Menu
CSGO : OG sur Counter-Strike ?
0

Plus de 30 millions de dollars glanés en cash prize, environ 500 milles followers sur Twitter et une machine à champions. Voilà, à deux-trois choses près, ce que représente la structure dont l’arrivée sur la scène CS:GO est imminente.

CSGO : OG sur Counter-Strike ?

The International donne des ailes.

100Thieves, Misfits, Team Solomid, Splyce : voici une ribambelle d’organisations e-sportives agitant les couloirs de la scène de CS:GO depuis plusieurs mois. Qu’est-ce qui pourrait bien les relier au FPS de Valve ? Son expansion, plus que jamais importante. Et notamment les circuits professionnels qui se mettent en place, sur fond de rivalités et d’injections de dotations de plus en plus conséquentes. Oui, Counter-Strike est un dinosaure, mais un dinosaure qui vaut de l’or. La course à celui qui mettra sur pied le plus gros tournoi offre une grande marge de concurrence et donc d’opportunités. La combinaison de l’annonce de l’ESL Pro Tour, du Blast Premier et d’un mercato post-Major très agité, avec des noms clinquants se retrouvant à la recherche d’un emploi, a donc débouché - et débouchera encore - sur l’arrivée de grosses cylindrées du calibre d’OG. Puisque c'est quasiment une certitude : selon le site d’1PVCS, la structure au double taureau devrait prochainement installer ses meubles dans la mythique résidence de CS.

Preuve que le jeu a la cote sur le marché de l’e-sport : comme Evil Geniuses qui avait sondé la scène Call of Duty avant de présenter sa carte de fidélité à Valve (étant fortement présent sur Dota 2, un autre jeu du même éditeur), nous savons - de source sûre - qu’OG s’était intéressé courant avril à la scène Rainbow Six. Parce que c’est un mélange de MOBA et de FPS, oui. Et parce qu’il y avait sûrement de gros sous à investir sur une nouvelle scène après avoir mis la main sur The International et ses 15 millions de dollars, aussi. Mais, réussissant la prouesse d’en remporter un nouveau en aout, les boss d’OG ont depuis compris qu’il serait très intéressant d’opter à un mouvement de leur portefeuille et de leurs méthodes de travail vers CSGO, plutôt que sur R6, encore en recherche d’un modèle économique durable. Pour cela, l’équipe sponsorisée par Red Bull aurait mis la main sur le français NBK (récemment placé sur la touche de Vitality), Aleksib (l’ex-leader d’Ence), Jamppi, valde (non, pas celui qui qui chante désaccordé) et ISSAA.

Du beau monde, en somme, pour s’en aller chercher de beaux titres.

esport-csgo

G2 recrute deux pépites

Toutes les paires d’yeux seront tournées vers le nouveau visage de G2, accueillant deux joueurs serbes à la réputation de cracks au sein d’un roster initialement français.

Crédit Photo : HLTV

0

L'actu

En Continu

11:24 CS:GO - River Plate signe son arrivée
11:48 CSGO : Le Player Break, c'est parti !
12:45 CSGO : Vitality échoue en finale
16:18 CS:GO : La loot box bientôt considérée comme un jeu d'argent au Royaume-Uni ?
14:52 CSGO : Vitality en éclaireur du Major
12:33 CSGO : Trois équipes françaises à l'ESL One Cologne 2020
14:33 CSGO : Vitality en direction de la finale du cs_summit 6
16:50 CSGO : Vitality demanderait 600 000 $ pour Alex
14:50 CSGO : Vitality contre OG dans le cs_summit 6
12:48 CS:GO - Des Français en playoffs du cs_summit 6

Articles

recommandés

Les remplaçants dans l'esport, une bonne idée ?
Misutaaa est-il le nouveau ZywOo ?
Quels enjeux pour Flashpoint ?

Guides

à découvrir

Le mode d'emploi du ranking dans CSGO
Guide : Plan maps officielles
Armes et accessoires de CS GO