Worlds
Ce qu'il faut surtout connaître des équipes du Play-In !
0

Les Worlds commencent le 5 octobre prochain — et autant vous dire qu’on a hâte. On ne pouvait commencer ces championnats du monde 2021 sans la traditionnelle présentation des 10 équipes du Play-In. À vos pronos, qui rejoindra le Main Event ?

Malgré le petit drama des Pick’Ems, les dix équipes du Play-In vont très bientôt s’affronter dans la Faille… et toutes espèrent accrocher les quatre places qui leur sont réservées pour rejoindre le Main Event des Worlds 2021 de League of Legends.

Cette première partie des championnats du monde est une phase obligatoire pour les équipes issues des régions dites mineures. Et là, je ne vous parle pas de la Chine ou de la Corée qui ont déjà trois équipes assurées dans le Main Event. Ici, on parle des Brésiliens, Red Canids, des Australiens, PEACE, des Turcs, Galatasaray Esports ou encore des Japonais, DetonatioN FocusMe, qui détiennent l'unique et seule place de leur championnat.

C'est un réel parcours du combattant qui attend ces petites régions pour espérer apercevoir le trophée sur scène. Et c'est bien connu de tous, une game de League of Legends se joue au mental.

En bas du classement, les équipes du Play-In sont rarement des ténors de la scène internationale, et pour cette raison elles font souvent office d'outsiders dans la compétition. Mais qui sont-elles ? Comment sont-elles parvenues à se qualifier ? Ont-elles seulement une chance de se qualifier vers le Main Event.

Petit tour d'horizon des 10 équipes affamées qui tenteront d'arracher leur ticket pour le Group Stage à partir du 5 octobre !

Format

• Le format est d'une simplicité affolante. Dans un premier temps, les 10 équipes ont été réparties en deux groupes (A et B) et s'affronteront en BO1 au cours de 10 matchs (par groupe).

• À l'issue de cette phase, les deux meilleures de chaque groupe se qualifieront automatiquement pour la Main Event.

• Après cela, la 3e et la 4e équipe de chaque groupe s'affronteront en Bo5, et le vainqueur de cette rencontre se confrontera à la 2e équipe du groupe opposé. L'équipe remportant cette ultime série décrochera son ticket pour le Main Event.

• Au total, 4 équipes accèderont au Main Event à partir du Play In.

Groupe A

Hanwha Life Esports

LCK

Hanwha Life Esports

Park "Morgan" Gi-tae

Kim "Willer" Jeaong-hyeon

Jeong "Chovy" Ji-hoon

Kim "Deft" Hyuk-kyu

Oh "Vsta" Hyo-seong

Le groupe A, c'est le groupe de la mort — et il débutera avec un affrontement qui promet d'être un banger, opposant la Corée des Hanwha Life Esports et la Chine des LNG Esports. Et cela donnera certainement le rythme de la compétition. Dernière seed de la scène coréenne cette année — mais pas des moindres — certains joueurs des Hanwha Life Esports connaissent déjà la scène du mondial.

Sous leurs anciennes couleurs, chez DRX, Chovy et Deft ont déjà goûté à l'arbre final des Worlds en finissant à la cinquième place lors de la dernière édition. Expérimentés, ces deux joueurs ont tout de même connu un Summer Split difficile en LCK en finissant 8ème (7-11). Mais ne pas voir cette équipe au Main Event serait une surprise pour tous les fans de la Corée. D'autant que leur midlaner est considéré comme l'un des meilleurs joueurs à son rôle... à l'échelle planétaire.

LNG Esports

LPL

LNG Esports

Hu "Ale" Jia-Le

Lee "Tarzan" Seung-yong

Xie "Icon" Tian-Yu

Wang "Light" Guang-Yu

Liao "Iwandy" Ding Yang

Il n'y a pas de beau duel sans un bon adversaire et le match ouvrant le Play-In oppose les 4e seed de la LPL et de la LCK. Le moins que l'on puisse dire, c'est que les deux équipes alignent des joueurs plein de promesses. S'agissant des Chinois, il faudra garder un œil aiguisé sur Ale, le toplaner des LNG, qui a récemment défrayé la chronique en smurfant sur la soloqueue européenne. Ale est-il le digne héritier de Bin ? Le Play-In sera là pour le déterminer.

Grâce à leur seconde place au Régional Finals de la LPL, les joueurs du dragon bleu s'offrent une place dans la première phase des Worlds. Une place qui ne risque pas de suffire pour l'une des meilleures régions de LoL. Surtout que depuis le Summer split de la LPL, Tarzan s'est envolé dans la jungle en récoltant 18 fois le titre de MVP. Attention au counter-gank !

Red Canids

CBLOL

Red Canids

Guilherme "Guigo" Ruiz

Gabriel "Aegis" Vinicius Saes de Lemos

Daniel "Grevthar" Xavier

Alexandre "Titan" Lima dos Santos

Gabriel "Jojo" Gabriel Dzelme de Oliveira

Place maintenant au petit poucet de ce championnat du monde.

Pour ne rien vous cacher, il est fort probable que les RED Canids ne soulèvent pas le trophée des Worlds 2021. Seule seed brésilienne du tournoi, on espère tout de même une bonne surprise en leur souhaitant de faire mieux que leurs compatriotes d'INTZ qui avaient terminé l'édition 2020... tout en bas du classement.

Pour une première compétition à ce niveau, les joueurs n'ont pas masqué leur joie lors du tirage du Play-In. Sauf que tomber dans le groupe des Hanwha Life Esports et des LNG Esports n’arrange en rien leur destin. Ils ont alors tout à prouver lors de cette compétition, mais ce qui est sûr c’est qu’ils seront soutenus par tout un pays.

Après tout, la saison régulière de la CBLOL 2021 a marqué les compteurs de Twitch. Avec plus de 416 335 viewers à son peak lors de la finale du premier split, on peut imaginer que la communauté brésilienne sera, elle, bien présente dans la compétition.

PEACE

LCO

PEACE

Tristan "Lived" Fulcher

Kiss "Vizicsacsi" Tamás

Leo "Babip"Romer

James "Tally" Shute

Vincent "Violet" Wong

Ryan Gregory "Aladoric" Richardson

Accrochez-vous à vos sièges de gamer car on survole l'Asie et l'Europe pour atterrir en... Océanie. Cette année, ce sont les PEACE qui tenteront de chambouler les pronostics. Comme on dit, qui ne tente rien n'a rien.

Les dragons maoris (cf logo) ont joué une carte inattendue cette année, en offrant à un joueur bien connu la chance de jouer à leurs côtés sur la scène des Worlds. Après avoir pris sa retraite de joueur en novembre 2019, et faisant suite à son passage express en tant que positional-coach chez MAD Lions, Vizicsacsi est de retour dans l'arène... mais il ne représentera pas l'Europe.

C'est un histoire à dormir debout — et pourtant : l'ancien toplaner de Splyce reprend du service, mais il jouera pour les PEACE... Quant au toplaner titulaire Apii, des problèmes de visa l'empêche de rejoindre l'Islande. Il sera alors remplacé par Lived, mais la répartition du temps de jeu n'est pas encore connu pour les deux remplaçants. Quoi qu'il en soit, la présence de ce vétéran — qui a frôlé les quarts des Worlds en 2019 — sera certainement un atout de taille pour l'équipe australienne...

Infinity Esports

LLA

Infinity Esports

Mateo Alejandro "Buggax" Azoztegui Zamora

Diego "SolidSnake" Vallejo trujilo

Cristian Sebastián "Cody" Quispe Yampara

Matías "WhiteLotus" Musso

Gabriel "Akerman" Aparicio

On termine ce tour du premier groupe du Play-In avec les Infinity Esports qui connaissent déjà l'Islande... même s'ils doivent en garder un mauvais souvenir. Après tout, lors du MSI 2021, ils ont fini bon dernier.

On ne peut tout de même pas leur enlever, les joueurs latino-américains smurf sur la saison de leur ligue. En plus, lors de leurs playoffs, le duo argentin de la botlane, WhiteLotus et Akerman, a récolté 5 fois le titre de MVP. De quoi se mettre en confiance sur ses mécaniques avant le début de la compétition.

Groupe B

Cloud9

LCS

Cloud9

Ibrahim "Fudge" Allami

Robert "Blaber" Huang

Luka "Perkz" Perković

Jesper "Zven" Svenningsen

Philippe "Vulcan" Laflamme

De l'autre côté du tableau, deux équipes semblent tirer leur épingle du jeu. Il semblerait qu'il y ait de forte chance que Cloud9 et Unicorns of Love passent au dessus du groupe B.

Même si on aime cracher sur les NA, les qualités du midlaner croate, Perkz, laissent fortement penser qu'il y aura quelques massacres sur la ligne du milieu. Reste à savoir, si l'ancien midlaner de G2 Esport ne sort pas trop contaminé par le niveau de nos voisins outre Atlantique.

Malgré son raté lors du dernier MSI, il va quand même faire ses 6ème Worlds. Alors au niveau pression... on repassera. Du moins, elle a plus de chance à être dans sa pinte que sur scène.

Finalement, une place de plus pour les NA dans le Main Event ne ferait pas de mal. Le plus drôle serait que ce soit grâce à un Européen que les NA soulèvent le titre suprême...

Unicorns Of Love

LCL (Russie)

Unicorns Of Love

Vladislav "Boss" Fomin

Kirill " AHaHaCiK"Skvortsov

Lev "Nomanz" Yakshin

Andrey "Argonavt" Yakovlev

Aleksandr "SaNTaS" Lifashin

Depuis leurs arrivées en LCL en 2019, les Unicorns of Love gagnent à chaque fois leur ticket pour les Worlds. Sauf que ça ne suffit pas pour marquer la scène mondiale. Le Play-In n'est pas une épreuve inconnue des Licornes. Par contre la suite est souvent moins glorieuse — en témoigne le Main Event 2020 qu'ils avaient achevé en 0-6.

Mais cette année, il y a la place. Ne serait-ce que parce qu'ils évitent pour le moment les Coréens et les Chinois. Et puis, ils pourront compter sur le soutien des Européens... enfin, s'ils sortent des poules.

DetonatioN FocusMe

LJL

DetonatioN FocusMe

Shunsuke "Evi" Murase

Mun "Steal" Geon-yeong

Lee "Aria" Ga-eul

Yuta "Yutapon" Sugiura

Yang "Gaeng" Gwang-woo

Dans ce groupe B, nous retrouvons aussi les Japonais des DetonatioN FocusMe. Le gros point fort de cette équipe c'est que les joueurs se connaissent bien — voire très bien. Quand on sait que la cohésion de groupe est importante dans ce genre de compétition, les Japonais sont rodés. La line-up n'a quasiment pas changé depuis leur qualification aux Worlds de 2019.

On ne change pas une équipe qui gagne ! Après le Japon n'est pas connu pour avoir les meilleurs talents. Alors, on ne change surtout pas parce qu'on galère à trouver des joueurs. En témoigne leur coach Kazu, qui revient régulièrement au poste de support.

Si cette équipe survole la compétition au Japon, c'est qu'il y a une raison : le niveau est faible. Car, dès qu'ils arrivent sur la scène mondiale, le sort réservé au DetonatioN FocusMe se gâte... Bis repetita ?

Beyond Gaming

PCS

Beyond Gaming

Wu "Liang" Liang-Te

Huang "HuSha" Zi-Wei

Chien "Maoan" Mao-An

Chiu "Doggo" Tzu-Chuan

Chu Wu "Kino" Hsin-Jung

Lors du mondial, il faut affronter les meilleurs. Les Beyond Gaming l'ont déjà fait en confrontant dans leur ligue régionale l'une des équipes les plus attendues de ces Worlds 2021: le PSG Talon. Après tout, le PSG a réalisé un saison régulière presque parfaite avec seulement 1 défaite sur 35 matchs.

C'est pourquoi les Beyond Gaming peuvent espérer créer la surprise. Quand on a l'habitude de se battre contre Goliath, est-ce que David nous fait peur ? Dans tous les cas, les joueurs de la ligue pacifique devront marquer les esprits pour leur premier Worlds. Aucun des joueurs n'a l'expérience des Worlds, ni même, pour la plupart, d'une quelconque compétition internationale. Sauf... Doggo.

Le botlaner des Beyond Gaming avait été prêté au PSG pour le MSI 2021. Et pour ces débuts sur la scène internationale, le joueur de 18 ans, avait marqué les esprits. Il a terminé à la 3ème place en arrachant un titre de MVP lors de sa demi-finale perdue face aux RNG. Alors, gardons une attention particulière sur ce jeune joueur prometteur !

Galatasaray Esports

TCL

Galatasaray Esports

Kim "Crazy" Jae-hee

Berk "Mojito" Kocaman

Onur "Bolulu" Can Demirol

Noh "Alive" Jin-wook

Onur "Zergsting" Ünalan

Gardons le meilleur pour la fin. On termine le groupe B avec les Turcs du Galatasaray Esports. Comme on le rappelait dans ces colonnes, dans notre article des 5 affiches du Play-in à ne pas manquer : les Wildcards auront la vie dure !

Depuis l'instauration du Play-In en 2017, seulement deux équipes issues des régions mineures ont réussi à se qualifier pour le Main-Event, difficile à croire que le changement sera cette année.

Pourtant, il y a comme un air de Corée du côté des Turcs. Et oui : Crazy et Alive ont fait une partie de leur carrière en LCK. Surtout que le premier a pu évoluer à côté du grand Faker en 2019 chez SKT. Même si leur chance de victoire est plutôt faible dans ce Play-in, Galatasaray Esports promet — sur le papier au moins — du beau spectacle.

Qui des LNG Esports, PEACE, Infinity Esports, RED Canids, Galatasaray Esports, Unicorns of Love, Beyond Gaming ou des Hanwha Life Esports sortiront vainqueur de cette première partie des Worlds ? Lesquels d'entre eux se frotteront à Fnatic ou RNG au sein du Main Event?

Début de réponse le 5 octobre.

worlds-lol

EDward Gaming sacré champion du monde 2021

La grande finale des Worlds 2021 a tenu toutes ses promesses. Au terme d'un Bo5 dantesque qui nous a amené jusqu'aux silver scrapes, EDward Gaming s'est imposé face aux tenants du titre, DWG KIA. Le trophée repart donc cette année en Chine !

0
Jérémy Fichaux
Jérémy "Zenin" Fichaux

Rédacteur League of Legends en formation

L'actu

En Continu

10:00 LoL : Le responsable narratif du MMO : "Deux mots sont très importants: respect et responsabilité"
09:33 Rekkles de la Karmine à Vitality, une rumeur totalement WTF ?
07:05 Enfin une bonne nouvelle pour Fnatic et Upset aux Worlds
21:00 Le joueur qui a créé un meilleur client que celui de Riot et qui a fini par trouver un emploi
20:27 Les deux personnages qui partagent une capacité (presque) identique
20:00 Le champion que personne ne joue correctement et avec lequel Riot Games ne sait plus quoi faire
19:08 Les titans arrivent dans la faille grâce au mode de jeu Grimoire Ultime
18:00 Quand Tyler1 se fait troll par un joueur... puis sanctionner par Riot Games
16:00 Ce Sion montre l'importance de ne pas abandonner avec un comeback quasi-impossible
13:00 LoL : Le chiffre surprenant des skins données aux champions qui révèle la promesse non tenue de Riot

Articles

recommandés

LoL — Patch note 12.18 : Le patch des Worlds 2022 !
LoL - Worlds : Présentation des équipes des LCS, l'année de la rédemption ?
Hans Sama toujours plus proche de l'Europe et de la Karmine ?

Guides

à découvrir

League of Legends : Tier List des champions en Saison 12
Guide pour Udyr Jungle en S12
Guide pour Nilah ADC en S12