MGG / Actualités jeux vidéo / Dark Souls : Remastered /

Dark Souls : les 5 boss qui nous ont donné beaucoup trop de fil à retordre

Dark Souls : les 5 boss qui nous ont donné beaucoup trop de fil à retordre
0

Dark Souls est la genèse du genre des Souls et de la popularité du genre. Ainsi, pour rendre hommage à ce précurseur légendaire, on vous présente les 5 boss qui nous ont fait prendre conscience de ce que sont l'exigence et la difficulté dans un jeu.

Dark Souls : les 5 boss qui nous ont donné beaucoup trop de fil à retordre

Bien qu'il ne soit pas le Dark Souls le plus complexe de tous les temps, Dark Souls premier du nom a tout de même fait monter la difficulté d'un cran comparé à Demon's Souls. Alors qu'on avait une aventure similaire à une petite promenade de santé sur le titre de 2009, Dark Souls proposait à l'époque une aventure exigeante où la complexité était à son summum.

Depuis, FromSoftware a proposé des titres bien plus complexes comme Sekiro ou encore Bloodborne et c'est une chance ; car nos penchants masochistes sont assouvis grâce à ces titres d'exception. Or, malgré cela, Dark Souls se dote tout de même de certains boss qui nous on fait pousser des cris de frustration, tant les mécaniques et la dextérité demandée était hors de notre portée à l'époque. Retrouvez donc notre sélection des 5 boss qui nous on fait passer un très mauvais quart d'heure.

Orstein et Smough

Pour ces deux gaillards, la difficulté réside dans leur gestion. Quand on s'acharne sur l'un, l'autre s'énerve et vous charge sans vergogne, lorsque vous pensez avoir une ouverture pour prendre une fiole l'un vous charge ou l'autre vous saute dessus. Orstein sera une plaie que vous soyez à distance ou au corps-à-corps et Smough pourra contrer des projectiles avec son marteau... Que de joyeuseté ma parole !

Bref, il s'avère être compliqué d'aborder les deux adversaires en même temps et un mauvais placement vous amène bien souvent à être en sandwich entre ces deux mastodontes prêts à en découdre. Il m'a fallu du temps pour comprendre qu'il était bien plus simple de vaincre Orstein en premier puis après de terminer avec Smough... Mais la soif du loot vous dira de tuer d'abord Smough pour ensuite terminer avec Orstein. En entrant dans l'arène, vous allez devoir faire un choix : la simplicité, mais moins de loot ou la difficulté, mais plus de loot. Alors que le combat est déjà épuisant, cette pensée venait nous matraquer l'esprit.

Maintenant que j'y pense, je trouve que ce duo est assez comique, car ils ne sont rien face aux Gargouilles vaillantes et aux Duo Sanctechair d'Elden Ring. Mais à l'époque, j'ai bien failli abandonner le jeu tant je ne pouvais plus voir ce duo en peinture. Je pense bien que la gestion de deux adversaires (ou plus) est mon talon d'Achille, car la Sœur Friede et le Père Ariandel ont été mon pire cauchemar sur Dark Souls 3, pour Elden Ring, vous les connaissez déjà, mais le Commandant Niall mérite aussi sa médaille d'honneur avec ces deux redoutables invocations. Je pense aussi à Freja qui demandait d'avoir une excellente gestion de ses deux têtes et de ses petits qui grouillaient sous nos pieds... Bref, tant d'adversaires incapables de nous affronter dans un combat à la loyale !

Dark Souls : Remastered

Manus, Père des abysses

Manus a beau ne pas être un boss obligatoire dans Dark Souls, il reste l'un des boss les plus compliqués de ce titre. Ce bougre est résistant à tout (saignement et poison compris) et requiert d'employer un système d'esquive assez complexe à prendre en main. D'une main à l'autre, d'une compétence à une autre, il faudra employer la bonne esquive ou utiliser le bon pendentif (en argent en l'occurrence). Pour les joueurs aux corps-à-corps, c'était un vrai calvaire, car plus vous vous approchez de lui, plus il sera dangereux et vos chances de mourir se multiplient à mesure où on s'approche.

Le plus complexe avec ce boss était de gérer à la perfection tous les sorts qu'il pouvait lancer. Ces orbes étaient dévastateurs et tellement nombreux qu'on pouvait se perdre dans l'enchaînement des roulades. Le combat prenait beaucoup de temps à l'époque, car on avait peur de l'approcher et ses sorts ne venaient pas nous simplifier la tâche. Sans compter qu'il pouvait entrer en rage à tout moment, mais bon, une fois la mécanique bien comprise, il s'avérait assez aisé d'esquiver au bon moment.

Dark Souls : Remastered

Chevalier Artorias

Artorias... Encore un boss qui nécessite d'avoir une excellente esquive et surtout des roulades rapides. Si vous êtes au corps-à-corps et en armure lourde, il faudra faire preuve d'une grande dextérité pour être certain d'esquiver au bon moment ou alors avoir un équipement léger. Par contre, face à la magie, c'est une vraie peureuse pardi ! Il a une faible résistance à la magie, donc en se positionnant sur son flanc gauche, vous pourrez le tuer facilement. Mais bon, pour les autres joueurs, Artorias mène à rude épreuve notre patience en nous obligeant d'avoir un grand discernement sur les ouvertures et une habilité dans les esquives.

Dark Souls : Remastered

Les Quatre Rois

Pour des non initiés aux Souls, les Quatre Rois sont une véritable plaie à combattre. Il y a une mécanique de combat à bien comprendre pour que celui-ci puisse se dérouler sans encombre… Mais quand on ne la connaît pas, le combat se transforme en une purge qui aura coûté, je pense, quelques manettes.

Déjà, l'arène est abominable, dans le sens où on se perd très facilement et voir les apparitions des rois n'était vraiment pas simple. Très souvent, je ne voyais pas venir l'adversaire et je me prenais de plein fouet l'un d'eux. Les rois demandent d'être en permanence au corps-à-corps, ainsi ils ne pourront pas riposter avec leurs ses sorts ; ce n'est pas très simple quand on veut prendre un peu de distance pour reprendre un peu de vie.

En fait, la meilleure astuce pour tuer ces rois est de les enchaîner au corps-à-corps... Alors qu'on avait appris pendant tout le jeu de prendre un peu de distance pour éviter de prendre des coups directs dévastateurs, la mécanique de ce boss vient réduire à néant tout ce qu'on avait appris. Or, ils n'ont pas beaucoup de vie, donc les charger à corps perdu est en réalité la meilleure des techniques. Sauf que la crainte et la peur nous envahissent et on hésite.

Si on m'avait prévenu qu'il fallait y aller franco dès le départ, je pense que j'aurais gagné plusieurs heures de temps de jeu. Mais bon, ce combat en valait la peine.

Dark Souls : Remastered

Kalameet, le dragon noir

Les dragons…c’est “énervant”, pour rester poli. Il n’y a pas à dire, rien n'est plus contraignant qu’un boss qui fait une taille impressionnante, capable de prendre les airs et qui crache du feu (ou n’importe quel élément d’ailleurs) sur une large zone de l’arène. Il a cette faculté à faire perdre rapidement patience, tant il aura la possibilité d'enchaîner les attaques. Dans Dark Souls, on n'avait pas encore bien en main la mécanique des dragons, c'est presque une nouveauté, donc les combats n'étaient pas vraiment simples, surtout contre Kalameet.

Ce dernier se dote d'un pouvoir assez fort : infliger des dégâts physiques et magiques avec ses flammes noires. C'est pourquoi, si on avait le malheur d'avoir un orteil qui touche ces flammes de malheur, notre barre de vie se faisait pulvériser.

Puis pour la préparation au combat, n'importe qui prendrait de la résistance au feu contre un dragon. Mais quelle erreur... Il fallait équiper une armure avec une haute résistance à la magie pour prendre le moins de dégâts possible. Cette subtilité a valu beaucoup de morts, car l'AoE de flammes noires (lorsqu'il est dans les airs) n'était pas vraiment simple à fuir si on n'avait pas bien géré notre endurance. Ce combat était long et vraiment éprouvant, surtout si on souhaitait couper la queue de ce dragon, car comme toujours la soif de loot apporte toujours des problèmes... On l'a bien vu avec Smough et Orstein.

Dark Souls : Remastered

Et vous, quels ont été les boss qui vous ont donnés le plus de fil à retordre sur Dark Souls 1 ? N'hésitez pas à nous partager votre expérience dans l'espace commentaire !

Bloodborne : Les 5 boss qui nous on fait pleurer des larmes de sang

Le titre le plus sanglant des FromSoftware se dote des boss les plus complexes à vaincre. Pour vous remémorer de bons souvenirs, retrouvez ci-dessous notre liste des boss sur lesquels on a eu le plus de mal sur Bloodborne.

Elden Ring : Top 5 des secrets les mieux cachés derrière des murs illusoires !

Comme dans les autres jeux Soulsborne, Elden Ring contient de nombreux murs illusoires qui sont cachés à travers le monde. Certains sont évidents, tandis que d'autres sont si bien dissimulés que même les vétérans ont eu du mal à les trouver.

0
Camille B
Effylia  - Cheffe de portail / Rédactrice freelance

Ton pire cauchemar !

L'actu

En Continu

20:00 Dark Souls : les 5 boss qui nous ont donné beaucoup trop de fil à retordre
12:05 Dark Souls Prepare to Die : Un sombre avenir pour le mode en ligne sur PC
09:05 Test de Dark Souls (2012) sur PC
10:33 Le jeu de rôle Dark Souls à la sauce D&D
13:20 Un exploit dangereux force FromSoftware à couper les serveurs des Dark Souls
19:06 Le jeu sans lequel FromSoftware n'aurait pas créé Dark Souls et ses suites
11:27 Dark Souls élu jeu ultime de tous les temps, le PC est élu meilleure plateforme
15:43 Dark Souls Remastered annoncé
21:07 Dark Souls animé comme Cuphead
15:19 Dark souls 3 : Le jeu de plateau

Guides

à découvrir

Quels decks jouer en Standard actuellement ?
Calendrier des prochaines sorties de jeux vidéo : avril 2024