MGG / Actualités jeux vidéo / League of Legends (LoL) / Worlds LoL 2020 : Infos, résultats, suivi, équipes, cashprize /

L'équipe type des Worlds 2020 de League of Legends : Damwon à l'honneur

Worlds LoL 2020 : Infos, résultats, suivi, équipes, cashprize
L'équipe type des Worlds 2020 de League of Legends : Damwon à l'honneur
1

Les Worlds 2020 de League of Legends c'est fini ! Après ce mois de compétition acharnée, il est l'heure de faire le bilan. A chaud, voici notre équipe type composée des joueurs qui ont marqué le mondial. Il n'y a que la crème de la crème.

L'équipe type des Worlds 2020 de League of Legends : Damwon à l'honneur

Photo : LoL Esports

Damwon Gaming a gagné cette édition 2020 des Worlds de League of Legends en remportant la grande finale contre Suning. La formation coréenne est donc la meilleure équipe du monde et compte bien continuer à écrire son histoire à l'avenir. Mais si collectivement la première seed coréenne était un cran au-dessus, avait-elle individuellement les meilleurs joueurs à chaque poste ? D'autres joueurs ont aussi brillé dans leur coin pendant le tournoi et méritent une place dans le débat. Pour vous, la rédaction a constitué son équipe type de la compétition.

Rappelons qu'une équipe type comporte par nature une part de subjectivité. N'hésitez donc pas à commenter ou à fournir la vôtre dans les commentaires !

Notre équipe type des Worlds 2020

Joueur

Poste

KDA

Équipe

Nationalité

Chen "Bin" Ze-Bin

3,13

Kim "Canyon" Geon-bu

7,22

Heo "ShowMaker" Su

5,39

Jang "Ghost" Yong-jun

7,63

Mihael "Mikyx" Mehle

3

Bin, l'empereur de la toplane

Chen "Bin" Ze-Bin a fait un très gros tournoi. Alors qu'il n'a que 18 ans, ce jeune joueur talentueux semble être imperméable à la pression. Il a quand même rencontré durant la compétition des adversaires de taille : Impact, Wunder, Zoom ou encore 369... Mais il ne s'est jamais écrasé devant ses illustres aînés, bien au contraire. La réussite insolente de Bin a joué un rôle essentiel dans le parcours des Suning, et s'ils sont arrivés jusqu'en finale, c'estn en grande partie grâce à lui.

Dans une métagame qui laisse beaucoup de place aux toplaners, il a parfaitement fait admirer son pool de champion. Que cela soit avec Gangplank, Fiora ou encore Jax, il a imposé son style de jeu. Ce qui est encore plus appréciable chez ce joueur encore inexpérimenté, c'est qu'il a la tête sur les épaules. Il a montré qu'il était capable de jouer en weak side et pour son équipe. Avec ces belles promesses, on espère qu'on aura l'occasion de le revoir à l'international.

Derrière Bin, on ne voit qu'un seul autre candidat qui aurait pu prétendre au titre : l'inévitable Jang "Nuguri" Ha-gwon.Cela dit, on se souvient de son 0/7/1 avec Fiora en demi-finale. Plus globalement, on a aussi l'impression que son influence a un peu diminué entre la phase de groupes et les playoffs. Il a fait un bon tournoi, mais dans la sobriété. En plus, Bin a quand même fait le premier pentakill de l'histoire en finale des Worlds.

Canyon, le roi de la jungle

Kim "Canyon" Geon-bu a survolé l'ensemble du tournoi dans la jungle. Efficace, proactif, toujours bien placé, en confiance sur ses Smites... On ne peut lui faire que des compliments et il a mérité son titre de MVP de la finale. On pourrait également lui adresser notre titre non-officiel de MVP du tournoi... Si la machine Damwon a aussi bien marché, c'est souvent Canyon qui avait les clefs du camion. Ce n'est pas lui qui faisait les actions les plus brillantes, mais c'est bien lui qui contrôlait le rythme du projet. Temporisant quand son équipe avait besoin de temps, il a également surpris les spectateurs de plusieurs accélérations subites de toute beauté. G2 Esports doit encore se souvenir avec effroi de son Hecarim en demi-finale (7/2/9). Il était tout bonnement intouchable durant la compétition.

Il y avait pourtant de la concurrence au poste de jungler. Lê "SofM" Quang Duy a impressionné avec son style de jeu si particulier et Hung "Karsa" Hao-Hsuan a fait des pieds et des mains pour carry Top Esports. Ce sont tous de très bons joueurs, mais il n'y a qu'un seul champion du monde parmi eux.

ShowMaker, l'élu des Dieux

Heo "ShowMaker" Su était déjà aux Worlds l'année dernière avec Damwon Gaming. Annoncé comme un futur crack, il a confirmé tout le bien qu'on pensait de lui pendant 2020. Mais le jeune prodige a bien changé, il a gagné de l'assurance sur la Faille de l'invocateur mais aussi en dehors. A vrai dire, il fait peur. Intraitable in-game, il a martyrisé l'ensemble de ses adversaires. En interview, il faisait aussi un peu froid dans le dos, avec son regard glacial et sa voix grave. Il l'a dit lui-même, il se sentait habité par un devoir : celui de redonner à la Corée sa place sur le toit du monde. Inspiré dans sa jeunesse par Lee "Faker" Sang-hyeok, l'homme de T1, ShowMaker pourrait maintenant essayer d'imiter son ancien modèle et devenir l'homme de Damwon Gaming. Même si pendant ce Mondial, il ressemblait plus à une machine qu'un être humain.

Il y avait du beau monde sur la Midlane, mais il n'y avait aucune compétition possible avec ShowMaker. Au contraire, la plupart des stars ont déçu : Caps, Yagao, Nemesis, Bjergsen, Bdd...

Ghost, le champion des statistiques

Beaucoup sont critiques à l'égard de Jang "Ghost" Yong-jun. L'ADC Coréen ne joue pas avec beaucoup de ressources et son équipe privilégie d'autres endroits de la carte. Condamné à joué en weak side, il a moins d'occasion de briller. Pourtant, Ghost a réalisé une très bonne performance durant ces Worlds. Souvent abandonné en botlane puisque son support passe son temps à roam, il continue à jouer juste. C'est d'ailleurs l'ADC qui finit avec le meilleur KDA du tournoi (7,63). Quand on sait à quel point les botlaneurs sont attachés à leurs statistiques, ce n'est pas un détail négligeable.

Alors qu'il doit aussi très souvent se contenter des restes, il ne fait pas d'erreur et domine la statistique des gold/minute (442), une souffle devant Tang "huanfeng" Huan-Feng. Mais, on ne peut pas limiter le Coréen à son absence d'erreur. Lorsqu'on lui a donné les moyens, comme sa game de Caitlyn en finale, il a montré qu'il était aussi capable de dingueries. Ce n'est également pas choquant de choisir dans notre équipe type un ADC utilitaire, dans une métagame où les ADC ne sont pas les mieux lotis.

huanfeng aurait pu prétendre intégrer notre équipe. Mais sa performance trop neutre en finale fait pencher la balance du côté de Ghost. Ce dernier est discret, mais il gagne. La discrétion n'est d'ailleurs pas éliminatoire. Un ADC comme Yu "JackeyLove" Wen-Bo s'est fait beaucoup remarquer, pour le meilleur mais aussi pour le pire !

Mikyx, le petit prince européen de la phase de lane

A notre plus grand plaisir, nous avons décidé de glisser un européen dans notre équipe type du tournoi. Il s'agit de Mihael "Mikyx" Mehle, le support slovène de G2 Esports. Son équipe s'est arrêtée en demi-finale, tombant face aux intouchables Damwon Faming, futurs champions du monde. Pour autant, Mikyx a fait son tournoi et G2 Esports a été loin d'être ridicule pendant ce mois de compétition. Véritable facteur X de la première seed européenne, on a pu compter sur lui pendant la phase de groupe et le quart de finale. Alors que son équipe est connue pour jouer de temps en temps en dilettante, le slovène a apporté de la régularité et de la consistance qui ont fait beaucoup de bien. Impérial en lane, c'est aussi souvent lui qui trouve les bonnes ouvertures durant les teamfights. Il n'a pas pu faire grand chose en demi-finale, mais l'écart collectif était de toute manière bien trop grand.

On doit reconnaître une toute petite pointe de chauvinisme en faisant de Mikyx le support de notre équipe type. Mais cette liberté s'explique également par le fait que la compétition était très ouverte à ce poste. Parmi le top 4, Cho "BeryL" Geon-hee et Hu "SwordArt" Shuo-Chieh n'ont pas paru particulièrement plus performant individuellement que le support européen. Concernant Liang "yuyanjia" Jia-Yuan, on peut même affirmer avec certitude qu'il a fait un moins bon tournoi que Mikyx.

Que pensez-vous de notre équipe type ? En quoi est-elle différente de la vôtre ? N'hésitez pas à réagir dans les commentaires, nous nous ferons un plaisir de vous répondre !

esport-lol

MGG News | Worlds LoL 2020 : DAMWON Gaming, implacables et inévitables

Le Championnat du Monde 2020 de League of Legends s'achève sur la victoire et le couronnement des DAMWON Gaming. Retour sur une série finale haute en couleurs et en émotions.

1
Léo Lecherbonnier
Tipsalewo

Rédacteur-Gameur, combination idéale pour la recherche d'optimisation.

Diego Cabrejas il y a 1 an

Même pas Rekkles et Hylissang pour les mentions honorables, alors qu'ils ont montré la meilleure perf botlane des worlds et le.plus gros bot diff

L'actu

En Continu

13:00 LoL : L'aveu d'échec final de Riot Games sur Star Guardians
10:50 Mastercard Nexus Tour : Victoire d'Omerix, Elyandra en playoffs, le récap de l'étape 7
09:30 Misfits Gaming et les Français, qui y a joué en LEC ?
08:03 Toujours plus de femmes chez Riot Games !
18:00 LoL : L'énorme bug sur les tourelles qui impacte même la scène pro
17:00 Riot annonce les premiers changements de la saison 13 et promet une révolution dans la jungle
16:02 Le joueur le plus titré de LFL enfin élu MVP !
13:00 LoL : L'équipe de LPL la plus fun à regarder !
12:04 Que sont devenus les Fnatic invincibles en 18-0 de 2015 ?
08:35 Adam et Bwipo, une relation compliquée chez Fnatic ?

Articles

recommandés

LoL — Patch note 12.15 : Les dresseurs de monstres débarquent dans la Faille
L'application controversée utilisée par Tyler1 que maintenant tout le monde déteste
La compétence préférée de Riot que plus de 30 champions partagent et qui ne disparaîtra jamais

Guides

à découvrir

League of Legends : Tier List des champions en Saison 12
Guide pour Ahri Mid en S12
Guide pour Ashe ADC en S12