MGG / Actualités jeux vidéo / League of Legends (LoL) /

LoL : Saken, SLT, Woolite... Les 5 talents LFL qu'on aimerait (re)voir en LEC

LoL : Saken, SLT, Woolite... Les 5 talents LFL qu'on aimerait (re)voir en LEC
1

Alors que l'année 2021 se termine, la LFL pourrait encore se transformer en pourvoyeur officiel de talents LEC pour le prochain mercato. Notre ligue ne manque pas de joueurs à haut potentiel, mais 5 gros clients se démarquent particulièrement.

Photo : Timo Verdeil

La saison de LFL est finie et tout le monde s'apprête pour la danse traditionnelle de fin d'année. Le mercato arrive et joueurs comme équipes se préparent à faire la cour, séduire et défendre leurs intérêts. Alors que plus personne ne doute que notre ligue française soit la meilleure des ERL, plusieurs de nos talents espèrent se faire une place pour 2022 dans l'élite européenne. Si cette période est propice aux surprises, voici les 5 gros clients qui promettent de faire les gros titres. Parmi eux, plusieurs ont déjà évolué en LEC récemment, mais d'autres n'ont jamais eu cette opportunité, ou pas depuis très longtemps.

1. Saken : le plus gros candidat d'Europe en midlane ?

League of Legends

On commence notre sélection avec un très gros client. Les déclarations et les mouvements du midlaner de la Karmine Corp seront scrutés avec attention et tout le monde s'attend à le voir débarquer en LEC, même Fnatic Rising Pride, une de ses victimes aux derniers European Masters. Il a éclaboussé la petite scène européenne de son talent, au Spring comme au Summer et incarne la réussite de son équipe en 2021. Saken présente également deux gros avantages qui le rendent particulièrement attractif sur le marché : il a de l'expérience et a déjà évolué en LEC (Team Vitality) et il est encore relativement jeune (22 ans).

Saken est un tel phénomène qu'il peut prétendre à une place dans pas mal d'équipes de l'élite européenne. On ne parle pas seulement des formations qui n'ont pas encore de titulaire sous contrat pour 2022 et pour être honnête un joueur comme Blue (SK Gaming) devrait se méfier. En revanche, on le voit mal faire un retour chez Team Vitality où la doublette LIDER/Selfmade prend énormément de place.

2. Woolite : Un ADC loin d'être cramé

League of Legends

Woolite et le LEC, c'est une histoire d'amour compliquée. Le Polonais a déjà fait plusieurs apparitions (Copenhaguen Wolves, Roccat, Rogue) et a joué dans l'élite européenne dès 2014. Mais il n'a jamais réussi à rester dans la durée. Contraint de redescendre à l'échelon inférieur, il a continué à travailler malgré les critiques. Considéré par certains comme un washed up player, il a cependant prouvé ces dernières années qu'il avait encore du niveau. Champion de Pologne, Champion de France et Champion d'Europe (EUM), il a ajouté de jolis lignes à son CV. L'ADC de Misfits Premier est sûrement l'un des joueurs qui méritent le plus d'avoir une nouvelle chance. La dernière fois qu'il était en LEC avec Rogue, il s'en était d'ailleurs plutôt bien sorti avec un joli top 4.

Le seul hic, c'est que le Polonais n'est plus tout jeune. Il aura 26 ans l'année prochaine et on ne sait pas si beaucoup de structures voudront tenter ce pari... On lui souhaite quand même bonne chance dans sa quête et s'il ne trouve pas, on espère qu'il restera en LFL.

3. Targamas : il y a de la place sur le marché des Supports

League of Legends

On retrouve en troisième position un nouveau membre de la Karmine Corp. Targamas, de par sa position de support n'est pas le joueur le plus exposé. Mais le Belge a joué un énorme rôle durant la brillante saison de son équipe et il a montré qu'un support pouvait casser des bouches. Son Sett a été impressionnant et on pari qu'il a tapé dans l'œil de plusieurs équipes LEC. Targamas a 21 ans et il a une occasion en or de rejoindre l'élite européenne, qu'il avait brièvement gouté en 2018 (Giants Gaming). De son propre aveu, il se posait des questions au début de l'année et ne savait pas trop s'il devait persévérer dans sa carrière de joueur professionnel. Après une telle année, la réponse semble évidente et son profil est très attractif.

Et puis le marché des Supports semble particulièrement bien ouvert cette année en LEC. Pour le moment SK Gaming, Team BDS, Misfits Gaming et Fnatic n'ont pas de titulaire confirmé pour l'année prochaine. On peut également ajouter dans l'équation EXCEL Esports où Advienne pourrait très bien retourner en équipe académique et Team Vitality où Labrov n'est pas intouchable. Targamas pourrait donc avoir l'embarras du choix. Il ne faut pas non plus oublier la grosse cote G2 Esports qui souhaiterait selon les rumeurs se débarrasser de Mykix.

4. SLT : l'histoire d'un RDV manqué

League of Legends

Adam n'était pas le seul top français à faire ses grands débuts en LEC à l'occasion du Summer 2021. SLT a lui aussi débuté son premier segment dans l'élite en intégrant les abeilles de Team Vitality. Mais les deux compatriotes n'ont pas connu la même réussite. Si le premier a brillé en montrant toute l'étendue de son talent, le second n'a pas réussi à convaincre... Après 9 petits matchs, il a été renvoyé en LFL avec l'équipe académique et a perdu sa place de titulaire au profit de Szygenda. SLT n'a donc pas eu l'occasion de prouver sa valeur et il a seulement fait un petit coucou à l'élite européenne. Avec Vitality.Bee, il a retrouvé quelques couleurs même si arriver en milieu de segment n'est jamais facile. Mais pour ce qu'il a montré en LEC et en LFL cette année, on aimerait bien le revoir avec un cadre plus stable. Plusieurs de ses coéquipiers avaient d'ailleurs félicité publiquement le joueur pour son travail de l'ombre.

SLT est sous contrat avec Team Vitality jusqu'à fin 2023. Les abeilles ont donc misé un investissement conséquent sur le Français et il devrait avoir l'opportunité de refaire son apparition avec l'équipe première un jour ou l'autre. Espérons pour lui que cela se fasse au plus tôt !

5. Toucouille : la grosse cote

League of Legends

C'est toucouille, le midlaner de GameWard qui termine notre sélection. Pour le coup, lui n'a jamais foulé de près ou de loin le LEC. Il a bien effectué des tryouts chez Team Vitality lors du dernier mercato, mais l'opération ne c'était pas faite, à la plus grande déception de la communauté française. Brillant en 2020 avec GamersOrigin (double champion de France), l'année 2021 fut plus compliquée pour le petit prodige. Son équipe n'a pas réussi à jouer les premiers rôles, toucouille a fait ce qu'il a pu mais il n'a pas été suffisant au Spring pour mener GameWard jusqu'au top 3. Le Summer Split fut encore moins bien et toucouille ne s'est même pas qualifié pour les playoffs de la LFL. Manque de motivation, coup de mou ou difficulté à s'adapter à la méta... On ne sait pas vraiment ce qui lui est arrivé mais on reste convaincu qu'il a le potentiel pour briller en LEC.

Mais pour le moment, si le projet fait rêver, l'état du marché complique les choses. La majorité des équipes ont déjà un titulaire sous contrat pour 2022. Les places valent très cher et toucouille devra en plus faire avec la concurrence indirecte d'un certain Saken...

esport-lol
Pourquoi le sacre de la K Corp aux EUM est historique ?

Karmine ! Karmine ! Karmine ! La K Corp a encore tout explosé sur son passage pour s'offrir un doublé historique à bien des égards aux EUM. Il est l'heure de faire la fête et de célébrer nos héros de la LFL qui ont écrit une belle page de leur légende.

1
Léo Lecherbonnier
Tipsalewo

Rédacteur-Gameur, combination idéale pour la recherche d'optimisation.

R M il y a 2 ans

Les talents sont là mais les places sont limitées. Cependant Saken représente la probabilité la plus crédible. Les planètes sont alignées pour l'ex teammate d'Adam.

L'actu

En Continu

20:30 Riot Games a fait une grosse erreur sur LoL, c'est pourquoi ce changement très important arrive enfin pour les joueurs en ranked
15:30 EMEA Masters Spring : BDSA impressionne, Geekay Esports élimine le champion en titre !
15:00 Voici les 4 champions de LoL qui dominent actuellement la soloQ, et on vous explique pourquoi !
22:30 "Je regrette de m'être amélioré", ce joueur pense échapper à la toxicité de LoL en devenant meilleur sur le jeu, mais le résultat n'est pas celui qu'il espérait...
21:30 "C'était mon mode préféré", les joueurs de LoL rêvent que ce mode vieux de 10 ans fasse son grand retour en jeu
12:00 Preview MSI : La LCK peut-elle reprendre le trophée à la LPL ?
18:30 "On ne peut pas les raisonner", des centaines de joueurs de LoL ont eu une seconde chance suite à leur bannissement, pourtant presque tous n'ont pas réussi à la saisir
18:00 "Ça a poussé les gens à arrêter de jouer", ce mode sur LoL pourtant ultra populaire auprès des joueurs a bien failli signer la chute du célèbre MOBA
12:30 EMEA Masters Spring : La LFL perd un représentant, l'Espagne et la Turquie déçoivent
14:00 Preview MSI : Les LCS peuvent-ils contester le titre de meilleure région occidentale au LEC ?

Articles

recommandés

LoL — Patch notes 14.8 : Le patch du MSI 2024 !
LCK Spring Split : Une finale qui entre dans la légende !
Après plus de 14 ans, Riot Games régle enfin l'un des plus gros problèmes de LoL

Guides

à découvrir

League of Legends : Tier List des champions en Saison 13
Guide pour Ahri Mid en S13
Guide pour Ashe ADC en S13