MGG / Actualités jeux vidéo / League of Legends (LoL) /

LoL- Mercato LEC : Cabochard en fin de contrat chez Vitality cherche une nouvelle équipe

LoL- Mercato LEC : Cabochard en fin de contrat chez Vitality cherche une nouvelle équipe
0

Les saisons se succèdent pour Cabochard, le top-laner de Team Vitality, mais les résultats ne progressent pas pour autant. Alors qu'il arrive en fin de contrat cette année, le Français pourrait bien changer d'air. Ses DM sont ouverts.

LoL- Mercato LEC : Cabochard en fin de contrat chez Vitality cherche une nouvelle équipe

Crédit photo : Lolesports

 

Lucas "Cabochard " Simon-Meslet est aujourd'hui un vétéran de la scène européenne League of Legends. Figure de proue de Team Vitality chez laquelle il évolue depuis plus de 5 ans, il serait cependant en partance l'année prochaine. Son contrat se termine en novembre et sur les réseaux il s'est déjà déclaré comme ouvert aux offres et autorisé à commencer des négociations. Si une prolongation de contrat chez les abeilles est toujours théoriquement possible, elle semble désormais peu probable avec cet appel du pied aux autres structures.

Le moment de tourner la page ?

Quand Cabochard a débuté en LCS EU (anciennement LEC) en tant que titulaire chez Gambit Gaming, la scène avait un visage bien différent. Il croisait à cette époque le fer chaque semaine avec des top-laners d'un autre temps : Wickd, fredy122 ou encore Overpow. Ils sont désormais pour la plupart à la retraite et le jeune rookie a bien changé. Il est maintenant à 23 ans le cadre et le leader de son équipe.

Ses débuts compétitifs étaient prometteurs. Il se qualifiait en playoffs dès son premier segment et était considéré par certain comme faisant partie du top 3 des top-laners européens. La "Caboche" était respectée pour ses phases de lane solides et sa capacité à carry des parties depuis la ligne du haut. Quand Team Vitality a fait son arrivée en LCS EU en 2016, s'est tout naturellement qu'elle a basé son projet sur le Français, qui bénéficiait en plus d'un gros soutien des fans. Ensemble, ils ont continué leur progression qui les a menés jusqu'aux Worlds 2018. Une première pour Cabochard et Vitality qui développaient à ce moment un jeu séduisant et agressif.

YamatoCannon, Jactroll, Attila, Jizuke, Kikis et Cabochard aux Worlds 2018. - League of Legends
YamatoCannon, Jactroll, Attila, Jizuke, Kikis et Cabochard aux Worlds 2018.

Cependant, depuis 2018 les résultats ne sont plus au rendez-vous. Après ce succès éphémère, ses coéquipiers sont partis un à un. Seul rescapé de cette époque dorée, Cabochard a enchaîné les performances moyennes. Collectivement, l'équipe ne marche pas et 2020 reste la pire année de son histoire avec une 10e et 9e place en saison régulière. Inutile de préciser que les Championnats du monde de cette année n'ont jamais paru aussi lointains.

Quelles pistes pour Cabochard ?

Après une très mauvaise saison sur le plan collectif durant laquelle le Français n'a pas vraiment pu se mettre en valeur, se pose la question de sa prochaine destination. À 23 ans, il reste relativement jeune et possède une bonne expérience derrière lui. Il devrait donc recevoir un nombre décent de propositions.

  • En Europe : plusieurs équipes de LEC ont leur toplaneur qui arrivent en fin de contrat cette année. Schalke 04 (Odoamne), Misfits (Dan Dan) et SK Gaming (Jenax) font partie du ventre mou, voire très mou, du classement. Cabochard pourrait apporter une plus-value à ce genre de structure. On ne sait également pas vraiment à quoi ressemblera le projet Astralis qui a repris Origen.
  • En France : la possibilité de voir Cabochard en LFL est très faible. Mais descendre pour mieux remonter et surtout se faire plaisir et un choix qui n'est pas totalement à exclure. Si jamais une équipe réussit à le convaincre, elle deviendra automatiquement un prétendant au titre de champion.
  • Ailleurs : mis à part les LCS, on ne voit pas qu'elle autre ligue pourrait attirer Cabochard dans ses filets. L'Amérique du Nord est très friande d'imports européens et il retrouverait dans cette région son ancien coéquipier Jiizuke (Evil Geniuses). Mais il devrait se méfier, la région n'a pas beaucoup souri aux Français ses derniers temps... Paul "sOAZ" Boyer et Jérémy "Eika" Valdenaire peuvent en témoigner.
esport-lol

LoL : Vers un premier joueur européen en LPL ?

Elias "Upset" Lipp sort d'une saison très compliquée en LEC chez Origen. Alors que l'équipe revêt désormais le nom de sa maison mère, Astralis, l'Allemand serait à la recherche d'une nouvelle structure, et il semblerait que l'organisation chinoise Invictus Gaming soit intéressée.

0
Léo Lecherbonnier
Tipsalewo

Rédacteur-Gameur, combination idéale pour la recherche d'optimisation.

L'actu

En Continu

09:05 5 raisons (un peu délu) d'y croire pour G2 aujourd'hui
18:30 La méthode controversée utilisée par les pros pour gagner en MMR
17:38 LoL : Le bug de Riot dans le dernier patch qui a créé un champion monstrueux
16:43 Patch 12.10 - Mise à jour du Nashor : il ne pourra plus troll les junglers
15:15 La région NA a-t-elle réussi son MSI ?
14:00 LoL : Ce joueur est le pire cauchemar des main Nasus !
12:00 LoL : les grands perdants du patch 12.10
09:36 RNG en grande finale du MSI
16:37 Un nouveau champion arrivera plus tôt que prévu
14:00 LoL : La tenacité est-elle une statistique problématique ?

Articles

recommandés

Patch de mi-saison 12.10 : La réduction globale des dégâts est là
À la découverte des Saigon Buffalo, petits poucets du MSI
LoL : Il pensait mourir mais réalise un pentakill !

Guides

à découvrir

League of Legends : Tier List des champions en Saison 12
Guide pour Ahri Mid en S12
Guide pour Ashe ADC en S12