MGG / Actualités jeux vidéo / League of Legends (LoL) /

Karmine Corp, la meilleure équipe d'ERL de tous les temps ?

Karmine Corp, la meilleure équipe d'ERL de tous les temps ?
0

Avec le doublé des EUM dans la poche — le tout en back to back — les bastonneurs du FC Bagarre n'ont plus rien à prouver, ou presque. Désormais maîtres incontestés de l'Europe, la question qu'on se posait en début de saison est aujourd'hui rhétorique...

C'est le doublé, le back to back, la Karmine Corp vient de décrocher son 2e titre des European Masters de l'année. C'est historique. Et puis je sais pas si vous vous rendez compte de toutes les ramifications de fou que cette finale impliquait. xMatty, avant de jouer chez la KC, il était chez Fnatic Rising ! En plus de ça, y a eu un changement dans le roster, puisque Adam a été débauché par Fnatic à l'offseason. Le FC Bagarre, il a dû adopter la Caboche en un temps record, le tout pour se retrouver en finale des EU Masters face à l'équipe académique de l'organisation qui leur a piqué leur ancien toplaner !

Et puis, bordel quel spectacle. La phase des groupes, c'était un massacre, mais dès les quarts c'était le kiffe total. D'abord on a claqué au sol les Espagnols, la KCorp a éliminé UCAM 3-0 pendant que Misfits collait un 3-1 aux Giants, on a commencé à rêver d'une finale franco-française et puis Misfits Premier a choke. Heureusement pour la France, la KCorp a réussi à battre Berlin International Gaming. Et on s'est retrouvé avec une finale France - Angleterre, Karmine Corp versus Fnatic Rising.

Les Fnatic Rising, c'est les gars qui avaient sorti Misfits Premier en demi, du coup c'était une raison de plus de les soulever : fallait venger les frérots quoi. D'autant que c'était le même schéma qu'au Spring. La dernière fois c'était BT Excel, mais les Anglais ca fait deux fois qu'ils nous privent d'une finale franco-française, donc à un moment ça suffit, fallait leur claquer la tronche. Et avec style s'il vous plaît.

Et justement, ce match, c'était tout ce qu'on avait demandé, parce que les Fnatic Rising, c'était des adversaires à la hauteur de la KCorp. Non, franchement, un 3-0 expéditif, comme ce qu'on a mis aux Espagnols de UCAM en quarts là, bah ça aurait été chiant à mourir. Là, les Fnatic, ils nous ont donné du fil à retordre, et bordel que c'était beau à voir.

Un match de fous furieux

Dès la première game, on sentait que ce serait un banger. On se faisait détruire, ça sentait très très mauvais, et le FC Bagarre nous a sorti une dinguerie en teamfight.

Visiblement, personne était satisfait de cette game, et surtout pas les deux équipes. Parce que, pour la 2e, ils ont ressorti EXACTEMENT la même draft des deux côtés de la map, mêmes bans, mêmes picks. Bref, les deux équipes voulaient un rematch… sauf que ça s'est pas du tout passé de la même manière.

Sur la première game, Fnatic avait dominé l'early, au point où on se disait que c'était plié, et là, la KC avait clutch de ouf. Sur la 2e, ça s'est bagarré pendant plus de 20 minutes avant qu'on discerne un vrai gagnant. Et puis, soudainement, à la 22e minute, Cinkrof trouve l'engage pixel. 4 kills into Nash, 5k gold en 2 min de clutch intensif, mama j'en ai encore des frissons.

C'est toujours la même chose quand t'arrives en 2-0 dans un Bo5. La 3e game, elle est dangereuse. D'un côté, t'as une équipe en full snowball, qui est boostée aux endorphines de la victoires, de l'autre t'as une bête en cage qui est dos au mur, et qui joue avec l'énergie du désespoir parce qu'elle a plus rien à perdre. Et c'est exactement ce qui s'est passé, parce que les Fnatic, ils avaient faim, et ils avaient aucune envie de se faire 3-0.

C'était pas le même genre de game, en mode, on tank jusqu'au mid game et on te sort des teamfights de fou qui viennent clutch la game. Là, c'est parti en mode escarmouche, avec des ptits kills sournois pris à gauche et à droite. Et, à ce petit jeu là, les Fnatic ils étaient très forts. La KC a bien sûr tenter d'imposer son jeu, la bagarre brute, mais hélas c'est pas passé.

La KC, à ce moment là, ils étaient en 4/12, y avait 7k gold d'avantage pour Fnatic. Bref, ils étaient pas en position de défendre, et les Anglais sont revenus dans le BO 5 minutes après. Du point de vue du spectacle, c'est sûr qu'un 3-1 c'est mieux qu'un 3-0, parce qu'au moins y a du suspense, mais au fond on n'était pas sereins là.

On reniflait un truc. Y avait une couille dans le potage. Genre, après trois games, on avait compris que Fnatic Rising, c'était pas des touristes et qu'ils étaient largement en mesure de battre la KC. Du coup, bah on serrait les fesses, mais en silence, juste histoire de pas les jinxer.

Surtout que la compo de Fnatic Rising pour la game 4, polala… Kennen en top, Viego jungle, TF en mid, et Aphelios / Rell en botlane. C'est un concentré de maladies vénériennes.

Et puis, les Fnatic, après avoir galéré sur les 2 premières games, ils avaient compris comment on bat la KCorp. De la même manière que tu tombes un poids lourd quand t'es un poids plume. Tu le fais courir, tu dodges un max, tu places des p'tites frappes par ci par là, et là BAM, au moment où il fatigue, tu lui colles l'uppercut de ses grands morts en priant pour que ça passe. C'est ça qui leur avait permis de lock la game 3, du coup ils ont fait pareil pour la game 4. Les Fnatic, ils ont fait danser la KCorp pendant 20 minutes, et au moment de fight, le FC bagarre il était plus en état.

À deux doigts du reverse sweep

Bon, à ce moment-là, je pense qu'on est d'accord pour dire qu'on se sentait pas bien hein. Quand t'entend Silver Scrapes, soit c'est une excellente nouvelle pour ton équipe, soit c'est l'apocalypse parce que t'es à deux doigts de te faire reverse sweep.

La KCorp, ils venaient de se prendre une patate. Le truc, c'est que les Fnatic ils avaient pas frappé assez fort. Quand tu prends un round à un poids lourds mais que tu lui mets pas un KO technique, et bah il revient, et en général il est vénère. Sauf que contrairement à toi le petit poids plume, lorsqu'il te met une droite, elle t'envoie direct sur la Lune.

Les KC, ils avaient plus le temps de danser. La bagarre de rue des 4 autres games là, c'était fini. Sauf qu'ils ont pas rushé les choses. Ils ont pris leur temps, et au moment de frapper, non seulement ils ont mis la patate du siècle, mais en plus ils ont enchaîné en mode drill.

Ca c'était le début de la fin. Les Fnatic, ils ont vu des étoiles, et ils ont commencé à pas tenir droit. La KCorp leur a même pas laissé le temps de se rétablir.

De là, c'était juste tout droit. Jusqu'au Nexus et, jusqu'au titre.

La KCorp au sommet de l'Europe... et après ?

Si tu regardes le palmarès de la KCorp, y a que du doré. Premiers du classement de la LFL au Spring et au Summer, 1 titre du Spring, 1 finale au Summer, et deux titres des European Masters en back to back. Au début de l'année, on pouvait encore se dire que c'était la chance des débutants, mais la c'est incontestable.

Depuis la création des EUM depuis 2018, sur les 8 éditions, y a eu 4 victoires françaises, dont 2 de la KCorp. Franchement, comme le dit Sakor, c'est juste la meilleure équipe d'ERL de tous les temps

Alors, je sais, j'ai un biais de ouf. Mais est-ce que c'est pas ça, justement, les European Masters ? D'autant que maintenant on peut le dire : les EUM, c'est chez nous.

Et puis, ça s'arrête pas là, alors je me permets une petite digression, mais c'est nécessaire, parce qu'au même moment où la team League of Legends décrochait son 2e titre des EUM, la team Rocket League a battu BDS 4:2 en grande finale du WePlay Esports Invitational. Et c'était leur premier vrai tournoi sur la scène internationale. Quelle soirée de ouf pour la KCorp.

Kameto qui parle de son rêve en 2018.

Sans déconner, la storyline Karmine Corp, c'est probablement une des plus belles histoires de l'esport français. Y a trois ans, Kameto en rêvait… réussir à atteindre un tel niveau en si peu de temps, c'est extraordinaire.

Par contre, c'est pas normal que ça s'arrête comme ça. Y a un plafond de verre, c'est scandaleux. J'veux dire, la seule manière pour les joueurs de LoL la KC d'aller plus loin et plus haut, bah c'est de rejoindre une équipe en LEC, tout en sachant qu'il y a zéro chance pour que le roster se fasse débaucher dans son intégralité.

En revanche, Kameto, lui, a de quoi s'inquiéter, parce qu'après une performance pareille, il y a de fortes chances que toutes les équipes du LEC se précipitent pour lui piquer tous ses joueurs. Et cette situation en dit long sur l'état de la scène européenne, et même internationale de League of Legends.

Dans la plupart des sports, la coupe du monde, ça permet aux joueurs de se battre au plus haut niveau sans quitter leur équipe, en rejoignant une équipe de France sélectionnée pour l'occasion… mais pas dans LoL. Et ça, franchement, c'est d'une tristesse… Je l'avais déjà dit, j'le redis, si Riot veut pas nous filer un spot en Play In des Worlds pour le vainqueur des EUM, mais qu'ils nous filent une coupe des Nations !

Sans déconner, qui n'a pas envie de voir les meilleurs éléments de France rivaliser avec ceux d'Europe ou du monde entier dans une compétition de fous furieux qui aligne banger sur banger ? hein ?

MGG Weekly #44 - La revue de presse de la semaine par Calo

Le verdict tant attendu du procès Epic Games vs Apple, la déception des fans de GTA au lendemain du PlayStation Showcase, et le rêve parti en fumée d'une finale franco-française sur la scène des European Masters de League of Legends — c'est l'heure de la revue de la presse de la semaine par Calo !

0

L'actu

En Continu

10:05 L'équipe type des éliminés aux Worlds 2021 avec Chovy et Hans Sama
08:20 Piqué et Ibai tiendraient leurs premiers joueurs League of Legends
18:09 Et si les champions de League of Legends participaient à Squid Game ?
16:52 Le record de la plus longue ARAM de l'histoire une nouvelle fois battu !
16:08 Les champions du monde Doinb et Nuguri sur le marché des transferts ?
14:30 Combien reste-t-il de joueurs avec un Pick'Em parfait avant les demi-finales des Worlds ?
13:30 Bientôt de nouveaux pings dans la Faille ?
12:00 L'Action des Worlds 2021 : GEN Clid enterre les NA en 3 temps
12:00 Un streamer de 14 ans bat le record de LP détenus sur les serveurs NA
11:21 Perkz et Alphari de retour en LEC chez Vitality... Faut-il y croire ?

Articles

recommandés

Patch note 11.21 : Teemo sous stéroïdes
MVP des Worlds 2021, Clid n'a pas cligné des yeux face à C9
Un Dragon des nuages buffé pour la saison 12 ?

Guides

à découvrir

League of Legends : Tier List des champions en Saison 11
Guide pour Vex Mid S11
Guide pour Ahri Mid en S11