Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / Counter Strike : Global Offensive /

Counter-Strike : Ces choses que vous ne savez peut-être pas sur ZywOo

Counter-Strike : Ces choses que vous ne savez peut-être pas sur ZywOo
0

Légendaire, le plus grand nom de Counter-Strike pour 2019 nous vient de France. Au fait, tu faisais quoi déjà toi à 19 ans ?

Counter-Strike : Ces choses que vous ne savez peut-être pas sur ZywOo

Durant chaque mois de janvier, depuis dix ans, le site de référence HLTV publie un classement des meilleurs joueurs de l’année écoulée. Sorte de Ballon d’Or de Counter-Strike, l’édition de 2019 s’est vue remise à un petit génie français : Mathieu Herbaut, alias ZywOo. Preuve que nos régions ont du talent, le gamin originaire du nord de la France a accompli cette prouesse durant sa première année pleine en tant que joueur professionnel. Au bout du compte : pas moins de cinq trophées — de grande envergure pour certains, comme les ECS et l’Epicenter — et cinq médailles de MVP, dont une décrochée lors de l’ESL One de Cologne, un rendez-vous clé dans le planning de la discipline - terminant leur course dans la poche du tcho’ biloute. Autant dire qu’on n’avait jamais vu mieux en termes de précocité jusqu’ici.

Il est né le même jour que la sortie de Counter-Strike

On ne pourrait faire mieux comme clin d’œil. Alors que Minh Le et Jess Cliffe annonçait officiellement la sortie de l’édition originale de CS, un dérivé de Half-Life, ZywOo voyait pour la première fois de sa vie les rayons du soleil. Oui, le petit Mathieu a pris ses premières bouffées d’oxygène et s’apprêtait à conquérir le monde alors que d’autres découvraient au même moment ce qui allait devenir un jeu leader de l’e-sport. La légende dit que ZywOo se serait levé de son berceau pour rejoindre un PC dans l’accueil de la maternité, y installer le jeu, s’emparer de l’AWP et cliquer sur deux-trois têtes… Stop ! Bien sûr que non : biberonné aux jeux-vidéo au sein du cadre familial, c’est « seulement » vers ses 13 ans que l’on commencera à parler de son potentiel pour l’opus Global Offensive de Counter-Strike.

Un pur produit des Hauts-de-France

Jusqu’ici, Billy-Montigny — la bourgade qui a vu ZywOo se façonner — n’était connu que pour des passages pas très drôles de l’histoire. Proche de Lens, dans le bassin minier du Pas-de-Calais, cette commune limitrophe de Hénin-Beaumont, du chômage plus haut que la moyenne nationale et de la descendance de familles ouvrières, a en effet vécu des heures sombres : l’épisode désastreux de Courrières en 1906 (la plus importante catastrophe minière de tous les temps en Europe, la deuxième au monde) et ses 1099 morts ; la Première Guerre mondiale, aussi, lorsque la ville fut exposée de plein fouet à la guerre des tranchées ; puis la seconde, avec l’occupation allemande. Bref, les Billysiens en ont vraiment bavé. Symbole de toute une fierté, ce titre de meilleur joueur du monde conquis par ZywOo devrait apporter un peu de baume au cœur de nos amis Ch’tis.

Le premier français à se placer officiellement comme meilleur joueur mondial

« C’est l’histoire de deux Suédois, un Brésilien et un Ukrainien qui… » rassurez-vous : ceci n’est pas le début d’une blague. Loin de là, puisqu’il s’agit du cercle très fermé et tout aussi sérieux des quatre joueurs (GeT_RiGhT, olofmeister, coldzera, s1mple) ayant déjà été gratifiés par le passé du titre que vient d’obtenir ZywOo sur CS:GO. La meilleure place d’un français jusqu’ici ayant été Richard « shox » Papillon et sa 3ème position en 2013, on peut aisément se faire une idée de l’exploit qu’a réalisé le nouveau n°1 mondial. Pouvait-on faire plus fort ? Oui, puisque ZywOo devient aussi dans le même temps le plus jeune joueur posant ses pattes sur cette récompense, à 19 ans seulement. Il succède ainsi à son plus grand rival, S1mple, qui avait décroché cette médaille alors qu’il cumulait déjà 21 printemps.

Il n’a coûté « que » 100.000 euros à Vitality

Ceux qui ont déjà eu un Football Manager entre les mains sauront rapidement comprendre de quel bois est fait ZywOo. Mathieu Herbaut, c’est un peu ce regen que tu trouverais dans la réserve du Racing Club de Lens en 2031. Avec des stats complètement folles, et une clause libératoire dérisoire. Remplacez le RC Lens par aAa et mettez Vitality dans la peau du club à la recherche de jeunes pépites à valoriser : vous obtenez l’histoire de ZywOo qui fut acheté pour une somme plutôt basse quand on voit la star qu’il est devenu. Celui qui porte le sobriquet de Zinedine ZywOo a depuis amassé un énorme pécule de savoir-faire et semble bien parti pour rester au top de la prochaine décennie. Au point de ramener à la France son troisième Major ? On serait tenté de dire oui.

esport-csgo

Vitality et G2 Esports seront aux IEM Katowice

La France de CS:GO va entamer 2020 comme elle a terminé 2019 : avec ses deux rosters phares engagés dans de prestigieuses compétitions. À commencer par l’un des rendez-vous du big four traditionnel des tournois de l’année : les IEM de Katowice.

Crédit Photo : HLTV

0

L'actu

En Continu

14:45 Counter-Strike : Un roster à six joueurs pour mousesports
12:00 L'ancien joueur CS:GO nitr0 se reconvertirait sur Valorant
14:01 Counter-Strike : Vers des démissions et une grève contre la collaboration Blast-NEOM ?
10:55 Counter-Strike : MAD Lions recrute innocent pour remplacer Bubzkji
13:02 Counter-Strike : AdreN libéré de Virtus.pro
18:29 Counter-Strike : Les prochains IEM de New York seront joués en ligne
10:12 Counter-Strike : G2 et Vitality représentés au Red Bull Flick Invitational
16:34 CS:GO - Bubzkji signe chez Astralis et JUGi s'en va
13:29 CS:GO - lekr0 toujours en recherche d'équipe après avoir refusé MAD Lions
12:56 CS:GO - Team Liquid remplace nitr0 par Grim

Articles

recommandés

CS:GO - Le burnout, ou l'accélération d'un fléau de l’esport
Misutaaa est-il le nouveau ZywOo ?

Guides

à découvrir

Le mode d'emploi du ranking dans CSGO
Guide : Plan maps officielles
Armes et accessoires de CS GO