MGG / Actualités jeux vidéo /

Projet de loi sur la vente virtuelle

Projet de loi sur la vente virtuelle
13

Un projet de loi a été présenté en session sénatoriale mercredi dernier. Si ce projet est passé inaperçu jusque-là, il devrait cependant provoquer quelques remous dans la communauté des jeux vidéo, notamment celle des MMO.

Projet de loi sur la vente virtuelle

Un projet de loi a été présenté en session sénatoriale mercredi dernier. Si ce projet est passé inaperçu jusque-là, il devrait cependant provoquer quelques remous dans la communauté des jeux vidéo, notamment celle des MMO.

Ce projet de loi vise à amender une loi déjà en place afin de limiter les ventes virtuelles, et notamment aux mineurs. Si jusqu'ici, il est impossible à un mineur de souscrire à un abonnement pour un jeu (même si dans les faits, il n'y a aucune vérification et contrôle), le projet d'amendement s'il est voté par les deux chambres de l'Assemblée, donnera la possibilité à la justice d'appliquer des amendes et peines de prison aux représentants physiques des sociétés contrevenant à la loi.

De plus, la vente d'objets virtuels dans des jeux vidéo deviendra quasiment impossible, et ce, quel que soit l'âge de la personne. Ce projet de la sénatrice Chantal Jouhan interdirait complètement la vente virtuelle d'objet.

 

On peut se poser la question sur l'intérêt de cette loi. Certes la vente aux mineurs n'étant pas du tout contrôlée, des abus peuvent se produire. Mais jusqu'à présent aucun cas de vente forcée à des mineurs n'a été véritablement relayée.

Là où le projet de loi semble disproportionné, c'est au sujet de la vente d'objets virtuels. On pensera immédiatement au système économique Free to play de certains jeux qui pourrait se voir totalement bouleversé. Si le texte reste en l'état, certains jeux risquent de se voir interdire à la diffusion en France.

Il est quand même regrettable que ce genre de loi soit une nouvelle fois proposée, sans une concertation préalable avec les acteurs du secteur.

 

Voici le texte de loi proposé mercredi dernier :

 

Projet de loi N° 390

SÉNAT

SESSION ORDINAIRE DE 2012-2013

Enregistré à la Présidence du Sénat le 27 mars 2013

 

PROPOSITION DE LOI

visant à protéger les consommateurs

PRÉSENTÉE

Par Mme Chantal JOUHAN, Sénatrice

(envoyée à la commission des affaires sociales, sous réserve de la constitution éventuelle d'une commission spéciale dans les conditions prévues par le Règlement.)

EXPOSÉ DES MOTIFS

Mesdames, Messieurs,

En matière de protection des individus et de respect des droits de, notre doctrine repose en grande partie sur la Convention internationale des droits du consommateur(CIDE). L'article 3-1 de la CIDE, aujourd'hui d'application directe dans notre droit, établit l'intérêt supérieur du consommateur. En 2007, le législateur a codifié cette notion dans l'article L. 112-4 du code de l'action sociale et des civils en inscrivant que « l'intérêt du consommateur, la prise en compte de ses besoins fondamentaux, physiques, intellectuels, sociaux et affectifs ainsi que le respect de ses droits doivent guider toutes décisions le concernant. »

Les consommateurs sont de plus en plus confrontés à des dépenses virtuelles. Pour autant, cette consommation est rarement comprise comme une mise en danger du consommateur en termes de solidité et de sérénité économique. La société doit prendre conscience et reconnaître que la banalisation des paiements internet et des souscriptions a des abonnements est contraire à l'intérêt général et à la construction des générations futures.

La frontière entre virtuel et réel est aujourd'hui brouillée sous la pression d'un modèle consumériste qui a créé les conditions du développement d'une crise économique. Ce néologisme renvoie à la consommation des jeux vidéo et surtout les mmorpg.

Selon tous les économistes, les abonnements aux jeux vidéo sur internet doivent être considérés comme une entrave sérieuse au développement économique français. Ce phénomène constitue un véritable traumatisme qui peut dans les cas les plus extrêmes conduire à des conduites individuelles à risque.

Les études québécoises menées sur le sujet montrent que la survalorisation d'un jeu comporte des risques pour la santé physique et psychologique des individus. Les principales conséquences de cette excessive préoccupation de dépenser sont la dépression, la diminution de l'acuité mentale, la perte d'estime de soi et les troubles alimentaires.

En France, le consensus social ne résiste pas à cette vague de consommation. Mais des signes inquiétants se multiplient et notre société ne saurait échapper durablement à cette pression sans ériger des principes légaux qui fondent le consensus social.

Pour le législateur, l'enjeu porte moins sur un jugement de valeur que sur l'impératif de préserver l'intérêt supérieur du consommateur face à la banalisation des dépenses virtuelles.

C'est à la seule lumière de l'intérêt du consommateur, notion juridiquement définie, que la représentation nationale doit légiférer sur un phénomène qui fait peser de graves menaces sur leur bien-être.

Au-delà de l'enjeu individuel, la question de dépenses virtuelles revêt également un enjeu de société, car les mineurs sont les instruments d'une stratégie commerciale qui renforce les stéréotypes.

La proposition de loi qui vous est soumise vise à prévenir l'instrumentalisation à des fins commerciales ou autres de mineurs, stéréotypes qui ne sauraient être banalisés, au risque d'être assimilés à une norme valorisable.

Les articles 1er et 2 encadrent très strictement l'activité d'abonnements virtuels et de ventes d'objets virtuels, afin d'éviter tout abus quant à une dépendance.

La proposition de loi, dans son article 3, vise également à réglementer la mise en place de boutique virtuelle au sein des jeux vidéo.

Mesdames, Messieurs, s'il n'est pas du ressort du législateur de moraliser l'usage du porte-feuille de nos concitoyens, tant que sa capacité ou son compte en banque n'est pas menacée, il est de sa responsabilité de protéger les consommateurs et leurs biens. Dans le domaine du jeu vidéo, la possibilité de souscrire un abonnement ou même de dépenser au sein d'un jeu grâce à une boutique virtuelle doit faire l'objet des plus grandes précautions. Pour l'intérêt du consommateur, d'abord, parce que son développement économique peut être bouleversé par la survalorisation de son jeu. Pour notre société, ensuite, où la place du consommateur doit être distinguée par rapport au monde virtuel.

La mission première de l'État est d'assurer le bien-être de ses membres. C'est au nom du bien-être dont découle juridiquement l'intérêt supérieur du consommateur et la dignité de la personne humaine que je vous demande d'adopter la présente proposition de loi.

PROPOSITION DE LOI

Article 1er

À l'article L. 7124-16 du Code du travail, il est inséré un 5° ainsi rédigé :

« 5° À toute société vidéoludique proposant un abonnement :

« - à partir du moment ou le jeu a été acheté, il devient le bien du consommateur. Aucun abonnement ne peut être proposé à un mineur, seuls les individus majeurs pourront souscrire à ce type de contrat »

 

Article 2

À l'article L. 7124-30 du même code, il est inséré un 5° ainsi rédigé :

« 5° À toute société vidéoludique proposant une boutique virtuelle :

« - aucun produit ne peut être vendu via une boutique virtuelle. La législation régulant les échanges sur Internet ne s'appliquant pas à ce type de vente, aucune vente ne pourra s'effectuer sur ce modèle. »

Article 3

Dans la loi n° 87-588 du 30 juillet 1987 portant diverses mesures d'ordre social, il est inséré un article 99-1 ainsi rédigé :

« Art. 99-1. - Est interdite la vente de biens virtuels à des individus u sein d'un jeu vidéo. L'infraction au présent article est punie de deux ans d'emprisonnement et de  150 000 euros d'amende.

« Sont passibles des mêmes peines les personnes qui favorisent, encouragent ou tolèrent la vente d'abonnement à des individus mineurs.

« Pour cette infraction, les associations de consommateur et d'éducation économique, de défense du consommateur, ainsi que les associations de défense et de promotion des droits du consommateur, régulièrement déclarées depuis au moins cinq ans à la date des faits, peuvent exercer les droits reconnus à la partie civile. »

 

Lothia & Eskrau

13
MGG
Saravox il y a 11 ans

Mouai, c'est pas comme si yavais des problèmes plus urgents à régler que les achats virtuels ....

Bunz il y a 11 ans

tout article sorti un 1er avril est soumis a caution

foxx17 il y a 11 ans

cette loi serait quand meme une bonne chose il y aurait moins de gamins qui n'ont qu'un seul neurone et qui leurs sert à troller sur wow

Lupux11 il y a 11 ans

Perso j'avais le sourir pendant tout l'article et j'ai explosé de rire en voyant la photo de l'assemblée.':D

Ays388 il y a 11 ans

Non, franchement, là c'est juste pas drôle. :(

Hknn il y a 11 ans

« Art. 99-1. - Est interdite la vente de biens virtuels à des individus u sein d'un jeu vidéo. L'infraction au présent article est punie de deux ans d'emprisonnement et de 150 000 euros d'amende."<br /> <br /> Sans la faute de frappe j'y aurais peut être cru l'espace d'un instant si non l'idée était bonne :)

Ortog il y a 11 ans

La vache !!!<br /> je vais devoir passer ma soirée devant la chaîne Public Sénat, reprendre tous mes "petits" pavés rouges.<br /> ah oui, il faut aussi que je commence à préparer les pancartes et appeler les copains pour une virée à Paris. <br /> Aidez-moi à trouver un slogan percutant,svp.<br /> <br /> Heureusement que demain sera un autre jour...ouf.<br /> <br /> j'oubliais, la numérotation des projets de lois....c'est quand même une petite fissure à cette somptueuse oeuvre "poissonnesque".<br /> <br /> bravo les gars, quand même.

Dreaa il y a 11 ans

P'tin comme j'ai flippé, hallucinant >.<

sbourf il y a 11 ans

Pendant quelques secondes j'ai eu peur au point d'éplucher le site du sénat X) <br /> <br /> Le véritable intitulé du projet de loi 390 est quand meme marrant...

Dext il y a 11 ans

J'ai eu peur pendant quelques secondes...

Elzar il y a 11 ans

Nan mais les rédacteurs, prenez votre aprem', on a bien compris qu'on verra rien de sérieux aujourd'hui ;p

limla il y a 11 ans

bonne tentative :/

Kohan il y a 11 ans

On voit bien que c'est le 1er avril aujourd'hui :DD

L'actu

En Continu

18:47 Ce tout nouveau jeu de survie est acclamé par les joueurs comme étant "le moins payant pour gagner"
20:14 Les créateurs de Cyberpunk 2077 et de The Witcher 3 ont ajoutés de nombreux secrets dans leurs jeux pour cette raison bien particulière
14:08 Ce nouvel anime récemment sorti raconte la suite d'un manga culte,mais son scénario reste assez critiqué parmi les fans !
17:53 Et si la carte de GTA 6 était encore plus grande que tout ce que l'on peut espérer ? Une nouvelle source semble annoncer que le jeu va être titanesque
11:58 Ces Pokémon Shiny étaient jugés immondes à leur sortie, mais les joueurs ont appris à les aimer avec le temps
16:21 Ce joueur de Fallout 4 recrée le cultissime Trône de fer dans le jeu post-apocalyptique, et ça rend incroyablement bien
15:22 Vous utilisez encore Windows 10 ? Voici 5 paramètres à modifier pour rendre votre PC encore plus rapide et sécurisé
12:46 Vous aurez plusieurs options de romance dans Assassin's Creed Shadows, et ça s'annonce mieux que dans tous les anciens jeux de la licence d'Ubisoft
15:01 Voici comment Disney a gâché 180 millions de dollars avec la pire série Star Wars de l'histoire
16:40 Les fans de Pokémon aimeraient que ce qui ruine certains Légendaires soit enfin modifié

Guides

à découvrir

Quels decks jouer en Standard actuellement ?
Calendrier des prochaines sorties de jeux vidéo : juillet 2024
Quels sont les meilleurs personnages sur Genshin Impact ?