Menu
Millenium / Actualités jeux vidéo / Valorant /

Valorant : 10 Choses à retenir du Vitality European Open

Valorant : 10 Choses à retenir du Vitality European Open
0

Le tournoi Valorant de Vitality qui fait partie des Valorant Ignition Series a donné son verdict. C'est l'équipe G2 Esports qui remporte le titre, mais il y avait bien d'autres choses à retenir de ce week-end de compétition. On vous propose de faire le point.

Valorant : 10 Choses à retenir du Vitality European Open

Ce week-end Team Vitality a organisé son tournoi Valorant, nouvelle étape européenne des Valorant Ignition Series. 8 équipes se sont affrontées pendant 3 jours de compétition et c'est finalement, sans grande surprise, G2 Esports qui l'a emporté. Au-delà des résultats, on peut tirer plusieurs enseignements de ce week-end compétitif.

Le vainqueur G2 Esports

G2 Esports assume son statut de favori

G2 Esports avec son recrutement 5 étoiles faisait clairement figure de favori dans la compétition. L'ensemble du roster fut au niveau. Pendant le qualifier, pendant les poules et pendant les playoffs, G2 a perdu des manches, mais jamais de match. On a la confirmation qu'il faudra prendre l'équipe très au sérieux.

Mixwell est actuellement le meilleur joueur d'Europe

La scène est encore en formation et il y sûrement encore beaucoup de talents qui n'ont pas été découverts. Mais le capitaine et ancien joueur pro de Counter Strike : Global Offensive, Oscar "mixwell" Cañellas Colocho montre qu'il est actuellement l'un des meilleurs d'Europe. Au regard des statistiques du tournoi, il a la meilleure note personnelle et le meilleur ratio Kill/Death.

Un Mixwell plutôt en verve après sa victoire.

Davidp a fait bonne impression chez G2 Esports

Vous l'avez peut-être oublié, mais David "davidp" Prins n'est pas (encore) un membre à part entière de l'équipe G2 Esports. Il n'est pas sous contrat contrairement à ses 4 partenaires du tournoi et on ne sait pas encore ce qu'il adviendra par la suite. Mais en plus d'avoir gagné la compétition, davidp a eu de solides performances individuelles sur Sage. Assez bonnes pour qu'on lui donne un vrai contrat ?

Valorant

L'état de la scène en Europe

Un manque de structure en Europe

Derrière G2, il n'y avait pas énormément de grosses organisations dans le tournoi. Sans faire offense à des PartyParrots ou des Fabriken, qui ne sont pas des poids lourds de la scène. Contrairement à l'Amérique du Nord qui a massivement investi (FaZe Clan, T1, 100 Thieves...) l'Europe se montre pour l'instant un peu plus frileuse. D'ailleurs, l'organisateur de la compétition, Team Vitality n'a toujours pas de roster...

Hyp et son équipe melting-pot finissent deuxième

Damien "HyP" Souville a réussi à finir deuxième de la compétition avec son équipe Prodigy. C'est une bonne nouvelle pour l'ancien pro d'Overwatch qui a quitté il y a peu son projet d'équipe HypHypHyp. Mais c'est aussi révélateur du niveau de la scène européenne. Prodigy est plus une organisation-agence de joueurs qu'une équipe à part entière. Elle crée des mix pour des compétitions précises, qui font du va-et-vient selon les besoins et les disponibilités. Il n'y a donc pas un entraînement régulier et une projection sur le long terme... Et pourtant c'est bien ce mix qui a fini sur la seconde marche du podium.

Hyp devrait rapidement trouver une équipe pour un projet dans la durée. - Valorant
Hyp devrait rapidement trouver une équipe pour un projet dans la durée.

Un cash-prize bien moins important

Souvent le cash prize va de pair avec la renommée du tournoi. On peut remarquer que les tournois européens ne sont pour le moment pas particulièrement généreux. Le cash prize du tournoi n'était que de 16 914 dollars... C'est bien moins que l'étape américaine T1 x Nerd Street Gamers Showdown qui avait offert 50 000 dollars. Le montant est même inférieur à la prochaine étape japonaise (46 796 dollars) ou à celle d'Asie Pacifique (20 000 dollars).

Le point streaming

Un streaming par encore au point

Côté streaming on a été un peu déçu ce week-end. Lors du premier jour du Main-Event, l'audience a eu beaucoup de mal à décoller et à dépasser les 2 000 viewers. On se doute que les problèmes techniques n'ont pas été d'une grande aide à ce moment-là, mais plus globalement il est vrai que le mode spectateur manque un peu de dynamisme sur Valorant. On ne voit que le point de vue des joueurs et les casteurs ont donc peu de flexibilité. De plus, on était un peu frustré de ne pas avoir de cast français pour un tournoi organisé par une structure française.

Un déficit de popularité

Lors du dernier jour de compétition, c'était assez frappant de voir que le stream de Mixwell était beaucoup plus populaire (presque 2 fois plus) que le stream officiel. On observe que la scène compétitive de Valorant est encore peu suivie. En Europe, à part pour suivre G2, on n'allume pas beaucoup son ordinateur.

Au même moment de la compétition le stream de Mixwell était beaucoup plus suivi que le stream officiel de Vitality. - Valorant
Au même moment de la compétition le stream de Mixwell était beaucoup plus suivi que le stream officiel de Vitality.

Format et méta

Un format qui a ses limites

Il n'y a pas encore de format bien défini pour les tournois Valorant. Chaque tournoi adopte des modalités différentes. Pour le Vitality European Open, après des phases qualificatives, le Main Event se jouait à 8 équipes. Celui-ci se divisait en phase de poules (4 qualifiés) puis en playoffs, avec un double bracket (upper/lower).

Un format réfléchi qui a offert un maximum de matchs... Mais avec seulement 8 équipes en poules et 4 en playoffs, on a eu un peu l'impression de tourner en rond. On a eu deux fois le droit à G2 - Prodigy et à Prodigy - Fabriken avec à chaque reprise les mêmes vainqueurs. Si on aime bien avoir du rab, manger toujours la même chose peut être un peu lassant.

Viper toujours aussi délaissée

Un ultime souvent difficile à exploiter.

Viper est réputée depuis longtemps pour être l'un des plus mauvais agents. Ses critiques mettent notamment en avant un ultimate pas toujours très utile. Mais avec le patch 1.02, on pouvait avoir de l'espoir pour la chimiste toxique. Elle a en effet reçu plusieurs buffs intéressants. Mais au final, dans cette compétition on a pu observer que les joueurs de haut niveau continuent à la bouder. Avec seulement 5,21 % de pickrate, elle était quasiment absente de ce tournoi.

Pour information, le podium des agents se compose de Cypher (74,65 %) Sage (72,92 %) et Raze (67,71 %).

Mode FFA, prochain agent, time-out... : les dernières données dataminées sur Valorant

Les datamineurs scrutent tous les recoins des programmes pour trouver des nouveautés et les partager à la communauté. Il semblerait qu'on ait trouvé un nouveau mode de jeu et des infos sur le prochain agent de Valorant. Infos à confirmer dans les semaines à venir.

0

L'actu

En Continu

11:00 Valorant : TSM et Sentinels toujours dans la course au titre
21:30 ScreaM et sa team fish123 constituent le roster Valorant de Team Liquid
15:30 Riot Games fait l'état des lieux de la détection des impacts sur Valorant
15:01 Tout savoir sur Killjoy
19:02 Tout savoir sur le tout nouveau mode Deathmatch qui arrive avec l'Acte 2 sur Valorant
16:57 Le tournoi Ignition Series Allied Esports sur Valorant est annoncé du 11 au 16 août
13:00 Officiel : FaZe Clan complète son équipe Valorant avec babybay et Rawkus
10:23 Valorant : Riot Games décide de désactiver Killjoy pour le FaZe Clan Invitational
13:02 Raze et Ascent désactivées jusqu'à nouvel ordre à cause du patch 1.05
11:40 Riot Games prend une semaine de vacances

Articles

recommandés

Tous les skins Glitchpop qui arrivent sur Valorant avec l'Acte 2 de la Saison 1
Killjoy et ses tourelles arrivent le 4 août sur Valorant
Guide et astuces pour débuter et progresser sur Valorant

Guides

à découvrir

Tout savoir sur Killjoy
Le mode Ranked est disponible sur Valorant !
Quelle est la configuration requise sur PC pour faire tourner Valorant ?