Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / Counter Strike : Global Offensive /

CSGO - StarSeries i-League S8 : L’équipe type

CSGO - StarSeries i-League S8 : L’équipe type
0

À force de croiser l’omniprésent Bo3, on a presque songé à l’inclure dans notre cinq type. Mais on aurait dû enlever Kscerato. Ce qui aurait paru bizarre.

CSGO - StarSeries i-League S8 : L’équipe type

Kscerato (Furia)

Visiblement, il serait possible de porter comme pseudo le nom d’un canap’ de chez Poltron e Sofa tout en amenant le top 12 mondial sur la troisième marche du podium des StarSeries i-League. C’est en tout cas la prouesse qu’est parvenue à réaliser cette jeune pépite brésilienne. Alors que peu auraient misé sur la formation auriverde au coup d’envoi, lui ne s’est pas posé 36 questions au moment de déambuler sur le serveur et de passer à deux doigts d’un titre de MVP. Le seul mot d’ordre ? Détruire. À la chaine. Après un match-brouillon contre NiP pour se lancer, le rifler et son équipe ont ainsi envoyé 5P, Avangar, Vitality, G2 et Renegades à la morgue. Finalement (enfin) stoppé par Fnatic devant les portes de la finale, Kscerato conclut son tournoi avec un rating de 1,28. Pas mal, tout ça, pour un joueur qui ne compte que 20 années passées sur Terre. Et qui peut accessoirement se vanter d’être ressorti de son 67ème événement avec une 61ème note positive.

Krieg (Meta SG553)

Quelle idée d’avoir fait de cette arme — plutôt équilibrée de base — un monstre de guerre ? Ou comment obtenir, pour 50$ de plus que la Reine Kalash, une arme à haute cadence, dotée d’un viseur et d’un recul très maniable. Si bien qu’après l’application du correctif ayant entraîné toute cette histoire, les joueurs professionnels avaient été nombreux à tirer la sonnette d’alarme. Mais sans surprise, ce qui devait arriver arriva : le Krieg est devenu l’outil de suppression le plus utilisé lors des StarSeries. Avec 24,66% de suffrages, devant la m4 (21%) et sa plus grande concurrente : l’emblématique ak47 (19,63%). Reste à savoir si le nouveau jouet à la mode continuera sur sa lancée, ou sera envoyé en révision par les développeurs de la licence. Auquel cas, celui-ci pourrait nous donner des nouvelles de l’AUG, disparue depuis quelque temps déjà après avoir vécu un parcours similaire.

ZywOo (Throw e-SC)

De manière globale, tout le monde s’accordera à dire que Vitality s’est servi de ces StarSeries comme on se sert… d’un rasoir jetable, par exemple. Autrement dit : inutile de chercher le pourquoi du comment, le mieux étant de tout (ou presque) envoyer aux ordures et de se concentrer sur l’avenir. Un avenir incarné radieusement par ZywOo, le futur meilleur joueur du monde, sortant du tournoi avec la mini-récompense d'homme le plus impactant sur un plan statistique. Encore une fois, oui. Une bien maigre consolation pour la formation française, 5ème au classement HLTV au coup d’envoi, et qui aurait sûrement préféré aller jusqu’au bout, quand bien même sa coqueluche n’aurait pas soigné son compteur de notes. Mais que les fans des Vés se rassurent : n'importe qui peut rater une LAN, encore plus quand l’endroit où elle se joue se situe au beau milieu de complexes touristiques. Les IEM de Beijing (7-10 nov.) approchant, nul doute que le court moment d’accalmie profitera aux Vitality pour « bosser comme des Noichs » — histoire de s’acclimater aux coutumes locales — et relancer la section tout entière.

huNter ne×a huNter (G2)

D’un côté : Gon Freecss, apprenti chasseur à la recherche de son paternel. De l’autre : Ocelote, CEO-humoriste, chasseur de talents pour le bien de son organisation e-sportive. L’une de ses plus grandes réussites ? Peut-être bien celle d’avoir mis la main sur huNter et nexa. Les deux pépites serbes ont beau avoir fraîchement posé leurs valises dans la maison de G2, les voilà déjà en train d’envoyer du lourd. Conséquences : kennyS et sa meute se sont rués sur les StarSeries avec de grandes ambitions et des premiers signaux d’avenir prometteur. Preuve en est : Na’Vi, Avangar et NiP ont été rapidement envoyés à l’abattoir et n’ont pas demandé leur reste. Aussi, tous les joueurs de l’équipe ont livré un rating moyen au-dessus de la moyenne au sortir de l’événement. Alors oui, il y a eu ces revers serrés contre Fnatic et Furia. Oui, il n’y a qu’un équivalent de quart de finale à retenir de ce parcours. Mais l’essentiel — à savoir l’acclimatation de joueurs internationaux dans le groupe à la base francophone (ou principalement l’inverse) — lui, est atteint. C’est sûr : G2 is back et ses deux nouvelles recrues n’y sont pas étrangers.

Ethan (Evil Geniuses)

Le bougre n’a que 19 ans, ça ne l’a pas empêché de participer très, très, très activement à la victoire d’Evil Geniuses en Turquie. Maître de régularité, fort de 17 maps avec un rating positif et de 7 clutchs réalisés, d’un ADR (Dommages infligés en moyenne par round) de 86,8 et d’un ratio K/D à hauteur de 1,24 : l'Américain Ethan a bien mérité le premier titre de MVP de sa carrière qui lui a été décerné. Amenant son deuxième trophée majeur à Evil Geniuses en trois sorties officielles, l’ancien de NRG a par ailleurs montré que l’équipe peut se reposer sur d’autres individualités que celle de Brehze ou de Cerq.

ZywOo, le prophète en son pays

On se demandait si le jeune garçon du Pas-de-Calais allait filer droit comme une comète, ou s’inscrire en étoile dans le ciel de Counter-Strike. En faisant bégayer les plus grands, il est finalement devenu aujourd’hui le soleil de Vitality et peut-être bien le meilleur joueur de 2019. Explications.

0

L'actu

En Continu

15:20 Astralis va entrer en bourse
18:39 OG s’annonce enfin sur Counter-Strike
15:48 Astralis remporte les Esports Championship Series
15:19 L’Asia Championships revient à mousesports
16:03 Vitality rate le coche en ESL Pro League
14:47 G2 se qualifie pour les finales de l’ESL Pro League
13:10 Astralis inarrêtable aux IEM de Beijing
12:23 Trois bonnes raisons de suivre les IEM de Beijing
13:51 100 Thieves de retour sur Counter-Strike
16:17 Pro League : Le tirage des groupes de G2 et Vitality

Articles

recommandés

ZywOo, le prophète en son pays
G2 recrute deux pépites
Shox chez Vitality

Guides

à découvrir

Le mode d'emploi du ranking dans CSGO
Guide : Plan maps officielles
Armes et accessoires de CS GO