Millenium / Actualités jeux vidéo / Counter Strike : Global Offensive /

Counter-Strike : Global Offensive - ESL revoit ses plans pour la Pro League

Counter-Strike : Global Offensive - ESL revoit ses plans pour la Pro League
0

Touchée - comme à peu près tout le reste du monde - par la Coronavirus mania, l’ESL programme d’organiser sa Pro League de Counter-Strike en ligne, plutôt qu’en LAN initialement prévue. Un coup dur pour le spectacle et l’esport, une fois encore.

Counter-Strike : Global Offensive - ESL revoit ses plans pour la Pro League

Foutue pandémie. La liste des événements esportifs impactés commence à sévèrement s’allonger, et la scène CS:GO ne pourra pas y échapper. Nouveau rendez-vous à inscrire au tableau de chasse du Covid-19 : la Pro League de l’ESL, dont les plans ont dû être remis en cause.

Initialement envisagée en offline à Malte, la saison régulière sera finalement disputée en online ; le gouvernement de Malte ayant décidé, comme bon nombre de pays, de verrouiller les flux entrants vers son île. Conformément à ce qui est indiqué dans son communiqué, ESL prévoit donc de maintenir la compétition, mais de faire s’affronter les équipes - dont les français de Vitality, G2 et OG - en ligne, du 16 mars au 4 avril prochain.

La majorité des écuries se trouvant déjà en Europe, cela devrait limiter les soucis de connectivités aux serveurs. Même si - rappelons-le - cette onzième édition était censée regrouper pour la première fois des formations de plusieurs continents dans un seul et unique groupe, ce qui pourrait poser problème si certaines de ces équipes n’ont pas encore rallié le vieux continent. Les finales, pour leur part attendues à Denver (États-Unis), seront de leur côté délocalisées dans des studios européens, du 5 au 12 avril.

La scène de CS est ainsi impactée pour la deuxième fois cette année, après que le Coronavirus ait touché des IEM Katowice qui se sont joués à huis clos.

À noter que L’ESL Pro League est l’une des ligues les plus importantes du calendrier de CS:GO, avec le BLAST Premier, et surtout un autre concurrent direct : Flashpoint, qui avait promulgué une procédure similaire - à savoir délocaliser l’intégralité de son tournoi en LAN, à Los Angeles, au lieu des finales inscrites à la base à Stockholm - bien avant que Trump ait annoncé une fermeture des frontières du pays aux européens, alors que plusieurs équipes du vieux continent doivent y prendre part.

Allez petit Corona, on a assez rigolé, maintenant tu t’en vas.

esport-csgo

FunPlus Phoenix en approche de la scène CS:GO ?

Après OG, vainqueur de The International 2019 sur DotA 2, ce sont les derniers champions des Worlds de League of Legends qui devraient poser leurs valises sur la scène de Counter-Strike. Comme quoi l’univers de l’AWP semble séduire les meilleurs. Comment dit-on déjà ? Ah oui : Huānyíng !

Crédits photo : HLTV

0

L'actu

En Continu

12:04 Le premier Major depuis 2 ans arrive, avec 2 millions à la clef !
12:11 Navi dit au revoir à une légende maison
10:30 Counter-Strike : Vitality tombe en finale face à Natus Vincere
08:15 Sortie d'un documentaire de près de 2h sur s1mple
15:01 Les frères ScreaM et Nivera bientôt réunis chez Team Liquid ?
11:14 Hunden en roue libre, il dénonce ses anciens joueurs pour triche
11:07 RpK prend officiellement sa retraite
14:30 Hunden balance sur sa triche et met Heroic dans la tourmente
10:24 Wolverhampton Wanderers FC signe un partenariat avec Evil Geniuses en LCS
14:00 Dreams & Nightmares : Imaginez les meilleurs skins pour gagner 1 million de dollars

Articles

recommandés

Counter-Strike - NBK : « Peu importe l’équipe que je rejoindrais, on sera au prochain Major »
Counter-Strike - maLeK : « L’idée c’est que G2 ce soit quelque chose de différent pour NiKo »
Nivera, la future crème de la crème ?

Guides

à découvrir

Le mode d'emploi du ranking dans CSGO
Guide : Plan maps officielles
Armes et accessoires de CS GO