Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / Counter Strike : Global Offensive /

CSGO : Portrait de ZywOo, joueur de Counter-Strike pour Vitality

CSGO : Portrait de ZywOo, joueur de Counter-Strike pour Vitality
0

On se demandait si le jeune garçon du Pas-de-Calais allait filer droit comme une comète, ou s’inscrire en étoile dans le ciel de Counter-Strike. En faisant bégayer les plus grands, il est finalement devenu aujourd’hui le soleil de Vitality et peut-être bien le meilleur joueur de 2019. Explications.

CSGO : Portrait de ZywOo, joueur de Counter-Strike pour Vitality

Oui, c’est loin, et qui sait ce que le destin réserve à chacun de nous d’ici là. Mais le 31 décembre prochain marquera, comme chaque année depuis belle lurette, le passage vers un nouveau cycle de 365 jours. À ce moment-là, quasiment la totalité de la populace échangera des messages de bonheur, dont un plus que les autres: « Bonne année ! Que 2020 te soit meilleur que 2019 ». Malheureusement, un certain joueur français de Counter-Strike devrait avoir du mal à profiter de cette incantation. Parce qu’il lui sera fort compliqué de faire mieux que durant l’an écoulé - lui qui se trouve déjà à quelques centimètres de devenir le number one incontestable et incontesté. Son nom ? C’est Mathieu Herbaut. Alias ZywOo.

Et Dieu envoya son fils JézywOo de Nazarekt sur terre

Difficile de le concéder, mais ZywOo est bien un 2000. Cette génération de marmots de temps en temps moqués, nés quelque part entre le nouveau millénaire et une aisance pour se paumer un peu parfois dans tout ce qui se rapproche d’une forme de respect. Le respect, pourtant, c’est lui qui le force. D’une grande discrétion sur les réseaux, pas plus loquace que ça à la caméra - comme lorsqu’on l’a vu tourner un petit clip à l’issue d’un match de Major - celui qui soufflera ses 19 bougies le 9 novembre prochain n’avait que 16 piges quand un Shox alors considéré comme l’un des meilleurs joueurs du globe lâchera sur la place publique : « Je ne connaissais pas ZywOo, mais j'aime beaucoup, beaucoup ». Preuve de cet amour: les voilà réunis deux ans plus tard, chez Vitality. Séduit, Richard Papillon est devenu un collègue, un bras droit, un mentor, celui qui, en plus d’apporter au collectif, doit légitimement apporter sa pierre à l’évolution de la pépite qui lui avait tapé dans l'oeil. « Il a des mécaniques de jeu très pures, celles d'un joueur qui ressent Counter-Strike. Un truc qui n'arrive qu'aux meilleurs. Pour moi, c'est un virtuose », concèdera de son côté pm (le coach du concerné durant sa formation chez aAa) à l’Équipe.

Très vite, le crack français va vampiriser l’attention de plusieurs grosses écuries internationales. Ce à quoi l’encadrement familial répliquera par une vive résistance aux chants des sirènes qui tentent de braconner le petit prodige. Mais pas bien longtemps. Puisqu’en octobre 2018, après 4 titres de FPL (système de soloQ pour les joueurs pros mettant aussi en avant les jeunes talents) et une patience enfin récompensée, voilà le garçon tout juste majeur et bachelier s’envoler pour Vitality. Exit les petits tournois sur le plateau de la chaîne C8, adiós la scène de la PGW devenue trop étroite pour son talent et sayonara les showmatchs en Major. ZywOo s’est fait un nom qu’il est temps de mettre à l’épreuve du côté de l’élite mondiale. Et il le fera avec une dextérité déconcertante. Après avoir commencé le jeu à 7 ans et trainé ses cannes sur ses premières LAN alors qu’il n’avait pas atteint les 10 printemps, voilà le petit prodige s’en aller remporter son premier coup d’essai majeur à l’étranger (la DreamHack Atlanta) en guise d’intronisation. Ou comment passer en un clin d’œil du statut de pépite à celui de star. Mais surtout comment symboliser le coup de lessive d’une scène française entachée de dramas en tout genre et en perte de vitesse. Du haut d’un bonhomme qui venait juste de fêter ses 18 berges, donc.

“ T'as vu ? Ils voulaient m'attaquer à 5 en même temps ... ” - Counter Strike : Global Offensive
“ T'as vu ? Ils voulaient m'attaquer à 5 en même temps ... ”

Buvez-en tous, car ceci est mon sang

Le truc, avec les joueurs prometteurs, c’est qu’ils s'essoufflent parfois au moment de concrétiser. Par manque de motivation, d’efforts, parce que trop de pression, ou tout simplement parce qu’on avait misé trop d'espoirs, trop tôt, sur eux. Fait d’autant plus incroyable en science ZywOoyènne: le jeune Mathieu semble être immunisé contre tout cela. Lui, il prouve. À l’image de son accumulation compulsive de 4 titres de MVP sur des tournois majeurs en 2019 - devant EliGe (3), NAFFLY (2) ou dev1ce (2), des joueurs appartenant aux deux meilleures équipes du Monde en 2018 et 2019, à savoir Astralis et Team Liquid. Des tournois que son équipe de Vitality n’a pas forcément remportés, mais durant lesquels les observateurs n’ont pu que constater l’agilité et l’impact de l’AWPer en apprentissage. Capable de lâcher un ace ou un clutch de l’espace à tout moment, de faire hurler les foules, de manier aussi bien son sniper ou un rifle que le pistol avec une parfaite maîtrise, ZywOo ne laisse pas insensible et fait régulièrement s’ouvrir les boîtes à onomatopée.

Autre preuve non négligeable dans la compréhension de la ZywOo-mania: ses statistiques. Tout simplement extraordinaires et constantes, elles attestent de sa supériorité sur une période 2019 qu’il pourrait bien clôturer en tant que leader. Juste devant s1mple (le meilleur joueur de 2018), au ranking HLTV des joueurs les plus performants. Pour l’heure, ZywOo compte un rating moyen de 1,27 quand son homologue ukrainien, lui, a placé la barre à 1,29. Autant dire que l’écart est minuscule et franchissable au vu de la forme actuelle du joueur français. Si le petit génie semble avoir déjà mis dans sa poche les autres meilleurs joueurs du monde, il ne lui restera plus qu’à conclure l’excellent cru qu’est sa première année calendaire au haut niveau par une mise en bouteille remarquée. Avec des étiquettes sur lesquelles figureront l'appellation Chateau ZywOo et le macaron de joueur le plus efficace de l’année juxtaposé, en gros. Sans oublier d’en envoyer une petite caissette à son ami s1mple, qui pourrait alors se noyer dans le pinard après avoir perdu sa place centrale sur La Cène de CS:GO.

Quand Judas te prépare un sale coup - Counter Strike : Global Offensive
Quand Judas te prépare un sale coup

Un don en guise de Prosélytisme

Comme tout prophète de renom qui se respecte, ZywOo s’est vu confier plusieurs quêtes principales à mener. Quasiment seul. Logique: il est l’arme la plus puissante du Vitalitisme, à juste titre dévouée à sa cause. Sauf que là où d’autres visionnaires religieux ont « sacrifié » un morceau de leur personne dans le but de rendre leur entourage meilleur, ZywOo, lui, se repose sur ses partenaires pour briller et tracter l’ensemble à la façon d’une locomotive. Ce qui fonctionne à merveille et pousse accessoirement la direction de Vitality à choyer son bijou. À construire un projet sur le long terme autour de lui, parce qu'il « sera le meilleur au monde » rappelait Nicolas Maurer, l’un des dirigeants de Vitality, sur le plateau d’1PVCS. Les atomes qui viennent se greffer à la molécule ZywOo doivent donc parfaitement s’imbriquer, à la manière d’un Shox qui feat parfaitement bien avec la jeune star depuis son arrivée. « Lorsque nous sommes ensemble [en clutch] avec ZywOo, nous avons tendance à oublier tout ce qui s'est passé dans le round et nous nous amusons comme si vous jouiez sur un serveur de retake avec un ami » confiait-il aux micros d’HLTV.

Légitimement comparé à kennyS dont il est semblable à bien des égards - pour la précocité dans son parcours, le don pour le jeu, la maîtrise de l’AWP, voire même un statut de meilleur joueur français de tous les temps qu’ils pourraient un jour en venir à se disputer - ZywOo est décrit par un autre coéquipier, Apex, comme « la personne la plus talentueuse avec laquelle il a joué ». Plus talentueux que le Kenny national ? « ZywOo est probablement plus complet, il sait tout faire. C'est impressionnant. Les joueurs stars sont mis en condition pour briller, mais même avec ça il faut répondre présent. Lui le fait. Statistiquement, c'est un monstre. Il déroule et c'est beau » livrait-il du côté de l’Équipe. Hyper talentueux et prometteur, bien parti pour rentrer dans la légende de CS:GO, ZywOo portera ainsi un lourd fardeau sur ses fraîches épaules ces prochaines années. Parce qu’il a conquis la France dans le costume de jeune élu de la prophétie, oui. Mais aussi parce qu’il doit encore convaincre le globe qu’il peut devenir le patron de la planète bleue tout entière. En remportant un Major, par exemple. Le faire au cours de l’année 2020 serait incroyable, étant donné qu’il deviendrait le plus jeune français sacré devant… kennyS -qui le fût à l’âge de 20 ans. Ce serait fou. Même si, après tout, les prophètes n’ont jamais attendu d’être pris au sérieux avant de façonner les plus grands exploits.

Les bonnes questions à se poser avant les StarSeries i-League S8

Des équipes chinoises, dont le pays tape sur Hong Kong, se déplaçant en Turquie, qui dans le même temps tape sur les Kurdes: les autres acteurs du tournoi ne pouvaient rêver d’un meilleur contexte politique en se rendant à Belek. Ouais, belek, comme dans l’expression « fais belek ». Décidément…

Crédits photos : Vitality / HLTV / HLTV

0

L'actu

En Continu

15:20 Astralis va entrer en bourse
18:39 OG s’annonce enfin sur Counter-Strike
15:48 Astralis remporte les Esports Championship Series
15:19 L’Asia Championships revient à mousesports
16:03 Vitality rate le coche en ESL Pro League
14:47 G2 se qualifie pour les finales de l’ESL Pro League
13:10 Astralis inarrêtable aux IEM de Beijing
12:23 Trois bonnes raisons de suivre les IEM de Beijing
13:51 100 Thieves de retour sur Counter-Strike
16:17 Pro League : Le tirage des groupes de G2 et Vitality

Articles

recommandés

ZywOo, le prophète en son pays
G2 recrute deux pépites
Shox chez Vitality

Guides

à découvrir

Le mode d'emploi du ranking dans CSGO
Guide : Plan maps officielles
Armes et accessoires de CS GO