque les doublons sont alors possibles. À noter que les puzzles sont dès lors modifiés pour relever le challenge et obliger à travailler ensemble.

Prometteur

Nous n'avons vu que les six premiers niveaux du jeu, mais Trine 4: The Nightmare Prince a déjà su nous séduire avec ses graphismes, ses puzzles et son ambiance générale. Il reste encore un bon mois pour peaufiner tout cela, les développeurs continuant de chercher à améliorer les cinématiques, les menus, l'arbre de compétence... Nous attendons en tout cas avec impatience de voir les 11 niveaux suivants, en espérant que le titre osera innover sans crainte et ne se contentera pas de coller aux deux premiers épisodes sans trop oser s'en éloigner après l'échec rencontré par Trine 3.

top-jeux

Trine Ultimate Collection dévoilé

Un tout-en-un de la saga Trine est annoncé pour préparer le quatrième épisode.

Calendrier des sorties de jeux
0
Hazziel Zen
Nyam Hazz

Editor

L'actu

En Continu

08:10 First pick Twisted Fate, une idée vraiment pas ouf ?
07:45 SUTOM 21 mai 2022 : Quel est le mot du jour ? (Avec indices et réponse)
01:00 Eggs, Breeding Pokeclicker : Tout savoir sur les œufs Pokémon !
21:00 Bel'Veth, l'impératrice du Néant, enfin officialisée !
19:45 Hoyoverse publie des infos sur Nicole, un des persos les plus sexy du jeu
19:30 Elden Ring : Vous n'aimez pas les boss ? Battez vous à leurs côtés !
19:17 Comment se préinscrire au nouveau jeu des créateurs de Genshin Impact ?
19:00 LoL : Les meilleurs champions à avoir pour le défi no death en ARAM
18:30 Xbox crée l'exploit au Japon et met un taquet à PlayStation
18:11 Rat Putride V Rising : Comment l'invoquer et le battre ?

Guides

à découvrir

League of Legends : Tier List des champions en Saison 12
Calendrier des prochaines sorties de jeux vidéo mai 2022
Comment obtenir les évolutions d'Évoli dans GO : Nymphali est enfin disponible !