MGG / Actualités jeux vidéo /

WoW Dragonflight, Overwatch 2 : Les joueurs francophones sont-ils abandonnés par l'entreprise ?

WoW Dragonflight, Overwatch 2 : Les joueurs francophones sont-ils abandonnés par l'entreprise ?
0

Les erreurs de traduction en français se multiplient sur les jeux de Blizzard Entertainement, et le déploiement récent d'Overwatch 2 n'aide en rien à corriger le tir dans l'inconscient collectif. Mais d'où vient ce problème ? De quand date-t-il ? Et surtout, comment le résoudre ?

Dans un article publié récemment, nos confrères francophones de JudgeHype s'interrogeaient sur la qualité de la localisation française des jeux Blizzard, notamment World of Warcraft : "Une baisse de qualité de la localisation française des jeux Blizzard ?". Un point que bon nombre de joueurs auront sans doute constaté au fil des dernières années et dont on parle pourtant assez peu. Mais alors, au final, les joueurs francophones sont-ils vraiment laissés pour compte depuis quelques années maintenant ?

Une réalité indéniable ?

Dans son article, Arkentass est assez dur au sujet de la localisation des jeux Blizzard : rien ne va plus. Rien ne va plus à tel point même qu'il confie se méfier des jeux en version française depuis quelques temps puisqu'il estime que ceux-ci sont souvent jonchés d'erreurs de traduction, voire même d'une absence totale de localisation française dans certains cas très récents, Overwatch 2 tout particulièrement. Une vision compréhensible quand on paye pour un service et que l'on se retrouve avec un doublage partiel, des phrases en "franglais" ou même des descriptifs complètement erronés menant à une mauvaise compréhension de ce que l'éditeur nous propose.

Et aucun des jeux signés Blizzard n'est épargné, de WoW à Overwatch 2 en passant même par Diablo Immortal ! Le cas de la carte Médium à charge de Hearthstone nous a particulièrement fait sourire autant que désolés : poser une carte avec un Râle d'agonie (un effet quand il meurt) en s'attendant à un effet quand il arrive sur le terrain parce que la localisation française a mentionné qu'il s'agissait en fait d'un Cri de guerre, il y a de quoi s'agacer, surtout si on perd le match à cause de cette erreur !

Pourtant, même si les erreurs de ce type sont assez récurrentes, c'est sans le moindre doute sur les réseaux sociaux, Twitter en tête de file, que les traductions sont les plus douteuses côté Blizzard. N'êtes-vous jamais tombé sur l'un de ces tweets sans le moindre sens qui avaient pourtant vocation à faire rire, ou au moins faire réagir émotionnellement ? Un petit exemple :

Si on ignore presque complètement comment sont élaborées ces traductions, en jeu comme sur les réseaux, une chose est sûre : ce n'est clairement pas en faveur de l'éditeur qu'elles soient publiées en l'état. Et alors qu'une erreur de temps en temps pourrait passer plus ou moins inaperçu, voire même faire rire, il faut reconnaître qu'elles sont particulièrement régulières surtout si vous jouez à la plupart des jeux Blizzard.

Côté français, notre chauvinisme a même tendance à nous faire nous agacer davantage que pour les autres localisations puisque c'est à Versailles que les traducteurs travaillaient jusqu'en décembre 2020. Seulement voilà, avec la fermeture de ses locaux européens près de la capitale, les joueurs français (nous inclus) l'ont mauvaise, sans doute bien plus que les autres pays européens, puisqu'ils ont la sensation que l'on fait des économies à leurs dépends, en tant que français bien plus qu'en tant que joueurs. Une réaction normale bien que peut-être un tantinet exagérée (et facile) par moment, avouons-le, puisqu'on s'insurgeait assez peu de ces problèmes avant ces licenciements.

Un passé pas toujours très glorieux

Mais Blizzard au même titre que l'intégralité des éditeurs de jeux vidéo (et pas que) n'a jamais, Ô grand jamais, été parfait en matière de localisation. Et bien que cela n'excuse en rien les erreurs actuelles, il nous paraît important de comprendre que nous autres francophones avons toujours été au mieux très peu regardant au sujet de la localisation française des jeux, au pire complètement désintéressés par celle-ci. Fut il un temps, d'ailleurs, on réclamait la suppression de la traduction mot-à-mot abusive pour laquelle l'éditeur avait opté avec The Burning Crusade au point de traduire tous les noms propres, à commencer par les villes que sont Fossoyeuse (Undercity) et Forgefer (Ironforge) par exemple ! On réclamait du "franglais", oui, on voulait parler de "Mont Blackrock" et pas de "Mont Rochenoire" !

Plus encore et même si elles étaient peut-être moins fréquentes que dans les jeux modernes (cela reste à démontrer), les traductions ont toujours eu des soucis parfois très gênants. Un exemple simple : la quête Trouver le Scoop de la première version du jeu. On vous y demandait de "faire signe d'approcher" à un PNJ afin qu'il vous permette de valider votre objectif de quête. Seulement voilà, il n'existe pas d'emote française permettant d'effectuer cette action, puisque le "/signe" vous fait faire un signe de la main. Pour réussir la quête, vous deviez entrer une commande en anglais, "/beckon", et... Cela a valu bien des recherches à de nombreux Mages francophones qui cherchaient à réussir cette quête !

Millenium

Des exemples comme celui-ci, il en existe pas mal même quand "Blizzard n'avait pas perdu la confiance des joueurs". En trainant un peu sur Wrath of the Lich King Classic, vous verrez forcément des quêtes au descriptif erroné parce que mal localisé ! C'est d'ailleurs l'un des éléments qui a fait qu'au fil des années de plus en plus de joueurs se mettaient à passer le jeu en langue anglaise plutôt que dans leur langue natale.

D'ailleurs, cette difficulté à localiser correctement l'intégralité du jeu n'est absolument pas exclusive à la France. En fait, on est même sans doute parmi les plus chanceux de ce côté puisqu'en fouillant sur internet (et à l'aide de notre propre expérience en jeu), on s'aperçoit assez rapidement qu'il existe de vives critiques à l'égard des traducteurs de Blizzard, et là encore bien avant la fermeture des bureaux de Versailles. Les russes, allemands et espagnols sont particulièrement touchés par ce problème depuis bien longtemps, il n'y a qu'à voir la traduction allemande du Tabard de la Société de "Conservation" de Gentepression (Warlords of Draenor) en allemand pour le comprendre :

Millenium

Cela va même encore plus loin quand de nombreux PNJs n'ont absolument aucun sens dans le contexte d'un raid ou donjon, c'est le cas de Golemagg, l'un des boss du Cœur du Magma, qui a été nommé "Маг-лорд из клана Гордок" en russe, littéralement... "Seigneur-mage gordok", l'une des créatures de Hache-Tripes ! Deux exemples parmi une pléthore assez aberrante oscillant entre erreurs grossières et absence totale de traduction dans certains cas qui nous rappelle tout de même que l'on est plutôt bien lotis en France, même si les problèmes des uns n'expliquent et ne pardonnent pas ceux que l'on subit !

A titre personnel, le plus grand choc de ce côté ne se situe même pas au niveau de la localisation d'un jeu mais dans le comportement de l'éditeur lui-même. Sur Burning Crusade Classic, certains royaumes ont en effet été supprimés puisque très peu peuplés. Enfin, plus précisément ils ont été fusionnés avec d'autres royaumes. Et, en tant que joueur européen, je m'attendais à ce que les quelques royaumes européens (dont Finkle, un serveur francophone) soient fusionnés avec des serveurs associés à la langue à laquelle ils sont associés. Penses-tu ! TOUS les royaumes concernés, on parle là d'une dizaine d'entre eux, ont été fusionnés avec Mograine, un serveur anglophone. C'est une première historique pour World of Warcraft d'ailleurs, et on s'en serait bien passé !

Millenium

Si c'était si facile...

En fait, la localisation des jeux a toujours été très complexe surtout quand on sait pertinemment, avec l'expérience, que Blizzard chouchoute particulièrement les États-Unis au détriment de l'Europe. Qu'il s'agisse des événements e-sportifs, des opportunités offertes aux influenceurs et médias ou même simplement du déploiement des jeux et mises à jour (en décalé par rapport aux joueurs américains), tout semble fait par et pour des américains.

Mais, en vérité, est-ce vraiment aussi simple que cela ? Est-ce vraiment par favoritisme que la localisation semble de moins en moins précise ? Pire, par incompétence même ? Selon nous, non. Ce que cela traduirait plutôt, c'est que les personnes à l'origine de ces traductions, ou de ces algorithmes de traduction puisque tout n'est pas fait à la main) n'ont au mieux pas assez de temps pour terminer leur travail, au pire même pas les ressources humaines et matérielles pour y parvenir. Et si certains ont tendance à croire qu'Activision a ruiné Blizzard et que sa supposée incompétence croît à cause du racheteur (qui date de 2007 on rappelle, Wrath of the Lich King c'était signé Activision Blizzard), rien n'est jamais tout blanc ou tout noir.
Il semble évident que l'on ne laisse pas les jeux mal localisés volontairement, mais plutôt qu'on sous-estime le temps qu'un tel travail nécessite pour être mené à bien, ou que les traducteurs sont en sous-effectif pour des raisons similaires (et monétaires, forcément). Ces salariés que certains estiment d'ailleurs comme "incompétents" sont sans doute les premiers frustrés par ce phénomène !

Millenium

Maintenant que c'est dit, on peut tout de même s'accorder sur un point : Blizzard mériterait sans doute de s'intéresser davantage à la localisation de ses jeux en les publiant quand ils sont prêts dans chacune des langues, mais aussi et surtout en allégeant cette tâche ingrate. Si un jeu tel qu'Overwatch 2 sort et que ses lignes de dialogue écrites comme orales ne sont pas intégralement traduites, nul doute qu'elles le seront à l'avenir... Mais bien des joueurs seront vaccinés du jeu en français à cause de cela dans le meilleur des cas, s'ils ne le quittent même pas tout court.

Personne ne gagne à ce petit jeu, c'est évident, pourtant on imagine aussi pourquoi cette tâche est reportée post-release puisque probablement jugée mineure par les responsables de ces jeux afin de ne pas rallonger le temps requis au déploiement de ceux-ci. Un jeu fonctionnel rapidement rapporte évidemment plus qu'un jeu au développement à rallonge pour du blabla que beaucoup ignorent de toute façon. Logique, une question de délais imposés par ceux ayant la main sur le porte-monnaie de l'entreprise en fait, bien que cela soit frustrant quand le défaut se présente à nous.

Mais Blizzard (et les autres firmes) ne changera pas sa façon de procéder tant que les joueurs subiront calmement, malheureusement. D'un autre côté, il nous faut aussi nous parer à des jeux plus longs à développer si un tel changement venait à avoir lieu. Y sommes-nous prêts ? Quoiqu'il en soit, une seule solution : parlez-en sur les forums, sur les réseaux sociaux, faites savoir votre mécontentement même en arrêtant de jouer s'il le faut. Donnez un poids à votre avis en tant que français, faites savoir à Blizzard que la communauté de joueurs francophones n'est pas vassale de celle anglophone.

mmo
WoW Dragonflight : Grande nouvelle pour la faction minoritaire de chaque serveur !

Bien des ajouts facilitant la vie des joueurs auront lieu dans l'extension Dragonflight de World of Warcraft prévue pour la fin d'année 2022. L'un d'eux concerne le "tag" des créatures en extérieur, et il renforce la cohabitation qui semble s'installer entre la Horde et l'Alliance depuis peu.

0
Laerezh
Laerezh

Chef des portails WoW Shadowlands, WoW Classic, Burning Crusade Classic et Lost Ark. J'aime tous les MMO, sauf ceux que je n'ai pas cités dans cette signature.

L'actu

En Continu

21:00 Difficulté Dead Space Remake : Quel mode choisir pour profiter de la meilleure expérience de jeu
20:00 The Day Before : Les développeurs avouent avoir menti sur les raisons du report
20:00 Durée de vie Dead Space Remake : Combien d'heures pour terminer ce survival-horror ?
19:48 Olympe Animal Crossing New Horizons : tout savoir sur cet habitant
19:10 FIFA 23 : Kane, Vinicius Jr et Cancelo arrivent avec les cartes Mentions honorables !
19:00 Ce Pokémon va enfin ravoir une carte à son effigie 20 ans après sa dernière apparition !
19:00 Dead Space Remake : 5 conseils pour bien débuter votre aventure à bord de ce vaisseau infernal
18:00 Diablo 4 : Blizzard revient en détails sur l'incroyable cinématique du jeu !
17:52 Ranrok Hogwarts Legacy : Tout savoir sur le gobelin, notre antagoniste principal
17:30 "On passe à autre chose", Naughty Dog fait ses adieux à cette licence phare

Guides

à découvrir

League of Legends : Tier List des champions en Saison 13
Quels decks jouer pour l'extension "La Marche du Roi-Liche" ?
Calendrier des prochaines sorties de jeux vidéo : janvier 2023