MGG / Actualités jeux vidéo / League of Legends (LoL) /

LoL Worlds 2020 : Origines et nationalités des joueurs qualifiés

LoL Worlds 2020 : Origines et nationalités des joueurs qualifiés
0

Un seul Français aux Worlds 2020, autant d'Américains que de Turcs, deux fois plus de Coréens que de Chinois... Il y a beaucoup à dire sur les nationalités des joueurs de ces Championnats du monde. On vous récapitule tout.

LoL Worlds 2020 : Origines et nationalités des joueurs qualifiés

Les Championnats du Monde de League of Legends commencent très bientôt. Les meilleurs joueurs du monde, issus des quatre coins du globe vont se battre pour le titre. Si certains sont des stars mondialement connues, d'autres sont quasi-anonymes auprès du grand public. Pour y voir plus clair, nous vous avons concocté quelques chiffres. Par nature ambivalents, selon leur utilisation ils peuvent dire tout et son contraire. Ils restent cependant très utiles pour avoir des premières indications globales.

Les nationalités

Avant de commencer, il faut préciser plusieurs points :

  • les binationaux ont été comptabilisés deux fois : Broken Blade est en effet turc et allemand
  • les remplaçants n'ont pas été comptabilisés (sauf les deux Coréens de PSG.Talon qui joueront le Play-In à cause des restrictions sanitaires)
  • les nationalités ont été prises en compte, pas les "pays de naissance"

Ces critères nous semblent offrir les données les plus précises et ont donc été choisis avec soin. A noter que d'autres statistiques utilisent des critères différents, ce qui peut expliquer certaines divergences.

Pays

Effectif

Joueurs hors région

Corée du Sud

29

14

Chine

14

1

Taïwan

11

2

Danemark

6

4

Brésil

5

0

Pologne

4

0

Russie

4

0

Suède

4

1

Etats-Unis

4

0

Turquie

4

1

Argentine

3

0

Allemagne

3

2

Australie

3

0

Canada

2

0

République Tchèque

2

0

Hong-Kong

2

0

Slovénie

2

0

Belgique

1

0

Hongrie

1

0

Chili

1

0

Croatie

1

0

France

1

0

Italie

1

0

Mexique

1

0

Nouvelle-Zélande

1

0

Roumanie

1

0

Vietnam

1

1

Fun Facts

La Corée toujours bien présente

La Corée n'est plus la région qui domine le monde. L'Europe mais surtout la Chine lui sont passées devant. Pourtant, cette année encore les Coréens seront les plus représentés aux Championnats du Monde. Deux raisons à cela :

  • Les équipes coréennes n'ont aucun import
  • Les Coréens s'exportent dans la plupart des régions du monde : LPL; LCS, OPL, TCL...

Les Chinois bien à la maison

Les Chinois ne s'exportent pas. Le seul Chinois qui joue en dehors de la LPL est en réalité binational. Zhiqiang "Shad0w" Zhao est en effet italiano-chinois. La barrière de la langue et de la culture semble problématique, mais la comparaison avec la Corée est assez criante.

La France en souffrance

La France n'enverra qu'un seul représentant cette année, c'est Steven "Hans sama" Liv de Rogue. Il ne découvre par les Worlds puisqu'il y avait déjà participé avec Misfits Gaming. Notre pays a connu des meilleurs crus même si c'est toujours mieux que l'année dernière où il n'y avait aucun joueur Français dans la compétition. Même si la LFL se veut comme une des meilleures ligues nationales, nous somme au même niveau que l'Italie, la Hongrie ou la Roumanie.

La filière danoise

Le Danemark est un petit pays, mais il est bien présent dans le monde de l'esport. Très réputé pour ses joueurs CS:GO, le pays est aussi connu pour fournir des joueurs LoL de haut niveau. Ils seront cette année 6 au rendez-vous. Mais ce qui est plus étonnant, c'est que 4 d'entres eux n'évoluent pas en Europe mais en LCS : Bjergsen, Jensen, Broxah et Santorin.

Le dernier des Vietnamiens

Les Vietnamiens sont quoi qu'il arrive les grands déçus de cette édition 2020. Ils n'ont pas pu venir à cause des restrictions sanitaires. Team Flash et GAM Esports sont donc restées au pays, ce qui est bien dommage notamment pour le niveau du Play-In. Les espoirs du pays seront cependant portés par un joueur : Lê "SofM" Quang Duy. Il joue chez Suning Gaming et reçoit déjà un maximum de soutien des fans Vietnamiens sur les réseaux qui le surnomment "the last son of VCS".

Made in South America

L'Amérique du Sud est divisée en ligue Amérique Latine et ligue brésilienne. Ces deux ligues font parties des régions mineures et ne devraient pas faire beaucoup de vague cette année encore. Personne ne les voit sortir du Play-In en raison de leur niveau relativement faible. Mais ces deux ligues peuvent avoir une fierté : elle n'ont pas de joueur importé dans leur équipe. Avec la région CIS (Russie), ce sont les seules régions Wild-Card dans ce cas.

esport-lol

LoL Worlds 2020 : La LPL trashtalk Perkz et Doublelift en vidéo

La LPL nous a désormais habitué à ses teasers vidéos provocateurs, mais celui-ci semble défier toutes nos attentes. G2, Perkz, et Doublelift en prennent pour leur grade et, on doit l'admettre, c'est du trashtalk de très haute qualité.

0
Léo Lecherbonnier
Tipsalewo

Rédacteur-Gameur, combination idéale pour la recherche d'optimisation.

L'actu

En Continu

09:05 5 raisons (un peu délu) d'y croire pour G2 aujourd'hui
18:30 La méthode controversée utilisée par les pros pour gagner en MMR
17:38 LoL : Le bug de Riot dans le dernier patch qui a créé un champion monstrueux
16:43 Patch 12.10 - Mise à jour du Nashor : il ne pourra plus troll les junglers
15:15 La région NA a-t-elle réussi son MSI ?
14:00 LoL : Ce joueur est le pire cauchemar des main Nasus !
12:00 LoL : les grands perdants du patch 12.10
09:36 RNG en grande finale du MSI
16:37 Un nouveau champion arrivera plus tôt que prévu
14:00 LoL : La tenacité est-elle une statistique problématique ?

Articles

recommandés

Patch de mi-saison 12.10 : La réduction globale des dégâts est là
À la découverte des Saigon Buffalo, petits poucets du MSI
LoL : Il pensait mourir mais réalise un pentakill !

Guides

à découvrir

League of Legends : Tier List des champions en Saison 12
Guide pour Ahri Mid en S12
Guide pour Ashe ADC en S12