Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / Rainbow Six Siege /

Si les familles de Game Of Thrones étaient des équipes de Pro League...

Si les familles de Game Of Thrones étaient des équipes de Pro League...
0

Une fin de saison irrespirable, au suspens fou, autant pour la saga que pour la discipline esportive : une bonne occasion de tirer des comparaisons entre les puissants de Game of Thrones et les structures qui seront présentes aux Finales de la Rainbow Six Pro League ?

Si les familles de Game Of Thrones étaient des équipes de Pro League...

Attention : cet article peut contenir des spoilers si vous n’avez pas encore vu l’épisode 3 de la saison 8 de Game Of Thrones.

La Maison Stark

Tout le monde sera d’accord : Aceez et sa Tachanka auraient largement mérité leur place sur les remparts de Winterfell lors de la bataille éponyme du dernier épisode. Au point d’éclipser une action collective de standing amorcée par la familia Stark - à hauteur de l’actuelle confiance affichée par LeStream Esport - face aux White Walkers ? À méditer. Entre un Théon Greyjoy héroïque, se sacrifiant après avoir planté le diffuseur (aka Bran Stark) dans la neige, un Roi de la Nuit vraisemblablement dans l'incapacité de retake et une Arya réalisant une cover irréprochable : au final, l'action s’est avéré autant, voire plus spectaculaire qu’un hypothétique spawnkill avec le Lord.

Autre élément reliant les deux organisations : une similitude dans leur storytelling. Impossible en effet de ne pas faire allusion à Robb Stark, sa volonté de prendre Port Royale et ce piège tendu à mi-chemin par les Frey lors des Noces Pourpres, lorsqu’on évoque le voyage des ex-Millenium aux Finales de la Pro League Saison 7. Emmenés par Liven, les Français en quête de sacre s’étaient eux aussi cassé les dents précipitamment avant même d’avoir atteint le grand final. Avec un Hicks passé depuis d’un statut de John Snow à celui d’un Aegon Targaryen, désormais au Lead des Armées du Nord, la meute peut entamer avec panache sa nouvelle marche vers le Trône : « LeStream Is Coming ».

Rainbow Six Siege

La Maison Targaryen

Anciennement Rois de Pro League, de Continuum et du premier Six Invitational, Seigneurs des serveurs Rainbow Six et Protecteurs du Tbag, les joueurs d’Evil Geniuses se sont finalement sabotés lors de la deuxième année d’esport sur Rainbow Six. Depuis, la mélancolique formation nord-américaine traîne ses envies de prestige dans son exil. Éloigné d’un pouvoir qu’il estime légitime - à l’image de son homologue féminin du Trône de Fer Daenerys, contraint à rejoindre et rétablir la domination de sa famille depuis l’e-Ssos League - Canadian court toujours derrière une victoire dans un tournoi majeur. Son but ? Récupérer un fauteuil métallique qu’il avait jadis concédé au postérieur de l’Empereur Fabian de la famille Baratheon. Sans les Dothraki, les Dragons ou les immaculés, cela s’annonce clairement compliqué. Mais s’apparenter à une dynastie ayant longtemps régné sur les 7 couronnes et posséder le sang le plus chaud de la scène Rainbow Six pourrait fortement aider.

Rainbow Six Siege

La Maison Tyrell

« Plus haut, plus fort » : telle est la devise des suzerains du Bief dans la série propulsée par HBO. Un slogan qui s’adapte plutôt bien à la fraîche saison des Américains de DarkZero. Avec une qualification inédite pour les Finales de Pro League, la structure monte en puissance et prouve l’efficacité de son minutieux programme esportif ayant pour but de se rapprocher de la consécration « Rainbowsixéenne ». Mais attention : pour siéger pleinement sur la Pro League version Westeros, les Tyrell eSport emmenés par BC et BKN devront hausser leur niveau de jeu à la hauteur de l’événement international. Sous risque de nous livrer un remake du sac de Hautjardin contre la Team Empire Lannister dès l’entame des Finales de Pro League. Celui-là même qui avait conduit à l’extinction de la baraque Tyrell dans la série télévisée.

Rainbow Six Siege

La Maison Lannister

Drapé d’une froide efficacité cette saison, la Team Empire a fait du Championnat d’Europe de Rainbow Six son Castral Roc. Et comme Cersei qui s’était octroyé une place royale en épousant Robert Baratheon, le leader russe de Rainbow Six a rapidement trouvé son essence dans sa liaison tendue avec la succursale G2 des... Baratheon ! Déjà si proches et si loin du Marteau de Fer lors de la finale du Six Invitational 2019 concédée à ces mêmes G2 ; la Team Lannister a profité de la chute provisoire de ce rival en Pro League pour entrevoir la possibilité de choper la couronne du Royaume Rainbow. Hostile envers les autres structures et marqué par des velléités d’expansions, l’Empire russe souffre tout de même d’un manque de stabilité - toujours à l’instar de Cersei - en ayant dû se trouver des alliés de dernière minute après avoir perdu pas mal de ressources dans ses conquêtes antérieures. C’est d'ailleurs ce qui l’a poussé à troquer l’un de ses joueurs à quelques semaines à peine du coup d’envoi des Finales de la saison 9 de Pro League.

Rainbow Six Siege

La Maison Martell

La chaleur des contrées de Dorne rappelant celle du Brésil, des personnages bouillants et skillés, un capital de confiance XXL : comme pour le Faze Clan sur la scène Rainbow Six, on a souvent vu les Martell comme étant forts et capables de changer le cours des choses de l’œuvre de George R. R. Martin. Sauf que dans le sens contraire, comme Oberyn Martell, les Brésiliens se sont fait éclater la tête par des G2 réglés sur le mode Gregor Clegane, lors des Finales de la Saison 8 de Pro League. La vipère rouge avait beau avoir mis le Montagne en PLS, à force de troller le mourant elle a fini le crâne écrabouillé. Depuis, les Faze vivent une politique isolationniste vis-à-vis des compétitions internationales et prospèrent davantage à l’échelle des cités libres du Brasileirão.

Rainbow Six Siege

La Maison Arryn

En dehors d’une intervention de son armée lors de la Bataille des Bâtards ; vu d’aussi loin que de près, la région du Val a l’air de pas mal s’extérioriser des guerres et de tout le tsoin-tsoin provoqué par les autres belligérants des 8 saisons télévisées de la saga Game Of Thrones. Un aspect neutre que l’on retrouve chez les Brésiliens d’Immortals, beaucoup moins mis en avant à l’international que leurs maisons vassales de NiP, Liquid et Faze. Pourtant, outrageusement aidés par leur citadelle imprenable dans les montagnes des Eyrié (symbolisée par une seule défaite au compteur cette saison en Pro League), ce sont bien les Immortals du Arryn Esport Club qui s'en sont allé décrocher leur premier titre de Champion d'Amérique du Sud cette saison. L’objectif des concernés sur les Finales de Pro League ? C’est simple : continuer de balancer tour à tour leurs adversaires du haut de la Porte de la Lune, jusqu’à décrocher le titre suprême.

Rainbow Six Siege

La Maison Greyjoy

L’insularité et la domination d’une région sans partage : voilà les dénominateurs communs liant les Greyjoy des Îles de fers aux Fnatic de l’Australie. Après un excellent Six Invitational 2019 lors duquel elle s’est révélé, la pépite Virtue pourrait même se permettre d’avancer avec l’assurance et la ganache d’un Euron Greyjoy. De l’agressivité, une flotte de stratégies audacieuses et une aptitude au pillage déjà démontrée face aux cadors de la scène : Les Fer-nés e-Sport possèdent toutes les qualités pour aller au bout.

Rainbow Six Siege

Les Marcheurs blancs

Un peu comme une légende ancienne que l'on aurait déterrée de nulle part, les Nora Rengo ont rapidement mis en alerte rouge tout le continent Rainbow Six. Avec comme point d’orgue le Six Invitational 2019 : un théâtre pour des Japonais qui n’ont pas hésité à cultiver l’art d’un style de jeu ultra violent, très agressif et mortellement incisif. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si Revan ( joueur de Penta Sports) les décrivait dernièrement comme « increvables ». Et même s’ils ont depuis perdu leur Roi de la nuit, alias Wokka, les Death Walkers pourraient créer la surprise et rappeler qu’ils ne disparaîtront jamais réellement. Autant pour l’épilogue de Game of Thrones que la fin de saison de la Rainbow Six Pro League : le suspens reste entier...

Rainbow Six Siege
esport-r6

Les enseignements de l’échec de G2 Esports en Pro League

Quand un Champion du Monde et d'Europe en titre galère. Retour sur la contre-performance totale, cette saison, du meilleur collectif de la discipline.

0

L'actu

En Continu

17:49 Rainbow Six - Liven : « Une vie en communauté c’est comme un couple, il faut se dire les choses »
12:41 Rainbow Six - Panix et NAVI, c’est fini
16:33 R6:S - Ils se sont révélés lors du Stage 1 de l’European League
18:35 R6:S - Alicia Bohbot : « J’ai toujours aimé prendre les devants et être force de proposition »
18:38 P4 et Chaoxys - « On s’est accroché, on est resté ensemble »
14:36 Je ferai en sorte d’être là
16:15 R6S : European League - BDS qualifié pour le Major
18:04 R6:S - Le Major d’août décalé en ligne
17:52 6 French League 2020 - BeKind en Challenger League
00:27 R6:S - BriD s’installe chez BDS

Articles

recommandés

P4 et Chaoxys - « On s’est accroché, on est resté ensemble »
Opération Steel Wave : quelles sont les nouveautés ?
Rainbow Six Siege, le « dead game » devenu titre majeur de l’esport

Guides

à découvrir

Le lexique de R6:S
Quels sont les postes d’attaque sur Rainbow Six ?
Quels sont les postes de défense sur Rainbow Six ?