MGG / Actualités jeux vidéo / Counter Strike : Global Offensive /

CS:GO : Affaire m0NESY, limite fine entre bug exploit et triche

CS:GO : Affaire m0NESY, limite fine entre bug exploit et triche
0

Une affaire a fait grand bruit ce week-end au Major CS:GO d'Anvers : la smoke de m0NESY. Le joueur de G2 Esports a utilisé à plusieurs reprises une smoke polémique, à la limite entre le bug exploit et la triche. Pour ceux qui n'ont pas suivi, il est l'heure de vous faire un petit résumé.

Photo : MAKKU

Sur CS:GO, mieux vaut ne pas trop être pris en grippe par la communauté brésilienne et ce n'est pas Thorin qui vous dira le contraire ! Cette dernière est aussi engagée que passionnée et n'hésite pas à défendre ses poulains corps et âme. Ce week-end, le très jeune sniper Ilya "m0NESY" Osipov l'a découvert à ses dépens. Le joueur de G2 Esports a en effet été pris à partie après avoir utilisé une smoke très discutable pendant le tournoi, notamment contre Imperial, l'équipe de FalleN. Les Brésiliens ont crié à la triche en réclamant l'exclusion du joueur russe... De leur côté, les défenseurs du joueur ont pointé du doigt le fait que c'était seulement un bug exploit prévu par le jeu et de fait autorisé. Qui a raison dans cette histoire aussi complexe que sensible ?

Pourquoi certains crient à la triche ?

La mécanique utilisée est très visuelle et il n'y a pas besoin d'être un génie pour comprendre pourquoi elle est problématique. Les "smokes" sur CS:GO sont des éléments très importants du jeu, que cela soit en attaque comme en défense. Elles permettent notamment de boucher la vision des ennemis pour progresser à l'abri des regards, ce qui est très pratique pour prendre le contrôle d'une zone. Il n'y a pas de "ventilateur" in-game et à part attendre la dissipation du fumigène, on n'y a rien à faire... Sauf que le joueur russe à trouver un moyen de cancel partiellement la smoke de ses adversaires en lançant une smoke lui appartenant à un endroit précis de la carte. Théoriquement, c'est impossible puisqu'une smoke ne peut pas annuler une autre smoke, la fumée est au contraire plutôt censée se cumuler ! Ce qui rend la situation encore plus problématique, c'est que ce bug offre une "one-way". m0NESY voit clairement ses adversaires alors que ces derniers ne voient que de la fumée ! L'avantage est donc énorme et alors que les ennemis progressent lentement mais sûrement, pour ne pas faire de bruit, se croyant à l'abri des regards indiscrets, ils offrent surtout des free kills au prodige russe.

Impossible de plaider pour l'accident. Ce bug serait en réalité connu et utilisé par certains (notamment le coéquipier de m0NESY, Niko) depuis quelques temps. Le jeune snipper a surtout utilisé cette même smoke à plusieurs reprises durant le tournoi (1 fois contre Navi, 3 fois contre Imperial). Il l'a donc fait en connaissance de cause pour bénéficier de cet avantage. Quand on rajoute que dans le règlement il est spécifié qu'on n'a pas le droit d'utiliser des mécaniques qui ne sont pas prévues par le jeu, si on applique le règlement au pied de la lettre on comprend pourquoi les Brésiliens parlent de triche. Dans les mécaniques du jeu, une smoke ne peut pas être annulée, que cela soit par une grenade, un molotov ou une autre smoke ! Mais le Russe ne manque pas d'argument pour se défendre... et ils sont entendables.

De la triche autorisée est-ce que c'est vraiment de la triche ?

Premièrement, il faut souligner que pour certains, à partir du moment où le jeu permet quelque chose, c'est que c'est autorisé. Le code est le même pour tous est les plus extrémistes iront même jusqu'à dire que ce bug exploit est une question de connaissance et de recherche, au même titre que connaitre ses lignes cassées et les line-up pour des utilitaires. Le raisonnement est simpliste, mais il mérite d'être mentionné. Il faut cependant souligner que toutes les équipes et tous les joueurs n'étaient pas au courant de ce bug exploit.

Deuxièmement, on a appris que les arbitres du Major avaient autorisé m0NESY et G2 à utiliser cette smoke bien particulière. Difficile de savoir si les arbitres en question étaient au courant de tous les tenants et aboutissants de celle-ci, mais G2 a prouvé noir sur blanc que l'équipe avait eu le feu vert avant que ne commence la compétition... Impossible dans ce contexte de sanctionner le joueur. Soulignons également que même après la polémique, PGL a persisté en annonçant que le bug était toujours exploitable selon son règlement ! En même temps, en disant le contraire, son image en aurait pris un coup et le tournoi aurait dû punir le joueur en plus de faire potentiellement rejouer des matchs.

L'association des joueurs : la voix de la raison

Malgré cette autorisation qui semble un peu hypocrite est déplacée, disons les termes, on ne reverra plus cette smoke polémique, ni dans le tournoi, ni dans le jeu. Il faut dire que ça commençait à être dangereux, puisque les membres les plus acharnés de la communauté recherchent actuellement à reproduire le bug sur toutes les cartes un peu partout... Et que certains ont trouvé des nouveaux spots à exploiter !

  • Dans le Major : La Counter-Strike Professional Players' Association (CSPPA) a réuni en urgence les 16 équipes encore en lice dans la compétition. Elles ont toutes accepté de ne plus utiliser ce bug de smoke, G2 compris.
  • Dans le jeu en général : Valve a écouté sa communauté et a patché en urgence CS:GO pour corriger ce bug qui ne pourra plus être exploité.

Pour ceux qui se demandent pourquoi le patch de Valve n'était pas suffisant pour tout régler, sachez que le Major ne se joue pas sur le serveur live.

esport-csgo

Déjà un record pour Vitality ZywOo au Major !

Team Vitality est très attendue au Major de CS:GO. La structure est dans le dur sur pas mal de jeux et une bonne performance sur le FPS de Valve permettrait d'éteindre l'incendie. Pour le moment, c'est bien parti avec un énorme record pour ZywOo dès le premier match !

0
Léo Lecherbonnier
Tipsalewo

Rédacteur-Gameur, combination idéale pour la recherche d'optimisation.

L'actu

En Continu

16:43 CS:GO : Sjokz, la figure de LoL continue sa route sur le FPS
11:55 Les finales de BLAST au pays des influenceurs Tik Tok
16:16 Vitality post-BLAST, de retour au top dans le classement HLTV
11:30 Un monument français placé sur le banc par son équipe
08:40 Une finale sans regret pour Team Vitality
17:42 CS:GO BLAST : Des débuts pas idéaux pour Team Vitality
15:59 Accusé d'être drogué et addict, Boombl4 contre-attaque
16:45 Prise de drogue en vidéo, un joueur pro russe dans la sauce
11:55 Liste des équipes IEM Cologne, Vitality se fait petit
12:35 Un petit Classico Vitality vs G2 à gros enjeux ce soir

Articles

recommandés

Counter-Strike - NBK : « Peu importe l’équipe que je rejoindrais, on sera au prochain Major »
Counter-Strike - maLeK : « L’idée c’est que G2 ce soit quelque chose de différent pour NiKo »
Nivera, la future crème de la crème ?

Guides

à découvrir

Le mode d'emploi du ranking dans CSGO
Guide : Plan maps officielles
Armes et accessoires de CS GO