MGG / Actualités jeux vidéo / Counter Strike : Global Offensive /

CS:GO : La guerre en Ukraine aura donc fait imploser Navi...

CS:GO : La guerre en Ukraine aura donc fait imploser Navi...
0

L'esport garde un œil attentif sur la situation actuelle en Ukraine depuis le début de l'invasion. Une équipe CS:GO faisait jusqu'à présent figure de symbole : Navi. Composée de joueurs ukrainiens et russes, elle a longtemps fait passer un message de solidarité et d'entraide... avant d'imploser.

Photo : HLTV

Depuis le début de l'invasion russe en Ukraine, la scène compétitive de CS:GO a pris ses distances avec la Russie. Plusieurs organisateurs de tournois ont ainsi décidé de "bannir" des équipes russes, qui ont cependant pu participer mais sous bannière neutre (pas de maillot et pas de sponsor). Ce fut le cas des Gambit, devenus depuis les Cloud9 mais aussi des Virtus.Pro qui n'ont toujours pas trouvé de solution à ce jour.

Dans cette situation épineuse, une équipe faisait figure de symbole : Navi (Natus Vincere). Bien qu'ukrainienne, cette structure entretient des liens forts avec la Russie et dans son équipe on comptait pas moins de 3 joueurs russes, qui sont nés ou qui habitent dans le pays. Souvent citée comme exemple de solidarité et de tolérance, Navi a pris plusieurs fois la parole pour la paix et contre l'invasion. Mais cette belle histoire a pris un tenant un peu différent : un des joueurs russes a été mis sur le banc... Considéré comme "trop proche" de la Russie, il mettait en danger la "réputation" de la structure. Au-delà de l'image et de la politique, c'est également un choix très fort sportivement, parce qu'on parle d'un taulier du roster.

Navi perd son leader in-game

Le joueur qui a été écarté, c'est Kirill "Boombl4" Mikhaylov. Arrivé début 2019, il faisait partie des meubles de l'équipe. C'est sous sa houlette que Navi est devenu la superpuissance qu'elle est aujourd'hui. Il a ainsi mené l'équipe jusqu'à son premier Major (Stockholm 2021), tout en ramenant divers trophées : BLAST Worlds Final 2021, ESL Pro League Season 14, IEM Cologne 2021... Sportivement parlant, sa mise à l'écart pourrait faire très mal. À Anvers et malgré le contexte compliqué, il avait également répondu présent et la structure s'était hissée jusqu'en grande finale (défaite 0-2 contre FaZe Clan).

Les raisons de sa mise à pied n'ont pas été très bien détaillées. Navi a parlé de risque pour son image et sa réputation... Il y a quelques semaines, la structure avait annoncé qu'elle refusait de travailler avec des éléments trop proches des intérêts russes. Sans tenir responsable les joueurs de son équipe de l'invasion, il était notamment question de se séparer des joueurs souhaitant continuer à vivre sur le sol russe. Boombl4 a donc sûrement fait les frais de cette politique. Navi a en effet précisé que les performances de son ancien titulaire n'étaient pas remises en cause. Sur les réseaux, des rumeurs ont avancé que la femme de Boombl4 aurait également été problématique, puisqu'elle aurait plus ou moins indirectement affiché son soutien aux forces militaires russes. N'étant pas spécialisé dans le people, difficile de vérifier cette information. Mais une chose est sûre : le joueur était trop proche de la Russie au goût de Navi.

Qui pour remplacer le joueur mis à l'écart

Pour le moment, les deux autres joueurs de nationalité russe du roster conservent leur place : electroNic et Perfecto. Ces derniers ont dû accepter de prendre plus de distances avec la Russie. On ne sait pas encore qui sera recruté pour remplacer Boombl4, mais cela pourrait rapidement devenir un casse-tête. Plus qu'un joueur, Navi a besoin de trouver un nouveau leader in-game. Les coachs devront donc peut-être redéfinir un style de jeu et bouleverser leurs plans tactiques. Évidemment, on pourrait imaginer promouvoir en interne un joueur déjà présent du roster, comme s1mple. Mais la fonction de shotcaller ne s'improvise pas et l'Ukrainien pourrait avoir du mal à assumer cette fonction, tout en restant performant avec son sniper. Il n'existe pas de solution miracle et Navi va devoir se poser les bonnes questions.

Après la victoire de FaZe, il serait également intéressant de voir si les grosses structures s'ouvrent à des projets internationaux. Pour le moment, Navi a quasiment toujours recruté des joueurs russophones (seule exception : GuardiaN). Avec le débat de Boombl4, elle pourrait décider d'ouvrir une toute nouvelle page de son histoire. Reste à voir si les autres joueurs sont prêts à communiquer en anglais...

esport-csgo

CS:GO : Major à Rio confirmé, mais cash-prize "minimaliste"

FaZe Clan a remporté avec brio son premier Major à Anvers et peut se vanter d'être la meilleure équipe de CS:GO du monde en ce moment. Elle pourra doubler la mise cette année au Brésil : l'information avait fuité depuis longtemps mais c'est désormais confirmé !

0
Léo Lecherbonnier
Tipsalewo

Rédacteur-Gameur, combination idéale pour la recherche d'optimisation.

L'actu

En Continu

09:16 JACKZ est de retour dans une équipe full-FR !
10:15 misutaaa, combien de titres avec Team Vitality ?
11:30 NBK et misutaaa dans la même équipe ?
14:04 JACKZ aurait trouvé sa nouvelle équipe !
17:49 Un Major en Chine pour 2023 ?
14:17 G2 aurait trouvé le remplaçant de JACKZ !
10:05 Encore un Français sur le carreau chez G2 ?
08:26 Un nouveau joueur pressenti chez Vitality
18:07 Premier signe de changement chez G2 Esports !
08:35 AMANEK sur le point de revenir dans une team FR !

Articles

recommandés

Counter-Strike - NBK : « Peu importe l’équipe que je rejoindrais, on sera au prochain Major »
Counter-Strike - maLeK : « L’idée c’est que G2 ce soit quelque chose de différent pour NiKo »
Nivera, la future crème de la crème ?

Guides

à découvrir

Le mode d'emploi du ranking dans CSGO
Guide : Plan maps officielles
Armes et accessoires de CS GO