MGG / Actualités jeux vidéo / League of Legends (LoL) /

Les papys qui font de la résistance en LEC malgré leur âge

Les papys qui font de la résistance en LEC malgré leur âge
0

On dit souvent qu'après 25 ans, les joueurs professionnels de League of Legends baissent de niveau. Sentiment d'usure, baisse des réflexes ou encore diminution de la motivation, les raisons invoquées sont multiples. Pourtant on retrouvera plusieurs papys l'année prochaine en LEC, toujours vaillants.

Les papys qui font de la résistance en LEC malgré leur âge

Photo : LoL Esports

La carrière d'un joueur professionnel de League of Legends ne dure généralement pas très longtemps. Encore pire que dans le sport traditionnel, les compétiteurs ne font pas de vieux os et se reconvertissent rapidement en tant que streamer ou coach. Il faut dire, qu'au-delà des capacités physiques (réflexe, capacité à enchaîner les matchs et les entraînements...) il y a surtout une histoire de motivation. Le joueur pro s'investit énormément tout au long de l'année et quand on vieillit, on peut vouloir un peu plus de confort.

Pour autant, on aura encore quelques papys qui font de la résistance l'année prochaine en LEC. Agés mais toujours vaillants, ils auront à cœur de montrer que l'âge n'est qu'un chiffre et qu'ils ne sont pas encore prêts à partir à la retraite.

Hampus Mikael "promisq" Abrahamsson (27 ans), l'Ermite

Anniversaire : 4 mars 1994

League of Legends

Souvent critiqué mais toujours debout, promisq a beaucoup de mérite. Il n'a jamais vraiment connu la lumière, si ce n'est lorsqu'il jouait le rôle de supersub (ou plutôt de mascotte) chez G2 Esports. Pourtant il a évolué dans énormément d'équipes dans l'élite européenne : Elements, Schalke 04, NIP, H2K ou encore Astralis. Niveau longévité il a même enterré plusieurs de ces écuries qui ont disparu des radars depuis. Comme le bon vin, on a appris à apprécier ce personnage qui fait désormais parti du paysage. Sans lui, le LEC n'aurait pas le même goût. Et son parcours, bien qu'un peu chaotique (il a vécu deux relégations) reste très inspirant. Sur la scène compétitive, il y a les gagnants qui monopolisent la lumière, mais il y a aussi des perdants, qui évoluent dans l'ombre mais jouent également leur rôle pour faire vivre la ligue.

On le retrouvera l'année prochaine chez l'étoile rouge Astralis. Son contrat court jusqu'à fin 2023 et il partage sa botlane avec un autre joueur très expérimenté, le Danois Kobbe.

Oskar "Vander" Bogdan (27 ans), le Dinosaure

Anniversaire : 18 avril 1994

League of Legends

Vander est aussi un vieux de la vieille qui se rapproche doucement mais sûrement de la trentaine. Au niveau de l'âge ce Support est très proche de promisq. Mais contrairement à celui-ci, il a beaucoup plus d'accomplissements. Le Polonais qui s'est révélé avec Roccat en 2014 a connu la lumière avec plusieurs équipes dans l'élite européenne. Il n'y a pas énormément de titres dans son armoire à trophées, mais il a quand même disputé les Worlds avec H2K (2016) et Rogue (2020) avec notamment une demi-finale à la clef. Malgré les années, il reste une valeur sûre en Europe et sa solidité n'est plus à prouver. Beaucoup de talentueux ADC européens ont défilé à ses côtés : FORG1VEN, Upset, Hans Sama, Kobbe... Et ils vous diront tous la même chose : Vander est une encyclopédie vivante qui connaît son rôle à merveille. Cette année encore, il a montré de belles choses avec Misfits Gaming qui n'était pas si loin que ça de jouer le titre lors du Summer Split.

L'année prochaine, ce n'est pas encore officiel mais les rumeurs pensent savoir que le Polonais restera chez les Lapins. On devrait donc le retrouver une nouvelle fois en LEC.

Andre "Odoamne" Pascu (26 ans), The Weakside King

Anniversaire : 18 janvier 1995

League of Legends

Au moment de parler d'Odoamne, on ne sait pas s'il faut mieux parler d'un OVNI ou d'un caméléon. Il a intégré l'élite européenne en 2015 et il ne l'a plus jamais quittée depuis. H2K, Splyce, Schalke04, Rogue... Il a enchaîné les équipes et a toujours reçu énormément de louanges, que cela soit de la part de ses coéquipiers ou de celle du public. Le Roumain fait preuve d'une solidité à tout épreuve et arrive à briller, quelque soit la métagame du moment. Dans sa jeunesse, il enchaînait les masterclass et n'hésitait pas à porter sa team dans son sac à dos. Maintenant, il a reçu le titre honorifique de Weakside King. Même avec un minimum de ressources, il est capable de tenir et de se rendre utile. Mais comme on a pu le voir durant les Worlds, quand son équipe joue autour de lui il est toujours capable de sortir des picks carry comme Kennen ou Jayce. Sa polyvalence est précieuse et comme il l'a confié à notre micro pendant la saison, l'âge n'est pas un obstacle pour lui. Il continue de se perfectionner tout en prenant du plaisir. Là où Wunder a fait une saison très moyenne, le modèle souvent cité par les rookies en toplane c'était Odoamne et personne d'autre.

Rogue n'a pas annoncé officiellement qu'Odo serait le toplaner titulaire de l'équipe en 2022. Mais il est encore sous contrat et aucun autre toplaner n'a été recruté pour lui faire concurrence.

Zdravets "Hylissang" Iliev Galabov (26 ans), le Professeur

Anniversaire : 30 avril 1995

League of Legends

En Asie, on aime appeler Hyllisang "Le Professeur". Il faut dire qu'avec son style et ses lunettes, c'est vrai que le Bulgare a des airs de boomers. Pour autant, le Support est loin d'être poussiéreux. Ça fait des années qu'il est au top, que cela soit chez Unicorns of Love ou Fnatic. Il est toujours d'actualité et il montre, année après année, que la jeune garde est très loin de le remplacer. Depuis 2018, il finit automatiquement l'année dans le top 3 européen et joue les Worlds. Finaliste en 2018, quart de finaliste en 2019 et 2020, Hyllisang est éternel. Et ce qui frappe encore plus avec ce joueur, c'est que malgré son âge il reste flexible et semble toujours capable d'apprendre. En 2020, beaucoup critiquaient le joueur pour sa grosse propension à feed et à se donner gratuitement. Mais en 2021 il a retrouvé de la solidité aux côtés d'Upset. On l'a trouvé plus mesuré, plus équilibré, plus prudent... Et les résultats ont suivi, puisque la botlane de Fnatic a littéralement roulé sur tout le monde cette année en LEC. Dommage qu'elle n'ait pas pu s'exprimer aux Worlds...

L'année prochaine, il sera encore avec la structure orange et noire et encore avec Upset. Le reste de l'équipe n'est pas encore officiellement annoncé, mais le Professeur sera encore là pour donner des masterclass.

Marcin "Jankos" Jankowski (26 ans), toujours un gamin dans sa tête

Anniversaire : 23 juillet 1995

League of Legends

Quand on regarde Jankos dans ses streams ou dans ses interview, on ne devinerait pas forcément qu'il fait partie des papys du LEC. Avec son sourire désarmant, son humour débordant et ses goûts prononcés pour les animés japonais, il est plus proche de l'adolescent que du boomer. Mais le jungler n'a rien d'un bleu, puisque tout comme Vander, il évolue dans l'élite européenne depuis 2014 (Team Roccat). Mais contrairement à son ancien coéquipier, il n'a jamais depuis plus jamais quitté le devant de la scène. Après avoir brillé une première fois avec H2K, il a surtout tout gagné avec G2 Esports : 4 titres de champions d'Europe et 1 MSI. Il n'était pas loin d'ajouter 1 Worlds, mais on préfère ne pas trop parler de cette finale à Paris contre FPX... Pas irréprochable en 2021 et un peu moqué pour ses skillshots manqués notamment avec Nidalee, il reste cependant très populaire au sein de la communauté. Contrairement à d'autres dinosaures de G2, il a été conservé et les dirigeants lui font toujours confiances. Il faut dire que Jankos est une légende en Europe et jusqu'à présent, il a toujours réussi à affronter les obstacles. Expérimenté et très intelligent, il visera un retour au sommet l'année prochaine.

Chez G2, il sera l'année prochaine avec Broken Blade, Caps, Flakked et Targamas.

esport-lol

T1 présente son roster 2022, qui pour accompagner Faker ?

Plusieurs structures ont réalisé de très gros transferts pendant le mercato. Mais de son côté, T1 a joué la discrétion. Cet historique de la LCK a présenté d'un coup et sans prévenir l'intégralité de son roster, construit une nouvelle fois autour de Faker. Quelques nouvelles têtes sont à noter.

0
Léo Lecherbonnier
Tipsalewo

Rédacteur-Gameur, combination idéale pour la recherche d'optimisation.

L'actu

En Continu

15:00 Le record historique compétitif poursuivi par G2 Esports
14:06 Adam puni et de retour en LFL pour le Summer...
12:00 LoL : Une ancre de Nautilus toute droite venue des abysses !
11:01 MSI 2022 : G2 va démarrer le Rumble Stage avec 2 chocs !
10:00 Encore une mise à jour visuelle pour le patch 12.10
08:44 Enfin la fin de la prison Vitality pour LIDER ?
19:26 Deux mystérieux teasers pour Bel'Veth cachés dans la biographie de Kai'Sa
18:00 Une mise à jour visuelle pour l'un des plus anciens champions du jeu
15:00 La refonte d'Olaf est imparable et montre quel est le grave problème que Riot veut résoudre
14:00 Quel champion a le moins de dégâts ?

Articles

recommandés

Patch note 12.9 : Nouvel Olaf et skins des Worlds 2021
Encore des skins de l'Ouest avec le patch 12.10
Le mystérieux bug qui permet de désactiver le chat de tous les joueurs

Guides

à découvrir

League of Legends : Tier List des champions en Saison 12
Guide pour Ahri Mid en S12
Guide pour Ashe ADC en S12