Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / Hearthstone /

Hearthstone : Interview AyRoK, nouveau GrandMaster Europe

Hearthstone : Interview AyRoK, nouveau GrandMaster Europe
0

Il est l'un des nouveaux GrandMasters pour la prochaine saison. Romaric "AyRoK" Dubois nous a accordé une interview afin de retracer son parcours compétitif. Rencontre avec un joueur considéré comme "l'outsider".

Hearthstone : Interview AyRoK, nouveau GrandMaster Europe

La première partie du circuit compétitif sur Hearthstone vient tout juste de s'achever avec sa troisième étape de l'année : le Masters Tour Jönköping - aussi appelé Masters Tour Canapé par bon nombre de joueurs après son maintien pour un format en ligne. L'échéance était importante, car jusqu'au dernier moment, la tension était à son comble pour savoir quels joueurs rejoindraient la prestigieuse ligue professionnelle des GrandMasters. Au final, trois Français ont réussi à remporter leur ticket doré : xBlyzes, Warma et AyRoK. Ce dernier nous a accordé une interview fleuve qui permet de retracer son parcours sur la scène et son avis général sur le jeu.

De l'inconnu au statut "d'outsider" de la prochaine saison des GrandMasters : l'épopée d'AyRoK

Pour la majeure partie de la scène internationale, Romaric "AyRoK" Dubois était un parfait inconnu jusqu'à sa performance au Master Tour d'Arlington, fin janvier. Il a en effet atteint la deuxième place en s'inclinant face au célèbre "crackito" Zakarya "xBlyzes" Hail, un des autres français promus en GM et également vainqueur du Master Tour Los Angeles.

En effet, AyRoK était principalement connu sur la scène française et n'a seulement "commencé" sa carrière internationale qu'avec les Masters Tour "J'ai participé au premier Masters Tour en juin 2019, celui qui se déroulait à Las Vegas. Ma structure à l'époque m'avait entièrement défrayé, (NDLR : Konix Esport) j'étais vraiment dans les meilleures conditions. Pouvoir voyager et participer à un tournoi de cette envergure était déjà incroyable. A l'époque, je m'étais fixé l'objectif de faire le jour 2, ce que j'ai atteint sans aller plus loin. J'ai raté le coche à Bucarest, mais Arlington a été l'une de mes plus grandes fiertés sur le jeu."

Mais avec encore deux autres Masters Tour, rien n'était joué pour AyRoK. Jusqu'à la finale, il pouvait encore tout perdre "Mon score pour Los Angeles et Jönköping était plus qu'honorable vu que j'ai fini sur un 5-4 et un 6-3. Le principal problème était la composition du top 8 avec cinq Européens dont deux qui avaient déjà un peu d'avance sur le cash prize (DeadDraw et Warma). Je suis resté pas moins de dix heures devant le stream des phases finales. J'ai ressenti toutes les émotions : de la joie lorsque Rami94 a gagné son match et du désespoir après la victoire de DeadDraw, Warma et Pignas."

Finalement, Warma s'impose 3-1 face à Pignas ce qui lui permet d'accéder aux GM. Il nous confie ses premières impressions "J'étais très content et soulagé, c'était semblable à l'émotion que j'avais pu ressentir lors de mon top 8 à Arlington. Pour un compétiteur comme moi, accéder aux GM est un événement incroyable pour ma carrière. C'est à cela que chaque compétiteur s'accroche lorsqu'il débute : pouvoir affronter les meilleurs."

Total des gains avant les quarts de finales lors du Masters Tour Jönköping (Source : https://www.d0nkey.top/) - Hearthstone
Total des gains avant les quarts de finales lors du Masters Tour Jönköping (Source : https://www.d0nkey.top/)

La préparation en amont

Sur Hearthstone, surtout dans un objectif de performer sur le circuit compétitif, l'entraînement est primordial. Entre la préparation des decklists et le test de tous les match up probables, la charge préparatoire est immense. Depuis la mise en place des GM, la notion de "groupes de prac" est apparue. Elle a été exacerbée lors des victoires des différents Français, comme l'a bien résumé le joueur de Vitality, Michaël "Maverick" Looze

AyRoK précise : "Étonnamment, je n'ai pas de groupe fixe pour mes entraînements. Je dois être un des rares joueurs ayant performé qui s'entraîne en solo. En général, je dois être à 75% d’entraînements solo et le reste correspond à des BO d’entraînements avec des joueurs dont je sais qu'ils ont un niveau similaire au mien. Un jour, cela peut être Dreivo, le jour suivant, cela peut être totosh ... Selon moi, trouver son propre groupe de prac nécessite du temps. Il faut que les joueurs choisis aient un niveau similaire et un bon feeling entre eux."

Un système critiqué

C'est l'une des questions qui revient sur la table quasiment à chaque fois. Depuis désormais un peu plus d'un an et demi, Blizzard a décidé de complètement changer le système compétitif sur Hearthstone. Après un changement de format, puis un rapide retour en arrière six mois plus tard avec le retour du Conquest, de nombreuses critiques restent. L'avis d'AyRoK est clair : "De mon point de vue, le système actuel basé sur des tournois me convient plus, contrairement à l'ancien système qui se reposait essentiellement sur les performances en ladder." Cependant, il nuance ses propos :" Bien entendu le système est loin d'être parfait. Le principal souci est le classement par gains sur l'année. Je trouve ça très peu équitable, surtout si on prend en compte la répartition actuelle du cash prize des Masters Tour. Si on regarde bien, faire une seule bonne performance est souvent récompensé. Mon cas le montre bien, j'ai "juste" fini deuxième à Arlington."

Hearthstone

Quand on parle d'équité et de mérite, le cas de DeadDraw est dans tous les esprits. Le joueur français en est bien conscient : " Je ne vais pas mentir ou éluder la question. Bien sûr que DeadDraw mérite d'accéder aux GrandMasters. C'est la victime type d'un système comme celui d'Hearthstone. Dans le cas où DeadDraw aurait obtenu ma place, personne ne prendrait ma défense. De plus, je ne me fais pas d'illusions. Si on fait un classement entre les Français présents en GM, je suis le bon dernier. Cependant, cela va me servir de leitmotiv pour toute la prochaine saison. Je veux prouver que je mérite ma place."

Le joueur ajoute : "Ce qui pose le plus de problèmes, c'est surtout la notion d'échelle. En l'espace de six mois, je suis passé de rien à GrandMasters, la plus haute ligue sur Hearthstone ! Et puis le cas de Hunterace qui a été relégué — considéré par l'ensemble de la scène comme l'un des meilleurs joueurs de toute l'histoire sur Hearthstone après sa consécration en devenant champion du monde en 2018. Il manque un palier, une sorte de division 2 qui permettrait aux relégués de pouvoir prétendre à revenir. L'autre souci est le partage par régions. Juste en prenant en compte les statistiques, il y a un déséquilibre criant entre les régions. Le serveur Europe est particulièrement relevé, comme on a pu le voir pour cette première partie de l'année. Mais je sais que leur suppression semble impossible, car cela permet de garantir une certaine représentativité si chère à Blizzard."

Il imagine un système semblable à celui de la Chine : "Le système chinois est vraiment très intéressant. Ils possèdent tout ce que la communauté demande depuis des années : un mode tournoi intégré au jeu, des tournois basés sur des performances annuelles, ce qui permet de réduire la variance." Il avoue : "J'aimerais vraiment pouvoir jouer sur ce serveur, car le niveau de la Chine est assez méconnu. Je suis sûr que l'on a beaucoup à apprendre d'eux, surtout après la performance de Liooon, qui a été très impressionnante lors des Worlds 2019."

L'état général du jeu

Hearthstone

Avec l'arrivée de la dixième classe sur Hearthstone, l'année 2020 est placée sous le signe du changement. AyRoK nous confie : "J'ai vraiment un coup de cœur pour le Chasseur de Démons. C'est l'une des seules classes qui possède une identité, à savoir piocher des cartes et d'avoir beaucoup de burst. De nombreux joueurs se plaignent car ils le trouvent trop fort. Je ne le pense pas. Il possède des forces et des faiblesses, mais comme c'est un deck aggro, c'est normal qu'il attire assez facilement les critiques."

Il propose aussi une analyse globale du jeu : "LE plus gros souci actuellement, c'est la génération de cartes aléatoires. Mais attention, je ne dis pas qu'il ne faut plus du tout de RNG (ndlr : Random Number Generation). C'est juste que des classes comme Prêtre ou Rogue abusent de cette mécanique qui n'est pas vraiment amusante. Lorsque tu prépares un tournoi, tu ne peux pas jouer autour des cartes générées aléatoirement. C'est pour cette raison que je déteste Prêtre. S'il gagne, c'est parce qu'il a généré des cartes puissantes."

Comme bon nombre de joueurs, le nouveau GM a quelques idées pour le prochain patch. (Interview réalisée avant l'annonce du patch 17.4.1)
"La meta du moment me plaît, mais quelques changements ne seraient pas de refus. Les propositions du GM bloodyface sont intéressantes même si la mécanique de Charge n'est pas un problème selon moi. La carte qui n'aurait jamais dû exister est le Mercenaire lige-sang. Sans elle, le Guerrier n'aurait pas autant de burst et serait beaucoup moins fort. Les nerfs de Ecorcefer et Rayon de la Tourbière sont une bonne solution également. Néanmoins, je pense que cela ne réglera pas le problème. Il faut plutôt augmenter le power level des classes qui en ont besoin comme Paladin et Chaman. Le jeu a besoin de mécaniques puissantes pour être amusant, mais chaque héros doit posséder des outils."

Des projets ?

Pour finir, le jeune homme nous confie ses futurs projets : "Comme je n'ai que 19 ans, j'ai la possibilité d'arrêter mes études pour une année sabbatique et me concentrer à temps plein sur Hearthstone. J'ai lancé également une partie coaching et j'ai pour projet de me lancer dans le streaming régulièrement. J'ai la chance de pouvoir me permettre de réaliser mon rêve et je vais me battre pour mériter ma place en GrandMasters."

esport-hearthstone

xBlyzes : "J'ai envie de croiser des Français aux GrandMasters, ça va être sympa !"

Tout récent vainqueur de deux Masters Tour d'affilée, le joueur français Zakarya "xBlyzes" Hail est en passe de devenir une des curiosités du circuit professionnel Hearthstone. Rencontre avec un (probable) épouvantail de la Saison 2 des GrandMasters.

0

L'actu

En Continu

22:11 Bras de fer hebdomadaire : Decks, rassemblement
09:00 Hearthstone : bientôt des parties amicales sur Battlegrounds à 8 joueurs
21:02 Swidz et Maverick quittent l'équipe Vitality et Maverick rejoint l'équipe Solary !
20:09 Un patch prévu sur Hearthstone avant la prochaine extension
17:11 Dernière semaine pour gagner vos récompenses de la fête du Gangrefeu !
16:02 Cartes les Cendres de l'Outreterre : le Top à Craft Guerrier
22:54 Une grosse mise à jour du client Battle.net arrive avec plein de nouvelles fonctionnalités !
11:58 Cartes Cendres de l'Outreterre : le Top à Craft Prêtre
10:54 Cartes Cendres de l'Outreterre : le Top à Craft Voleur
23:47 Le dôme de guerre est le nouveau bras de fer disponible sur Hearthstone !

Articles

recommandés

Le patch 17.4.2 vient corriger plusieurs bugs dont la quête légendaire du gangrefeu sur Hearthstone
Dernière semaine pour gagner vos récompenses de la fête du Gangrefeu !
AyRoK : "Je suis prêt à me battre pour mériter ma place en GrandMasters"

Guides

à découvrir

Retrouvez notre Tier List des decks pour les Cendres de l'Outreterre !
Cartes Les Cendres de l'Outreterre : le Top à Craft Neutres
Les Cendres de l'Outreterre et le mode Standard : les légendaires à crafter