MGG / Actualités jeux vidéo / Counter Strike : Global Offensive /

Esport - Counter-Strike : DreamHack Masters Spring 2020

Esport - Counter-Strike : DreamHack Masters Spring 2020
0

La compétition qui devait se dérouler à Jönköping (Suède), en juin, va finalement se disputer dès aujourd’hui en ligne, au travers de plusieurs régions du globe. La concurrence sera très forte en Europe, là où de nombreuses belles histoires peuvent potentiellement s’écrire.

Esport - Counter-Strike : DreamHack Masters Spring 2020

À peine le temps de digérer le sacre d’Astralis et le parcours sexy des francophones d’Heretics, Vitality et G2, en ESL One : Road to Rio, que la compétition sur CS:GO s’apprête à pointer de nouveau le bout de son nez. Du 19 mai au 14 juin prochain, la DreamHack Masters va produire son show en Europe, avec pas mal d’attentes au-dessus de ses épaules.

En effet, c’est avec un nouveau joueur - JUGi à la place de Gla1ve, parti se ressourcer - qu’Astralis tentera d’ajouter un nouveau titre à sa collection déjà mirobolante. L’occasion, pour les fans de la discipline, mais pas que, de constater si l’utilisation de remplaçants dans l’esport peut se montrer intéressante, ou non. Dans l’un des quatre groupes de départ du tournoi, Astralis comptera sur la présence de deux autres formations du pays, à savoir Heroic et North.

Mais il leur faudra aussi tabler sur un rematch face à G2 Esports, un adversaire - facilement vaincu - en grande finale de l’ESL One : Road to Rio. Les Franco-Serbes de kennyS (qui prend d’ailleurs 25 ans en ce jour de printemps) devront se montrer solides pour tenter de décrocher la victoire, et surtout une place en playoffs.

Là où pourrait potentiellement les rejoindre Vitality, pour sa part entreposé dans un groupe très relevé, composé uniquement d’équipes du top 20 mondial : Na’Vi, NiP et ENCE. Cette dernière équipe alignera d’ailleurs pour la première fois Jamppi, une pépite au passé mitigé (la triche, toussa toussa), qui aura l’occasion de faire ses preuves et peut-être relancer la machine finnoise, en panne depuis déjà trop longtemps.

Du côté des formations bien parties pour marquer de leur empreinte les festivités, s’avancent également FaZe, Fnatic et mousesports, des équipes que l’on verrait sans problème performer et s’en aller décrocher la victoire finale. Bon à noter : en dehors du cashprize alloué aux équipes, la principale récompense à obtenir sur cet événement sera des points dans le classement de l’ESL Pro Tour.

L’un des deux « Majors privés » de l’ESL (officiellement nommés Masters Championships, ne comptant actuellement pas comme des Majors soutenus par Valve) approche. Il s’agit de l’ESL One de Cologne (l’autre étant les IEM de Katowice). Les résultats de la dernière saison de Pro League et de l’ESL One : Road to Rio, ainsi que ceux à venir dans cette DreamHack Masters, serviront pour élire les invités qui se rendront à Cologne, en août prochain. Pour l’instant, l’organisation du tournoi est maintenu, sous réserve que le déconfinement mondial se concrétise avec brio.

Astralis, Fnatic, Na’Vi, G2, et mousesports, comptent assez d’avance dans ce classement sur leurs poursuivants pour être garantis de s’envoler pour l’Allemagne. Alors qu’une bataille à distance, voire peut être direct par la suite, aura lieu entre FaZe et Vitality, pour s’emparer du dernier slot de la phase finale.

esport-csgo

CS:GO - Gla1ve prend une pause

Quand le cerveau d’une équipe connue comme l’une des plus redoutables de l’histoire de l’esport se sent mal, mieux vaut savoir s’adapter. Ce qu’a merveilleusement anticipé Astralis, en recrutant des remplaçants capables de combler la faille d’un phénomène qui touche de plus en plus d’équipes.

Crédit Photo : HLTV

0

L'actu

En Continu

15:35 Interview de KennyS : « Ma santé mentale a été impactée »
13:14 L'ex NIP Xizt prend officiellement sa retraite
08:03 Dust2 dépoussiérée, la carte reçoit un changement qui aura des conséquences !
12:04 Le premier Major depuis 2 ans arrive, avec 2 millions à la clef !
12:11 Navi dit au revoir à une légende maison
10:30 Counter-Strike : Vitality tombe en finale face à Natus Vincere
08:15 Sortie d'un documentaire de près de 2h sur s1mple
15:01 Les frères ScreaM et Nivera bientôt réunis chez Team Liquid ?
11:14 Hunden en roue libre, il dénonce ses anciens joueurs pour triche
11:07 RpK prend officiellement sa retraite

Articles

recommandés

Counter-Strike - NBK : « Peu importe l’équipe que je rejoindrais, on sera au prochain Major »
Counter-Strike - maLeK : « L’idée c’est que G2 ce soit quelque chose de différent pour NiKo »
Nivera, la future crème de la crème ?

Guides

à découvrir

Le mode d'emploi du ranking dans CSGO
Guide : Plan maps officielles
Armes et accessoires de CS GO