MGG / Actualités jeux vidéo / Counter Strike : Global Offensive /

Esport - Counter-Strike : Blast met fin au partenariat avec NEOM

Esport - Counter-Strike : Blast met fin au partenariat avec NEOM
0

Signé le 28 juillet dernier, le partenariat entre l'organisateur de tournois CS:GO BLAST et la ville futuriste saoudienne NEOM est déjà annulé. Il n'aura pas survécu aux critiques et aux protestations de personnes influentes de la scène compétitive.

Esport - Counter-Strike : Blast met fin au partenariat avec NEOM

Décidément, NEOM se prend retour de flamme sur retour de flamme dans le monde de l’esport. Après avoir vu son partenariat avec la LEC capoter sur League of Legends, c'est - selon un site danois - celui avec BLAST, l'organisateur de tournoi CS:GO, qui tombe à l'eau. On ne sait pas encore quelles seront les retombées économiques de cet échec, mais la position de BLAST était devenue intenable suite aux nombreuses critiques de la communauté.

BLAST, en annonçant son partenariat avec NEOM, s’était félicité d’un deal record qui allait lui permettre de développer de nouveaux projets. Cependant, si le proverbe dit que l’argent n’a pas d’odeur, une grande partie de la communauté CS:GO ne s’est pas montrée très réceptive au projet. En effet, NEOM n’est pas n’importe quel partenaire : c’est un projet de ville futuriste mené en étroite collaboration avec le gouvernement d’Arabie Saoudite, qui essuie de nombreuses critiques pour son impact environnemental.

Une annonce mal digérée

Surtout, la proximité avec le gouvernement saoudien et le rôle moteur du Prince-héritier Mohammed bin Salman a fait beaucoup parler. De nombreux observateurs internationaux considèrent en effet que l’Arabe Saoudite ne respecte pas assez les droits de l’Homme et discrimine la communauté LGBTQ+. Pour certains, s’associer à NEOM serait cautionner ces agissements tant critiqués. En cause, également, la délocalisation forcée du peuple Huwaitat pour mener à bien la construction de la cité aux contours mégalomaniaques à l’endroit désiré.

Très rapidement, de nombreux talents (commentateurs, animateurs, journalistes) de la scène Counter-Strike associés à BLAST, avaient décidé de protester et de se mettre en grève. Avec l’annulation par consentement mutuel du partenariat, ils ont au final obtenu gain de cause. Les équipes professionnelles se sont montrées un peu plus discrètes, seule l’équipe danoise Astralis ayant manifesté publiquement et clairement sa désapprobation.

esport-csgo

Counter-Strike : Faze Clan recrute Kjaerbye

Faze Clan est désormais au complet. Toujours orpheline d'olofmeister, l'organisation prestigieuse a décidé de signer Markus « Kjaerbye » Kjærbye, l'ancien d'Astralis et de North.

Photo : HLTV

0

L'actu

En Continu

11:54 Retour laborieux mais retour gagnant pour kennyS sur CS:GO
08:20 Navi, tout s1mple-ment trop fort pour Team Vitality et ZywOo
13:51 Le Français misutaaa boycotté en tournoi pour un message jugé trop "politique" ?
11:05 kennyS de retour chez G2 sur CS:GO !
10:00 Quand une star du X félicite s1mple pour son premier Major !
13:19 s1mple vainqueur, qui sont les Uncrowned Kings des Majors CS:GO ?
09:01 Fini la team full-FR pour Vitality ? Objectif Major avec une team inter
09:00 Le roi s1mple enfin couronné en Major et MVP en prime !
10:51 Vitality éliminée du Major, Navi en mode Perfecto
09:30 G2 Esports passe en demi avec un NiKo toujours aussi clutch

Articles

recommandés

Counter-Strike - NBK : « Peu importe l’équipe que je rejoindrais, on sera au prochain Major »
Counter-Strike - maLeK : « L’idée c’est que G2 ce soit quelque chose de différent pour NiKo »
Nivera, la future crème de la crème ?

Guides

à découvrir

Le mode d'emploi du ranking dans CSGO
Guide : Plan maps officielles
Armes et accessoires de CS GO