Millenium / Actualités jeux vidéo / Counter Strike : Global Offensive /

Esport - Counter-Strike : Clap de fin pour Heretics ?

Esport - Counter-Strike : Clap de fin pour Heretics ?
0

En proie aux départs de plusieurs cadres, et aux allusions de certains autres, la formation francophone de la structure espagnole serait sur le point de rendre l’âme. De quoi anticiper la création d’une nouvelle « troisième meilleure team » de la scène française ? Et pourquoi pas, tiens ?

Esport - Counter-Strike : Clap de fin pour Heretics ?

C’est bien connu, toutes les bonnes choses ont une fin. Malgré l’obtention de plusieurs résultats encourageants en 2020 — dont une apparition prolongée dans le top 30 d’HLTV, et une folle course en marge des qualifications pour le prochain Major de la discipline —, la Team Heretics est sur le point de rendre les armes.

Si aucune annonce officielle n’a pour le moment été jetée en pâture, il semblerait que le collectif soit e-sportivement au point mort. À un moment considérée comme juste derrière Vitality et G2 Esports (dont le chantier en cours est considéré comme franco-bosnien) dans la hiérarchie francophone de Counter-Strike, la formation d'Heretics s’est peu à peu transformée en un projet échaudé par plusieurs départs de joueurs prometteurs. À l’instar de misutaaa, et bien plus récemment Nivera, les deux ayant été recrutés par les Vés, actuels numéros deux mondiaux. Et fiers représentants de ce qui se fait de mieux en matière de Counter-Strike français, donc.

En guise de mélodrame et déclencheur funeste, Heretics s’est incliné vendredi soir lors d’une rencontre imperdable sur le papier. Le coup de trop, visiblement, pour plusieurs joueurs dont le cerveau a chauffé tout au long du week-end : dans un premier temps, KioShima a évoqué une « fin de carrière » imminente, tandis que xms a annoncé sa décision de quitter le navire, pendant que Maka préparait déjà sa mise à disposition sur le marché.

Amputée de ces trois joueurs très importants, la troupe d’Heretics devrait donc de disloquer et bousculer le mercato hivernal des scènes française et européenne. En effet, ces profils s’avèrent tous être intéressants, en quête de renouveau, et la Team LDLC, structure française en embuscade, ou certains de ses joueurs, pourraient en profiter pour créer une nouvelle équipe. Pourquoi pas complétée par un JaCkz ou un AmaNEk, en situation de concurrence chez G2 ? Ou d’étoiles montantes de la scène francophone comme Python, qui venait tout juste de rejoindre les Heretics ? Il ne nous reste plus qu’à simplement appliquer le modus operandi adéquat, à savoir wait and see.

esport-csgo

Counter-Strike - XTQZZZ : « On est les pionniers du professionnalisme de l’e-sport »

Dans la vie, il y a ceux qui parlent et ceux qui font. Et bien qu’il se positionne plutôt dans la seconde catégorie, Rémy Quoniam, coach de l’équipe Counter-Strike de Team Vitality, nous livre son avis sur son collectif et la tentative de passage à un roster à six. Rencontre sans filtre.

Photo : Team Heretics

0

L'actu

En Continu

12:04 Le premier Major depuis 2 ans arrive, avec 2 millions à la clef !
12:11 Navi dit au revoir à une légende maison
10:30 Counter-Strike : Vitality tombe en finale face à Natus Vincere
08:15 Sortie d'un documentaire de près de 2h sur s1mple
15:01 Les frères ScreaM et Nivera bientôt réunis chez Team Liquid ?
11:14 Hunden en roue libre, il dénonce ses anciens joueurs pour triche
11:07 RpK prend officiellement sa retraite
14:30 Hunden balance sur sa triche et met Heroic dans la tourmente
10:24 Wolverhampton Wanderers FC signe un partenariat avec Evil Geniuses en LCS
14:00 Dreams & Nightmares : Imaginez les meilleurs skins pour gagner 1 million de dollars

Articles

recommandés

Counter-Strike - NBK : « Peu importe l’équipe que je rejoindrais, on sera au prochain Major »
Counter-Strike - maLeK : « L’idée c’est que G2 ce soit quelque chose de différent pour NiKo »
Nivera, la future crème de la crème ?

Guides

à découvrir

Le mode d'emploi du ranking dans CSGO
Guide : Plan maps officielles
Armes et accessoires de CS GO