Millenium / Actualités jeux vidéo / Counter Strike : Global Offensive /

Counter-Strike : Global Offensive - Astralis sur le point de recruter un sixième joueur ?

Counter-Strike : Global Offensive - Astralis sur le point de recruter un sixième joueur ?
0

La formation danoise serait en passe d’ajouter un sixième élément à son schéma tactique . Un engagement novateur, qui devrait impacter directement la philosophie de la pratique esportive, mais aussi et surtout… FunPlus Phoenix et la ligue Flashpoint ! Explications.

Counter-Strike : Global Offensive - Astralis sur le point de recruter un sixième joueur ?

Sacré bazar. Selon les informations d’HLTV et d’1PVcs, Astralis devrait signer un nouvel esportif pour son équipe de Counter-Strike, à la demande des joueurs eux-mêmes. Déjà très garni et multi-titré, le roster légendaire voudrait tenter une nouvelle approche du haut niveau, en guise de renouvellement. Après être devenue une organisation pionnière dans sa discipline en traitant ses joueurs d’esport comme des athlètes sportifs de haut niveau, Astralis souhaiterait incorporer la carte du « remplaçant » polyvalent dans sa routine de travail.

Dans son viseur, le club nordique aurait envisagé de recruter es3tag, un danois très polyvalent, doué et âgé de 24 ans. Une décision pour le moins surprenante, dans un esport en perpétuelle recherche de complémentarité et d’automatismes, où les entraînements se déroulent en cinq contre cinq. Même si le débat reste légitime. En effet, si certains aiment à penser que l’esport est un prolongement du sport, alors les esports collectifs pourraient tendre à recopier des codes des sports traditionnels.

Pouvoir faire souffler un joueur quand il en a besoin, changer plus facilement de style de jeu au gré des tournois, ajouter de la compétitivité individuelle dans le groupe, donner davantage d’intérêt et de responsabilités au coach : l’idée est bonne, et Astralis aurait l’occasion de se la jouer - une nouvelle fois - précurseur sur CS:GO.

Attention aux limites, tout de même, puisque la scène CS étant étrangère à ce genre de pratique, on ne peut actuellement emprunter que 6 places (incluant le coach) par équipe lors des majors. À moins d’une vulgarisation de l’emploi de remplaçants à court ou moyen terme, comme c’est le cas sur un Overwatch, il serait dès lors impossible pour Astralis d’emmener ses six joueurs lors des rendez-vous les plus importants du calendrier et changer de composition d’un match à l’autre.

Magisk, le dernier joueur arrivé chez Astralis en 2018 - Counter Strike : Global Offensive
Magisk, le dernier joueur arrivé chez Astralis en 2018

Directement reliée à cette affaire par le joueur concerné, l’organisation FunPlus Phoenix se retrouverait par ailleurs dans une vraie galère, puisque la structure qui avait remporté les derniers Worlds de League of Legends avait annoncé officiellement il y a quelques jours avoir opéré l’achat de la line-up d’Heroic, d’où est issu es3tag.

De quoi compromettre le deal, et revoir la position de FunPlus Phoenix sur la scène de Counter-Strike. Notamment dans la ligue Flashpoint qui aurait proposé à l’écurie chinoise - toujours selon 1PVcs - de tester l’expérience de la ligue franchisée durant 12 mois avant de valider ou non sa place par un investissement de 2 millions d’euros pour devenir un partenaire officiel.

Si FPX en venait à ne pas conserver la line-up, les ex-Heroic ne pourraient potentiellement plus jouer ni du côté de Flashpoint, ni dans la Pro League de l’ESL puisqu’ils y avaient annulé leur participation pour pouvoir jouer dans la première citée.

Un vrai casse-tête, qu’il faudra suivre de près, alors qu’un expert de la scène a annoncé qu’il allait bientôt en dévoiler plus sur l’affaire. Alors, surtout, que nous pouvons constater qu’Astralis semble vouloir se démarquer et prendre de nouveau de l’avance sur sa concurrence.

Comme quoi le bonheur des uns fait véridiquement le malheur des autres.

esport-csgo

Quels enjeux pour Flashpoint ?

Bon nombre de paires d’yeux étaient tournées vers Los Angeles et la première représentation de Flashpoint, la ligue esportive fondée et détenue par des clubs. Un spectacle prometteur, qui semble pourtant encore loin d’atteindre son objectif principal, à savoir : rivaliser avec l’ESL Pro League.

Crédits photo : HLTV

0

L'actu

En Continu

12:04 Le premier Major depuis 2 ans arrive, avec 2 millions à la clef !
12:11 Navi dit au revoir à une légende maison
10:30 Counter-Strike : Vitality tombe en finale face à Natus Vincere
08:15 Sortie d'un documentaire de près de 2h sur s1mple
15:01 Les frères ScreaM et Nivera bientôt réunis chez Team Liquid ?
11:14 Hunden en roue libre, il dénonce ses anciens joueurs pour triche
11:07 RpK prend officiellement sa retraite
14:30 Hunden balance sur sa triche et met Heroic dans la tourmente
10:24 Wolverhampton Wanderers FC signe un partenariat avec Evil Geniuses en LCS
14:00 Dreams & Nightmares : Imaginez les meilleurs skins pour gagner 1 million de dollars

Articles

recommandés

Counter-Strike - NBK : « Peu importe l’équipe que je rejoindrais, on sera au prochain Major »
Counter-Strike - maLeK : « L’idée c’est que G2 ce soit quelque chose de différent pour NiKo »
Nivera, la future crème de la crème ?

Guides

à découvrir

Le mode d'emploi du ranking dans CSGO
Guide : Plan maps officielles
Armes et accessoires de CS GO