Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / Rainbow Six Siege /

Esport - Rainbow Six Siege : Virtus.pro débarque en Europe

Esport - Rainbow Six Siege : Virtus.pro débarque en Europe
0

Toute une équipe de la future European League, une place potentielle pour les plus gros Majors d’une discipline e-sportive qui grimpe, une présence dans l’un des championnats nationaux phares du pays. Il y a des choses qui ne s’achètent pas. Pour le reste, il y a la money d’un magnat de l’URSS.

Esport - Rainbow Six Siege : Virtus.pro débarque en Europe

Virtus.pro, l’un des clubs e-sportifs les plus puissants de Russie, si ce n’est le plus prestigieux, pose ses valises dans l’Airbnb qu’est Rainbow Six Siege. Fondé en 2003 et rendu célèbre quasiment une décennie plus tard grâce à sa section Counter-Strike, le groupe - nouveau jouet, depuis 2015, d’un certain Alisher Usmanov, milliardaire russe ayant investi 100 millions de dollars dans l’organisation - a annoncé son arrivée dans un communiqué, sur son site officiel.

Jusqu’ici, cette organisation s’est principalement illustrée sur les titres de Valve que sont CS:GO et DotA 2. Ce qui explique son prestige, ces deux disciplines étant de fiers représentants du tier un de l’esport. Bien que l’organisation se soit totalement ramassée en embauchant les anciens Avangar, finalistes du dernier Major de la scène CS, sur une pente très glissante depuis, avec un enchaînement de sous-performances dans des tournois mineurs, tout semble se passer mieux sur DotA. Sa section dédiée au MOBA étant d’ailleurs sorti de l’un des plus gros tournois du moment, l’ESL One de Los Angeles, avec un sacre. Au tableau des autres jeux sur lesquels Virtus.pro s’est aligné récemment figurent Fortnite et Apex Legends.

Son arrivée sur Rainbow Six n’a rien d’un hasard, et prouve que le jeu prend de plus en plus d’ampleur. Qu’il peut attirer les plus grandes structures mondiales de l’esport grâce à la régionalisation de son circuit et son nouvel écosystème. Pour ce faire, la compagnie russophone recrute toute l’équipe qui évoluait jusqu’ici chez une organisation compatriote : forZe, cinquième de la dernière saison de Pro League. Si aucun des joueurs n’a bougé dans l’opération, des changements surviennent au niveau de l’encadrement. Toda, un Kazakh - anciennement joueur en Russian Major League - vient prendre la place de coach, tandis qu’Andreezy passe analyste.

Cette escouade forme l’un des meilleurs représentants de la Russie sur la scène Rainbow Six, avec sa grande rivale de la Team Empire, et sera commandée par Shockwave dans la prochaine European League et en Russian Major League, équivalent de la première division russe.

0

L'actu

En Continu

18:54 R6:S - La ligue d’Asie-Pacifique se dévoile
16:57 R6:S - Rxwd mis à l’écart chez BDS
16:20 R6:S - Draz file chez Na’Vi
11:47 Fabian : « Je fais actuellement partie de la plus grande organisation de la planète : la LFT »
10:52 R6:S - Ubisoft : « Pour nous l'e-sport ça a été un apprentissage accéléré »
18:09 R6:S - Que faut-il retenir de l’annonce de l’European League ?
12:19 Retour vers le passé avec les Rainbow Six Classics
18:39 Opération Steel Wave : quelles sont les nouveautés ?
12:00 Virtus.pro recrute le roster de forZe
18:49 Le vrai-faux départ de la Team Secret

Articles

recommandés

Opération Steel Wave : quelles sont les nouveautés ?
La North American League est dévoilée
Rainbow Six Siege, le « dead game » devenu titre majeur de l’esport

Guides

à découvrir

Le lexique de R6:S
Quels sont les postes d’attaque sur Rainbow Six ?
Quels sont les postes de défense sur Rainbow Six ?